Voir tous les dossiers
Acheter un véhicule en Amérique du Nord ou Sud

Acheter un véhicule pour voyager en Amérique du Sud / Nord

Dans ce dossier on vous donne toutes les informations dont vous avez besoin pour décider dans quel pays acheter votre véhicule pour voyager en Amérique Latine, aux États-Unis et au Canada. Vaut-il mieux acheter en Europe avant de partir ou sur le continent américain ? Dans quel pays d’Amérique vaut-il mieux acheter ? Quelles sont les démarches administrative ?

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 26 au 30 août 2020 auprès de 409 personnes qui ont fait on long voyage en véhicule. Nous leur avons notamment demandé dans quel pays ils ont acheté (et éventuellement revendu) leur véhicule. En savoir plus sur notre méthodologie

Comparatif des solutions

Achat en Europe ou en Amérique ?

Selon notre enquête, parmi les Européens qui ont voyagé sur le continent américain avec leur véhicule :

  • 47 % ont acheté leur véhicule en Europe et lui ont fait traverser l’Atlantique à l’aller et au retour.
  • 43 % ont acheté leur véhicule sur le continent américain et l’ont revendu sur le continent américain.
  • 10 % ont acheté leur véhicule en Europe et lui ont fait traverser l’Atlantique à l’aller et l’ont revendu avant de rentrer en Europe, le plus souvent à d’autres voyageurs.

Les voyageurs qui ont opté pour le shipping vers le continent américain avaient des véhicules beaucoup plus coûteux (25 000 € en moyenne) que ceux qui ont acheté leur véhicule sur place (5 000 € en moyenne).

Suzuki Chili

Acheter un véhicule sur le continent américain revient moins cher.

Achat sur le continent américain : dans quel pays ?

Selon notre enquête, 80 % des voyageurs qui ont acheté leur véhicule sur le continent américain l’ont acquis au Chili, au Canada ou aux États-Unis.

  • Le Chili, situé au bout de la route panaméricaine, est la plaque tournante des véhicules de voyageurs en Amérique du Sud. C’est l’un des seuls pays où les étrangers peuvent acheter un véhicule immatriculé localement. Les véhicules immatriculés au Chili sont presque toujours revendus au Chili, car il n’est pas possible de faire le transfert de propriété depuis l’étranger.
  • Les véhicules immatriculés au Canada sont généralement achetés et revendus au Canada, car il est très difficile de faire le transfert de propriété depuis l’étranger.
  • Les véhicules immatriculés aux États-Unis se vendent sur tout le continent. En effet, c’est l’un le seul pays qui permet le transfert propriété des véhicules entre étrangers depuis un autre pays.
  • Vous trouverez aussi dans tous les pays d’Amérique des véhicules immatriculés en Europe (notamment en France). Leurs propriétaires préfèrent les revendre sur place plutôt que de payer un coûteux transport maritime vers l’Europe.

Il est aussi possible d’acheter des véhicules immatriculés localement au Pérou, en Colombie et au Brésil, mais vous n’y trouverez pas autant de véhicules adaptés au voyage qu’au Chili. Très peu de voyageurs achètent leur véhicule dans ces pays, c’est pourquoi nous avons choisi de ne pas les traiter dans ce dossier.

Avantages et inconvénients des principales solutions d’achat

Achat en Europe et shipping vers l’Amérique
Achat sur le continent américain
Véhicule avec plaques chiliennes au Chili Véhicule avec plaques canadiennes au Canada Véhicule avec plaques US aux États-Unis Véhicule avec plaques US hors USA Véhicule avec plaques françaises quel que soit le pays
Temps pour bien acheter et aménager le véhicule
Possibilité d’essayer le véhicule avant de partir
Pas de shipping pour traverser l’Atlantique
Début du voyage dès l’arrivée en Amérique
Prix d’achat modéré
Consommation en carburant modérée
Pièces détachées disponibles et véhicules connus des mécanos
Revente facile dans tous les pays d’Amérique

Temps pour bien acheter et aménager le véhicule

Si vous achetez votre véhicule en Europe avant de partir, vous aurez le temps bien fouiller sur les sites de véhicules d’occasion pour dénicher la bonne affaire ou le bolide de vos rêves. De plus, vous pouvez prendre le temps de l’aménager vous-même ou de le faire aménager par un professionnel pour qu’il vous correspondent parfaitement et qu’il soit adapté au mieux à votre façon de voyager. En revanche, si vous achetez votre véhicule en arrivant sur le continent américain ou à distance avant d’arriver, vous devez l’accepter tel qu’il est avec éventuellement quelques rapides adaptations.

