Voir tous les dossiers
Choisir son itinéraire de tour du monde

Construire l’itinéraire de son tour du monde
15 exemples

Planifier son itinéraire, c’est la partie la plus amusante de la préparation d’un tour du monde. Dans ce dossier, on vous explique en détail comment vous y prendre et quelles sont les erreurs à éviter. On vous donne aussi des exemples de trajets dans lesquels vous pourrez puisez votre inspiration.

Définition

Dans les forums et les groupes Facebook de voyageurs, on peut lire des débats sans fin sur la “vraie” définition d’un tour du monde. Dans ce dossier, on va s’en tenir à celle de Wikipedia “Un tour du monde est un voyage qui consiste à parcourir complètement et dans un sens donné le globe terrestre jusqu’à revenir à son point de départ.”

Faire un tour du monde ne nécessite donc pas de passer par tous les pays du monde, ni même par tous les continents. Si vous partez d’Europe et que vous passez juste par l’Asie et l’Amérique en traversant les océans Pacifique et Atlantique, techniquement, c’est un tour du monde.

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 17 au 20 mai 2019, auprès de 1 435 personnes ayant fait un long voyage. Nous leur avons posé de nombreuses questions sur leur itinéraire. Pour la plupart des statistiques qui vont suivre, nous n’avons retenus que les réponses correspondant à des tours du monde (soit environ la moitié), puisque c’est le sujet de ce dossier. Les autres réponses seront utilisées pour d’autres dossiers à venir. En savoir plus sur notre méthodologie

Continents les plus visités

Infographie : les continents visités par les tourdumondistes

Les zones les plus visitées par les tourdumondistes sont les plus éloignées de l’Europe : l’Amérique du Sud, l’Asie du Sud-Est, la Nouvelle-Zélande et l’Australie.

En effet, quand on part pour ce type de voyage, on privilégie souvent les pays lointains, qu’on aura moins de chances de visiter lors de futures vacances. De plus, la plupart de ces pays ne requièrent pas de visa pour les Européens.

À peine plus de la moitié des tourdumondistes passe par l’Amérique du Nord. En effet, les États-Unis et le Canada coûtent cher et sont assez semblable à l’Europe culturellement. Les pays d’Amérique Centrale pâtissent sans doute de leur réputation d’insécurité.

L’Afrique est largement évitée. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, voyager en Afrique coûte assez cher. De plus, un passage par ce continent alourdit le coût des billets d’avion, car il nécessite de faire un gros détour. Enfin, de nombreux pays africains sont classés en zone de sécurité orange ou rouge par le Ministère des Affaires Étrangères.

Le Moyen-Orient et l’Asie Centrale sont peu visités en raison de leur proximité avec l’Europe et parce que ces régions sont méconnues et très peu couvertes par les médias. De plus, certains pays y sont difficiles d’accès ou réputés dangereux.

Enfin, l’Europe est assez peu visitée lors d’un tour du monde. Les tourdumondistes recherchent l’exotisme et considèrent qu’il sera encore temps de visiter leur continent après leur tour du monde.

Pays les plus visités

Nous avons demandé aux tourdumondistes quels pays ils ont visités. On ne vous conseille pas forcément de passer par les mêmes pays que tout le monde, mais il est toujours intéressant de voir ce qu’ont fait les autres voyageurs.

Zoom sur les îles du Pacifique

Les îles du Pacifique sont difficilement visibles sur la carte. On vous donne donc le pourcentage de tourdumondistes passés par chaque archipel (malheureusement, on a oublié Hawaï dans notre enquête).

  • Île de Pâques : 34 %
  • Polynésie française : 31 %
  • Nouvelle-Calédonie : 15 %
  • Galapagos : 8 %
  • Fidji : 6 %
  • Vanuatu : 3 %
  • Cook : 1 %
  • Tonga : 1 %
  • Papouasie Nouvelle Guinée : 1 %
  • Micronésie : 1 %
  • Salomon : 0 %
  • Samoa : 0 %
  • Tuvalu : 0 %
  • Marshall : 0 %
  • Kiribati : 0 %
  • Nauru : 0 %

Pays préférés

Nous avons demandé aux tourdumondistes les trois pays qu’ils ont préférés durant leur voyage. Pour chaque pays, nous avons divisé le nombre de citations de chaque pays dans le top trois par le nombre de répondants ayant visité ce pays. Nous avons donc pu déterminer les pays préférés des grands voyageurs.

Le nombre de répondants est faible pour certains pays, car peu de voyageurs les visitent. En dessous de 30 répondants, la marge d’erreur est élevée, mais en mettant un seuil à 30 répondants, il n’y aurait eu que des pays très touristiques dans notre classement et on trouvait ça dommage.

Avec notre méthode de calcul, un pays qui est beaucoup visité par les tourdumondistes n’a pas plus de chances d’être bien noté qu’un pays peu visité. D’ailleurs, parmi les dix pays préférés des répondants, un seul, la Nouvelle-Zélande, fait partie des dix pays les plus visités.

En effet, ils ont tendance à préférer les pays moins touristiques où l’accueil est souvent plus chaleureux et sincère. On vous conseille donc de vous inspirer de ce classement pour inclure des pays moins fréquentés dans votre itinéraire.

Voir le classement des pays préférés des tourdumondistes

Événements

Nous avons demandé aux tourdumondistes les principaux événements auxquels ils ont participés pendant leur voyage. Si vous voulez assister ou participer à une fête dans une ville ou un pays particulier, vous pouvez le prévoir dans votre itinéraire. Ça peut être une super expérience, mais ça fait aussi perdre en flexibilité, car vous serez obligé d’être dans un lieu donné à une date précise.

Événement Date
Nouvel an chinois en Chine et partout en Asie du Sud Est 25 janvier 2020
Festival Tapati sur l’Île de Pâques au Chili 31 janvier – 15 février 2020
Fête des Fleurs à Chiang Mai en Thaïlande 1er – 3 février 2020
Shivaratri au Népal 21 février 2020
Carnaval de Rio au Brésil 21 – 26 février 2020
Carnaval de Barranquilla en Colombie 22 – 25 février 2020
Holi en Inde 9 – 10 mars 2020
Nyepi (Nouvel An balinais) à Bali en Indonésie 25 – 26 mars 2020
Sakura (cerisiers en fleurs) au Japon Fin mars – début avril
Kanamara Matsuri (fête du pénis de fer) à Kawasaki au Japon 5 avril 2020
Semaine Sainte (Semana Santa) en Amérique Latine 5 – 11 avril 2020
Songkran, Pi Mai ou Nouvel An bouddhiste (fête de l’eau) en Thaïlande, en Birmanie, au Cambodge, au Laos et au Sri Lanka 13 – 15 avril 2020
Nouvel An Khmer au Cambodge 14 – 16 avril 2020
Ramadan dans les pays musulmans 23 avril – 23 mai 2020
Inti Raymi (fête du soleil) au Pérou 22 juin 2019
Cérémonies funéraires à Sulawesi en Indonésie De juillet à septembre
Mama Negra à Latacunga en Équateur 23 – 28 septembre 2019
Diwali (fête des lumières) en Inde 27 octobre 2019
Halloween dans les pays anglophones 31 octobre 2019
Dia de los muertos (jour des morts) en Amérique latine et surtout au Mexique 2 novembre 2019
Loy Krathong (fête des Lumières) partout en Asie du Sud Est 13 novembre 2019
Full Moon Party à Kho Phangan en Thaïlande Tous les mois

Mois de départ et de retour

Les tourdumondistes partent principalement entre août et janvier, avec un pic en janvier après les fêtes de fin d’année et un autre en septembre, après les vacances d’été.

