Voir tous les dossiers
Guide de voyage en Bolivie : quoi faire et voir

50 Lieux à Voir (ou à éviter) en Bolivie | Enquête

La plupart des listes de lieux à visiter en Bolivie sont basées sur l’avis subjectif de l’auteur et se limitent aux endroits les plus touristiques. Celui-ci est différent, car il est basé sur une enquête réalisée auprès de 369 voyageurs.

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 29 novembre au 6 décembre 2021 auprès de 369 voyageurs. Nous leur avons demandé quels endroits ils ont visités lors de leur séjour en Bolivie et quels sont les trois qu’ils ont préférés. Nous vous présentons les lieux dans l’ordre du ratio : nombre de citations du lieu dans le top trois / nombre de répondants ayant visité le lieu.

Vous y trouverez les lieux listés dans la plupart des guides, mais aussi des destinations hors des sentiers battus. Notre but n’est pas d’élever au rang de “destination touristique” des endroits préservés (pourvu qu’ils le restent), ni de créer une “to-do-list” du pays, mais simplement de partager entre voyageurs les expériences et les bons plans de la communauté. Gardez en tête que cette liste n’est pas exhaustive et qu’en explorant par vous-même, vous découvrirez sans doute d’autres pépites.

Carte des lieux à visiter

Légende :

Ratio : nombre de citations du lieu dans le top trois / nombre de répondants ayant visité le lieu

Legende Carte des Lieux à voir Bolivie

Le Salar d'Uyuni

mini carte salar d'uyuniReflet effet miroir sur le Salar De Uyuni

Photo : La Casa de Ray

2 jours minimum sur place

À voir / à faire : Désert de sel | Tour 4×4

Situé à une centaine de kilomètres de la frontière chilienne, dans la grande région de l’Altiplano, le plus vaste désert de sel du monde est perché à 3 658 mètres d’altitude.

Le Salar d’Uyuni fait partie des paysages les plus époustouflants d’Amérique du Sud. Il prend même la première place de notre classement des 200 plus beaux endroits du monde.

Effet miroir ou sel blanc éclatant, selon la saison, le Salar d’Uyuni montre un visage différent, mais ne déçoit jamais. Dans notre article sur le climat en Bolivie, on vous explique quelles sont les meilleures périodes pour le visiter.

Si vous n’avez pas votre propre véhicule, vous pouvez facilement visiter le Salar dans le cadre d’un tour en 4×4. C’est ce que fait la grande majorité des voyageurs. De nombreuses agences organisent ce genre d’expéditions dont le clou du spectacle est le lever de soleil sur le Salar. Ne manquez pas ce moment magique (en espérant que votre guide n’ai pas trop bu la veille et qu’il se réveille pour vous emmener #AnecdoteDeVoyageur).

Selon votre itinéraire global en Amérique du Sud, vous pouvez découvrir le Salar d’Uyuni depuis 3 principaux endroits : Uyuni, Tupiza et San Pedro de Atacama (au Chili). D’où devez-vous partir ? Quelle agence choisir ? Combien ça coûte ? Voilà ce qu’en disent les voyageurs.

Pour plus de détails sur le Salar d’Uyuni et le Sud Lipez, consultez le blog Les deux petits baroudeurs.

Voir les résultats de notre enquête

Notes données par les voyageurs en fonction des routes choisies

Carte des Villes de Départ pour visiter le Salar Uyuni

Chacun sa route, chacun son chemin

  • Tupiza – Uyuni : réalisé par 50 % des voyageurs, noté 9,1 / 10.
  • Uyuni – Uyuni : réalisé par 24 % des voyageurs, noté 8,6 / 10.
  • San Pedro de Atacama – Uyuni : réalisé par 10 % des voyageurs, noté 8,5 / 10.
  • Tupiza – Tupiza : réalisé par 7 % des voyageurs, noté 8,6 / 10.
  • Uyuni – San Pedro de Atacama : réalisé par 4 % des voyageurs, noté 7,9 / 10.
  • Uyuni – Tupiza : réalisé par 2 % des voyageurs, noté 8,6 / 10.
  • Tupiza – San Pedro de Atacama : réalisé par 1 % des voyageurs, noté 9 / 10.
  • San Pedro de Atacama – Tupiza : réalisé par 1 % des voyageurs, noté 9 / 10.

Prix moyens des expéditions en fonction de la durée du tour

  • 1 jour ou 2 jours / 1 nuit (généralement Uyuni / Uyuni) :
    réalisé par 9 % des voyageurs / Prix moyens respectifs 20 € et 45 € par personne.
  • 3 jours / 2 nuits (principalement d’Uyuni avec un retour à Uyuni) :
    réalisé par 27 % des voyageurs / Prix moyen 145 € par personne.
  • 4 jours / 3 nuits (principalement de Tupiza à Uyuni):
    réalisé par 50 % des voyageurs / Prix moyen 140 € par personne (les tours au départ de Tupiza sont généralement moins chers).
  • Plus de 4 jours (généralement comprenant une ascension) :
    réalisé par 13 % des voyageurs / Prix moyen 200 € par personne.

Plus vous êtes nombreux dans le 4×4 (4 à 6 personnes généralement), plus le prix des tours baisse. Notre application BackpackMeet peut vous aider à trouver des voyageurs avec qui partager l’expédition.

Si vous faites le tour combiné avec le Sud Lipez, n’oubliez pas qu’au prix annoncé par l’agence, vous devez ajouter l’entrée dans les parcs et les thermes. Si vous demandez un guide français, ça sera un peu plus cher, tout comme si vous demandez à modifier l’itinéraire.

Notes données par les voyageurs au tour en fonction de l’agence

D’après notre enquête, 91 % des voyageurs ont visité le Salar d’Uyuni avec une agence.

  • Tupiza Tour à Tupiza : 9,3 / 10, choisie par 44 % des voyageurs.
  • Alejandro Tour à Tupiza : 8,8 / 10 choisie par 17% des voyageurs.
  • La Torre Tour à Tupiza : 9,1 / 10, choisie par 11% des voyageurs.
  • Natural Adventure à Uyuni : 9,3 / 10, choisie par 6 % des voyageurs.
  • Valle hermoso à Tupiza : 8,3 / 10, choisie par 4 % des voyageurs.
  • Voy tour à Tupiza : 8 / 10, choisie par 2 % des voyageurs.
  • Estrella del Sur à Uyuni : 7,5 / 10, choisie par 2 % des voyageurs.
  • Andes Salt à San Pedro de Atacama : 9,5 / 10, choisie par 2 % des voyageurs.
  • Terra Bolivia à La Paz : 10 / 10, choisie par 2 % des voyageurs.

La région Sud Lipez

mini carte région sud lipezLamas dans la région Sud Lipez
Photo : Nina & JP – World Tour

2 jours minimum sur place

À voir / à faire : Déserts | Volcans | Lagunes | Geysers | Canyons | Faune | Tour 4×4

L’extravagant Sud Lipez bolivien offre aux voyageurs la découverte de paysages surnaturels splendides nuancés par une incroyable palette de couleurs. Vous côtoyez une faune exceptionnelle et emblématique (alpagas, guanaco, flamants roses…) et observez d’autres espèces plus timides (viscache, tatou…).

Cette très vaste étendue de terre située à l’extrême sud de la Bolivie appartient à l’Altiplano : l’immense plateau désertique d’altitude qui couvre aussi une partie du Chili et de l’Argentine.

Vous découvrez généralement la région lors de tours en 4×4 organisés souvent couplés à la visite du Salar d’Uyuni. Au programme : la traversée de déserts s’étendant à perte de vue ponctués de lagunes, de volcans, de geysers et de canyons. Voir les notes des voyageurs données à ces expéditions.

