Voir tous les dossiers
Guide de voyage de la Colombie : que faire en Colombie

Avis, conseils et bons plans des voyageurs en Colombie

Quelle opinion les voyageurs ont-ils de leur expérience de voyage en Colombie ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce pays selon eux ?

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 25 au 31 mars 2021, auprès de 466 voyageurs ayant visité la Colombie. Nous leur avons posé de nombreuses questions sur leur ressenti de leur voyage dans ce pays. En savoir plus sur notre méthodologie

Note Globale 9,0* /10

Culture

Paysages

Accueil

Communication

Logements

Tranquillité

Villes

Transports

Gastronomie

Sécurité

Propreté

Affluence touristique

Avantages et Inconvénients

Avantages

  • Accueil et sympathie des Colombiens
  • Beauté et diversité des paysages
  • Coût de la vie peu élevé
  • Transports nombreux et pas chers
  • Ambiance décontractée et festive
  • Développement touristique encore raisonnable
  • Richesse culturelle et historique
  • Faune et flore exceptionnelles
  • Variété des climats

Inconvénients

  • Distances très longues
  • Insécurité dans certaines régions
  • Routes en mauvais état
  • Manque de ponctualité et lenteur des bus
  • Nourriture peu variée
  • Peu de sentiers balisés pour randonner
  • Communication difficile sans parler espagnol
  • Certaines zones inaccessibles aux touristes