Les tourdumondistes rentrent principalement au printemps ou en été pour éviter la déprime due au mauvais temps après plusieurs mois au soleil.

Infographie mois de départ en tour du monde
Infographie mois de retour de tour du monde

Sens du voyage

Parmi les répondants à notre enquête, il y a quasiment autant de voyageurs qui font le tour du monde d’ouest en est que de voyageurs qui le font d’est en ouest.

Le sens du trajet dépend de la date de départ et des saisons dans les pays traversés. C’est donc principalement une question de météo.

Infographie sens des tours du monde

Construire son itinéraire

Pour construire l’itinéraire de votre tour du monde, on vous conseille de suivre les quatre étapes suivantes.

1. Cherchez de l’inspiration

Parlez avec vos amis voyageurs, lisez des blogs de voyage, des forums et des groupes Facebook de voyageurs, des guides et des magazines de voyage, regardez des émissions de télé, écoutez des émissions de radio et des podcast. Vous pouvez aussi consulter la carte du monde des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Toutes ces sources d’inspirations viendront nourrir vos réflexions.

2. Faites une première liste

Faites une première liste très large, sans vous brider, de tous les pays et de tous les lieux que vous aimeriez visiter, de tous les événements auxquels vous aimeriez participer et de toutes les expériences que vous aimeriez vivre. Si vous partez à plusieurs, faites chacun votre liste en essayant de ne pas en parler aux autres pour ne pas vous influencer. Une fois que votre liste vous semble terminée, classez-là par ordre de priorité : ce que voulez impérativement voir en haut et ce à quoi vous êtes prêts à renoncer en bas.

3. Mettez vos listes en commun

Si vous partez à deux (ou plus), une fois que chacun aura fait sa liste, confrontez vos envies. Les endroits qui sont dans vos deux listes sont les plus faciles à choisir. Essayez ensuite de combler des espaces entre chacun de vos pays communs avec des pays qui n’ont été choisis que par l’un d’entre vous pour créer un itinéraire avec un maximum de pays frontaliers. Si vous voyagez en famille, vous pouvez impliquer les enfants dans le choix en leur proposant, par exemple, de choisir chacun un pays.

4. Éliminez des pays

C’est l’étape la plus difficile. Il faut maintenant faire des concessions et renoncer à certains pays si vous ne voulez pas vous retrouver avec une liste longue comme le bras et courir pendant tout votre voyage. Commencez par éliminer les pays qui sont trop excentrés par rapport au reste de votre itinéraire. Dans la suite de ce dossier, nous allons passer en revue les différents critères qui vous permettront de faire évoluer votre itinéraire : durée et rythme du voyage, budget, transport, climat, sécurité, visas, frontières et empreinte carbone.

Budget

La première contrainte, c’est l’argent. Pour savoir combien de temps et dans quels pays vous pouvez voyager, vous devez connaître le budget dont vous disposez.

En fonction de vos économies et des éventuels financements que vous obtiendrez (famille, sponsors, vente ou location de votre logement, bourse de voyage, emprunt, retraite…), calculez la somme totale que vous pouvez dépenser pour ce voyage.

Votre budget guidera vos choix. S’il est limité, vous devrez visiter des pays peu coûteux, prendre moins de vols, privilégier les moyens de transports économiques et/ou partir moins longtemps.

Nous avons dédié un dossier complet dédié au calcul du budget. Vous y trouverez notamment les dépenses moyennes des tourdumondistes pays par pays qui vont seront très utiles pour planifier votre itinéraire.

Voir notre dossier sur le budget

Budget Tour Du Monde

Pas de sous, pas de voyage !

Transports

Le type de transport que vous choisirez influencera beaucoup votre itinéraire. Entre un tour du monde classique (avion pour les grandes distances et bus / train pour les courtes distances), un tour du monde en camping-car, un tour du monde en vélo et un tour du monde en voilier, la construction du trajet sera très différente.

Avion

Selon notre enquête, 99 % tourdumondistes prennent au moins une fois l’avion pendant leur voyage. Ils prennent en moyenne 12 vols (on ne compte qu’un seul vol pour les vols avec une escale sans sortir de l’aéroport). 67 % des tourdumondistes ont pris un billet tour du monde et 33 % ont acheté tous leurs billets un par un.

  • Si vous prenez un billet tour du monde, vous devez au minimum déterminer vos villes d’arrivée et de départ sur chaque continent visité. En effet, les dates de ces billets sont généralement modifiables gratuitement, mais pas les destinations. Privilégiez les grands hubs, utilisez au maximum les tronçons terrestres et évitez les zig-zags. On vous déconseille d’inclure les petits vols à l’intérieur des continent dans votre billet tour du monde. Ça limiterait trop votre liberté en voyage. Voir notre dossier sur les billets tour du monde
  • Si vous achetez tous vos billets d’avion au fur et à mesure, vous avez moins besoin de planifier votre itinéraire. Cependant, si vous achetez tous vos billets à la dernière minute, ça risque de vous coûter très cher. Vous devrez donc tout de même prévoir vos destinations suffisamment à l’avance. Voir notre dossier sur l’achat de billets d’avion pas cher
  • Si vous ne prenez pas l’avion (ou très peu), vous n’êtes pas obligé de prévoir votre itinéraire à l’avance.

Certains pays font grimper le prix des billets tour du monde. Selon notre enquête, les principales destinations auxquelles les tourdumondistes renoncent en raison du surcoût des billets d’avions sont :

  • Afrique du Sud
  • Cuba
  • Guyane française
  • Hawaï
  • Îles Cook
  • Îles Fidji
  • Japon
  • La Réunion
  • Mongolie
  • Madagascar
  • Namibie
  • Nouvelle Calédonie
  • Papouasie
  • Polynésie
  • Sri Lanka
  • Tanzanie
  • Vanuatu

Autres moyens de transport

Les tourdumondistes voyagent surtout en transports en commun (bus, train…) à l’intérieur des continents

Cependant, environ 20 % des répondants à notre enquête voyageant principalement avec leur véhicule (voiture, van, camping-car, moto, vélo…). Ils se répartissent en trois catégories :

  • Ceux qui partent d’Europe avec leur véhicule et le chargent dans des cargos (ou dans des avions s’ils voyagent à vélo) pour traverser les océans
  • Ceux qui achètent un véhicule en arrivant sur un continent et le revendent avant de le quitter.
  • Ceux qui louent des véhicules sur place.

Moyen de transport avec lequel les voyageurs ont parcouru le plus de kilomètres, hors avion

Infographie Transports Tdm Solo
Infographie Transports Tdm Couple
Infographie Transports Famille

Moins de 1 % des répondants ont cité le bateau comme moyen de transport principal. Ce chiffre est peut-être sous-évalué, car nous abordons pour l’instant très peu de ce mode de transport sur notre site.