Chacune des merveilles du parc national Eduardo Avaroa porte un nom assez évocateur. Parmi elles, les eaux aux reflets rouge-orangés de la Laguna Colorada contrastent avec le bleu intense du ciel et servent de pataugeoire aux colonies de flamants roses. Voisine de la Laguna Blanca, la Laguna Verde, elle, se pare d’une couleur bleu presque irréelle.

Les geysers Sol de Manana font partie des incontournables du tour. Attention à l’attitude, vous êtes à 4 850 mètres.

Sur la route, entourés par les sommets volcaniques (que vous pouvez ascensionner), vous croisez des monuments naturels atypiques comme l’Arbol de Piedra.

Autre merveille, le désert de Salvador Dali : vous plongez dans un univers aussi surréaliste que celui du célèbre peintre. Des rochers taillés par le vent, des pierres sphériques inattendues parsèment artistiquement cette étendue désertique aux couleurs flamboyantes.

Enfin, détendez-vous dans les Termas de Polques, source chaude au beau milieu de ces paysages extraordinaires.

Pour plus de détails sur la région Sud Lipez, consultez le blog Les deux petits baroudeurs.

La jungle de Rurrenabaque

mini carte rurrenabaqueLa pampa autour de Rurrenabaque
Photo : Cécile et Antoine – Hola le Monde

4 jours minimum sur place

À voir / à faire : Jungle | Faune | Flore | Pirogue

Dans le Nord de la Bolivie, le long de la rivière Béni, la petite ville de Rurrenabaque, “Rurre” pour les intimes, vous ouvre les portes de la forêt tropicale bolivienne. Même si la ville n’a pas d’intérêt en soi, elle est incontournable pour les voyageurs désireux de découvrir la Selva et la Pampa environnante. Balade en pirogue sur le rio Yacuma, faune, flore et chaleur humide rythmeront votre séjour.

La Selva correspond à la jungle “sèche”. Une expédition dans cet environnement ne plaira pas à tout le monde. Pendant quelques jours, vous êtes en immersion complète au cœur du parc Madidi parfois en mode très “roots”. Entouré d’une forêt primaire dense, vous observez la flore et en apprenez davantage sur les mythes et les légendes boliviennes. Il est assez rare d’y croiser les mammifères sauvages. Mais, pistez, traquez, vous aurez peut-être la chance de croiser un jaguar.

Dans la Pampa, la partie marécageuse de la jungle, la faune s’observe plus facilement. Des centaines d’animaux dont des dauphins roses, des tortues, des capybaras et une grande variété d’oiseaux habitent cette savane. À bord de votre pirogue, le long du rio Yacuma, vous partirez sans doute à la recherche de l’anaconda, le plus grand serpent du monde et pêcherez quelques piranhas géants.

Les agences de Rurrenabaque proposent généralement les mêmes tours, avec plus ou moins de confort. Certaines préfèrent s’entourer de guides nés dans la région, renseignez-vous. Comptez environ 1 500 Bolivianos pour une expédition combinée de la Pampa et de la Selva sur cinq jours.

Située à 400 kilomètres au Nord de La Paz, il faudra faire un trajet en bus assez éprouvant d’une bonne dizaine d’heures pour vous rendre à Rurrenabaque, mais cela en vaut la peine. Vous pouvez éventuellement opter pour l’avion (moins d’1 heure depuis/vers La Paz).

Pour plus de détails sur la jungle de Rurrenabaque, consultez le blog Playing the world.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements et des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

Agences conseillées par les tourdumondistes

L’ascension du volcan Acotango

mini carte volcan acotangoAscension du Volcan Acotango enneigé
Photo : Camp to camp

Altitude : 6 052 mètres
Dénivelé : environ 800 mètres
Durée : 4 à 5 heures pour la montée, 2 heures 30 pour la descente
Meilleure période : de mai à septembre pendant la saison sèche (en cas de pluie ou de neige trop abondantes, difficile de rejoindre le camp de base)

Situé juste à la frontière entre la Bolivie et le nord du Chili, ce stratovolcan en forme de cône semi-ouvert culmine à 6 052 mètres. Son sommet souvent couvert de neige offre une vue splendide sur le parc national Sajama. Au nord, les sommets des volcans Sajama, Parinacota et Pomerape s’élèvent avec à leur pied le Lago Chungara. Vers le sud, vous observez l’Huayllatiri et la laguna Macaya.

Cette ascension peu fréquentée fait partie des plus accessibles pour un sommet de plus de 6 000 mètres. Vous aurez besoin de crampons, mais pas de piolet. Bien sûr, avec l’altitude, une bonne condition physique et une bonne acclimatation restent nécessaires.

Depuis le village de Sajama, il faut rejoindre en 4×4 le village de Chachacomani (environ 1h30) puis suivre la route minière le plus loin possible. Selon l’état de la route, vous arrivez entre 5 100 et 5 600 mètres d’altitude, votre point de départ.

Idéalement, démarrez l’ascension entre 3 et 4 heures du matin maximum pour éviter de subir les vents trop forts.

Pour plus de détails sur l’ascension du volcan Acotango, consultez le blog Sur la route de nos voyages.

Le parc national Sajama

mini carte parc sajamaVolcan Sajama National Park

Photo : Eva & Leo

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Petit village | Déserts | Volcans | Lagunes | Geysers

Située à l’Ouest du pays, la plus ancienne zone protégée de la Bolivie est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2013. Moins célèbre que son voisin le parc national Eduardo Avaroa, mais tout aussi extraordinaire, il porte le nom du volcan Sajama, le plus haut sommet de la Bolivie avec ses 6 548 mètres.

Le parc présente un intérêt aussi bien naturel que culturel.

Les communautés aymariennes peuplent le parc. Quelque 300 familles vivent ici de la culture du quinoa et de l’élevage des alpagas et des lamas. Au cœur du parc, dans le tout petit village de Sajama, perché à 4 300 mètres, vous croiserez sans doute plus de lamas que d’habitants, mais tous seront contents de partager leur culture avec vous.

Depuis là, vous pouvez effectuer plusieurs visites et balades à pied. Pour prendre un peu plus de hauteur, rendez-vous au mirador Montecielo. À 6 kilomètres du village, vous pouvez vous offrir un petit bain dans les thermes de Kasilla pour 30 bolivianos. À 8 kilomètres, vous pouvez rejoindre les geysers de Juchusuma. Si vous avez le temps, vous pouvez pousser jusqu’aux lagunes d’altitude : Kasiri, Chiar Khota, Sorapata. Pour les amateurs d’alpinisme, les sommets des volcans Sajama, Parinacota et Pomerape n’attendent que vous.

Pour rejoindre ce petit bijou encore épargné du tourisme de masse, vous pouvez organiser une expédition depuis La Paz ou partir en autonomie. En voiture, vous accédez relativement facilement au parc par la route goudronnée Patacamaya-Tambo Quemado. Elle relie La Paz, Oruro et Arica, au Chili.

En transport en commun, prenez un bus vers Oruro, mais demandez au chauffeur de vous arrêter à Patacamaya. De là, grimpez dans le minibus pour Sajama. Il n’y en a qu’un par jour, essayez d’arriver avant 11h. Il n’a pas d’horaire précis, il part quand il est plein, comptez environ 3 heures de route.

En arrivant à Sajama, vous payez l’entrée du parc : 100 bolivianos. Prenez de quoi bien vous couvrir, les nuits ici sont particulièrement froides.

Pour plus de détails sur le parc national Sajama, consultez le blog Aux boubous du monde.

L’ascension du Huayna Potosi

mini carte huayna potosiAscension du Huyana Potosi
Photo : Cécile et Antoine – Hola le Monde

Altitude : 6 088 mètres
Dénivelé : + 900 mètres (depuis le refuge) / – 1 340 mètres (jusqu’au camp de base)
Durée : 5 à 7 heures pour la montée, 4 à 6 heures pour la descente
Meilleure période : de mai à octobre

Situé près de La Paz, le très esthétique sommet du Huayna Potosi fait rêver les voyageurs désireux de découvrir l’alpinisme. De tous les sommets de Bolivie, il est le plus fréquenté.