Possibilité d’essayer le véhicule avant de partir

Si vous achetez avant de partir, vous pourrez commencer par faire quelques voyages de courte ou moyenne durée en France ou en Europe dans votre véhicule avant de lui faire traverser l’Atlantique. Ces tests en conditions réelles vous permettent de vous assurer de sa fiabilité et vous aident à affiner son aménagement et son équipement. En revanche, si vous achetez votre véhicule en arrivant sur le continent américain, vous devez accepter un risque d’imprévus un peu plus élevé.

Shipping pour traverser l’Atlantique

Le coût élevé du shipping pour traverser l’Atlantique est la principale raison qui pousse certains voyageurs à acheter leur véhicule sur le continent américain plutôt qu’en Europe. Le transport maritime d’un véhicule coûte en moyenne 3 000 € aller simple entre l’Europe et l’Amérique de Nord et 4 000 € entre l’Europe et l’Amérique du Sud. De plus, les effractions sont fréquentes sur les navires et des les ports. Voir notre dossier sur le shipping

Camping Car Ro Ro

Acheter son véhicule sur le continent américain permet d’éviter les shippings.

Début du voyage dès l’arrivée en Amérique

Le temps passé à rechercher votre véhicule en Europe avant le départ n’est pas pris sur votre temps de voyage. Dès qu’il débarque du bateau et que les procédures de douane sont terminées, vous pouvez prendre le volant et commencer à découvrir le continent américain. En cas d’achat sur place, au contraire, il vous faudra plusieurs jours voire plusieurs semaines pour trouver votre véhicule et effectuer les démarches administratives liées à l’achat (sauf si vous achetez votre véhicule à distance avant d’arriver).

Prix d’achat

Un voyageur qui termine son voyage doit se séparer de son véhicule assez rapidement. En effet, chaque jour supplémentaire sur place génère pour lui des frais d’hébergement supplémentaires. S’il n’arrive pas à vendre son véhicule, il devra payer un shipping coûteux pour le rapatrier dans son pays. De plus, son véhicule a déjà beaucoup de kilomètres au compteur. Si vous achetez votre véhicule à un voyageur en fin de voyage, vous pourrez donc généralement négocier un bon prix.

Consommation en carburant

Les véhicules américains ont généralement de gros moteurs essence V6 ou V8 qui consomment plus de carburant que les moteurs diesel plus petits des véhicules européens. Même si le carburant coûte moins cher en Amérique, ce poste de dépense reste l’un de plus importants pour les voyageurs.

RV Canada

Les véhicules américains consomment plus que les européens.

Disponibilité des pièces détachées et connaissance des mécanos

Si vous achetez un véhicule dans un pays d’Amérique, optez pour un modèle relativement courant. Ainsi, vous trouverez facilement des pièces de rechange en cas de panne et les mécaniciens locaux n’auront pas de mal à identifier l’origine des problèmes. Si vous voyagez avec un véhicule européen peu courant en Amérique, en revanche, vous devrez emporter des pièces de rechange. Vous devrez peut-être commander des pièces à l’étranger et donc attendre parfois quelques semaines à un endroit pour les recevoir.

Revente dans un autre pays

Les véhicules immatriculés localement au Chili ou aux Canada sont très difficiles à revendre en dehors des ces pays. Il est possible de voyager avec dans d’autre pays d’Amérique, mais il faut prévoir de faire une boucle pour les revendre dans le pays d’achat à la fin du voyage. Les véhicules immatriculés dans certains états des États-Unis, en revanche, peuvent être revendus dans n’importe quel pays. Les véhicules immatriculés en France également, même si c’est un peu plus compliqué. Voir le chapitre Acheter un véhicule qui n’est pas immatriculé dans le pays

Acheter un véhicule en Europe

Selon notre enquête, 70 % des voyageurs qui ont acheté leur véhicule d’occasion en France l’ont trouvé sur Le Bon Coin, 17 % en allant directement chez un concessionnaire sans passer par internet, 11 % par bouche-à-oreille, 2 % sur La Centrale. En Suisse, ils passent principalement par Anibis.