Planifier selon son mode de transport

Selon le mode de transport que vous choisissez, la façon de planifier votre voyage sera différente :

  • Si vous prenez principalement les transports en commun, vous n’êtes pas obligé de planifier votre itinéraire au sein de chaque continent.
  • Si vous louez des véhicules dans certains pays (par exemple en Australie, en Nouvelle Zélande ou aux États-Unis), il faut vous y prendre quelques mois à l’avance pour ne pas payer trop cher en haute saison.
  • Si vous achetez un véhicule en arrivant sur un continent (par exemple en Amérique), vous avez seulement besoin de prévoir dans quel pays vous arrivez (un pays dans lequel il est facile d’acheter un véhicule qui soit autorisé à rouler dans les autres pays du continent).
  • Si vous partez d’Europe avec votre véhicule, vous devez prévoir un itinéraire avec un maximum de pays contigus. Ça permet de limiter le nombre de transferts en cargo qui coûtent très cher. Vous ne pouvez pas voyager avec votre véhicule dans le cargo. Vous devez prendre l’avion et le récupérer dans le port d’arrivée. Dans certains pays, il est impossible d’entrer avec son véhicule (par exemple en Chine). Cela impactera également votre itinéraire.

Voir nos dossiers sur l’auto-stop, le vélo, le camping-car, le cargo, le bateau-stop et le transsibérien.

Comment aller d’Europe en Asie sans prendre l’avion ?

Il existe trois voies principales pour aller de l’Europe à l’Asie par voie terrestre :

  • La voie nord : Par la Russie, généralement en prenant le transsibérien. La plus fréquentée. (Voir des exemples d’itinéraires)
  • La voie centrale : Par la Turquie, le Tadjikistan, le Kirghizistan et la Chine. Un peu moins fréquentée. (Voir des exemples d’itinéraires)
  • La voie sud : Par la Turquie, l’Iran, Dubaï, l’Inde et la Birmanie, avec un petit transfert en avion ou bateau entre Dubaï et l’Inde. La frontière entre l’Inde et le Myanmar n’est ouverte que depuis 2018. (Voir des exemples d’itinéraires)

Durée

Faut-il prévoir une date de retour ?

Vous n’êtes pas obligé d’avoir une date de retour fixe. Si vous partez après une démission, une fin de contrat, une fin d’études, une rupture conventionnelle, un licenciement ou que vous êtes à votre compte, à la retraite ou au chômage, rien ne vous oblige à prévoir une date de retour, à part le montant de vos économies. On vous conseille même de ne pas en prévoir. C’est une chance incroyable de pouvoir improviser pendant votre voyage.

Cependant, les tourdumondistes qui prennent un congé sabbatique, un congé sans solde, une mise en disponibilité, un congé parental ou un simple congé ont obligatoirement une date de retour fixe.

La durée de validité des billets tour du monde est en généralement limitée à un an. Si vous optez pour ce type de billet, vous imposerez donc une durée maximum à votre voyage, sauf si vous acceptez de perdre votre dernier billet.

Date de Retour

Partir sans date de retour, c’est la liberté totale.

Note enquête

Selon notre enquête, la durée médiane d’un tour du monde est de 11 mois. Les trois quarts des tours du monde durent entre 6 et 12 mois.

Si vous avez moins de neuf mois pour voyager, on vous déconseille de faire un tour du monde. Il vaut mieux vous limiter à un, voire deux, continents pour avoir le temps de profiter de votre voyage et éviter de polluer inutilement en prenant beaucoup d’avions.

Nombre de répondants à notre enquête par type de voyage en fonction de la durée

Infographie de la durée des voyages multi pays et des tour du monde

Rythme

La combinaison de la durée et du rythme de votre voyage va déterminer le nombre de pays que vous pourrez inclure dans votre itinéraire.

Prévoyez un rythme plus lent qu’en vacances

Quand vous commencerez à réfléchir à l’itinéraire de votre tour du monde, il sera difficile de perdre les réflexes que vous avez acquis en organisant vos précédentes vacances à l’étranger. Pour un séjour de deux ou trois semaines dans un pays, on préfère souvent avoir une idée assez précise de ses étapes afin d’éviter de passer à côté des lieux incontournables.

Un long voyage est très différent. Au bout de quelques mois de voyage, vous vous lasserez d’enchaîner les visites de sites. Ne soyez pas trop gourmands. Il vaut mieux visiter moins de pays, mais prendre le temps de bien les découvrir en restant plus longtemps à chaque endroit.

Découvrez plus que les incontournables

Le principal intérêt d’un tour du monde est d’avoir le temps de sortir des sentiers battus. Ne cherchez pas forcément à visiter tous les lieux incontournables indiqués par les guides. Ils sont souvent chers et très fréquentés. Passez par des endroits plus originaux, plus authentiques. Ils réservent souvent de belles surprises et vous pouvez y faire des rencontres intéressantes. Ne regrettez pas de ne pas pouvoir tout voir, car au final, les meilleurs moments sont les plus simples et les plus inattendus.

Notre meilleur exemple est l’Indonésie. Les voyageurs qui visitent ce pays suivent généralement à-peu-près le même itinéraire sur Java, Bali et Lombok et sont parfois déçus par le côté tourisme de masse. François et moi, sur plusieurs voyages, chacun de notre côté, nous sommes restés au total neuf mois en Indonésie. Nous avons visité ces trois îles, mais aussi toutes les autres îles principales : Sumatra, Borneo, Sulawesi, Les Moluques, la Papouasie, Komodo, Flores et Timor qui sont beaucoup moins touristiques. C’est l’un des pays que nous avons préféré et nos meilleurs souvenirs sont presque tous en dehors de Java, Bali et Lombok !

Îles Togian

François dans le paradis perdu des îles Togian, loin de la foule de Bali

Laissez de la place à l’imprévu

L’autre gros avantage d’un long voyage, par rapport à de simples vacances, est d’avoir le temps de laisser la place à l’imprévu. On vous déconseille donc de planifier en détail l’itinéraire au sein de chaque pays. Pour certaines personnes, il est difficile de résister à cette tentation, mais croyez-nous, votre voyage sera certainement plus intéressant si vous ne le faites pas.

Vous pouvez prévoir la liste et l’ordre des pays que vous visiterez. Cependant, soyez conscients que peu de tourdumondistes respectent leur itinéraire de départ. Des opportunités inattendues se présenteront sûrement en cours de route. Soyez prêts à les saisir. Les lieux où vous aurez envie de vous attarder ou les gens avec qui vous avez envie de faire un bout de chemin. N’hésitez pas à changer vos plans. C’est souvent une belle aventure.

Faites des choses que vous ne pourriez pas faire en vacances

Votre tour du monde sera peut-être la seule fois dans votre vie où vous aurez le temps de consacrer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, à une activité à l’étranger. Vous pouvez par exemple en profiter pour travailler, faire du volontariat, du wwoofing, passer des diplômes de plongée, faire un long trek ou prendre des cours de langue.

Pendant notre tour du monde, nous avons fait le tour des Annapurnas à pied en trois semaines, en prenant le temps de faire plusieurs “side treks”. Je suis aussi resté deux mois sur Gili Trawangan en Indonésie pour passer mon Divemaster. Enfin, je suis resté un mois à Buenos Aires (et François à Mendoza) pour apprendre l’espagnol avant de commencer la partie latino-américaine de notre voyage. Ces trois expériences font partie des meilleurs souvenirs de notre voyage.

Sylvain Plongée

Sylvain en train de passer son Divemaster. Deux mois à plonger tous les jours !