Sur deux ou trois jours, l’expédition permet de gravir un sommet de plus de 6 000 mètres. Réputée peu technique, l’ascension n’est pas pour autant à une promenade de santé et il ne faut pas sous-estimer le défi qu’elle représente. Bien sûr, une condition physique minimum est nécessaire pour atteindre le sommet, mais la clé réside aussi et surtout dans une bonne acclimatation à l’altitude et un bon mental.

Depuis La Paz, vous rejoignez d’abord le camp de base au niveau du paso Zongo à 4 750 mètres d’altitude (moins de 2 heures de route). Vous commencez une marche de 2 / 3 heures (voire plus si vous n’êtes pas acclimatés) en direction du refuge à 5 200 mètres. Ici, vous vous reposez avant le grand jour. Si vous choisissez de réaliser l’expédition sur 3 jours, vous pourrez pratiquer quelques exercices d’alpinisme sur le glacier.

Par la route normale, le jour de l’ascension, vous marchez environ 10 heures en tout, la plupart du temps crampons aux pieds. Vous partez du refuge, en binôme, aux alentours de 1h du matin. Le mur de glace juste après le campo argentin à 5 700 mètres représente une certaine difficulté et les 150 derniers mètres de la pente finale sont généralement très éprouvants. Et puis, après environ 6 heures d’efforts, vous atteignez le sommet avec une vue splendide sur l’Altiplano, La Paz, l’Illimani et la cordillère royale. Profitez de ce moment, il restera sans aucun doute gravé dans votre mémoire.

Il est temps d’entamer la descente, pour certains plus impressionnante que la montée !

À La Paz, de nombreuses agences dans la capitale proposent d’organiser, de louer le matériel et de vous accompagner pour cette ascension. Vous pouvez également contacter un guide indépendant. Évidemment, prenez le temps de bien choisir et ne lésinez pas sur la sécurité. Les prix pratiqués en Bolivie sont attractifs pour une expédition d’alpinisme : comptez environ 140 euros pour l’ascension en 3 jours.

Pour plus de détails sur l’ascension du Huayna Potosi, consultez le blog Le monde des mirons.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Agences conseillées par les tourdumondistes

Le trek d’El Choro

mini carte el choroTrek de El Choro dans les Yungas

Longueur : environ 60 kilomètres
Durée : 3 jours
Meilleure période : d’avril à septembre (durant la saison des pluies, les chemins deviennent glissants et la rivière peut être difficile à traverser)

Situé à 30 minutes de route au nord La Paz, le trek d’El Choro suit en partie une ancienne route inca. Depuis La Cumbre, il traverse la cordillère royale par le col Apacheta Chucura et descend tout droit vers la région des Yungas jusqu’à Chairo. Vous démarrez par des paysages de montagne puis, petit à petit, l’environnement change jusqu’à pénétrer dans le parc Cotapata au cœur de la forêt tropicale (20 bolivianos l’entrée). Lors de cette marche, vous passez par plusieurs petits villages andins typiques.

Les voyageurs qui réalisent cette randonnée en deux jours et demi s’arrêtent généralement à Challapampa la première nuit et à Sandillani le seconde, mais vous pouvez facilement prendre votre temps et allonger la durée du trek si vous le souhaitez.

La randonnée, accessible sans guide, est relativement facile et bien balisée. Le dénivelé négatif atteint cependant quasiment 5 000 mètres donc des bâtons de marches peuvent soulager les genoux sensibles.

Vous pouvez acheter quelques encas et boissons sur la route, mais prévoyez de quoi manger. Une gourde filtrante peut être utile, car vous suivez et croisez souvent la rivière. D’ailleurs, renseignez-vous sur l’état des chemins et des ponts avant de partir pour être sûrs de pouvoir la traverser.

D’après des témoignages récents de voyageurs, les ponts non entretenus rendent certaines traversées dangereuses. Voir le témoignage sur Facebook.

Pour l’hébergement, quelques auberges proposent des lits sinon, si vous avez votre tente, vous trouverez de nombreux campements sur le chemin (10 bolivianos / tente).

Depuis La Paz, vous pouvez rejoindre Villa Fatima et prendre un bus vers Coroico. Vous descendez à La Cumbre (2 heures), votre point de départ, qui est également celui de la route de la mort. Pour le retour, les transports depuis Chairo sont chers, il vaut mieux marcher jusqu’à Pacallo pour rejoindre Coroico avant un retour sur La Paz.

Pour plus de détails sur le trek d’El Choro, consultez le blog Bitume et cacahuètes.

Sucre

mini carte sucreSucre vue sur les toits

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Architecture | Histoire | Restaurants

Difficile de ne pas tomber sous le charme de la jolie Sucre, perchée à 2 800 mètres d’altitude sur les hauts plateaux du centre sud du pays. De toutes les villes de Bolivie, elle sort clairement du lot. Ville à taille humaine, il y fait bon vivre, flâner, profiter de son ambiance unique et de ses restaurants. Les voyageurs prolongent souvent leur passage dans la tranquille et agréable “ville blanche”.

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Sucre fut fondée par les Espagnols au début du XVIIe siècle. Très bien conservés, l’architecture de la ville et les nombreux édifices religieux témoignent d’un passé colonial faste et raffiné. Aujourd’hui, on lui donne le titre de capitale constitutionnelle, car elle accueille la Cour Suprême, mais La Paz reste le siège du gouvernement.

Une bonne manière de découvrir Sucre est de se perdre dans son centre historique. Parmi les nombreux bâtiments dignes d’intérêt, ne manquez pas la Casa de la Libertad (là où la déclaration d’indépendance du pays a été signée). Autour de la Plaza de Mayo, s’étendent les rues en damiers dont certaines, un peu plus escarpées, mènent à de superbes points de vue sur la ville.

Si vous prévoyez de passer du temps ici, c’est l’endroit idéal pour prendre quelques cours et perfectionner votre espagnol.

Via Potosi, comptez entre 12 et 14 heures de bus pour parcourir les 550 kilomètres qui séparent Sucre de La Paz.

Pour plus de détails sur Sucre, consultez le blog Les deux petits baroudeurs.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements, des restaurants et des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

Économique : 5 à 20 € / nuit, pour deux personnes

  • Homestay Jorge Sucre

    Recommandé par un voyageur

    27 ans, en couple
    “Plusieurs chambres avec cuisine commune, calme, permet de cuisiner, pas loin du centre, avec grande terrasse.”

  • The Beehive

    Recommandé par un voyageur

    38 ans, en couple
    “Bon p’tit déj, agencement sympa avec petite terrasse.”

  • Casa de Huespedes Isabella

    Recommandé par un voyageur

    27 ans, en couple
    “Amabilité de la patronne, l’ambiance de la ville.”

  • La Dolce Vita

    Recommandé par un voyageur

    60 ans, en couple
    “Super bien tenu, accueillant, ambiance décontractée, au calme mais près de tout.”

  • Bella Vista El Tronco

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, en couple
    “Belle déco, super chambres, belle vue.”

  • Villa Oropeza Guest House

    ❤️ Recommandé par trois voyageurs

    30 ans, en couple
    “Grand jardin avec chaises longues. En face d’une boulangerie qui vend des salteñas trop bonnes. Situé en plein centre.”

    25 ans, entre amis
    “Bonne Ambiance, confortable. Accueil chaleureux.”

    28 ans, en couple
    “Très propre, jardin magnifique et reposant au coeur de la ville et tout le confort, les patrons sont des crèmes. C’est vraiment une auberge de jeunesse où on se sent “comme à la maison”.”

Gamme moyenne : 20 à 30 € / nuit, pour deux personnes

  • Grand Hotel

    Recommandé par un voyageur

    55 ans, en couple
    “Central et confortable.”

  • Casa Los Jazmines

    Recommandé par un voyageur

    26 ans, en couple
    “Entièrement aménagé, cuisine avec tout ce qu’il faut, la propreté, la gentillesse des propriétaires.”

