par

Facebook, actualités Facebook, groupe forum

Tourdumondiste : le site de référence pour préparer votre tour du monde

Bien choisir son appareil photo de voyage - Comparatif des meilleurs appareils

Pendant votre tour du monde, vous allez découvrir des lieux à couper le souffle et vivre des expériences incroyables. Pour immortaliser ces souvenirs, vous allez devoir choisir un appareil photo. On vous conseille de l'acheter assez longtemps avant le départ, pour avoir le temps d’apprendre à vous en servir.

Étant donné le nombre impressionnant de modèles différents, cette étape peut être un véritable parcours du combattant. Dans ce dossier, nous vous détaillons donc tous les critères à prendre en compte pour choisir l’appareil photo qui vous convient.

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons aussi comparé en détail les modèles les plus fréquemment choisis par les tourdumondistes.

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 7 au 12 septembre 2017, auprès de 555 tourdumondistes, dans laquelle nous leur avons demandé combien d’appareils photo ils avaient emportés, quels types, quelles marques, quels modèles et quels objectifs ils avaient choisis.

Combien d’appareils photo emporter ?

La plupart des tourdumondistes ne s'encombrent pas avec trop d'appareils photo. Ils en emportent 0,75 par personne en moyenne.

Voyageurs solo :

  • 21 % ne partent avec aucun appareil photo (ils se contentent de leur smartphone et ou de leur caméra)
  • 70 % partent avec 1 appareil photo
  • 9 % partent avec 2 appareils

Couples :

  • 7 % ne partent avec aucun appareil photo
  • 56 % partent avec 1 appareil photo
  • 33 % partent avec 2 appareils
  • 4 % partent avec 3 appareils
  • (nombre total d'appareils photo pour les deux personnes)

Le nombre et le type d’appareils photo que vous emporterez dépendra de plusieurs facteurs :

  • Le degré d’importance que vous accordez au volume et au poids de vos bagages
  • Ce que vous comptez faire de vos photos : réseaux sociaux, blog, album, exposition...
  • L'usage que vous ferez de votre appareil : plongée, trekking...
  • Votre niveau en photo et votre envie de progresser
  • Votre souhait ou non d’avoir un appareil évolutif
  • Votre budget

Quel est l’intérêt d’un appareil photo numérique par rapport à un smartphone ?

Les smartphones haut de gamme proposent maintenant des résolutions équivalentes à celles des appareils photo. On peut donc légitimement se poser la question de l’intérêt de s’encombrer et d’alourdir son sac pendant un tour du monde.

Cependant, la résolution n’est pas le critère déterminant pour le choix d’un appareil. Dès qu’on dépasse les 250 €, les appareils photo restent généralement supérieurs aux meilleurs smartphones.

Avantages des appareils photo par rapport aux smartphones

  • Angle plus large : nécessité de moins s’éloigner du sujet
  • Zoom optique : contrairement aux smartphones, qui ne proposent que des zooms numériques dégradant la définition (sauf certains modèles comme l'iPhone 7 plus qui ont un petit zoom optique 2x)
  • Meilleure profondeur de champ : grâce à un capteur plus grand : cela permet de faire des photos plus douces, avec le sujet net et le décor un peu flouté
  • Meilleures photos en faible luminosité : nécessite moins souvent d’utiliser le flash
  • Plus de réactivité : mise au point plus rapide, ce qui permet un meilleur taux de réussite pour les photos de sujets en mouvement
  • Meilleure stabilisation : optique ou mécanique et non numérique

Avantages des smatphones par rapport aux appareils photo

  • Tient dans la poche : plus facile à sortir pour saisir une scène sur le vif
  • Plus discret
  • Possibilité de sauvegarde automatique : photos enregistrées au fur et à mesure via un Cloud (nécessite une connexion WiFi ou une sim data locale)
  • Applis de retouche : permettent de travailler ses photos au fil du voyage.
  • Poster directement sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Snapchat, Pinterest...

Notre enquête

77 % des tourdumondistes prennent des photos avec leur smartphone pendant leur voyage. 21 % des tourdumondistes solo ne prennent pas d'appareil photo (7 % des voyageurs en couple) et se contentent d’un smartphone (ou d'une GoPro) pour prendre leurs photos. C'est un choix qui se défend tout à fait. La qualité des photos n'est pas leur priorité. Ils privilégient le confort et la flexibilité du voyage léger et se disent que de toute façon, les souvenirs de leur voyage resteront gravés dans leur mémoire.

Les smartphones les plus choisis par les tourdumondistes pour la photo sont les iPhone 6 et 7 et les Samsung Galaxy S6, S7 et S8.

Objectifs pour smatphones

Certains voyageurs utilisent également des objectifs spéciaux pour smartphone (grand angle, fish eye, macro...). Ils permettent de modifier l'angle des photos (mais pas les autres paramètres, comme la taille du capteur, la stabilisation...). Une société française, Pixter, propose un Pack Voyageur composé d'un objectif grand angle (pour les paysages) et d'un trépied flexible.

Comment transformer son iPhone en robot de Star Wars

Les différents types d’appareils photo

La première étape dans le choix d’un appareil photo, c’est de déterminer le type d’appareil qui est le plus adapté pour vous. Il existe quatre types d'appareils photo numériques : les compacts, les hybrides, les bridges et les reflex. On ne traitera pas des appareils argentiques ni des Polaroïd dans ce dossier, car selon notre enquête, moins de 1,5 % des tourdumondistes en utilisent.

Les compacts

Comme leur nom l’indique, les compacts ne prennent pas beaucoup de place dans un sac à dos et se glissent facilement dans une poche. Leur objectif est fixe : il n’est donc pas possible de le remplacer pour couvrir des usages différents.

Ils sont équipés de capteurs relativement petits et leurs performances sont donc plus limitées que celles des reflex ou des hybrides. Ils sont moins sensibles, et font donc de moins belles photos en basse luminosité.

Les compacts ont, en général, une réactivité plus faible. Ils mettent plus de temps à se déclencher et leur mise au point est plus lente, d’où un risque de flou plus important.

Ils sont moins ergonomiques pour réaliser vos propres réglages que les autres types d'appareils et ne sont pas tous équipés d'un viseur.

Cependant, les compacts experts, comme le Sony RX100, sont équipés de capteurs plus grands et arrivent à allier la discrétion à une haute qualité d’image.