Aménagez-vous des temps de repos

Plusieurs mois de voyage à bouger tout le temps, ça use. Si vous passez votre temps à enchaîner des visites de sites touristiques et à changer d’endroit tous les trois jours pendant un an, vous risquez de finir sur les rotules. Certains tourdumondistes vont même jusqu’à faire une sorte de burnout du voyageur.

Ça paraît peut-être étrange, mais il est bon de prévoir des temps de repos pendant votre voyage. Si vous en parlez à vos proches, ils se moqueront peut-être de vous “Quoi, tu as besoin de vacances pour te reposer de tes vacances ?”. Cependant, on vous conseille vraiment de vous aménager des temps de repos au cours de votre voyage.

Combien de temps par pays ?

Selon notre enquête, les tourdumondistes visitent en moyenne 13 pays. Ils restent en moyenne 25 jours par pays. Cependant, avec le recul, beaucoup d’entre eux ont trouvé leur rythme trop rapide. Ils sont nombreux à nous avoir indiqué que si c’était à refaire, ils passeraient par moins de pays et resteraient plus longtemps à chaque destination.

Ça a d’ailleurs aussi été notre cas. Durant notre tour du monde, on s’est rendu compte qu’on avait été trop gourmands. On a voulu visiter trop de pays. On s’est attardé dans certains endroits où on se sentait bien (au Népal et en Indonésie), on a décidé de passer un mois à apprendre l’Espagnol en Argentine et on a ajouté la Colombie en cours de route, car beaucoup d’autres voyageurs nous avaient conseillé ce pays. Du coup, on a dû passer sans s’arrêter dans certains pays (Nouvelle-Zélande, Panama et Costa Rica) et très rapidement dans d’autres (Chili, Équateur et Nicaragua) pour rattraper notre « retard » et on n’a pas eu le temps d’aller en Patagonie.

Prévoyez donc au minimum un mois par pays en moyenne, voire plus si vous passez par de grands pays et/ou voyagez avec votre véhicule. Un tour du monde n’est pas une course aux tampons sur le passeport. Faites l’effort de “sacrifier” des pays avant de partir, même si c’est frustrant.

Pour vous aider à estimer le temps à dédier à chaque pays dans votre itinéraire, nous avons calculé le temps moyen passé dans chaque pays par les voyageurs qui ont répondu à notre enquête.

Lorsque la durée des visas le permet, on vous conseille de prévoir au moins 20 % de temps en plus que ce qui est indiqué dans le tableau. Ça vous permettra de tenir compte du fait que beaucoup de répondants auraient aimé voyager plus lentement.

Temps moyen passé par les tourdumondistes dans chaque pays

Pays Durée moyenne de séjour
Afrique du Sud 28 jours
Albanie 10 jours
Allemagne 5 jours
Antarctique 12 jours
Argentine 30 jours
Arménie 6 jours
Australie 30 jours
Autriche 3 jours
Azerbaïdjan 8 jours
Belgique 5 jours
Belize 8 jours
Birmanie 23 jours
Bolivie 21 jours
Bosnie-Herzégovine 4 jours
Botswana 13 jours
Brésil 19 jours
Brunei 4 jours
Bulgarie 5 jours
Cambodge 21 jours
Canada 30 jours
Chili 25 jours
Chine 30 jours
Colombie 30 jours
Cook 11 jours
Corée du Sud 15 jours
Costa Rica 15 jours
Côte d’Ivoire 17 jours
Croatie 10 jours
Cuba 19 jours
Danemark 5 jours
Écosse 13 jours
Égypte 15 jours
Émirats arabes unis 5 jours
Équateur 20 jours
Espagne 10 jours
Estonie 8 jours
États-Unis 30 jours
Éthiopie 40 jours
Fidji 13 jours
Finlande 7 jours
Pays Durée moyenne de séjour
France 22 jours
Gabon 25 jours
Galapagos 9 jours
Géorgie 14 jours
Grèce 17 jours
Guadeloupe 31 jours
Guatemala 15 jours
Honduras 10 jours
Hong Kong 4 jours
Hongrie 4 jours
Île de Pâques 5 jours
Inde 30 jours
Indonésie 30 jours
Iran 29 jours
Irlande 7 jours
Islande 15 jours
Israël 10 jours
Italie 11 jours
Jamaïque 17 jours
Japon 21 jours
Jordanie 9 jours
Kazakhstan 14 jours
Kenya 18 jours
Kirghizistan 30 jours
La Réunion 17 jours
Laos 21 jours
Lettonie 6 jours
Lituanie 5 jours
Macédoine 5 jours
Madagascar 30 jours
Malaisie 16 jours
Maldives 7 jours
Maroc 18 jours
Maurice 7 jours
Mexique 30 jours
Mongolie 25 jours
Monténégro 6 jours
Namibie 21 jours
Népal 30 jours
Nicaragua 21 jours
Pays Durée moyenne de séjour
Norvège 15 jours
Nouvelle-Calédonie 21 jours
Nouvelle-Zélande 30 jours
Oman 7 jours
Ouzbékistan 20 jours
Pakistan 30 jours
Panama 15 jours
Paraguay 8 jours
Pays-Bas 6 jours
Pérou 28 jours
Philippines 29 jours
Pologne 7 jours
Polynésie 19 jours
Portugal 13 jours
République dominicaine 18 jours
République tchèque 3 jours
Roumanie 8 jours
Royaume Uni 7 jours
Russie 23 jours
Salvador 12 jours
Sénégal 30 jours
Serbie 7 jours
Singapour 4 jours
Slovaquie 2 jours
Slovénie 5 jours
Sri Lanka 28 jours
Suède 10 jours
Suisse 4 jours
Tadjikistan 21 jours
Taïwan 21 jours
Tanzanie 21 jours
Thaïlande 30 jours
Turkménistan 5 jours
Turquie 20 jours
Ukraine 14 jours
Uruguay 7 jours
Vanuatu 20 jours
Vietnam 25 jours
Zambie 8 jours
Zimbabwe 4 jours

Climats

Vous allez déterminer l’ordre des étapes de votre itinéraire principalement en fonction du climat.

Les saisons favorables sont différentes pour chaque pays. Au sein d’un même pays, les climats peuvent varier fortement d’une région à l’autre. Le site Quand Partir indique, pour chaque destination, les mois favorables et les mois défavorables. En cherchant “climat + le nom d’une ville” sur Google, vous obtiendrez directement les températures et le nombre de jours d’ensoleillement pour chaque mois de l’année.

Cependant, organiser l’ordre de visite des pays en prenant en compte la météo peut vite devenir un vrai casse-tête. À l’époque de notre tour du monde, il fallait faire un tableau Excel avec les destinations en lignes et les mois en colonnes. On coloriait les cases en vert ou rouge selon que le climat était favorable ou non et on faisait bouger les lignes jusqu’à obtenir un itinéraire cohérent avec un maximum de climats favorables.

Depuis, Nicolas a développé un super outil en ligne, le planificateur de voyage A-contresens, qui fait exactement ça. Il vous permet de construire votre itinéraire et vous indique le climat dans chaque ville au moment où vous avez prévu de la traverser.