  • Kultur Berlin

    ❤️ Recommandé par cinq voyageurs

    23 ans, en solo
    “Soirées”

    30 ans, en couple
    “Ambiance”

    38 ans, en famille
    “Convivialité, positionnement, petit déjeuner gargantuesque.”

    20 ans, entre amis
    “Ambiance, fête, quartier”

    22 ans, entre amis
    “Jolis dortoirs, très spacieux. Employés sympathiques.”

Haut de gamme : plus de 30 € / nuit, pour deux personnes

  • Casa Verde B&B

    Recommandé par deux voyageurs

    28 ans, entre amis
    “Bonne ambiance et personnel très sympathique.”

    28 ans, entre amis
    “Bien placé, propre, accueillant.”

  • Hostal CasArte Takubamba

    Recommandé par deux voyageurs

    38 ans, en famille
    “Super ambiance, espace commun accueillant qui facilite les rencontres, propre, cuisine commune, personnel sympa, bon emplacement, bon rapport qualité prix.”

    29 ans, entre amis
    “Super accueil. Chambre confortable. Bien situé et gros petit déjeuner.”

Restaurants conseillés par les tourdumondistes

Agences conseillées par les tourdumondistes

Le massif du Condoriri

mini carte massif du condoririMassif du Condoriri Lagune Chiar Khota Bolivie

Photo : Nath

Durée : de 1 à 3 jours

Le massif du Condoriri s’étend au nord de La Paz. Il tient son nom du sommet le plus haut (5 648 mètres) dont la forme rappelle un condor aux ailes déployées. Cette chaîne de montagnes regroupe en tout une dizaine de sommets de plus de 5 000 mètres. Même si les alpinistes expérimentés convoitent l’ascension de quelques-uns d’entre eux, le simple fait de randonner au milieu de ces paysages typiquement andins promet déjà une très belle expérience.

Au cœur de la cordillère royale et de ses lagunes d’altitude, vous aurez peu de chances de croiser d’autres voyageurs, mais sans doute des lamas, des alpagas et quelques chevaux sauvages.

La marche n’est pas technique mais vous évoluez entre 3 600 et 5 300 mètres d’altitude. Une bonne acclimatation vous préservera au maximum du mal des montagnes. Accompagné d’un guide, vous choisirez votre itinéraire surtout en fonction de la durée de votre expédition.

Parmi les points forts, vous passez une nuit dans le refuge de la laguna Chiar Khota au pied du Condoriri. L’ascension du Pico Austria (5 350 mètres) offre une vue à 360° sur toute la chaîne du Condoriri et jusqu’au lac Titicaca . Si vous partez plusieurs jours, vous pouvez marcher jusqu’au pied du Huayna Potosi et pour ceux qui le souhaitent, certaines agences combinent le trek du Condoriri avec l’ascension du Huayna Potosi.

Depuis La Paz, vous accédez aux abords du massif en 2 / 3 heures de route en 4×4.

Pour plus de détails sur un trek dans le massif du Condoriri, consultez le blog Kiwi Frappe Coeur Pistache.

La Isla del Sol

mini carte isla del solBolivienne sur le Isla Del Sol

Photo : La Casa de Ray

2 jours minimum sur place

À voir / à faire : Petits villages | Randonnée | Plages | Sites archéologiques

La Isla del Sol se situe sur le célèbre lac Titicaca à l’ouest du pays. Ce lac d’un bleu profond, le plus haut navigable du monde (3 800 mètres d’altitude), marque la frontière entre la Bolivie et le Pérou.

Les Incas considéraient le lac comme sacré. L’histoire de la naissance de leurs Dieux serait intimement liée aux îles qui en émergent. Empreinte de légende, il règne sur la Isla del Sol une atmosphère toute particulière dont les voyageurs profitent parfois pendant plusieurs jours.

Les habitants de l’île, d’origine quechua et aymara, vivent du tourisme, de l’élevage, de l’artisanat et des terres qu’ils cultivent en terrasses. Aucun véhicule motorisé n’est autorisé sur l’île. Cela renforce davantage le sentiment de paix qui émane de cet endroit un peu magique.

Des sentiers de randonnée permettent de traverser l’île. Comptez 3 / 4 heures de marche entre les villages de Yumani au sud et de Challapampa au nord. Sur le chemin, vous découvrez de belles plages, de magnifiques panoramas et des sites et ruines précolombiennes. N’hésitez pas à passer la nuit sur l’île pour admirer le coucher de soleil et goûter la truite, la spécialité locale, que les habitants cuisinent de plein de manières différentes.

Pendant quelques années, un différend entre les villages a entraîné la fermeture de certains sentiers et empêchait de rejoindre le Nord de l’île. Ce conflit est réglé aujourd’hui, mais restez tout de même vigilants.

Vous pouvez rejoindre Yumani sur l’île par bateau en environ 2h depuis Copacabana (deux bateaux par jour à 8h30 et 13h30 pour 50 bolivianos). Depuis Puno au Pérou, vous devez d’abord passer la frontière en bus jusqu’à Copacabana avant de prendre le bateau.

Pour plus de détails sur la Isla del Sol, consultez le blog Globe Trotting.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements et des restaurants. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

Gamme moyenne : 20 à 30 € / nuit, pour deux personnes

  • Hostal Inti Wayra

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    30 ans, en couple
    “Beauté de la vue et gentillesse du gérant.”

    32 ans, en couple
    “La vue sur le Lac Titicaca et la gentillesse du propriétaire.”

  • Hostal Tawri

    Recommandé par un voyageurs

    38 ans, en solo
    “Accueil très sympathique. Chambre originale. Bien situé.”

Haut de gamme : Plus de 30 € / nuit, pour deux personnes

  • Cabañas Ecológicas Santo Campo

    Recommandé par un voyageurs

    29 ans, en couple
    “La vue, le confort, la tranquillité.”

  • Utasawa

    Recommandé par un voyageurs

    22 ans, entre amis
    “Vue imprenable sur le lac, l’accueil.”

Restaurants conseillés par les tourdumondistes

  • Las Velas

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

Buena Vista

mini carte buena vista parc amboroEglise de Buena Vista

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Petit village | Randonnée | Histoire | Faune | Flore | Plantations

Situé à 100 kilomètres au nord-ouest de Santa Cruz, le petit village de Buena Vista a été fondé par des prêtres jésuites à la fin du XVIIe siècle. Construit sur une colline, il offre par temps clair une belle vue sur les montagnes du parc national Amboro, réserve naturelle de la jungle amazonienne de plus d’un demi-million d’hectares.

Cette proximité avec le parc représente le principal attrait des voyageurs qui arrivent à Buena Vista. Cependant, vous serez séduits par l’atmosphère authentique et traditionnelle qui règne ici. Vous pouvez prendre le temps de visiter les plantations de macadamia, de café et de chocolat de la région.

Depuis Buena Vista, vous avez accès à la partie nord du parc national Amboro et à ses zones naturelles préservées. Vous aurez la possibilité de pénétrer dans une végétation luxuriante et d’observer de nombreux oiseaux et mammifères dans leurs habitats naturels (singes, paresseux, toucans…). Plusieurs sentiers mènent vers des points de vue, des rivières, des piscines naturelles ou des ruisseaux où vous pouvez vous baigner.

Depuis Santa Cruz, vous pouvez grimper dans le bus qui va à Cochabamba, mais descendre à Buena Vista (2 heures). Sinon, vous pouvez prendre un taxi partagé près de l’ancien terminal de bus.

Pour plus de détails sur Buena Vista, consultez le site Buena Vista.