Le Sony RX100 Mark 3

Notre enquête :

47 % des tourdumondistes emportent au moins un appareil compact (majoritairement des compacts experts)

Les marques de compacts les plus utilisées par les tourdumondistes :

Sony 27 % des compacts
Canon 23 % des compacts
Panasonic. 18 % des compacts
Olympus 11 % des compacts
Nikon 9 % des compacts
Fujifilm 5 % des compacts

Notre avis :

Les compacts experts conviennent bien aux voyageurs pour qui le poids et la discrétion sont très importants et qui n'ont pas envie de se compliquer la vie avec des réglages et des changement d'objectifs. Par contre, laissez tomber les compacts d'entrée de gamme qui n'apportent pas grand chose par rapport à un smartphone.

Les reflex

Les appareils photo reflex sont composés d’un boîtier et d’un objectif interchangeable. Le principal avantage des reflex est donc de pouvoir adapter l’optique au type de photos que vous souhaitez réaliser : panoramique, macro… Si vous optez pour reflex, vous devrez donc aussi choisir un objectif. Celui-ci est souvent vendu en kit avec le boitier, qui est suffisant pour commencer.

Le boitier est important pour l’ergonomie et les capacités de réglage, mais c’est principalement l’objectif qui fait la qualité de l’image. Il est donc préférable d’opter pour un boitier d’entrée de gamme avec un bon objectif que l’inverse.

Les reflex possèdent un viseur optique à miroirs

Ce type d’appareil est également plus rapide, ce qui permet de prendre plus facilement en photo des sujets mobiles. Leur vraie valeur ajoutée est de pouvoir faire des photos dans n'importe quelles conditions de luminosité et d'offrir une plus grande liberté de création photographique.

Les reflex sont cependant assez lourds et encombrants, ce qui représente une contrainte en voyage.

Le Canon EOS 700D


Notre enquête :

31 % des tourdumondistes emportent au moins un reflex

Les marques de reflex les plus utilisées par les tourdumondistes :

Canon 58 % des reflex
Nikon 31 % des reflex
Pentax. 6 % des reflex

Notre avis :

Les reflex sont adaptés aux tourdumondistes qui ont déjà un bon niveau en photo (ou qui souhaitent s’y mettre sérieusement) et qui ne sont pas trop sensibles au poids et à la discrétion.

Les hybrides

L’objectif des appareils hybrides, aussi appelés “compacts à objectifs interchangeables”, est de cumuler les avantages des appareils compacts avec ceux des reflex. Comme sur les reflex, leurs objectifs sont interchangeables.

Comme sur les compacts, la visée est électronique, sans miroir. Ils sont donc moins encombrants.

Leurs capteurs sont plus gros que ceux des compacts. Les hybrides offrent une meilleure qualité d'image, notamment quand la luminosité est faible. Ils sont aussi plus réactifs en ce qui concerne la mise au point et le déclenchement.

Les hybrides ont le vent en poupe, certains comme le Sony Alpha 9 par exemple, sont même en train de dépasser les reflex.

Le principal inconvénient par rapport aux reflex est l’accès à un nombre d’objectif moins nombreux, ce qui rend ce type d'appareil moins modulable. Leur autonomie est également un peu moins bonne que celle des reflex.

Le Sony Alpha 6000

Notre enquête :

47 % des tourdumondistes emportent au moins un appareil hybride

Les marques d'hybrides les plus utilisées par les tourdumondistes :

Sony 42 % des hybrides
Olympus 22 % des hybrides
Panasonic. 18 % des hybrides
Fujifilm 8 % des hybrides
Nikon 7 % des hybrides

Notre avis :

Les hybrides sont pour vous si vous souhaitez avant tout maximiser le rapport qualité d’image/encombrement. Ils sont donc un excellent compromis pour les tourdumondistes.

Les bridges

Bien qu’ils ressemblent à de petits reflex, les bridges sont en fait plus proches des compacts. Leur objectif est fixe. Ils ne proposent pas beaucoup de réglages et la qualité de leur optique est souvent moyenne. Le principal avantage des bridges par rapport aux compacts est d’avoir un zoom beaucoup plus puissant. Leur encombrement et leur poids sont également beaucoup plus importants.

Le Panasonic Lumix DMC-FZ200

Notre enquête :

8 % des tourdumondistes emportent au moins un bridge

Les marques de bridge les plus utilisées par les tourdumondistes :

Panasonic. 43 % des bridges
Canon 19 % des bridges
Sony 19 % des bridges

Notre avis :

Les bridges peuvent être une bonne façon de passer progressivement du compact au reflex. Cependant, lourds et encombrants, avec une qualité de photo inférieure à celle des reflex, nous ne les recommandons pas pour un tour du monde.



Avantages et inconvénients de chaque type d'appareil

Compact Reflex Hybride Bridge
Taille picto oui Picto non Picto oui Picto non
Poids Picto oui Picto non Picto oui Picto non
Autonomie Picto non Picto oui Picto non Picto oui
Zoom optique puissant Picto non Picto oui Picto oui Picto oui
Taille du capteur Picto non Picto oui Picto oui Picto non
Profondeur de champ Picto non Picto oui Picto oui Picto non
Rendu en basse lumière Picto non Picto oui Picto oui Picto non
Réactivité Picto non Picto oui Picto oui Picto non
Objectifs interchangeables Picto non Picto oui Picto oui Picto non
Viseur Sur certains
modèles
Picto oui Picto oui Picto oui
Prix Picto oui Picto non Picto non Picto non

Note : le but de ce tableau est juste de donner un aperçu global. Il n'est pas prendre au pied de la lettre pour tous les appareils, car il existe de fortes différences de gamme au sein de chaque catégorie.

Les principaux critères pour choisir votre appareil photo

Le poids

On ne le répètera jamais assez, pour faire le tour du monde, il vaut mieux voyager léger. Un appareil reflex pèse souvent plus d’un kilo avec les objectifs. Il peut donc représenter plus de 10 % du poids total de votre équipement ! Pour cette raison, à moins d’être un passionné de photo ou de vouloir vous y mettre sérieusement, il vaut peut-être mieux vous orienter vers un appareil compact ou hybride, dont le poids est souvent limité à 300 ou 400 grammes.

L’encombrement

Un gros appareil photo peut vite être une source de stress en voyage. Le prix de votre appareil représente en général plusieurs mois de salaire dans les pays que traverserez. Il attirera les convoitises. Dans certains pays, notamment en Amérique du Sud et en Afrique, vous ne vous sentirez donc pas toujours à l’aise pour sortir un gros appareil photo devant tout le monde, surtout dans les grandes villes.