Climat Planificateur A Contresens

On vous conseille de n’y entrer qu’une ville par pays (voire deux ou trois maximum si le climat y est vraiment différent). Vous pouvez ensuite modifier l’ordre des étapes pour éviter de visiter des pays en période froide ou pluvieuse. Ne vous attendez pas à voyager pendant la meilleure saison à toutes vos étapes. Beaucoup de pays, comme le Pérou ou l’Australie, ont une géographie variée qui ne permet pas de tout voir à une période idéale.

Saisons touristiques

Si voyagez toujours au moment où le climat est le plus favorable, vous risquez de côtoyer beaucoup de touristes. Ne sous-estimez la différence qu’il peut y avoir entre voyager en haute saison ou en basse saison. Vous imaginez la différence entre la Côte d’Azur au printemps et au mois d’août ? Sur les chemins du Népal ou aux temples d’Angkor, c’est la même chose, sauf que les saisons varient pour chaque destination.

Une bonne solution pour combiner un climat agréable et une fréquentation touristique raisonnable est de voyager pendant les saisons intermédiaires (“shoulder seasons” en anglais). Pour vous aider à vous y retrouver, vous pouvez consulter sur ce site les cartes des pays en haute et basse saison pour chaque mois de l’année.

Sécurité

Avant de confirmer un pays dans votre itinéraire, on vous conseille de consulter la rubrique Conseils aux voyageurs du site du Ministère des Affaires Étrangères français. Vous y trouverez des cartes remises à jour très régulièrement. Elles classifient précisément chaque zone du monde selon quatre niveaux de danger.

Carte Monde Sécurité

Voir la dernière mise à jour de cette carte

Il vous faudra ensuite déterminer jusqu’où vous être prêt à vous rendre en fonction de votre aversion au risque :

  • Les zones vertes ne posent pas de problème.
  • Les zones jaunes peuvent être visitées par tous les tourdumondistes, en prenant cependant quelques précautions.
  • Les zones orange sont déconseillées, mais certains voyageurs s’y rendent néanmoins. Il faut dans ce cas accepter un risque plus élevé et faire davantage attention.
  • Les zones rouges formellement déconseillées, seuls quelques voyageurs “hardcore” s’y rendent.

La lecture des conseils du Ministère des Affaires Étrangères peut être assez inquiétante. En effet, même pour des pays qui semblent sûrs, le site signale souvent des risques qui font peur. Toutefois, il faut garder à l’esprit qu’il a pour vocation de recenser de façon la plus exhaustive possible tous les dangers liés aux pays. Il faut donc le prendre avec un peu de recul.

Il existe des services équivalents pour les autres pays francophones :

Voir notre dossier sur la sécurité en voyage

Visas

En Amérique Latine et en Europe, les Européens peuvent voyager librement sans visa. En Asie, en Océanie, en Amérique du Nord et en Afrique, en revanche, de nombreux pays requièrent un visa ou un autre type d’autorisation.

Si vous voulez passer par des pays nécessitant des visas, vous devrez planifier un minimum votre entrée afin d’avoir le temps de faire vos demandes en amont.

La plupart des visas peuvent être obtenus dans un consulat du pays n’importe où dans le monde, mais ça peut parfois être un peu long et/ou compliqué. Par exemple, les voyageurs qui prennent le transsibérien commencent souvent leur périple par la Russie pour éviter de devoir faire leurs visas (russe, mongole et chinois) en cours de route.

De plus en plus de pays proposent maintenant des e-visas ou des autorisations électroniques de voyage. Vous pouvez demander ces documents en ligne, sans passer par un consulat, ce qui simplifie beaucoup la vie quand on est sur la route. Cependant, s’ils fonctionnent bien pour une arrivée par voie aérienne, ils ne permettent pas toujours de passer les frontières terrestres.

Qu’un visa soit nécessaire ou non, votre durée de séjour dans un pays en tant que touriste sera toujours limitée, le plus souvent entre 30 et 90 jours.

Visas

les Français peuvent entrer sans visa dans 188 pays et territoires.

Pour vous aider à prendre en compte ces contraintes dans la construction de votre itinéraire, nous avons écrit un dossier sur les visas dans lequel on vous indique le type d’autorisation nécessaire, ainsi que la durée maximum de séjour pour chaque pays du monde.

Voir notre dossier sur les visas

Frontières

Assurez-vous que les frontières terrestres que vous prévoyez de franchir dans votre itinéraire sont praticables. En effet, certaines frontières peuvent être fermés pour des raisons de sécurité ou parce que les deux pays entretiennent de mauvaises relations. D’autres frontières sont ouvertes, mais situées dans des zones dangereuses ou limitées à certains types de visas.

Les principales frontières pour lesquelles les tourdumondistes posent des questions dans notre groupe Facebook sont :

En Asie

  • Vietnam – Cambodge : Frontière ouverte, mais il n’est pas possible d’entrer au Vietnam par tous les postes de frontière avec un e-visa.
  • Vietnam – Laos : Frontière ouverte, mais il n’est pas possible d’entrer au Vietnam par tous les postes de frontière avec un e-visa.
  • Cambodge – Laos : Frontière ouverte, mais les douaniers y sont notoirement corrompus (les bakchichs sont cependant peu élevées)
  • Thaïlande – Laos : Frontière ouverte, aucun problème particulier
  • Thaïlande – Malaisie : Frontière ouverte, mais l’extrême sud de la Thaïlande est en rouge sur le site du Ministère des Affaires Étrangères en raison de possibles débordements de l’insurrection séparatiste. Certains voyageurs prennent tout de même le risque de traverser la frontière terrestre. Pour l’éviter vous pouvez prendre un bateau depuis Krabi ou Koh Lanta vers Koh Lipe en Thaïlande, puis passer la frontière maritime pour rejoindre les îles Langkawi en Malaisie.
  • Birmanie – Laos : Frontière fermée pour les touristes. Voir notre article
  • Birmanie – Thaïlande : Frontière ouverte. La partie nord de la frontière est en rouge sur le site du Ministère des Affaires Étrangères, mais le poste de frontière de Mae Sai / Tachileik est sûr selon eux. Il n’est pas possible d’entrer en Birmanie par tous les postes de frontière avec un e-visa. Voir notre article
  • Birmanie – Chine : Frontière fermée pour les touristes
  • Birmanie – Inde : Frontière ouverte depuis août 2018. Voir notre article
  • Birmanie – Bangladesh : Frontière fermée pour les touristes
  • Inde – Bangladesh : Frontière ouverte, mais tout le Bangladesh est orange sur le site du Ministère des Affaires Étrangères
  • Inde – Népal : Frontière ouverte, mais il est impossible d’entrer en Inde par voie terrestre avec un e-visa. Si vous voulez entrer en Inde depuis le Népal, vous devrez demander un visa classique. La sortie d’Inde par voie terrestre ne pose en revanche aucun problème avec un e-visa.
  • Inde – Chine : Frontière fermée pour les touristes
  • Népal – Chine : Frontière ouverte, mais il faut obligatoirement prendre un guide et avoir un permis spécial en plus du visa chinois pour entrer au Tibet. Tout cela coûte très cher.