Le parc national Torotoro

mini carte torotoroSynclinal de Torotoro

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Randonnée | Canyons | Géologie | Paléontologie

Situé à 135 kilomètres au sud de Cochabamba, le parc Torotoro est entouré par la cordillère des Andes d’un côté et l’Amazonie de l’autre. Il révèle des paysages bien différents de ceux que vous pouvez observer ailleurs dans le pays. Même s’il est le plus petit parc de Bolivie, il ne manque pas d‘intérêts, surtout pour les amateurs de géologie et de paléontologie.

Différentes activités sont possibles. Vous pouvez par exemple faire de la spéléologie dans la grotte Umajalanta. À la Ciudad de Itas, la roche érodée par le temps et l’eau a formé des couloirs et des cavernes que vous pouvez explorer. À de nombreux endroits dans le parc, notamment sur les pentes de la colline Huaylas, vous pouvez observer d’impressionnantes empreintes pétrifiées de dinosaures et d’innombrables fossiles marins.

Parmi les attractions naturelles, ne manquez pas Ie synclinal de Torotoro. Ici, les collines créées par le chevauchement des plaques tectoniques dessinent comme des vagues de pierre sur les flancs de la vallée. Autre beauté : le canyon, profond de près de 300 mètres. Une marche vous emmène jusqu’à El Vergel, un endroit paradisiaque avec des cascades et des piscines naturelles où vous pouvez vous baigner.

Vous devez obligatoirement louer les services d’un guide pour visiter le parc. Pour rejoindre les différents points d’intérêts, vous devez rayonner autour de Torotoro. Depuis ce petit village colonial, les excursions s’organisent sur une demie ou une journée. Des groupes se forment le matin, rendez-vous assez tôt à la Casa de Guias. Avant toute visite, vous devez vous inscrire à l’office du tourisme de Torotoro et acheter le billet d’entrée du parc (100 bolivianos, valable 4 jours).

Comptez environ 5 heures de bus depuis Cochabamba. Le parc devient parfois inaccessible pendant la saison des pluies.

Pour plus de détails sur le parc national Torotoro, consultez le blog Voyages et enfants.

San José de Chiquitos

mini carte San Jose de ChiquitosMission jésuite San Jose De Chiquitos

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Mission jésuite | Architecture | Jungle

Située dans la savane tropicale à l’est de la Bolivie, la ville de San Jose de Chiquitos vit au rythme d’une culture missionnaire encore aujourd’hui portée par ses habitants. Ils vous accueillent dans une ambiance unique. Ici, vous plongez dans le passé des missions jésuites créées au XVIIe siècle.

Entre traditions indigènes et héritage jésuite, vous découvrez toutes les facettes d’une des plus anciennes communautés jésuites construites au milieu de la jungle bolivienne. Vous en apprenez davantage sur l’utopie jésuite, son modèle d’organisation sociale et économique unique, l’importance de la musique et de l’art.

Parmi les six missions de cette région classées au patrimoine mondial de l’UNESCO, San Jose possède l’église la plus ancienne et la plus représentative d’un style baroque européen métissé à l’art bolivien. Elle est la seule construite en pierre et en chaux.

À 3 kilomètres de la ville, le site archéologique de Santa Cruz La Vieja permet d’observer les ruines de la première fondation de Santa Cruz de la Sierra. Non loin, un sentier de randonnée mène à un point de vue panoramique sur San Jose et la jungle environnante.

San Jose de Chiquitos est la mission la plus accessible depuis Santa Cruz de la Sierra. Vous arrivez ici en 4 heures de bus. Le ferrobus et le train fonctionnent également mais sont plus lents (7 heures).

Pour plus de détails sur San Jose de Chiquitos, consultez le blog Par ici le monde.

La Paz

mini carte La PazVue sur La Paz et le mont Illimani

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Funiculaire | Marchés | Artisanat | VTT | Shopping

La Paz est une ville à couper le souffle… Littéralement ! Elle s’étend au pied des sommets les plus emblématiques de Bolivie, à une altitude comprise entre 3 300 et 4 082 mètres. Elle mérite donc largement son statut de capitale la plus haute du monde. Même si elle a plutôt mauvaise réputation, elle fait partie des destinations qui ont plu aux voyageurs. Les ressentis sont souvent tranchés, mais que cela soit de façon positive ou non, La Paz marque tous les esprits.

De part sa situation et son importance, elle s’inscrit sur tous les itinéraires en Bolivie. Souvent, les voyageurs restent ici quelques jours pour s’acclimater et découvrent finalement une ville, certes déroutante et pleine de contradictions, mais tellement incroyable.

Arpenter les rues escarpées de la ville met tous vos sens à contribution. Maisons colorées accrochées à flanc de falaise, salteñas et cuñapes à déguster, cholitas amplement vêtues, bâtiments historiques, circulation chaotique et fœtus de lama porte bonheur… Vous êtes bien dans le centre de La Paz ! Imprégnez-vous de l’ambiance des marchés, découvrez une culture authentique et une histoire riche dans les musées et testez la cuisine locale. N’ayez pas peur de plonger dans son effervescence et La Paz sera pour vous un régal.

Lors de vos balades, profitez de nombreux panoramas sur la ville elle-même ou sur la splendide cordillère royale qui l’entoure. Côté nature, diverses expéditions s’organisent depuis La Paz : randonnée, parapente, alpinisme, VTT… les aventures de plein air ne manquent pas.

Pour plus de détails sur La Paz, consultez le blog Un notre monde.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements et des restaurants. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

Économique : 10 à 20 € / nuit, pour deux personnes

Gamme moyenne : 20 à 35 € / nuit, pour deux personnes

  • Greenhouse Bolivia

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    35 ans, en couple
    “Pas le grand luxe mais de grands espaces communs. Bon rapport qualité prix. Des dortoirs et des chambres doubles. Convivial avec de nombreux volontaires très accueillants.”

    35 ans, en couple
    “L’ambiance crée par la présence de nombreux volontaires étrangers qui travaillent sur place, beaucoup de repas en commun, de moments d’échange.”

  • 3600 Hostel

    Recommandé par un voyageur

    30 ans, en couple
    “Ambiance / Equipement / Confort”

  • Tinka Hotel Boutique

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, en couple
    “COMMENTAIRE”

  • The Nest Boutique Hostel

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    29 ans, entre amis
    “L’hostal est propre, bien situé mais surtout le restaurant à l’étage et le petit déjeuner sont géniaux.”

    31 ans, en couple
    “Super hôtel qui est très bien situé dans La Paz (à côté de la Plaza Mayor). Il est relativement neuf et les chambres sont très propres, spacieuses et bien décorées. La vue sur la Paz est un réel plus. Il possède un restaurant/terrasse situé au dernier étage. La vue est à couper le souffle. Le propriétaire est très sympa. Le prix est correct bien qu’au-dessus de la moyenne pour la Bolivie.”

  • The Adventure Brew Hostel

    Recommandé par un voyageur

    28 ans, en couple
    “Belles chambres, rooftop, bières artisanales et proche du terminal.”

  • The Rooftop Bolivia

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, en solo
    “Personnel très sympathique et burger par cher tous les jours.”

Haut de gamme : Plus de 35 € / nuit, pour deux personnes

  • Selina La Paz

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    36 ans, en solo
    “Propreté, accueil et confort (chauffage).”

    33 ans, en couple
    “Bien placé, une valeur sûre, mais un peu plus cher.”

  • Las Brisas

    Recommandé par un voyageur

    41 ans, en famille
    “Confortable. Eau chaude. Joli, mais cher.”

  • Hostal Naira

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    65 ans, en solo
    “Position géographique et bonnes prestations.”

    60 ans, en couple
    “Situation centrale, propre, nourriture très correcte, personnel sympa.”

  • Anami Hotel Boutique

    Recommandé par un voyageur

    28 ans, en couple
    “Bien que ce soit bruyant car en plein carrefour, la gentille de Rosa était inoubliable. Une petite mamie débordante d’énergie. On a pu échanger avec elle facilement sur son pays. Les petits déjeuners étaient très bons. La chambre était top : grand lit, eau chaude, bonne pression, wifi ok. Jardin agréable. On pouvait se servir en thé, maté de coca tout le temps.”