Un petit appareil, plus discret, est plus facile à sortir pour capturer des scènes de vie ou lors de soirées entre backpackers.

De plus, dans les bus locaux dans lesquels vous n’aurez déjà pas beaucoup de place pour vos jambes, vous devrez le garder dans un sac à vos pieds. Un gros appareil sera aussi une contrainte pour prendre l’avion en raison du volume et du poids limité de votre bagage cabine.

Le nombre de mégapixels

Il est encore parfois considéré, à tort, comme un critère déterminant pour le choix d’un appareil photo. En réalité, le seul intérêt d’augmenter le nombre de mégapixels est de pouvoir faire des tirages très grands. Tous les appareils vendus aujourd’hui ont un nombre de mégapixels suffisant (au moins 16) pour faire des agrandissements satisfaisants.

Cependant, une résolution élevée permet de recomposer une photo prise sur le vif , à l'instinct et sans un cadrage adapté. Vous pourrez la recentrer sur un point d'intérêt, zoomer sur un détail, et cela sans vous retrouver avec une photo dégradée.

La taille du capteur

Le capteur est le composant de base des appareils photo numériques. Il sert à convertir le rayonnement lumineux en un signal électrique analogique.

Quand on parle de la taille du capteur, il s’agit de la taille physique du capteur, pas du nombre de mégapixels (voir ci-dessus).

Un grand capteur a trois principaux avantages :

  • Possibilité d’avoir une faible profondeur de champ : c’est ce qui permet d’avoir le sujet net et l’arrière plan flou. C’est en effet recherché par les photographes pour obtenir des photos plus douces, notamment pour les portraits.
  • Un meilleur rendu lorsque la luminosité est faible
  • Une plus grande dynamique : c’est ce qui va permettre à votre appareil de mieux gérer les situations de lumière très contrastée.
Les différentes tailles de capteurs

À partir du 1”, et surtout du “Four Third” (micro 4/3), la taille du capteur commence à être suffisante pour faire une vraie différence avec un compact de base.

  • Les compacts ont de petits capteurs, mais certains compacts experts ont des capteurs plus grands : 1”, voir Four Third ou APS-C
  • Les reflex ont tous de grands capteurs : APS-C ou Full-Frame
  • Les hybrides ont en général des capteurs assez grands : Four Third ou APS-C
  • Les bridges ont des capteurs assez petits, similaires à ceux des compacts

L’objectif

Il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les caractéristiques techniques des objectifs. Voici donc les principaux paramètres à prendre en compte pour faire votre choix :

Objectif interchangeable ou fixe ?

Les reflex et les hybrides ont des objectifs interchangeables, au contraire des compacts et des bridges.

L’intérêt de pouvoir changer son objectif est de pouvoir mieux vous adapter à chaque situation. Sans être un pro de la photo, on imagine facilement qu’il faut des objectifs différents pour photographier un insecte de très près ou un oiseau de très loin.

La longueur focale

La longueur focale est exprimée en millimètres, par exemple 18-55 mm (zoom) ou 50 mm (focale fixe). Elle ne mesure pas la longueur réelle de l’objectif, mais donne une indication de la proportion dans laquelle votre sujet va être agrandi ou réduit par rapport ce que vous voyez. Plus la longueur focale est étendue, plus le grossissement est fort. Plus elle est courte, plus le grossissement est réduit.

Il existe cinq catégories d’objectifs :

  • Les objectifs grand-angle (moins de 35 mm) : pour les photos d’intérieur ou de paysages
  • Les objectifs standards (35 à 70 mm) : pour tous types de photos
  • Les téléobjectifs (70 à 300 mm) : pour les portraits ou les photos animalières
  • Les super-téléobjectifs (plus de 300 mm) : pour les photos de sport ou animalières
  • Les objectifs macro (permettant de s’approcher très près du sujet; cette caractéristique n’est pas liée à la longueur focale) : pour les photos de fleurs ou d’insectes
Schéma focale reflex

Notre enquête :

Les objectifs les plus plébiscités par les tourdumondistes qui ont emporté un reflex sont :

  • Focale fixe 50 mm, emporté par 24 % des voyageurs équipés d'un reflex : elles sont peu chères (à partir de 100 €) et offrent un grande luminosite.
  • Zoom 18-55 mm : 19 % : c'est souvent l'objectif basique vendu en kit avec le boitier, donc pas forcément une référence
  • Zoom 18-200 mm : 9 %
  • Zoom 70-300 mm : 9 %
  • Zoom 18-135 mm : 8 %
  • Zoom 18-105 mm : 7 %

Les objectifs les plus plébiscités par les tourdumondistes qui ont emporté un hybride sont :

  • Zoom 18-55 mm : emporté par 19 % des voyageurs équipés d'un hybride
  • Focale fixe 50 mm : 10 %
  • Focale fixe 25 mm : 8 %
  • Zoom 14-42 mm : 8 %

Zoom ou objectif à focale fixe ?

Les zooms sont plus polyvalents. Ils peuvent être avantageux en voyage en vous permettant de n’utiliser qu’un seul objectif pour plusieurs situations (portraits, paysages…), ce qui vous permet de limiter le poids de votre équipement.

Les objectifs à focale fixe sont plus compacts et plus légers que les zooms et ont une plus grande ouverture maximale. Étant plus simples techniquement, ils laissent entrer plus de lumière, ce qui permet de mieux mettre en valeur le sujet (flou d'arrier plan)

Notre enquête :

Parmi les tourdumondistes qui ont emporté un reflex :

  • 100 % emportent au moins un zoom
  • 45 % emportent au moins un objectif à focale fixe

Parmi les tourdumondistes qui ont emporté un hybride :

  • 100 % emportent au moins un zoom
  • 41 % emportent au moins un objectif à focale fixe

Zoom optique ou numérique ?

Le zoom optique est le seul vrai zoom. C’est celui qui fait varier la longueur focale.

Le zoom numérique n’est qu’un grossissement artificiel de l’image. Plutôt que de parler de zoom numérique, on devrait en réalité parler de “recadrage”. Le logiciel de votre appareil zoome sur votre prise de vue et l’étire en dupliquant les pixels pour "remplir les trous", ce jusqu’à ce que l’image revienne à son format de départ.