Pour toutes les frontières entre les pays d’Asie Centrale, on vous conseille de consulter la rubrique Passages de frontières sur l’excellent site Caravanistan (en anglais)

En Amérique

  • Canada – États-Unis : Frontière ouverte, pas besoin l’ESTA si vous entrez aux États-Unis par voie terrestre
  • Colombie – Panama : Frontière ouverte, mais il n’existe pas de route entre les deux pays. Il existe trois solutions pour franchir cette frontière : 1. prendre un avion, 2. prendre un bateau via les îles San Blas ou 3. se rendre en bus à Turbo, via Montería, prendre un bateau taxi de Turbo à Capurganá, puis un autre bateau de Capurganá à Puerto Obaldía, puis un petit avion de Puerto Obaldia à Panama City (ou en sens inverse depuis le Panama).
  • Colombie – Équateur : Frontière ouverte, mais en Colombie la zone frontalière avec l’Équateur est rouge sur le site du Ministère des Affaires Étrangères. Seul le passage au poste de frontière d’Ipiales n’est qu’orange. Dans notre groupe Facebook, beaucoup de voyageurs indiquent être passés par ce poste frontière.
  • Colombie – Pérou : Frontière ouverte, mais la zone frontalière est en Amazonie donc difficilement accessible. De plus, elle est totalement rouge sur le site du Ministère des Affaires Étrangères en raison de la présence de groupes armés liés au narcotrafic.
  • Équateur – Pérou : Frontière ouverte, aucun problème particulier

En Europe

  • Ukraine – Russie : Frontière ouverte. Au moment de l’écriture de ce dossier, le site du Ministère des Affaires Étrangères affichait de façon erronée que la frontière terrestre était fermée pour les touristes.
  • Biélorussie – Russie : Frontière normalement fermée pour les touristes, cependant nous avons eu plusieurs retours de voyageurs qui l’ont tout même traversée sans problème.

Empreinte carbone

L’avion est, de loin, le moyen de transport qui a le plus d’impact sur le réchauffement climatique lors d’un long voyage. Il représente environ les trois quarts des émissions de CO2 des tourdumondistes.

Si vous voulez limiter l’empreinte carbone de votre voyage, c’est donc là qu’il faudra concentrer la plus grande partie de vos efforts. Si vous voyagez zéro-déchet, mais que vous prenez de nombreux vols, vos efforts ne serviront malheureusement pas à grand chose.

Le meilleur moyen de minimiser votre impact sur le climat, c’est de voyager avec d’autres moyens de transport que l’avion.

Pour y arriver, il faut vous mettre dans cet état d’esprit dès le début de la planification de votre voyage. Le but est d’essayer de construire un itinéraire le plus continu possible pour pouvoir vous déplacer au maximum par voie terrestre (de préférence en transports en commun, voire en vélo ou en stop) ou par voie maritime (idéalement en voilier).

Voir notre dossier sur l’empreinte carbone en voyage

Empreinte Carbone Voyage

Un itinéraire avec peu de vols permet de limiter votre empreinte carbone.

Outils

Notre outil de gestion de budget

Pour vous aider à estimer votre budget prévisionnel et à suivre vos dépenses pendant votre voyage, nous avons créé un tableur ultra-complet à télécharger. Il vous permet notamment d’estimer votre budget total en fonction du temps que vous prévoyez de passer dans chaque pays.

Voir notre outil de gestion de budget

Planificateur A-contresens

Le planificateur de voyage A-contresens est le seul outil spécifiquement conçu pour les voyageurs au long cours. Il vous permet de construire votre itinéraire en ligne et vous indique si le climat est favorable à chaque destination au moment où vous avez prévu d’y être. Vous pouvez ensuite le visualiser sur une carte. Cet outil vous demande de spécifier une ville pour chaque destination, ce vous encourage à sur-planifier votre voyage. Comme on vous l’a dit plus haut, on vous déconseille de planifier en détail toutes les étapes au sein de chaque pays.

Voir le planificateur A-contresens

Excel ou Google Sheets

Si vous êtes à l’aise avec les tableurs, vous préférez peut-être créer vos propres tableaux de budget et de climats plutôt que d’utiliser notre outil et le planificateur A-contresens.

Voir Google Sheets

Google Maps

Si vous n’utilisez pas le planificateur A-contresens, vous pouvez faire une simple carte sur Google Maps pour visualiser votre itinéraire.

Voir Google Maps

Polarsteps

Polarsteps est une application qui vous permet d’enregistrer automatiquement votre itinéraire grâce au GPS de votre téléphone pendant votre voyage.

Votre parcours peut être visualisé par vos proches sur une grande carte, avec une colonne chronologique de textes et photos sur le côté.

Vous pouvez choisir d’activer la géolocalisation automatique via l’appli mobile. Elle peut être réglée pour consommer très peu de batterie sur votre téléphone. Si vous laissez la géolocalisation activée, Polarsteps vous propose des étapes en fonction des lieux que vous avez visités et géotague automatiquement vos photos.

Vous pouvez ajouter des étapes et continuer à être géolocalisé hors connexion. Vos informations seront automatiquement synchronisées dès que vous aurez à nouveau du réseau.

Enfin, une fois votre voyage terminé, vous pouvez, si vous le souhaitez, faire imprimer un livre qui sera automatiquement généré à partir de votre carte, de vos photos et de vos textes.

Voir Polarsteps

Polarsteps

Enregistrez votre trajet sur une carte grâce au GPS de votre téléphone.

Conseils

Pour résumer ce dossier, voici nos principaux conseils pour établir votre itinéraire. Ils sont issus de notre expérience et de l’analyse des 525 réponses de tourdumondistes à la question “Quel conseils donnerais-tu à quelqu’un qui est en train planifier l’itinéraire de son voyage ?” dans notre enquête.