Avis des voyageurs

Note donnée à l’expérience de voyage en Colombie Type de voyageur Avantages Inconvénients Conseils
10 / 10 44 ans, entre amis Diversités des paysages, entre mers, montagnes, villes et déserts. Bruyant parfois dans certaines villes.
Surtout ne pas croire que c’est un pays dangereux, car ce n’est vraiment pas le cas. Les locaux sont très heureux de voir des touristes et sont très accueillants. C’est un pays très facile à visiter par ses propres moyens (mieux si on parle espagnol bien sûr !). Faire attention comme partout à ses affaires évidemment.
10 / 10 56 ans, en couple L’accueil, la propreté les paysages évidemment. Cela peut vous paraitre peu objectif, mais j”ai du mal à trouver des points négatifs j”adore ce pays.
Oublier tous préjugés de partir avec un regard neuf et de se fondre dans la population partager au maximum avec eux.
10 / 10 34 ans, en couple Gentillesse des Colombiens, diversité des paysages, il fait “bon vivre”. Trop de monde à Carthagène, et beaucoup de sollicitations dans la rue pour acheter des souvenirs.
De ne pas avoir peur de l’insécurité, quand on s’éloigne des grandes villes, il n’y a aucun risque d’agression. Les Colombiens sont super sympas.
10 / 10 51 ans, en famille Accueil des Colombiens, les paysages. L’état des routes et les camions.
La Colombie est le coup de cœur de notre voyage qui a duré 3 ans. Les Colombiens sont très accueillants et fiers et heureux de faire découvrir leur pays.
10 / 10 45 ans, en couple Encore peu de touristes étrangers. Des Colombiens ravis d’échanger avec des étrangers et qu’on vienne à leur rencontre. Un pays extrêmement varié au niveau topographique donc diversité des paysages et aussi côté population. État des routes lorsque l’on sort des sentiers battus, distances. Dans les villages, peu de gens parlent anglais donc plus compliqué quand on ne parle pas espagnol !
Rester au minimum 1 mois et ne pas vouloir aller partout au risque de passer son temps dans les transports.
10 / 10 30 ans, en couple L’optimisme contagieux des Colombiens et leur gentillesse. Le pays offre des paysages et des expériences très variés. Il y a beaucoup de possibilités pour voyager en bus. Il est impossible d’avoir des informations fiables sur les horaires de bus à moins de se rendre directement dans les gares routières.
Ne pas aller au parc Tayrona, super décevant et blindé de touristes. Dormir dans le quartier de Gethsemani à Carthagène, plus charmant et moins touristique que l’hypercentre. Se régaler à la première occasion de jus de fruits vendus partout dans la rue. Demander votre limonade “con panela”. Il est conseillé de faire le voyage Popayan-San Agustin de jour pour éviter les attaques de bus. Sinon aucun problème de sécurité, il faut juste avoir du bon sens.
10 / 10 57 ans, en couple Facilité de déplacements en bus ou en chauffeur privé et facilité à organiser les excursions sur place rapidement. Gentillesse et accueil des Colombiens. La sécurité à Bogota et à Medellín. Éviter les grandes villes.
10 / 10 23 ans, entre amis Accueil chaleureux et bienveillant. Diversité des paysages. Communication facile. Ambiance générale. Nourriture, vols dans les transports en commun, routes.
Comme partout ne pas trop prévoir son itinéraire et vivre au fil des envies et des rencontres. Ne pas trop avoir peur des on dit, les personnes sont bienveillantes et avec du bon sens il y a moins d’insécurité.
10 / 10 26 ans, en couple Une belle découverte ! De beaux villages et villes (coup de coeur : Carthagène !), relativement facile de voyager (auberges de jeunesse, transports). Faire attention aux distances (on a voulu trop en faire) et anticiper les retards des transports (bus surtout).
Faire attention aux distances : on est rentrés de vacances fatiguées ! Au mois de mai, la météo n’était pas idéale (pas mal de pluie). Pas mal de retard dans les transports (bus longue distance).
10 / 10 29 ans, en solo Les Colombiens, leur accueil, la gentillesse, la fête. L’armée omniprésente.
Ne pas consommer de drogues en Colombie. Les Colombiens ont beaucoup souffert du trafic de stupéfiants et ont souvent perdu des proches à cause de cela. C’est considéré par les locaux comme un manque de respect pour leur communauté que les touristes consomment des drogues.
10 / 10 31 ans, en couple Pays accueillant, magnifique, coloré donc gai. Encore un sentiment d’insécurité, surtout dans le vieux Bogota la nuit.
Profitez de ce magnifique pays, en respectant bien les zones où il vaut mieux ne pas aller pour l’insécurité.
10 / 10 27 ans, en couple Les gens, la nourriture, les moyens de transport (bus, avion). Certains endroits ont plein de déchets. Ex : la vieille ville de Carthagène (touristique=propre)… deux rues plus loin = dépotoir. Connaître les bases de l’espagnol.