  • Hostal La Posada de la Abuela

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    31 ans, en couple
    “Rapport qualité prix, très bien situé et petit déjeuner inclus.”

    45 ans, entre amis
    “Emplacement, prix abordable.”

Restaurants conseillés par les tourdumondistes

Agences conseillées par les tourdumondistes

L’ascension du volcan Licancabur

mini carte volcan licancaburVolcan Licancabur et laguna Verde

Photo : Nath

Altitude : 5 916 mètres
Dénivelé : 1 300 mètres
Durée : 10 heures Aller / Retour
Meilleure période : de mai à septembre

À la frontière extrême sud-ouest de la Bolivie, le sommet du Licancabur se trouve techniquement au Chili, mais son ascension se fait par le versant bolivien (on trouve encore des mines du côté chilien).

Lors de votre visite de la région Sud Lipez, vous ne pouvez pas rater cet imposant volcan au cône presque parfait. Il s’élève en toile de fond de la splendide Laguna Verde. C’est d’ailleurs souvent combiné au tour de la région que les voyageurs se lancent dans l’ascension du volcan Licancabur. Si vous aimez les défis sportifs, alors vous répondrez sans doute à celui-ci. Il s’organise facilement et se réalise sur une journée.

Depuis l’un des deux refuges situé sur les rives de la Laguna Blanca, vous démarrez l’ascension à 4 300 mètres d’altitude. Vous évoluez sur un terrain rocheux instable, suivez la traînée d’éboulis et escaladez une pente assez conséquente d’en moyenne 35°. La course n’est pas spécialement technique, mais exigeante physiquement. Le gros dénivelé, les effets de l’altitude et les conditions météo difficiles (vent souvent fort et glacial) viennent compliquer l’exercice.

Sur environ 4,5 kilomètres, vous suivez un chemin qui part à gauche de la Laguna Blanca. Vous atteignez le sommet de presque 6 000 mètres en généralement 7 à 8 heures. Depuis là, vous pouvez observer le cratère de 400 mètres et le petit lac, parfois gelé, formé en son centre. Au lever du jour, le panorama est époustouflant avec une vue sur la Laguna Verde, la Laguna Blanca et les autres volcans environnants de la réserve nationale Eduardo Avaroa.

Vous devez normalement être accompagné d’un guide (50 $). Des départs s’organisent également depuis San Pedro de Atacama (Chili).

Pour plus de détails sur l’ascension du Licancabur, consultez le blog Sur la route de nos voyages.

La valle de las Animas

mini carte Valle de las animasFormations rocheuses de la Valle De Las Animas

1 jour minimum sur place

À voir / à faire : Randonnée | Canyon | Formations rocheuses

La Valle de las Animas, ou “vallée des esprits” est une zone protégée située à moins de 20 kilomètres au sud de La Paz. Elle tient son nom des formations rocheuses vertigineuses pointant vers le ciel que l’on peut y observer. Elles ressembleraient à des âmes pétrifiées. On doit ce paysage surréaliste à une combinaison de phénomènes naturels œuvrant depuis plusieurs millions d’années.

Peu visitée par rapport à sa voisine similaire la Valle de la Luna, elle est pourtant bien plus impressionnante et jouit d’une ambiance calme et paisible.

Plusieurs sentiers sillonnent les collines et traversent le canyon, mais ils ne sont pas toujours très bien balisés. Parmi les deux itinéraires principaux, l’un se dessine au pied des énormes formations rocheuses alors que l’autre permet de prendre un peu de hauteur. À la clef : une superbe vue sur la vallée, La Paz et le mont Illimani en arrière-plan.

Attention, vous pouvez être surpris par les effets de l’altitude, vous randonnez tout de même à près de 4 000 mètres. Par ailleurs, évitez de visiter le canyon pendant la saison des pluies et prévoyez de l’eau et un chapeau.

Pour rejoindre l’entrée de la vallée, prenez un Pumakatari (bus) depuis la Plaza San Francisco ou sur la place Camacho à La Paz en direction de Chasquipampa. Après 1h30 de route, vous pouvez descendre au terminus, vous êtes à 500 mètres de l’entrée de la vallée.

Pour plus de détails sur la Valle de las Animas, consultez le blog Goyav.

La Isla de la Luna

mini carte Isla de la LunaRuines du temple sur la Isla De La Luna

1 jour minimum sur place

À voir / à faire : Petit village | Site archéologique

Des eaux bleues du lac Titicaca, émerge la Isla de la Luna. Bien plus petite et moins prisée que sa voisine la Isla del Sol, quelques heures suffisent pour la visiter.

Le (seul) point d’intérêt se trouve sur la rive est de l’île, il s’agit des ruines du Templo de las Virgenes : le palais des Vierges du Soleil. Les murs incas et pré-incas du temple sont assez bien conservés. Son architecture légèrement différente des autres temples incas permet d’observer le motif distinctif de la croix andine sur l’ornement de ses entrées. Vous pouvez marcher jusqu’au petit village et rencontrer la communauté composée d’une dizaine de familles qui vit sur l’île.

Vous pouvez rejoindre l’île en bateau “privé” (il n’y a pas de ferry) en environ 1h30 depuis Copacabana. Généralement, les voyageurs prennent un trajet combiné avec la Isla del Sol (à 45 minutes) ou effectuent la visite en excursion organisée.

Pour plus de détails sur la Isla de la Luna, consultez le blog du site Espaces andins.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logement conseillé par les tourdumondistes

  • Hostal Luna del Titikaka

    Recommandé par un voyageur

    30 ans, en couple
    “C’était incroyable, on était vraiment coupé du monde.”

La laguna Corani

mini carte laguna CoraniPoint de vue sur Corani Lake
Photo : Cabaña Mirador Rakhem

2 jours minimum sur place

À voir / à faire : Paysages alpins | Pêche | VTT | Kayak

À 60 kilomètres au nord-est de Cochabamba, la laguna Corani est un lac artificiel de 18 km2 niché au cœur de collines couvertes de pins. Cette oasis de paix a des airs de paysages alpins.

Destination plutôt prisée des boliviens désireux de s’évader du brouhaha des grandes villes, encore peu de voyageurs étrangers s’y aventurent. Ici, vous pouvez simplement profiter de la tranquillité de l’endroit ou opter pour une activité plus sportive : location de kayak, pêche, parapente ou encore VTT le long de sentiers sinueux.

L’élevage de truites donne le ton dans les cuisines des quelques restaurants environnants. Au niveau des hébergements, vous trouvez des cabanes tout au nord du lac sur la rive ouest. Juste en face, la ruine du petit château blanc (hanté) de Colomi vaut le détour pour son originalité.

Depuis Cochabamba, montez dans un bus jusqu’à Colomi (1h30), puis prenez un trufi vers Corani Pampa (30 min). Demandez au chauffeur de vous arrêter à l’entrée du barrage.

Pour plus de détails sur la laguna Corani, consultez le blog Caminito Amor.

Samaipata

mini carte SamaipataSamaipata vue sur le parc Amboro

3 jours minimum sur place

À voir / à faire : Architecture | Jungle | Site archéologique

Située là où se rencontrent les Andes, les plaines nord du Gran Chaco et le bassin amazonien, Samaipata est une petite ville de montagne cosmopolite. Fréquentée autant par les expatriés que par les locaux, il y règne une ambiance un peu bohème et décontractée.

Elle ne manque cependant pas d’animation et vous pouvez facilement passer quelques jours ici sans vous ennuyer. Au-delà de simplement flâner dans ses rues pavées, profiter de ses restaurants et de ses jolis bâtiments coloniaux, vous pouvez organiser depuis là de nombreuses activités.