  • Ne restez pas forcément fixé sur un tour du monde. Vous pouvez tout aussi bien opter pour le tour d’un voire deux continents, surtout si vous partez moins de six mois.
  • Ne soyez pas trop gourmands. Il vaut mieux visiter moins de pays, mais prendre le temps de bien les découvrir en restant plus longtemps à chaque endroit. Au bout de quelques mois de voyage, vous vous lasserez d’enchaîner les visites de sites. Prévoyez au minimum un mois par pays en moyenne, voire plus si vous passez par de grands pays et/ou voyagez avec votre véhicule. Un tour du monde n’est pas une course aux tampons sur le passeport.
  • Ne prenez l’avion qu’entre les continents et pour les longues distances. Voyagez au maximum par voie terrestre ou maritime. C’est plus écologique, ça coûte moins cher et ça vous permet de vous rendre vraiment compte des distances parcourues, de voir les paysages et les gens changer progressivement.
  • Gardez de la flexibilité en achetant vos billets d’avion au fur et à mesure ou en prenant un billet tour du monde aux dates modifiables.
  • Si vous achetez un billet tour du monde, prenez uniquement les vols intercontinentaux pour bénéficier de la flexibilité sur les dates. Évitez d’y inclure des vols sur de courtes distances. Vous pourrez les acheter au dernier moment.
  • Choisissez au maximum des pays qui ont des frontières terrestres entre eux. Déterminez d’abord vos pays clés et ajoutez ensuite les pays intermédiaires dans votre itinéraire.
  • Allez au plus simple. Évitez les aller-retours et les zig-zags.
  • Organisez votre voyage en fonction du climat à chaque destination. Évitez les saisons trop froides et/ou trop pluvieuses.
  • Évitez la haute saison dans les pays les plus touristiques. Beaucoup de gens ont été dégouté d’endroits magnifiques à cause de la foule et des prix élevés.
  • Tracez uniquement les grandes lignes de votre itinéraire : seulement les pays, voire les continents. Si vous planifiez un trajet trop détaillé avec des dates précises, vous risquez d’être frustré en cas d’imprévu. La beauté du voyage, c’est de laisser place à l’aventure, à la spontanéité et à la découverte.
  • Ne cherchez pas forcément à visiter tous les lieux incontournables indiqués par les guides. Ils sont souvent chers et très fréquentés. Sortez des sentiers battus. Passez par des endroits plus originaux, plus authentiques. Ils réservent souvent de belles surprises et vous pouvez y faire des rencontres intéressantes. Ne regrettez pas de ne pas pouvoir tout voir, car au final, les meilleurs moments sont les plus simples et les plus inattendus.
  • Laissez de la place à l’imprévu : les lieux où vous aurez envie de vous attarder ou les gens avec qui vous avez envie de faire un bout de chemin. N’hésitez pas à changer vos plans. C’est souvent une belle aventure.
  • Échangez avec les autres voyageurs que vous rencontrez sur votre chemin. C’est souvent comme ça que vous obtiendrez les meilleurs tuyaux.
  • Écouter vos envies : ralentissez quand vous le voulez, retirez des pays ou ajoutez en en cours de route si vous le souhaitez.
  • Aménagez-vous des temps de repos, au minimum un tous les trois mois. Ça paraît peut-être étrange, mais plusieurs mois de voyage à bouger tout le temps, ça use.
  • Ne vous forcez pas à suivre absolument votre itinéraire à la lettre. Il peut y avoir des changements de dernière minute à cause du climat, d’une maladie, d’un autre événement ou juste parce que vous en avez envie. Ça fait partie du voyage.
  • Profitez de votre long voyage pour faire des choses que vous n’auriez pas forcément le temps de faire pendant de simples vacances, comme par exemple faire du couchsurfing, du wwoofing et du volontariat, passer des diplômes de plongée ou faire un long trek.
  • Réfléchissez-y à deux fois avant de proposer à des amis ou à votre famille de vous rejoindre en cours de route. Bien sûr, ça fait super plaisir des les voir, mais la contrainte de devoir être à un endroit précis à une date précise est en contradiction avec votre liberté dans le choix de votre itinéraire.
  • Ne réservez pas vos trajets de train / bus et vos hébergements à l’avance, sauf en très haute saison.
  • Anticipez uniquement les réservations qui pourraient coûter très cher si vous vous y prenez à la dernière minute (vols internes en Polynésie, location d’un van en Nouvelle Zélande…)
  • Renseignez-vous sur les passages de frontières terrestres. Les frontières entre certains pays peuvent être fermées ou compliquées à franchir.
  • Vérifiez les conditions de sécurité dans les zones que vous comptez visiter.
  • Prévoyez les endroits où vous pourrez faire vos visas en cours de route.
  • Repérez les dates d’événements qui peuvent avoir lieu le long de votre parcours.

15 exemples d’itinéraires

Nous vous proposons quelques exemples d’itinéraires de tours du monde. On ne vous suggère pas d’en sélectionner un et d’y coller parfaitement, mais plutôt de vous en servir comme source d’inspiration. Il existe autant d’itinéraires que de tourdumondistes et ils changent presque tous en cours de route. Pour chaque itinéraire, nous vous indiquons la durée, les principaux moyens de transport, le nombre de vols, la quantité de C02 émise par ces vols (calculée avec les chiffres de l’ADEME, donc un peu supérieurs à ceux d’A-contresens) et le budget. Nous n’avons volontairement mis qu’une ou deux villes par pays, car nous déconseillons de planifier en détail l’itinéraire au sein de chaque pays.

Asie du Sud-Est, Océanie, Amérique du Sud – Le grand classique

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, bus et van
  • Nombre de vols : 7
  • CO2 émis en avion : 9,2 tonnes / personne
  • Budget total : environ 17 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 1
Voir sur A-contresens
Thaïlande 4 semaines
Laos 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Australie 7 semaines
Nouvelle-Zélande 6 semaines
Polynésie 2 semaines
Île de Pâques 1 semaine
Chili 4 semaines
Argentine 7 semaines
Bolivie 4 semaines
Pérou 5 semaines

Amérique du Nord, Amérique du Sud, Australie et Asie du Sud-Est

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, bus et van
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 8,6 tonnes / personne
  • Budget total : environ 16 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 2
Voir sur A-contresens
Canada 5 semaines
États-Unis 6 semaines
Mexique 5 semaines
Pérou 5 semaines
Bolivie 4 semaines
Argentine 5 semaines
Chili 4 semaines
Australie 6 semaines
Vietnam 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Thaïlande 4 semaines

Europe, Asie, Australie et Amérique du Nord

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, train et bus
  • Nombre de vols : 7
  • CO2 émis en avion vols : 7 tonnes / personne
  • Budget total : environ 15 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 3

Voir sur A-contresens – Source : Jesus Pedros

Danemark 1 semaine
Russie 4 semaines
Mongolie 4 semaines
Chine 4 semaines
Japon 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Birmanie 4 semaines
Malaisie 3 semaines
Australie 5 semaines
Hawaï 2 semaines
États-Unis 4 semaines
Cuba 4 semaines
Irlande 1 semaine

Asie du Sud-Est, Amérique Centrale et Amérique du Sud

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion et bus
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 10 tonnes / personne
  • Budget total : environ 14 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 4
Voir sur A-contresens
Birmanie 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Laos 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Indonésie 6 semaines
Cuba 4 semaines
Mexique 5 semaines
Pérou 4 semaines
Bolivie 4 semaines
Chili 4 semaines
Argentine 5 semaines

Afrique, Asie du Sud-Est, Nouvelle-Zélande et Amérique du Sud

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, 4×4, bus et van
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion vols : 10,1 tonnes / personne
  • Budget total : environ 17 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 5
Voir sur A-contresens
Afrique du Sud 5 semaines
Namibie 4 semaines
Botswana 2 semaines
Zimbabwe 2 semaines
Mozambique 4 semaines
Tanzanie 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Nouvelle-Zélande 6 semaines
Chili 4 semaines
Bolivie 4 semaines
Pérou 5 semaines

Europe, Asie, Nouvelle-Zélande et Amérique du Sud

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, train, bus et van
  • Nombre de vols : 3
  • CO2 émis en avion vols : 6,5 tonnes / personne
  • Budget total : environ 14 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 6
Voir sur A-contresens
Allemagne 1 semaine
Pologne 1 semaine
Lituanie 1 semaine
Lettonie 1 semaine
Russie 4 semaines
Mongolie 4 semaines
Chine 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Nouvelle-Zélande 5 semaines
Chili 4 semaines
Argentine 6 semaines
Bolivie 4 semaines
Pérou 5 semaines

Asie et Amérique du Sud

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, bus et train
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 8,1 tonnes / personne
  • Budget total : environ 15 000 € / personne
Itineraire Tour Du Monde 7

Voir sur A-contresens – Source : Another Trip in the World

Philippines 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Laos 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Chine 4 semaines
Corée du Sud 3 semaines
Hawaï 1 semaine
Pérou 5 semaines
Bolivie 4 semaines
Chili 4 semaines
Argentine 5 semaines
Brésil 6 semaines

Asie, Mexique et Amérique du Sud

  • Durée : 21 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion et bus
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 8,5 tonnes / personne
  • Budget total : environ 20 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 8