Acheter à un concessionnaire vous permet de bénéficier d’une garantie d’au moins 6 mois et de limiter le risque de vices cachés. Cependant, il faudra généralement compter un budget un peu plus élevé que si vous achetiez directement à un particulier.

Pour vous renseigner sur les véhicules et leurs aménagements, vous pouvez visiter un salon. Vous pourrez y discuter avec les propriétaires des véhicules et avec les professionnels qui tiennent des stands. Les principaux salons de véhicules de voyage sont :

Salon du Véhicule d'Aventure

Le Salon du Véhicule d’Aventure est le RDV des voyageurs.

Voir les démarches administratives pour acheter un véhicule en France, en Belgique et en Suisse.

Après avoir acheté et préparé votre véhicule, il faudra le faire transporter en bateau jusqu’en Amérique. Voir notre dossier sur le shipping

Acheter un véhicule au Chili

On a écrit un article complet dans lequel on vous explique toutes les démarches administratives pour acheter un véhicule au Chili.

Lire l’article Acheter un véhicule au Chili

Acheter un véhicule au Canada

On a écrit un article complet dans lequel on vous explique toutes les démarches administratives pour acheter un véhicule au Canada.

Lire l’article acheter un véhicule au Canada

Acheter un véhicule aux États-Unis

On est en train d’écrire un article complet dans lequel on vous expliquera toutes les démarches administratives pour acheter un véhicule aux États-Unis. On ajouter le lien ici dès qu’il sera terminé.

Acheter un véhicule immatriculé hors du pays

Est-il possible d’acheter un véhicule immatriculé à l’étranger dans un pays d’Amérique ?

Ces informations nous ont été fournies par Alex Smith, un américain de Seattle qui est spécialisé dans l’achat de véhicules pour des étrangers. La réponse est : “Ça dépend”. Nous allons tout d’abord préciser quelques notions de base.

Est-ce légal ?

Acheter un véhicule étranger dans n’importe quel pays d’Amérique du Nord, Centrale ou du Sud quand il est en importation temporaire est illégal.

Comment ça, c’est illégal ? Mais tout le monde le fait ! Oui, vous avez bien lu, c’est illégal. Le permis d’importation temporaire (TIP) qui est délivré à l’entrée dans le pays est au nom du propriétaire, pas au nom du véhicule. Pour vendre le véhicule dans le pays, il faut l’importer de façon permanente et payer des taxes d’importation. Encore faut-il qu’il soit éligible à l’importation dans le pays. La plupart du temps c’est interdit et quand c’est autorisé ça coûte beaucoup trop cher pour être rentable. Cependant, il est possible de contourner les règles.

Qu’est-ce qu’un permis d’importation temporaire ?

Lorsque vous entrez dans un pays avec un véhicule immatriculé à l’étranger, on vous remet un permis d’importation temporaire (temporary import permit ou TIP) à la douane. C’est un document qui vous permet de conduire dans le pays pendant une période limitée, généralement 90 jours. Le véhicule doit obligatoirement sortir du pays avant la date d’expiration du TIP, faute de quoi vous êtes dans l’illégalité et le véhicule peut être saisi. Vous pouvez aussi devoir payer des taxes d’importation ou une amende.

Transfer du TIP

Un permis d’importation temporaire (TIP) ne peut être transféré à une autre personne que dans quelques pays.

Ce n’est possible qu’au Panama, au Costa Rica et au Chili. Dans tous les autres pays d’Amérique, ce n’est à notre connaissance pas possible. Dans tous les cas, ça nécessite un poder.

Qu’est-ce qu’un poder ?

C’est un document qui est utilisé pour donner les droits sur un véhicule à une autre personne, souvent l’acheteur d’un véhicule immatriculé à l’étranger. Ce document permet à l’acquéreur d’utiliser le véhicule comme le sien et d’en faire ce qu’il veut. La carte grise du véhicule ne change pas. Celui-ci appartient encore techniquement à la personne dont le nom figure sur la carte grise. Un poder doit être écrit de façon spécifique. Il est donc généralement rédigé par un notaire.