Même si le zoom numérique peut être un complément utile au zoom optique dans certaines situations, il dégrade la résolution de l’image. C’est donc surtout le zoom optique qui sera important dans le choix de votre appareil

Le grossissement du zoom est en général indiqué dans les caractéristiques techniques des compacts, des bridges et parfois dans celles des hybrides vendus avec un objectif (mais pas dans celles des reflex, pour lesquels seule la longueur focale de l’objectif est affichée). Par exemple, un appareil ayant un zoom optique 2.9x et à zoom numérique 11x grossira le sujet jusqu’à 2,9 fois en optique et jusqu’à 11x en numérique.

L’ouverture maximale

Une grande majorité des zooms sont à ouverture variable. L’ouverture maximale change quand vous zoomez. Lorsque le zoom est au plus large, vous atteignez l‘ouverture la plus grande possible.

Certains objectifs peuvent conserver la même ouverture sur l’intégralité de leur plage de zoom. Cependant, ils sont plus chers et plus lourds.

Les objectifs à focale fixe ont également une seule ouverture maximale.

L’ouverture maximale des objectifs est indiquée de cette façon : f/nombre(s). Plus le f est petit, plus l’ouverture est importante. Par exemple :

  • Les 18-55 mm f/3.5-5.6 : c’est un zoom qui peut s’ouvrir au maximum à f/3.5 à 18 mm et à f/5.6 à 55 mm
  • Les 24-105 mm f/4 : c’est un zoom de 24 à 105 mm qui peut s’ouvrir au maximum à f/4, quelle que soit la focale
  • Les 50 mm f/1.8 : c’est un objectif à focale fixe qui peut s’ouvrir au maximum à f/1.8

Une grande ouverture maximale a deux avantages :

  • L’obturateur a besoin de rester ouvert moins longtemps pour laisser passer la même quantité de lumière. Il est donc plus rapide et permet de prendre des photos en basse lumière sans avoir besoin d’augmenter la sensibilité ISO ou d’utiliser votre flash.
  • Elle permet une faible profondeur de champ ce qui est utile au niveau créatif pour obtenir un arrière plan flouté (effet bokeh), notamment pour les portraits et les photos de nature.

Les objectifs à grande ouverture maximale sont plus sophistiqués et donc plus chers.

La marque

Les objectifs interchangeables ne le sont qu’au sein d’une même marque, pas d’une marque à l’autre. Il existe cependant d’autres marques, comme Tamron et Sigma, qui proposent des objectifs compatibles de bonne qualité et à des prix inférieurs.

La stabilisation

La stabilisation est un dispositif qui permet de compenser le flou résultant des mouvements du photographe. Elle n’a, par contre, aucun effet sur les mouvements du sujet de votre photo. Elle est aujourd’hui présente sur la plupart des appareils photo. Plus la focale utilisée est longue, plus la stabilisation est importante.

Il existe plusieurs types de stabilisations :

La stabilisation optique (par l’objectif)

Avec une stabilisation optique, ce sont les lentilles qui se déplacent dans l'objectif afin que l'image suive les déplacements votre l'appareil. Elle est en général un peu plus efficace que la stabilisation mécanique et offre l’avantage de stabiliser aussi la visée.

Ce système est proposé par Canon, Nikon, Panasonic, Sigma et Tamron sur certains de leurs objectifs.

La stabilisation mécanique (par le boitier)

Avec une stabilisation mécanique, c’est le capteur qui se déplace afin de suivre les mouvements de l'image. Son principal avantage est d’être intégrée dans le boitier et donc de fonctionner avec n’importe quel objectif. Sur certains appareils, elle permet aussi de contrer les rotations de l'appareil.

C’est le système utilisé par Olympus, Pentax et Sony.

La stabilisation 5 axes

Elle peut combiner stabilisation mécanique et une stabilisation optique pour corriger cinq décalages différents : le yaw et le pitch, les axes X et Y, et le roll (ou axe Z).

La stabilisation numérique

La doc de certains appareils parle de stabilisation numérique. Méfiez-vous. Il s’agit en général d’une simple augmentation de la sensibilité ISO. D’autres analysent l'image pour détecter un éventuel flou et le corriger. Les résultats sont en général assez peu concluants et l’image peut même être fortement détériorée.

La réactivité

Quand on prend une photo, on a souvent besoin de saisir une scène sur le vif. Votre appareil doit donc être suffisamment réactif. La réactivité peut se décomposer en trois :

  • La vitesse d’allumage
  • La vitesse de mise au point pour le mode automatique
  • La vitesse de déclenchement

La réactivité est un critère à ne pas sous-estimer, car un appareil trop lent risque de vous faire rater beaucoup de photos lorsque que le sujet sera en mouvement : scènes de vie, animaux, spectacles…

La résistance et l'étanchéité

Pendant votre tour du monde, votre appareil photo va être mis à rude épreuve. Ses cinq principaux ennemis sont :

  • L’eau : Elle peut s’infiltrer dans votre appareil en cas de pluie, si vous le faite tomber dans la mer ou dans une rivière, sous forme de condensation en cas de changement brutal de température, mais aussi simplement du fait de l'humidité ambiante dans les régions tropicales.
  • La poussière : Elle n’est pas très dangereuse pour l’extérieur de votre appareil, mais par contre, si elle s’introduit à l'intérieur, elle peut endommager votre capteur.
  • Le sable : Il est encore plus dangereux que la poussière, car il est abrasif et peut donc rayer la lentille de votre objectif.
  • Le sel : Les embruns marins contiennent du sel qui est corrosif et peut attaquer votre capteur, votre batterie et votre carte mémoire.
  • Les chocs : Une chute sur une surface dure, même de quelques dizaines de centimètres de haut, peut être fatale à votre appareil.

Ces types de dégats ne sont pas pris en compte par les garanties des constructeurs.

Les brochures des fabricants utilisent de plus en plus le terme “tropicalisé" pour indiquer que leurs modèles résistent aux corps liquides et solides.

Les appareils tropicalisés sont équipés de nombreux joints en caoutchouc qui empêchent l’eau et la poussière de pénétrer à l’intérieur. Les objectifs, les grips et les flashs, des reflex et des hybrides peuvent également être tropicalisés.

Mais cette appellation est plus un terme marketing qu’un réel standard. Elle recouvre des réalités différentes d’une marque à l’autre. Il est donc en réalité assez difficile de savoir exactement ce qu’un appareil photo peut endurer.

Schéma de tropicalisation Canon

Il existe pourtant une norme pour ce type de protection, la norme IP (Indice de Protection), par exemple IP68. Le premier chiffre indique le degré de protection (de 0 à 9) contre la poussière et le deuxième, le degré de protection à l’eau. Si aucun critère n'est rempli, le chiffre est remplacé par la lettre X. Vous trouverez plus d’infos sur la norme IP sur Wikipedia .