10 / 10 35 ans, en solo Leur gentillesse, les paysages variés, la culture. Les risques d’agression, le tabou autour d’Escobar, la conduite des bus et taxis.
Parler espagnol. Ne pas montrer de signes extérieurs de richesse. Organiser les trajets, car le pays est grand.
10 / 10 25 ans, en solo L’accueil des gens, le climat, le désir de montrer qu’ils sont plus que le pays de Pablo Escobar et des cartels qui régnaient il y a 20 ans La difficulté de déplacement entre les villes par la route (lié à la topographie).
Connaître des bases d’espagnol. Ne pas exagérer l’impression de manque de sécurité qu’on veut vous faire croire.
10 / 10 29 ans, entre amis Sa richesse culturelle, naturelle et culinaire. Sa diversité, son accueil incroyable, sa population. L’instauration des 10% de tip “volontaire”. De profiter à fond pas de conseil particulier.
10 / 10 33 ans, en couple Pays immense avec des activités, des paysages et des lieux très variés. Le pays est très touristique (avec beaucoup de français ?). Les lieux touristiques centraux: Salento, Guatapé n’ont plus grand chose d’authentique.
Avoir du temps, car les trajets entre villes sont longs.
10 / 10 30 ans, en couple La gentillesse des Colombiens, la diversité des paysages, le niveau de vie (peu cher), facilité des transports en commun. Bogota (pas safe du tout).
De retirer du cash, car les hôtels se paient en liquide. D’oublier ses préjugés, le pays est safe.
10 / 10 30 ans, en solo La population et la diversité des paysages et des expériences. Beaucoup d’Américains qui viennent pour le tourisme de la drogue uniquement. Respect de la culture et de l’histoire du pays.
10 / 10 30 ans, en solo La gentillesse des personnes, l’ambiance (musicale), les magnifiques paysages, les danses. L’insécurité par endroit (toujours écouter les conseils des Colombiens), la conduite dangereuse de certaines personnes.
Dans les lieux touristiques pour la langue en anglais sinon un minimum d’espagnol ailleurs.
10 / 10 21 ans, en famille La diversité des paysages, l’accueil et la bonne humeur des locaux, le coût de la vie qui n’est pas cher. AUCUN!
Beaucoup de gens disent que la Colombie est un pays dangereux. Je dirais juste qu’il faut être conscient de l’environnement dans lequel on se trouve, écouter les locaux s’ils disent qu’un endroit n’est pas très safe et ne pas y aller. Ne pas se balader seul dans une ruelle à 4h du matin, c’est seulement du bon sens.
10 / 10 27 ans, en solo La diversité de la nature et des paysages. Les gens très amicaux. Les routes (privilégier avion ou avoir du temps).
Évitez les clichés svp ? Commencer une conversation avec des locaux en parlant de Pablo Escobar ou de cocaïne est la pire des choses. Les Colombiens sont super amicaux, mais attention, car il est facile de tomber dans des pièges également. Le billet de 50,000 pesos est compliqué à utiliser, en particulier dans les petits commerces.
10 / 10 27 ans, en couple Paysages ultras variés en fonction des régions. Population super ouverte, curieuse, facile à aborder, bonne ambiance, festive. Insécurité parfois dans certaines villes. Transports en bus longs.
Passer du temps avec les locaux. Vite passer les villes touristiques.
10 / 10 46 ans, en famille Gentillesse des habitants, variété des paysages, facilité de voyager. Temps de trajet sont longs. Route mal entretenue : ne pas hésiter à prendre des vols intérieurs.
Prendre des vols intérieurs vraiment pas chers et te font gagner un temps considérable.
10 / 10 39 ans, en couple Les locaux, les paysages et climats différents, les fruits, les prix en général, le café, le camping sauvage en toute sécurité. Rien
Pas de problèmes de sécurité n’ ayez pas peur de vous priver d’activité ou autre, visitez les nombreux villages coloniaux, visitez une ferme de café, et restez y au grand minimum 1 mois pour profiter…
10 / 10 27 ans, en couple La gentillesse des Colombiens, les paysages variés, la nourriture. Tout. Rien
D’enlever l’image que les médias nous ont toujours montrée de la Colombie avec les narcos.
10 / 10 46 ans, en solo Pas cher, pas dangereux, très belles femmes. Cuisine locale est horrible pas autant que mauvaise que la Bolivie, mais pas loin quand même. Ne pas parler de Pablo Escobar.
10 / 10 28 ans, en couple Des personnes très accueillantes et adorables. Le sentiment d’insécurité à Medellín.
Je recommande, la Colombie a été un coup de cœur pour nous.
10 / 10 40 ans, en famille Gentillesse des Colombiens, beauté du pays, nourriture Rien à redire.
Arrêter les préjugés sur l’insécurité et la drogue.