Dans la ville, prenez le temps de visiter le refuge zoologique ou de faire une dégustation de vin. Dans les alentours, à un peu plus d’une heure de route vers l’est, vous pouvez vous offrir une petite baignade dans la cascade Las Cuevas. Le fort de Samaipata, lui, intéressera les fans d’histoire. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce site archéologique permet de découvrir les vestiges d’une cité pré-inca et d’un ancien centre cérémoniel.

Samaipata se situe à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Santa Cruz, comptez 3 à 4 heures en bus pour la rejoindre.

Pour plus de détails sur Samaipata, consultez le blog Blog trotting.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

  • El Jardin

    ❤️ Recommandé par trois voyageurs

    29 ans, en couple
    “Il est simple et au coeur d’un jardin magnifique. Les propriétaires sont hyper accueillants. Ambiance hippie, feu de camps etc…”

    30 ans, en couple
    “Cuisine à dispo, chambre atypique et personnel très sympa.”

    32 ans, en couple
    “Originalité des logements, le rapport qualité prix est excellent.”

  • Andoriña Hostal, Arte & Cultura

    Recommandé par deux voyageurs

    31 ans, en couple
    “Calme et reposant, chambre spacieuse et hôte super agreable.”

    31 ans, en couple
    “Cour commune très agréable avec beaucoup de plantes une musique relaxante. La cuisine très bien équipée.”

  • Refugio Jacha Inti

    Recommandé par deux voyageurs

    28 ans, en couple
    “Animaux, pleine nature, hôte francophone et adorable.”

    30 ans, en solo
    “J’y ai fait du volontariat pendant 2 mois. La propriétaire est suisse (elle parle français, contact facile) et très sympa et la chambre est au cœur du refuge et donc proche des animaux.”

  • Posada Guasu

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, en couple
    “Jardin et hamacs au calme, à 20m de la place principale.”

  • Refugio Los Volcanes

    Recommandé par deux voyageurs

    32 ans, en famille
    “Cadre époustouflant, paysages magnifiques, personnel aux petits soins, on est seuls au monde. Expérience à vivre absolument !”

    34 ans, en couple
    “Très cher mais absolument incroyable comme lieu. À voir.”

Agence conseillée par les tourdumondistes

  • Santiago, guide local indépendant – Contact : +591 63 14 16 39

La route des Yungas (Route de la mort)

mini carte Route des YungasDescente à VTT de la Route De La Mort

1 jour minimum sur place

À voir / à faire : VTT

La route nord des Yungas, plus connue sous le nom de “route de la mort”, est l’ancien (et à l’époque unique) chemin qui reliait La Paz au Nord du pays. Risquée depuis toujours, elle fût qualifiée dans les années 90 de “route la plus dangereuse du monde” dû aux 200 à 300 décès qui y étaient recensés chaque année. La circulation y est maintenant quasiment inexistante, car une route goudronnée a été construite en parallèle.

Aujourd’hui devenue un célèbre sentier à parcourir en VTT, elle attire les voyageurs en quête de sensations fortes. Sa réputation en a fait une attraction majeure à expérimenter près de La Paz. “I survived !”

Large de seulement 3 mètres à certains endroits, le chemin majoritairement en terre et gravier part de La Cumbre à 4 650 mètres d’altitude puis descend sur une soixantaine de kilomètres jusqu’à Coroico. Le dénivelé total est de 3 500 mètres. Le long du chemin, vous profitez de belvédères aux vues spectaculaires.

Les agences facturent entre 50 et jusqu’à 150 $ pour l’excursion qui dure une journée (transport, guide, prêt de l’équipement). Bien sûr, vérifiez l’état de votre vélo avant de partir, il ne faudrait pas que les freins lâchent !

Pour plus de détails sur la route des Yungas en VTT, consultez le blog Faim de voyage.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Agences conseillées par les tourdumondistes

Autres lieux connus

Nous vous présentons ici les lieux les plus visités par les voyageurs, mais qui ne font pas partie de leurs lieux préférés selon notre enquête.

Copacabana

Sur les berges du lac Titicaca, Copacabana constitue une étape agréable pour les voyageurs qui rejoignent ou arrivent de Puno au Pérou.

Elle est le point d’accès à la Isla del Sol et la Isla de la Luna.

Si vous séjournez ici, le sommet du Cerro El Calvario offre une superbe vue sur le lac et la ville.

Point de vue sur Copacabana

Point de vue depuis El Calvario

Photo : Cécile et Antoine – Hola le Monde

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des restaurants. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

Économique : 10 à 20 € / nuit, pour deux personnes

  • Hotel Aldea del Inca

    Recommandé par un voyageur

    37 ans, en famille
    “Service top, cabane familiale très fonctionnelle, vue magnifique sur le lac Titicaca. Inoubliable.”

  • CENTER Copacabana

    Recommandé par un voyageur

    42 ans, en solo
    “Confortable, pas cher, possibilité de laver le linge. Accueil sympa et l’hôtel se trouve à quelques mètres du lac Titicaca.”

  • Hostal Piedra Andina

    Recommandé par un voyageur

    30 ans, en couple
    “Une vue incroyable sur le lac Titicaca et les îles Isla del Sol & Isla de la Luna plein ouest pour en prendre plein la vue avec le coucher de soleil.”

  • Hostal Sonia

    Recommandé par un voyageur

    30 ans, en couple
    “Ambiance / Equipement / Confort”

  • Flores Del Lago Hostal

    Recommandé par un voyageur

    22 ans, entre amis
    “Pour la vue imprenable sur le lac et leur accueil.”

Haut de gamme : Plus de 40 € / nuit, pour deux personnes

  • Hostal Las Olas

    ❤️ Recommandé par sept voyageurs

    34 ans, en couple
    “Il n’est pas bon marché, car c’est 40$ la chambre la moins chère, mais c’est splendide avec la vue sur lac Titicaca et atypique.”

    29 ans, en couple
    “Super original, propre, vue sur le lac Titicaca, cosy, atypique, et rapport qualité prix de folie (45€ la nuit pour un niveau de luxe !!).”

    30 ans, en couple
    “Vue sur le Titicaca”

    59 ans, en couple
    “Ce sont des petites maisons individuelles aux formes étranges (genre schtroumpfs). L’intérieur est agencé de façon atypique, avec un grand lit rond.”

    33 ans, en couple
    “Magnifique hôtel avec vue sur le lac titicaca, top pour les couchers de soleil. Pas cher (40€ la nuit pour deux) pour le standing.”

    34 ans, en couple
    “Le cadre face au lac. Notre chambre double était dans une sorte de petit igloo indépendant.”

    59 ans, en couple
    “L’hôtel est composé de maisons aux formes étranges (genre schtroumpfs) avec un lit rond. L’endroit est paisible.”

  • Hotel La Cupula

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, entre amis
    “Baie vitrée de malade dans certaines chambres, parle français.”

Restaurants conseillés par les tourdumondistes

Tupiza

Pour les voyageurs en provenance du nord de l’Argentine, il s’agit souvent de la première étape bolivienne.

Point de départ de circuits organisés en VTT ou à cheval, Tupiza est surtout la ville depuis laquelle partent les expéditions vers la région Sud Lipez et le Salar d’Uyuni.

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

  • Hotel Mitru

    ❤️ Recommandé par trois voyageurs

    30 ans, en couple
    “Il loge également l’agence Tupiza tours et à des tarifs préférentiels si tu prends le tour du salar chez eux. Bon accueil. Aux petits soins alors que l’un de nous était malade. La piscine !”

    38 ans, en couple
    “Piscine, propre, bon petit déjeuner.”
    41 ans, en famille

  • Hotel La Torre

    Recommandé par un voyageur

    62 ans, en couple

  • Hostal Butch Cassidy

    Recommandé par un voyageur

    31 ans, en couple
    “Le buffet du petit déjeuner varié et super bon ! L’accueil et la propreté.”

  • Hostal Salares

    Recommandé par un voyageur

    32 ans, entre amis
    “Hôtel qui est aussi le point départ pour l’excursion du sud au Salar d’Uyuni.”