Cependant, il est très difficile de garantir la protection des appareils à objectif interchangeable (reflex et hybride) car le boitier et forcément vulnérable lors des changements d’objectifs.

Dans la pratique, cette norme n’est donc utilisée que pour les appareils compacts baroudeurs étanches, conçus spécifiquement endurer les conditions de voyage les plus extrêmes. L’Olympus Tough TG-4 qui peut résister à une chute de 2,1 mètres, est étanche jusqu’à -15 mètres et peut supporter des températures jusqu’à -10° est la référence pour ce type d’appareil.

L’autonomie

L’autonomie d’un appareil photo se mesure en nombre de prises de vue. Elle est en général meilleure sur les reflex et les bridges (plus gros et plus lourds) que sur les compacts et les hybrides.

Il est en général difficile d’atteindre l’autonomie promise par le fabricant, car elle est obtenue dans des conditions de laboratoire idéales. Vous pourrez vous estimer satisfait si vous obtenez 75 % de l’autonomie affichée.

Une utilisation optimisée vous permettra de faire durer votre batterie plus longtemps :

  • Utilisez la visée optique plutôt que la visée électronique
  • Limitez l’usage du flash
  • Limitez le visionnage de vos photos sur l’écran LCD
  • Limitez l’usage de la vidéo
  • Activez le mode veille
  • Réduisez la luminosité de l’écran
  • Conservez les batteries à l’abri des basses températures

Vous pouvez également emporter une ou plusieurs batteries de rechange afin d'augmenter encore son autonomie (mais aussi son poids).

Notre enquête :

  • 62 % des personnes voyageant avec un compact ont emporté au moins une batterie de rechange
  • 59 % des personnes voyageant avec un reflex ont emporté au moins une batterie de rechange
  • 73 % des personnes voyageant avec un hybride ont emporté au moins une batterie de rechange
  • 51 % des personnes voyageant avec un bridge ont emporté au moins une batterie de rechange

Le viseur et l’écran LCD

Il est assez difficile de se passer du viseur pour cadrer précisément et composer une photo : éliminer des objets gênants, créer des lignes de lectures ou mettre en valeur le sujet.

Il existe aujourd’hui trois dispositifs de visée (le viseur "tunnel" ayant quasi-totalement disparu) qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients :

  • Le viseur reflex
  • L’écran dorsal
  • Le viseur électronique

Le viseur reflex

Il consiste en un jeu de miroirs qui renvoie l’image vers un verre dépoli. Le premier miroir est mobile, pour diriger l’image soit vers le capteur, soit vers le verre dépoli. La prise de vue et la visée sont donc deux positions distinctes, pas possible de faire les deux en même temps.

Schéma visée reflex

Avantages :

  • Meilleur maintien de l’appareil qu’en le tenant à bout de bras
  • Économie de batterie (l’écran LCD est très gourmand en énergie)
  • Contrôle de la mise au point
  • Pas de reflets dûs au soleil
  • Sur certains appareils, molette de réglage dioptrique possible pour ceux qui ne souhaitent pas porter leurs lunettes

Inconvénients :

  • Complexe techniquement
  • Plus cher à fabriquer
  • Pas de visée pendant la prise de vue, il faut donc utiliser l'écran arrière pour filmer

L’écran dorsal

Tous les appareils photo numériques sont munis d’un écran, généralement LCD. Sur les appareils compacts, c’est le seul dispositif de visée. Il fonctionne comme une caméra qui filme et affiche l’image en temps réel, sans l’enregistrer.

Schéma écran dorsal

Avantages :

  • Pas besoin d’être dans l’axe de l’appareil
  • Vision de la photo telle qu’elle sera
  • Adapté à la vidéo
  • Possible d’orienter l’écran sur certains appareils
  • L’écran peut être tactile pour accéder plus facilement aux réglages

Inconvénients :

  • Difficile de voir l’image en plein soleil
  • Selon les modèles le confort d’utilisation peut varier : délai d’affichage, définition, angles de vision

Le viseur électronique

C’est un petit écran ou un projecteur qui est positionné juste derrière un oculaire. Il est en général considéré comme moins précis qu'un viseur reflex, mais certains nouveaux modèles haute définition permettent de viser très confortablement.

Schéma visée électronique

Avantages :

  • Vision de la photo telle qu’elle sera
  • Adapté à la vidéo
  • Amplification possible lorsque la lumière est faible
  • Pas de reflets dûs au soleil

Inconvénient :

  • Selon les modèles le confort d’utilisation peut varier : délai d’affichage, définition, angles de vision

Les modes créatifs

Le mode automatique est aujourd’hui présent sur tous les appareils photo. Cependant, si vous êtes un utilisateur averti ou que vous souhaitez apprendre la photo, il est important que votre appareil propose des réglages précis sur :

  • l’ouverture du diaphragme
  • la vitesse d’obturation
  • la sensibilité ISO
  • la balance des blancs
Les modes créatifs P.A.S.M.

A part les compacts d’entrée de gamme, la plupart des appareils permettent l’utilisation des modes créatifs P.A.S.M. :

  • P (Programme) : Votre appareil mesure la luminosité et propose ensuite plusieurs couples ouverture/vitesse qui donneront une exposition correcte de la photo
  • A ou Av (Priorité à l’ouverture) : Vous choisissez l’ouverture (et éventuellement les ISO), et votre appareil calcule automatiquement la vitesse d’obturation qui donnera une bonne exposition
  • S ou Tv (Priorité à la vitesse) : Vous choisissez la vitesse d’obturation (et éventuellement les ISO), et votre appareil calcule automatiquement l’ouverture qui donnera une bonne exposition
  • M (Manuel) : Vous choisissez l’ouverture et la vitesse d’obturation (mais vous pouvez laisser les ISO en automatique si vous le souhaitez). L’accès à ces modes peut se faire via une molette ou via les menus. La sélection avec molette est plus rapide. Plus d’infos sur les modes créatifs dans cet article sur le blog Apprendre la Photo.

Les formats d’enregistrement (JPEG et/ou RAW)

Lorsque vous prenez une photo, votre capteur enregistre les informations brutes (raw en anglais) qu’il capte. Votre appareil va ensuite traiter ces informations (balance des blancs, contraste, saturation, netteté, réduction du bruit) en fonction des réglages que vous aurez définis et les enregistrer dans un fichier image JPEG.