Voir sur A-contresens – Source : I Feel Good

Inde 14
Thaïlande 8
Philippines 4
Mexique 4
Équateur 12
Pérou 32
Argentine 2
Uruguay 2
Brésil 6

Asie et Amérique centrale

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion et bus
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 7,8 tonnes / personne
  • Budget total : environ 11 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 9
Voir sur A-contresens
Inde 6 semaines
Népal 4 semaines
Birmanie 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Laos 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Indonésie 7 semaines
Philippines 5 semaines
Guatemala 3 semaines
Salvador 2 semaines
Honduras 2 semaines
Nicaragua 3 semaines

Europe, Asie et Amérique Centrale

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, train et bus
  • Nombre de vols : 3
  • CO2 émis en avion : 5,7 tonnes / personne
  • Budget total : environ 11 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde 10
Voir sur A-contresens
Italie 1 semaine
Slovénie 1 semaine
Croatie 2 semaines
Serbie 1 semaine
Bulgarie 1 semaine
Turquie 4 semaines
Iran 4 semaines
Émirats arabes unis 1 semaine
Oman 1 semaine
Inde 5 semaines
Népal 4 semaines
Birmanie 4 semaines
Thaïlande 4 semaines
Cambodge 4 semaines
Vietnam 4 semaines
Philippines 4 semaines
Guatemala 3 semaines
Honduras 2 semaines
Nicaragua 2 semaines

En vélo

  • Durée : 30 mois
  • Principaux moyens de transport : Vélo et avion
  • Nombre de vols : 5
  • CO2 émis en avion : 6,5 tonnes / personne
  • Budget total : environ 15 000 € / personne
Itinéraire Tour Du Monde En Vélo 11

Voir sur A-contresens – Source : Tand’un Rêve

Espagne 3 semaines
Équateur 5 semaines
Pérou 10 semaines
Bolivie 5 semaines
Argentine 9 semaines
Chili 8 semaines
États-Unis 8 semaines
Canada 8 semaines
Alaska 5 semaines
Corée du Sud 3 semaines
Japon 4 semaines
Vietnam 2 semaines
Cambodge 3 semaines
Thaïlande 4 semaines
Birmanie 2 semaines
Laos 3 semaines
Chine 8 semaines
Kirghizistan 6 semaines
Tadjikistan 3 semaines
Ouzbékistan 2 semaines
Kazakhstan 1 semaine
Azerbaïdjan 1 semaine
Géorgie 1 semaine
Turquie 8 semaines
Grèce 1 semaine
Macédoine 1 semaine
Serbie 1 semaine
Monténégro 1 semaine
Croatie 1 semaine
Slovénie 1 semaine
Autriche 1 semaine
Allemagne 1 semaine

En voilier

  • Durée : 24 mois
  • Principaux moyens de transport : Voilier
  • Nombre de vols : Aucun
  • CO2 émis en avion : Aucun
  • Budget total : Très variable selon qu’on fasse du bateau-stop ou qu’on achète un bateau et selon le type de bateau
Itinéraire Tour Du Monde En Voilier 12
Voir sur A-contresens

En camping-car

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Camping-car, avion (pour les passagers), bateau (pour le camping-car)
  • Nombre de vols : 7
  • CO2 émis en avion : 7,8 tonnes / personne
  • Budget total : 75 000 € pour deux adultes et trois enfants
Itinéraire Tour Du Monde En Camping Car 13

Voir sur A-contresens – Source : Coqs of the World

Italie 2 semaines
Grèce 2 semaines
Turquie 3 semaines
Iran 4 semaines
Dubaï 1 semaine
Inde 3 semaines
Cambodge 3 semaines
Vietnam 3 semaines
Thaïlande 4 semaines
Malaisie 2 semaines
Nouvelle-Zélande 4 semaines
Polynésie 1 semaine
Île de Pâques 1 semaine
Chili 4 semaines
Argentine 3 semmaines
Bolivie 3 semaines
Pérou 4 semaines
Équateur 2 semaines
Colombie 3 semaines

Notre tour du monde

  • Durée : 12 mois
  • Principaux moyens de transport : Avion, bus
  • Nombre de vols : 13
  • CO2 émis en avion : 9,1 / personne
  • Budget total : environ 14 000 €

Nous avons fait notre tour du monde en 2008 – 2009. On vous le dit tout de suite, ce n’est pas un très bon exemple.

Comme beaucoup de tourdumondistes, on s’est rendu compte en cours de route qu’on avait été trop gourmands.

On a voulu visiter trop de pays. On s’est attardé dans certains endroits où on se sentait bien (au Népal et en Indonésie), on a décidé de passer un mois à apprendre l’Espagnol en Argentine et on a ajouté la Colombie en cours de route, car beaucoup d’autres voyageurs nous avaient conseillé ce pays.

Du coup, on a dû passer sans s’arrêter dans certains pays (Nouvelle-Zélande, Panama et Costa Rica) et très rapidement dans d’autres (Chili, Équateur et Nicaragua) pour rattraper notre « retard » et on n’a pas eu le temps d’aller en Patagonie.

On a aussi pris beaucoup trop de vols, car à l’époque, on n’avait pas encore suffisamment conscience de l’impact de l’avion sur le réchauffement climatique.

On trouvait intéressant de vous montrer notre itinéraire pour que vous évitiez de faire les mêmes erreurs que nous.

Itinéraire qu’on avait prévu

Inde 4 semaines
Népal 3 semaines
Thaïlande 4 semaines
Singapour 1 semaine
Indonésie 4 semaines
Timor Oriental Non prévu
Australie 4 semaines
Nouvelle Zélande 4 semaines
Chili 2 semaines
Argentine 4 semaines
Bolivie 3 semaines
Pérou 4 semaines
Équateur 2 semaines
Colombie Non prévu
Panama 1 semaines
Costa Rica 2 semaines
Nicaragua 2 semaines
Honduras 2 semaines
Guatemala 2 semaines
Mexique 4 semaines

Itinéraire qu’on a réalisé

Inde 3 semaines
Népal 6 semaines
Thaïlande 4 semaines
Singapour 1 semaine
Indonésie 7 semaines
Timor Oriental 1 semaines
Australie 4 semaines
Nouvelle Zélande
Passés sans s’arrêter
Chili 1 semaines
Argentine 6 semaines
Bolivie 2 semaines
Pérou 3 semaines
Équateur 1 semaines
Colombie 4 semaines
Panama
Passés sans s’arrêter
Costa Rica
Passés sans s’arrêter
Nicaragua 1 semaines
Honduras 3 semaines
Guatemala 2 semaines
Mexique 3 semaines

Rechercher un itinéraire de tour du monde sur le Planificateur A-contresens

Sur le planificateur A-contresens, vous pouvez rechercher parmi les itinéraires de milliers d’autres voyageurs pour trouver de l’inspiration. Les filtres dans la colonne de gauche vous permettent d’affiner vos critères.

Attention, il faut être conscient que la majorité de ces itinéraires sont des itinéraires prévisionnels. Les voyageurs modifient généralement leur trajet en cours pour ralentir leur rythme par rapport à ce qu’ils avaient prévu, mais ne le mettent pas forcément à jour sur le planificateur A-contresens.

Tu as aimé cette page ?
Partage là !