Transférer de propriété

Le TIP définit qu’il est impossible de transférer la propriété d’un véhicule à l’intérieur d’un pays.

N’essayez pas de vendre officiellement votre véhicule étranger dans un de ces pays. N’en transférez pas la propriété à l’intérieur du pays et ne mentionnez jamais le mot “vente” à un représentant de l’ordre. Vous risqueriez la confiscation de votre véhicule et une lourde amende.

Pays qui permettent le transfert de propriété depuis l’étranger

Très peu de pays permettent de transférer la propriété d’un véhicule depuis l’étranger.

En Amérique latine, les véhicules dont la propriété peut être transférée depuis l’étranger les plus courants, sont de loin ceux qui sont immatriculés aux États-Unis. Certains états des États-Unis (Washington, Californie, Alaska, Colorado, Oregon…) permettent de transférer la propriété à une personne de n’importe quelle nationalité. Il est également possible de transférer la propriété d’un véhicule immatriculé en France, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas.

Cependant, la vente doit généralement être faite à un autre résident du pays et à condition d’avoir un contrôle technique à jour. Voir les chapitres sur le transfert de propriété pour un véhicule immatriculé en France et pour un véhicule immatriculé aux États-Unis.

Attention, il est très difficile de transférer la propriété d’un véhicule immatriculé au Canada depuis l’étranger si le vendeur et l’acheteur ne sont pas tous les deux résidents dans le pays.

Comment faire si on veut quand même acheter ou vendre un véhicule en Amérique latine ?

1ère solution : Transférer la propriété

Si la propriété du véhicule peut être transférée depuis l’étranger :

  • 1. Transférez la propriété. Ça permet au véhicule d’être légalement au nom de l’acheteur et d’avoir les papiers nécessaires pour le prouver. (Voir ci-dessous)
  • 2. Annulez le permis d’importation temporaire (TIP) qui est encore au nom du vendeur. Le vendeur et l’acheteur doivent se rendre ensemble à un poste-frontière. En sortant du pays, le vendeur annule son TIP.
  • 3. L’acheteur peut en faire un nouveau à son nom en entrant dans le pays suivant, en montrant les nouveaux papiers du véhicule à son nom. L’acheteur pourra ainsi facilement revendre le véhicule à la fin de son voyage en suivant le même processus.

2e solution : Faire un poder

Si la propriété du véhicule ne peut pas être transférée depuis l’étranger :

  • 1. Allez chez un notaire pour faire un poder au nom de l’acheteur.
  • 2. Faites légaliser (apostille) le poder par une ambassade, un consulat ou le ministère de l’intérieur.
  • 3. Si possible, transférez le permis d’importation temporaire (TIP) au nom de l’acheteur.
  • 4. Rendez-vous ensemble à un poste-frontière pour annuler le TIP. Sinon, l’acheteur peut aussi utiliser son poder en sortant du pays pour annuler le TIP du vendeur à sa place.
  • 5. L’acheteur entre dans le pays suivant, montre les papiers du véhicule au nom du vendeur ainsi que son poder et fait un nouveau TIP à son nom.

Certains pays (Pérou, Équateur, Argentine) exigent que le poder soit fait dans le pays d’immatriculation du véhicule. C’est souvent difficile.

En achetant avec un poder, l’acheteur conduit le véhicule avec l’autorisation du vendeur. Les papiers du véhicule et la plaque d’immatriculation ne changent pas. Il sera donc difficile de revendre le véhicule, car il faudra faire un nouveau poder par-dessus le poder. Les douaniers n’aiment pas ce genre de chose.

3e solution : Faire de faux papiers

Si la propriété du véhicule ne peut pas être transférée depuis l’étranger, mais que vous voulez quand même que les papiers soient au nom de l’acheteur :

  • 1. Faites de faux papiers de véhicule en remplaçant le nom du vendeur par celui de l’acheteur sous Photoshop. Imprimez-les sur du bon papier et assurez-vous qu’ils ont l’air vrais. Bien sûr, cette solution est illégale et on ne la recommande pas.
  • 2. Rendez-vous ensemble à un poste-frontière pour annuler le TIP.
  • 3. L’acheteur entre dans le pays suivant, montre les faux papiers du véhicule à son nom et fait un nouveau TIP à son nom.