Cependant, de plus en plus d’appareils permettent également d’enregistrer en format RAW (ou RAW + JPEG). Toutes les données enregistrées par le capteur sont alors enregistrées brutes.

Vous ne pourrez pas utiliser directement vos photos enregistrées en RAW (mais il existe des logiciels permettant d'afficher les aperçus). Vous devrez obligatoirement passer par une étape de post-traitement (développement numérique), avec un logiciel du type Lightbox ou une appli du type Manual sur smartphone, pour développer le RAW. Vous serez donc obligé de voyager avec un ordinateur portable, à moins d’attendre votre retour pour effectuer le post-traitement.

Vous pourrez alors régler à volonté la luminosité, les tonalités de couleurs et le contraste, sans perte de qualité, avant de les enregistrer en format image (JPEG, TIFF…). Photographier en RAW prend donc plus de temps, mais vous offre plus de liberté pour exprimer votre créativité.

Certains appareils comportent deux logements de cartes mémoire. Il est alors possible d'enregistrer en RAW sur une carte et en JPEG sur l'autre.

Remarque : Les fichiers RAW ne se terminent pas en .raw, leur extension est différente selon les marques : .cr2 pour Canon, .nef pour Nikon, .arw pour Sony…

La vidéo

La plupart des modèles d’appareils photo récents permettent de filmer en Full HD (1920 x 1080 pixels).

Certains modèles supportent maintenant la 4K (ou UHD) qui offre une des contours d’image plus précis. La vidéo 4K a également l’avantage de permettre le recadrage. C’est particulièrement utile pour stabiliser votre image en post-production, puisque le logiciel n'a alors pas besoin d'interpoler des pixels.

Cependant, en raison du volume de données à stocker, la 4K nécessite un espace de stockage important et un ordinateur très performant si vous comptez faire du montage vidéo.

Au-delà de la définition, plusieurs autres critères sont à considérer pour sélectionner un appareil photo ayant de bonnes capacités vidéo :

  • Qualité du micro
  • Présence d’une prise casque
  • Mode vidéo manuel
  • Zoom actif
  • Mise au point continue
  • Angle suffisamment large pour filmer de près
  • Taille du capteur
  • Écran orientable à 180°
  • Stabilisation

Vous pouvez également envisager l’achat d’accessoires pour améliorer encore la qualité de vos vidéos :

  • Stabilisateur
  • Kits d’éclairage
  • Micro

La connectivité

La plupart des appareils photo actuels possèdent des sorties USB2 et HDMI pour le transfert sur l'ordinateur et le branchement à une télé.

Le développement de la photo sur smartphone, nous a habitué à bénéficier d’une bonne connectivité qui, il faut l’avouer, nous facilite bien la vie. C’est pourquoi de plus en plus d’appareils proposent maintenant une connexion Wi-Fi. Elle vous permet de :

  • Partager directement vos photos sur les réseaux sociaux
  • Les envoyer par email
  • Les transférer sur votre ordinateur sans le brancher
  • Les sauvegarder sur un cloud
  • Les regarder sur une télé connectée
  • Les imprimer sur une imprimante Wi-Fi
  • Naviguer dans votre appareil avec votre téléphone

Chaque marque a ses propres applis Android et iOS pour se connecter à l’appareil et transférer des images.

Certains appareils proposent également une connectivité en bluetooth, moins gourmande en énergie. C’est notamment le cas de certains Nikon, via leur application Snapbridge.

Le NFC est une autre technologie de communication dont sont dotés certains appareils. Pour connecter deux appareils en NFC, ils doivent être placés à moins de 4 cm l’un de l’autre, après quoi les images peuvent être transmises en Wi-Fi.

Le GPS peut être une option utile pour les voyageurs. Il permet de géolocaliser automatiquement vos photos pour savoir facilement où elles ont été prises. Peu d’appareils en sont équipés en série, mais il est souvent possible de l’ajouter en option. Qu’il soit inclus dès le départ ou non, n’oubliez pas que lorsque le GPS est activé, votre batterie se déchargera plus rapidement. Ne l’utilisez donc pas quand vous n’en avez pas besoin.

Les versions

Les fabriquants d'appareils photo continuent parfois de vendre les anciennes versions de leurs modèles. Vous verrez donc dans ce cas cohabiter plusieurs versions du même modèle. Elles sont en général indiquées par la mention "Mark" plus un chiffre, ou juste en chiffres romains. Par exemple, la troisème version du Sony RX100 peut s'écrire :

  • Sony RX100 Mark 3
  • Sony RX100 M3
  • Sony RX100 iii
  • Sony RX100 III

Faites bien attention à la version lorsque vous achetez un appareil, car le prix peut aller du simple au double entre une version ancienne et une version récente, avec de fortes différences sur le produit.

Comparatif des modèles d'appareils photo les plus utilisés par les tourdumondistes