Agences conseillées par les tourdumondistes

Potosi

Au pied du Cerro Rico, les musées de Potosi permettent de comprendre l’histoire de la découverte des gisements d’argent.

La visite de la mine où des boliviens travaillent encore dans des conditions insensées s’avère plutôt choquante.

D’une époque fastueuse, il ne reste que de belles églises et d’élégants bâtiments coloniaux.

Potosi au pied du Cerro Rico

Au pied du Cerro Rico

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logement conseillé par les tourdumondistes

  • Hostal Koala Den

    Recommandé par un voyageur

    30 ans, entre amis
    “L’ambiance est sympa et les proprios agréables.”

Agences conseillées par les tourdumondistes

Santa Cruz de la Sierra

Comparée à La Paz, la ville la plus peuplée de Bolivie a peut-être perdu un peu d’authenticité au profit d’un développement économique et commercial important.

Le centre de Santa Cruz, la vieille ville, constitue tout de même une halte agréable avant de prendre la route vers Samaipata, Buena Vista ou vers les missions jésuites par exemple San Jose de Chiquitos.

Cathédrale de San Lorenzo Santa Cruz

La cathédrale San Lorenzo

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements, des restaurants ou des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logement conseillé par les tourdumondistes

  • Hostal 360 grados

    Recommandé par un voyageur

    32 ans, entre amis
    “Accueil adorable, hôtes venant de tous horizons avec ambiance conviviale, chaleureuse et musicale.”

Restaurants conseillés par les tourdumondistes

Agences conseillées par les tourdumondistes

Uyuni

Dans cette ville perdue au milieu du désert règne une curieuse ambiance.

Les rues larges et quadrillées, bordées de maisons à moitié construites, n’aident pas vraiment à la rendre charmante.

Pour les voyageurs, l’intérêt d’Uyuni est simplement sa proximité avec le Salar.

Cimetière de train d'Uyuni

Le cimetière des trains

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des restaurants. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

  • Eucalyptus Uyuni

    Recommandé par un voyageur

    41 ans, en famille
    “Gens très sympa, pas loin du centre.”

  • Hotel Boutique Atipax

    Recommandé par un voyageur

    40 ans, en famille
    “Bonne nourriture, authentique, fait en sel.”

  • Casa de Sal – Salt Hotel

    Recommandé par un voyageur

    38 ans, en solo
    “Confort, chauffage appréciable après un trek dans le Salar.”

Restaurant conseillé par les tourdumondistes

Cochabamba

Cochabamba s’étend au milieu d’une vallée fertile entre La Paz et Santa Cruz de la Sierra.

Troisième ville de Bolivie, les voyageurs la trouvent surtout bruyante et chaotique. Sur l’itinéraire, ils préfèrent très largement passer par Sucre.

Si vous êtes ici, faites un petit tour dans son immense marché plein air situé dans le quartier animé au sud de la ville.

Point de vue sur Cochabamba

Panorama depuis El Cristo de la Concordia

Afficher la suite Logements, restaurants, agences, etc.

Notre étude

Dans notre enquête auprès de 369 tourdumondistes ayant visité la Bolivie, nous avons demandé s’ils avaient eu des coups de cœur pour des logements ou des agences. Chaque établissement listé ci-dessous a donc été le coup de cœur d’un voyageur pendant son séjour en Bolivie.

Logements conseillés par les tourdumondistes

Les logements sont classés du moins cher au plus cher.

  • Running Chaski Hostel

    Recommandé par un voyageur

    25 ans, entre amis
    “Bonne Ambiance, confortable. Accueil chaleureux.”

  • Jaguar House Hostel

    ❤️ Recommandé par deux voyageurs

    30 ans, en couple
    “Ambiance / Equipement / Confort”

    28 ans, en solo
    “Les chambres étaient propres et lumineuses, disposées autour d’un petit patio où on peut s’installer et échanger avec les autres résidents. Ils ont un locker (gratuit) pour laisser les bagages lorsqu’on part quelques jours pour le parc Torotoro. Et il y avait un chat (noir, c’était lui le black Jaguar 🥰).”

Agence conseillée par les tourdumondistes

Classement complet

Notre méthodologie

Nous avons réalisé une grande enquête du 29 novembre au 6 décembre 2021 auprès de 369 grands voyageurs ayant visité la Bolivie. Nous leur avons demandé quels lieux ils ont visités et lesquels ils ont préférés.

Plutôt que de simplement classer les lieux selon le nombre de fois où ils ont été cités. On a donc préféré faire un petit calcul plus “malin”.

Les lieux sont classés selon le ratio : nombre de citations du site dans le top trois / nombre de répondants ayant visité ce lieu.

De cette manière, un lieu très fréquenté, mais qui n’est pas souvent cité dans le top trois des meilleurs lieux, ne sera pas bien classé. Au contraire, un lieu peu fréquenté, mais qui est systématiquement cité dans le top trois sera plus haut dans le classement.

Dans ce classement, on n’a inclus que les lieux qui ont été visités par au moins cinq répondants à notre enquête.

Lieu Nombre de citations du lieu dans le top 3 Nombre de répondants ayant visité ce lieu Part des visiteurs ayant classé le lieu dans leur top 3
1. Salar d’Uyuni 219 285 77%
2. Sud Lipez (Région) / Eduardo Avaroa (Réserve nationale) 138 200 69%
3. Rurrenabaque – La Pampa et La Selva 36 56 64%
4. Acotango (Ascension du volcan) 3 5 60%
5. Sajama (Parc national) 25 43 58%
6. Huayna Potosi (Ascension du sommet) 22 42 52%
7. El Choro (Trek) 4 8 50%
8. Sucre 91 237 38%
9. Condoriri (Trek) 3 8 38%
10. Isla del Sol (Lac Titicaca) 79 217 36%
11. Buena Vista 2 6 33%
12. Torotoro (Parc national) 17 56 30%
13. San José de Chiquitos (Mission jésuite) 2 8 25%
14. La Paz 60 284 21%
15. Licancabur (Ascension du volcan) 2 12 17%
15. Valle De Las Animas 2 12 17%
17. Isla de la Luna (Lac Titicaca) 11 75 15%
18. Laguna Corani 2 14 14%
18. Samaipata 7 50 14%
20. Route des Yungas (Route de la mort) 7 53 13%
20. Tiahuanaco / Tiwanaku 3 23 13%
20. Amboro (Parc national) 4 32 13%
23. Cratère de Maragua (Trek) 2 17 12%
24. Copacabana 22 199 11%
24. Tarija 4 38 11%
26. Coroico 3 34 9%
26. Yampupata (Lac Titicaca) 2 23 9%
28. Tupiza 14 165 8%
28. Potosi (Ville et mines) 15 185 8%
28. Oruro 4 52 8%
28. Valle de la Luna 7 92 8%
32. Rurrenabaque (Ville) 3 53 6%
32. Tarabuco 1 18 6%
34. Santa Cruz de la Sierra 5 105 5%
35. Uyuni (Ville) 9 241 4%
36. Cochabamba 2 107 2%
37. El Fuerte (Ruines pré-incas) 0 13 0%
38. Villazon 0 13 0%
39. Concepcion (Mission jésuite) 0 9 0%
40. Isla Pariti / Isla Kalahuta (Lac Titicaca) 0 9 0%
41. Salar de Chiguana 0 9 0%
41. Trinidad 0 9 0%
43. Chacaltaya 0 8 0%
44. Colchani 0 7 0%
45. Villamontes 0 7 0%
46. Aiquile 0 6 0%
47. Canyon de Palca 0 6 0%
48. Colcha K 0 6 0%
49. San Cristóbal 0 6 0%
50. Totora 0 6 0%
51. Yunga Cruz / Chemin de l’Inca (Trek) 0 6 0%
52. El camino del Oro (Trek) 0 5 0%
53. San Ignacio de Velasco (Mission jésuite) 0 5 0%