Transférer la propriété d’un véhicule immatriculé en France depuis l’étranger

De nombreux voyageurs français revendent leur véhicule à d’autres Français dans un pays étranger à la fin de leur voyage. Vous les trouverez principalement sur les groupes Facebook :

Carte grise

Sans contrôle technique de moins de six mois, les préfectures ne délivrent pas de nouvelle carte grise. Un contrôle technique effectué à l’étranger n’est pas accepté. Cependant, ce n’est pas un problème. Contrairement à ce qu’on croit souvent, la carte grise n’est pas le titre de propriété du véhicule. C’est seulement un document d’autorisation de circulation. Si le véhicule a moins de quatre ans, il est possible de changer la carte grise sans contrôle technique.

Fiche d’identification du véhicule

Si vous n’avez pas de carte grise à votre nom, le document officiel qui servira à prouver que vous êtes le propriétaire du véhicule aux autorités locales, notamment pour passer les frontières, est la Fiche d’Identification du Véhicule (FIV). Délivrée par le Ministère de l’Intérieur, elle mentionne le nom de l’acheteur et récapitule les caractéristiques techniques du véhicule. La demande se fait en ligne sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Cliquez sur “Mon espace véhicule” puis dans la zone “Effectuer une nouvelle demande”, sélectionnez “Je demande une fiche d’identification de véhicule”.

Fiche d’identification du véhicule

Revente à la fin du voyage

Si vous achetez votre véhicule de cette façon à un Français, vous ne pourrez pas le revendre à un autre Français de la même façon à la fin de votre voyage. En effet, la carte grise ne sera pas à votre nom. L’acheteur ne pourra donc pas obtenir de FIV. Cependant, de nombreux véhicules enchaînent plusieurs propriétaires français en restant à l’étranger. La solution la plus simple et la plus courante, bien qu’elle soit illégale, est de photoshoper la FIV ou la carte grise en changeant le nom du propriétaire. Vous pouvez aussi utiliser un poder pour passer les frontières ou importer le véhicule de façon permanente au Chili ou aux États-Unis.

Transférer la propriété d’un véhicule immatriculé aux États-Unis depuis l’étranger

Des voyageurs de toutes nationalités revendent leur véhicule immatriculés aux États-Unis dans un pays étranger à la fin de leur voyage. Vous les trouverez principalement sur les groupes Facebook :

Pour transférer la propriété d’un véhicule immatriculé aux États-Unis, les démarches sont différentes dans chaque État. Il faut de toute façon avoir une adresse aux USA. C’est pourquoi la plupart des overlanders qui achètent un véhicule immatriculé aux États-Unis dans un autre pays passent par un intermédiaire pour gérer la partie administrative.

Le plus connu est, de loin, Alex Smith d’Overland Title and Vehicle Services à Seattle (WhatsApp : +1 425 367 8949). Il est spécialisé dans le transfert de propriété de véhicules immatriculé aux États-Unis et fournit une adresse pour l’immatriculation et l’assurance de votre véhicule. Ce service coûte environ 600 $US. Il propose également un service clé en main qui inclut la recherche et l’achat d’un véhicule correspondant à vos besoins, l’assurance et toutes les démarches administratives.

Alex Smith Overland Titles

Alex Smith d’Overland Titles

Une autre solution est de passer par $49 Montana. Inscrivez-vous sur leur site et demandez-leur de vous créer une société qui sera en votre nom propre dans le Montana (LLC, pour 49 $). Quand c’est fait, vous leur envoyez les papiers originaux du véhicule par FedEx. Ils enregistrent le véhicule au nom de votre société, c’est-à-dire à votre nom propre avec la mention LLC. Ça ne pose pas de soucis aux frontières. Ensuite, ils vous envoient les papiers par FedEx. En attendant l’envois des originaux, vous pouvez payer un titre et plaque temporaire (50 $) à imprimer via leur site.