Les compacts






Comparer les prix
Canon PowerShot G7 X Mark 2
Canon PowerShot G7 X Mark 2

Amazon

Fnac

Boulanger
Olympus Tough TG-5
Olympus Tough TG-5

Amazon

Fnac

Boulanger
Sony RX100 Mark 3
Sony RX100 Mark 3

Amazon

Fnac

Boulanger
Sony Cyber-shot DSC-HX90V
Sony Cyber-shot DSC-HX90V

Amazon

Fnac

Boulanger
Dimensions (L x P x H) 10.5 × 4.2 x 6.9 cm 11.3 x 3.2 x 6.6 cm 10.2 x 4.1 x 5.8 cm 10.2 x 3.5 x 5.8 cm
Poids 319 g 250 g 263 g 218 g
Capteur 20.2 Mpx, 1" 12 Mpx, 1/2,3" 20 Mpx, 1" 18 Mpx, 1/2,3"
Objectif Zoom optique 4.2x, 24-100 mm f/1.8-2.8 Zoom optique 4x, 25-100 mm f/2-4.9 Zoom optique 2.9x, 24-70 mm f/1.8-2.8 Zoom optique 30x, 24-720 mm f/3.5-6.3
Stabilisation 5 axes Mécanique Optique 5 axes
Viseur Non Non Électronique Électronique
Écran 7.5 cm, 1040000 points, 3/2, tactile, orientable 7.6 cm, 460000 points, 4/3, non tactile, non orientable 7.5 cm, 1196000 points, 3/2, non tactile, orientable 7.6 cm, 921000 points, 4/3, non tactile, orientable
Sensibilité (plage ISO) 125 - 12800 ISO 100 - 6400 ISO 100 - 12800 ISO 100 - 12800 ISO
Vidéo, Son 1920 x 1080 pixels, Stéréo 4K, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo
Autonomie 240 prises de vue 380 prises de vue 320 prises de vue 390 prises de vue
Connectivité USB HDMI Wi-Fi USB HDMI GPS Wi-Fi USB HDMI Wi-Fi USB HDMI GPS Wi-Fi
Résistance & étanchéité Non Résitants aux chocs 2.1 m, étanche à 15 m Non Non
Note globale sur 5 (moyenne Fnac, Les Numériques, 01net, Ere Numérique) 3,9 4,2 4,6 4,2
Qualité Photo (sur 5) 4 4 4,3 3,3
Qualité Vidéo (sur 5) 4,5 3,8 4,3 4,8
Réactivité (sur 5) 4,5 4,5 4 4,3
Ergonomie (sur 5) 4,1 4,5 4,4 4,5
Prix approximatif 600 € 500 € 650 € 350 €
Notre avis Une bonne alternative au RX100, moins cher, à condition de pouvoir se passer d'un viseur Excellent si vous voulez faire des photos sous-marines sans caisson étanche C'est de loin le plus prisé des tourdumondistes. Le top des compacts experts, mais pas donné Le meilleur compact qui possède un zoom 30x, bien stabilisé


Les reflex

Comparer les prix Canon 100D + Obj. 18-55 mm f/3.5-5.6
Canon 100D + Obj. 18-55 mm f/3.5-5.6

Amazon
Canon EOS 700D + Obj. 18 - 55 mm f/3.5-5.6
Canon EOS 700D + Obj. 18 - 55 mm f/3.5-5.6

Amazon

Fnac

Boulanger
Canon EOS 5D Mark III + Obj. 24-105 mm f/4.0
Canon EOS 5D Mark III + Obj. 24-105 mm f/4.0

Amazon

Fnac
Nikon D5500 + Obj. 18-55 mm f/3.5-5.6
Nikon D5500 + Obj. 18-55 mm f/3.5-5.6

Amazon
Dimensions (L x P x H) 11,7 × 6,9 × 9,1 cm 13.3 x 7.9 x 10 cm 15,2 × 7,6 x 11,6 cm 12,4 x 7 x 9,7 cm
Poids 410 + 200 g 580 + 200 g 950 + 670 g 470 g + 200 g
Capteur 18 Mpx, APS-C 18 Mpx, APS-C 22,1 Mpx, Full Frame 24.2 Mpx, APS-C
Objectif 18-55 mm f/3.5-5.6 18-55 mm f/3.5-5.6 24-105 mm f/4.0 18-55 mm f/3.5-5.6
Stabilisation Optique Optique Optique Optique
Viseur Reflex Reflex Reflex Reflex
Écran 7.7 cm, 1040000 points, 3/2, tactile, non orientable 7.7 cm, 1040000 points, 3/2, tactile, orientable 8.1 cm, 1040000 points, non tactile, orientable 8.1 cm, 1037000 points, 3/2, tactile, orientable
Sensibilité (plage ISO) 100 - 12800 ISO 100 - 12800 ISO 100 - 25600 ISO 100 - 25600 ISO
Vidéo, Son 1920 x 1080 pixels, Mono 1920 x 1080 pixels, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo
Autonomie 350 - 380 prises de vue 400 - 440 prises de vue 850 - 950 prises de vues 820 prises de vue
Connectivité USB HDMI USB HDMI USB HDMI télécommande USB HDMI télécommande Wi-Fi
Note globale sur 5 (moyenne Fnac, Les Numériques, 01net, Ere Numérique) 3,8 3 4,3 3,3
Qualité Photo (sur 5) 3 4 4,5 4,5
Qualité Vidéo (sur 5) 4 4 4,5 3,5
Réactivité (sur 5) 4 4,3 4,5 3,5
Ergonomie (sur 5) 4 4 4,5 4
Prix approximatif 450 € 600 € 4 000 € 550 €
Notre avis Poids et encombrement faibles, mais l'objectif vendu dans le kit est un peu trop gros C'est la gamme la plus prisée des tourdumondistes, avec une très bonne qualité d'image et un écran tactile orientable Le reflex haut de gamme le plus utilisé par les tourdumondistes Une très bonne autonomie et un écran tactile orientable


Les hybrides

Comparer les prix Panasonic Lumix DMC-GX80 + Obj. 12-32 mm
Panasonic Lumix DMC-GX80 + Obj. 12-32 mm

Amazon

Fnac

Boulanger
Olympus OM-D E-M10 Mark 2 + Obj. 14-42 mm
Olympus OM-D E-M10 Mark 2 + Obj. 14-42 mm

Amazon

Fnac

Boulanger
Sony Alpha 6000 + Obj. 16-50 mm f/3.5 -5.6
Sony Alpha 6000 + Obj. 16-50 mm f/3.5 -5.6

Amazon

Fnac

Boulanger
Dimensions (L x P x H) 12,2 x 4,4 x 7,1 cm 12 x 4,7 x 8,3 cm 12 x 4,5 x 6,7 cm
Poids 426 g 390 g 344 g
Capteur 16 Mpx, 4/3" 16 Mpx, 4/3" 24.3 Mpx, APS-C
Objectif 12-32 mm 14-42 mm 16-50 mm f/3.5 -5.6
Stabilisation 5 axes 5 axes Optique
Viseur Electronique Electronique Electronique
Écran 7.3 cm, 1040000 points, 3/2, tactile, orientable 7.6 cm, 1037000 points, 3/2, tactile, orientable 7.5 cm, 921600 points, 3/2, non tactile, orientable
Sensibilité (plage ISO) 200 - 25600 ISO 200 - 25600 ISO 100 - 25600 ISO
Vidéo, Son 4K pixels, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo 1920 x 1080 pixels, Stéréo
Autonomie 260 - 290 prises de vue 320 prises de vue 360 prises de vue
Connectivité USB HDMI télécommande Wi-Fi USB HDMI Wi-Fi USB HDMI Wi-Fi
Note globale sur 5 (moyenne Fnac, Les Numériques, 01net, Ere Numérique) 4,6 3,9 3,5
Qualité Photo (sur 5) 4,3 4,3 4,5
Qualité Vidéo (sur 5) 4,5 3,7 4
Réactivité (sur 5) 4,7 4 4
Ergonomie (sur 5) 4,5 4,3 3,8
Prix approximatif 700 € 700 € 650 €
Notre avis Un bon équilibre entre performances et fonctionalités avancées avec la vidéo 4k Un look vintage sympa et une technologie dernier cri, il lui manque juste la vidée 4k Un hybride équilibré et plutôt léger, à prix accessible : le plus prisé des tourdumondistes

Les accessoires

Cartes mémoire

Les cartes SD sont de loin les plus répandues. Vous verrez l’un de ces trois sigles :

  • SD : inférieure ou égale à 2 Go
  • SDHC : entre 4 et 32 Go
  • SDXC : plus de 32 Go

Il existe également des cartes CF, plus performantes, mais uniquement utilisées sur les reflex hauts de gamme et professionnels.

Le nombre et la capacité de stockage des cartes mémoire dont vous aurez besoin dépendent :

  • du nombre de photos et de vidéos que vous comptez prendre pendant votre voyage
  • de leur résolution
  • du type de fichier choisi pour leur enregistrement (JPEG ou RAW).

Vous trouverez un tableau récapitulatif du nombre de photos stockables en fonction de la capacité de la carte mémoire, de la résolution et du format d’enregistrement dans cet article sur le blog Apprendre la Photo.

La capacité de stockage dont vous aurez besoin dépend aussi de l’appareil sur lequel vous allez les transférer. Si vous voyagez avec un gros disque dur, vous aurez besoin de moins de cartes mémoire que si vous voyagez sans outil de stockage.

Mais dans la pratique, il sera souvent compliqué de stocker vos photos sur un cloud, en raison des connexions trop lentes dans beaucoup de pays. Une bonne solution pour éviter de perdre toutes vos photos et cas de perte ou de vol est de renvoyer régulièrement des cartes SD avec une copie de vos photos chez vous par la poste. Sauvegardez les aussi sur un disque dur externe, au cas où la poste perdrait votre carte mémoire.

Trépied

Un trépied offre plusieurs avantages :

  • Éviter le flou dû aux mouvements du photographe
  • Maîtriser parfaitement la composition des photos
  • Utiliser des poses plus longues lorsque la luminosité est faible

Il doit être compact et léger pour ne pas trop vous encombrer ni vous alourdir pendant votre voyage. Fuyez les trépieds en acier (trop lourd) ou en plastique (trop fragiles) et optez pour de l’aluminium ou encore mieux du carbone.

Les autres éléments à prendre en compte pour faire votre choix sont : la charge maximale (qui dépend du poids de votre appareil), la hauteur maximale et la hauteur minimale.

Les trépieds GorillaPod sont très prisés par les tourdumondistes. Ils sont très compacts et légers et leurs pieds flexibles permettent de les accrocher partout.

Notre enquête :

  • 41 % des personnes voyageant avec un compact ont emporté un trépied
  • 53 % des personnes voyageant avec un reflex ont emporté un trépied
  • 43 % des personnes voyageant avec un hybride ont emporté un trépied
  • 48 % des personnes voyageant avec un bridge ont emporté un trépied

Filtres

Si vous utilisez un reflex ou un hybride pendant votre voyage, il peut être utile d’emporter des filtres. Les principaux filtres utilisés par les tourdumondistes sont :

  • Le filtre polarisant : Il renforce les contrastes et la saturation des couleurs et élimine les reflets. Il permet par exemple d’avoir un ciel plus bleu sur lequel les nuages ressortent mieux
  • Le filtre densité neutre (ou filtre ND) : Il réduit la quantité de lumière qui entre dans l’appareil, sans affecter les couleurs. Il permet de photographier avec des poses plus longues, par exemple pour donner un aspect vaporeux à l’eau d’une cascade.
  • Le filtre de protection neutre (ou filtre UV) : Il n’a pas d’effet sur l’image et sert juste à protéger la lentille de l’eau, de la poussière et du sable.
  • Le filtre rouge (pour la plongée) : La lumière rouge est la première à disparaître quand on descend sous l’eau. Le filtre rouge permet d’équilibrer les différentes tonalités en absorbant une partie du bleu. Il n'est nécessaire de l'utilser qu'à partir de 6-8 mètres. Au-dessus, cela ne sert à rien et les photos seront trop rouges
Aspect vaporeux obtenu grâce au filtre densité neutre

Notre enquête :

  • 12 % des personnes voyageant avec un compact ont emporté au moins un filtre
  • 31 % des personnes voyageant avec un reflex ont emporté au moins un filtre
  • 23 % des personnes voyageant avec un hybride ont emporté au moins un filtre
  • 12 % des personnes voyageant avec un bridge ont emporté au moins un filtre

Etui ou sac à dos

Lorsque vous prenez l’avion ou le bus, ne mettez jamais votre appareil photo en soute. Il risque d’être endommagé ou volé. Il faut le prendre avec vous, soit simplement dans son étui, à l'intérieur de votre petit sac à dos de voyage, soit en achetant un sac à dos spécial (principalement si vous voyagez avec un reflex). Il en existe avec un compartiment photo amovible ou avec une ouverture dorsale, pour plus de sécurité. On déconseille les sacoches, qui sont trop encombrantes pour un long voyage.

Caisson étanche

Si vous comptez faire de la plongée pendant votre tour du monde, il existe des boitiers étanches qui permettent d’utiliser votre appareil sous l’eau. Ces caissons sont parfaitement étanches grâce à des joints caoutchouc et peuvent être équipés d’un flash.

Drone

Certains voyageurs, notamment des blogueurs, emportent un drone pour pouvoir filmer mais aussi prendre des photos vues du ciel. Ils représentent cependant un investissement et un poids supplémentaire important. On écrira prochainement dossier spécifique sur les drones.

Boitier étanche WP-DC48 Canon

L'assurance

La plupart des assurances voyage couvrent les bagages et donc votre appareil photo. Cependant, elles n’assurent en général pas les objets de valeur au delà d’un certain montant. Ce plafond est très variable. Il peut aller de 250 € à 2 000 € selon les assurances. Vous retrouverez les plafonds de toutes les assurances dans notre comparatif des assurances voyage.

De plus, les assurances voyage couvrent les détériorations ou la perte par votre transporteur et les vols avec effraction ou agression, mais pas la perte ou le bris de votre appareil.

Si vous voyagez avec un appareil de valeur, on vous conseille donc de prendre une assurance spécifique.

Tu as aimé cette page ?