10 / 10 29 ans, en couple La facilité de voyager en bus. La gentillesse des Colombiens. Je n’ai trouvé aucun point négatif en Colombie.
Ne pas prendre en compte les préjugés sur ce pays si magnifique.
10 / 10 32 ans, en couple Accueil des Colombiens. Paysages variés et magnifiques (montagne, côte, urbain…). Activités possibles variées Nourriture peu variée. Privilégiez les transports colectivos.
10 / 10 37 ans, en couple « Caliente », colorée, accueillante, rythmée, diversifiée… Il faut chercher pour en trouver. Peut-être une mer Caraïbes moins belle que dans d’autres destinations qui la partagent (mais nous ne sommes pas allés dans les îles plus balnéaires qui offrent apparemment de belles eaux transparentes (Rosario, San Bernardo).
Allez-y et prenez le temps de vivre aux rythmes des musiques latinos 😉
10 / 10 60 ans, en couple Beaucoup de choses à voir. Attention aux vols. Prendre le temps.
10 / 10 25 ans, entre amis Un peuple extraordinaire, gentil et chaleureux. Coût de la vie très abordable, déplacements faciles, diversité de paysages et ambiances. Honnêtement aucun.
Prenez votre temps, il y a tellement de choses à voir ! Retirer des espèces dans les villes, car les petits bleds n’ont pas toujours de DAB.
10 / 10 28 ans, entre amis Les paysages, la joie de vivre des Colombiens, la gastronomie. Aucun. Eviter Bogota et pour le reste foncez !
10 / 10 37 ans, en famille Un pays très accueillant. Beaucoup de choses prévues et gratuites pour les enfants. Transports bien organisés. Grande diversité des paysages. Pas d’eau chaude partout, les longues distances et peu de gens parlent anglais.
Réviser votre espagnol. Attention au temps de transport et mal des transports. Ne pas hésiter à demander de l’aide.
9 / 10 29 ans, en couple Paysages variés et population accueillante. Routes dangereuses.
Partir minimum 3 semaines. Ne pas s’attarder dans les grandes villes.
9 / 10 27 ans, en couple Les gens, les transports (bus), la nourriture. La non-propreté des villes hors des endroits touristiques (Carthagène).
Connaître les bases de l’espagnol. Tout organiser sur place (très bon marché).
9 / 10 30 ans, en couple Les gens, activités variées pour tous les goûts, paysages, plages. Transport entre régions.
Éviter les mois de décembre et janvier, c’est les vacances des Colombiens et tout est plein et très cher, bien se renseigner pour les dispos à Bogotá.
9 / 10 27 ans, en couple Accueil, joie de vivre et le climat. Trajet en bus.
Respecter les consignes de sécurité. Ne pas sortir la nuit dans les villes et rester dans les quartiers sûrs. Choisir un quartier “touristique” et sûr pour l’hébergement.
9 / 10 29 ans, en solo Variétés des paysages et la gentillesse des gens. L’insécurité, dans le sens où il faut être tout le temps sur ses gardes. Allez-y les yeux fermés.
9 / 10 27 ans, en couple Diversité des paysages (jungle, plages, montagnes), les locaux sont adorables et il est facile de se déplacer. Paysages un peu moins spectaculaires que les autres pays d’Amérique du Sud. Arrivant d’Argentine, Bolivie et Pérou nous avons adoré la Colombie, mais été moins bluffés.
Apprenez l’espagnol, comme partout en Amérique du Sud cela vous ouvrira les portes des locaux.
9 / 10 56 ans, en solo Les déplacements en bus, l’accueil des gens. L’insécurité de quelques régions.
Comme partout ailleurs, rester ouvert et respecter les gens et leur pays.
9 / 10 38 ans, entre amis L’accueil, la gentillesse des habitants, la variété des milieux rencontrés/paysages. Les sollicitations des vendeurs ambulants, le manque de sécurité que l’on peut ressentir face à la police lors de contrôles.
Prendre le temps! Ou se concentrer sur une partie du pays…
9 / 10 23 ans, entre amis Diversité de paysage, gens accueillants, facilité de transport, prix attractifs. La côte Caraïbes, beaucoup de rabatteurs.
N’ayez pas peur, prenez votre temps il y a beaucoup de choses à voir.
9 / 10 33 ans, en solo Les habitants sont extrêmement gentils, la vie n’est pas très chère, il y a beaucoup de choses très diverses à faire et visiter. La dangerosité de certains sites, le fait de devoir être méfiants sans cesse.
Ayez confiance en vos premières impressions. Si vous ne le sentez pas, n’y allez pas ! Ne pas “dar papaya” = ne pas téléphoner dans la rue, sortir de l’argent ou autre signe de richesse qui ferait de vous une proie facile.
9 / 10 28 ans, entre amis Pays très varié en paysages et ambiances entre les déserts, la côte Caraïbes, les volcans pour randonner, les grandes villes … Très bonne ambiance et peu excessif. Faire attention dans les grandes villes : il y a des coins où il ne faut pas se balader. En 9 mois de voyage, seul pays où plusieurs fois des locaux nous ont conseillées à certains endroits.
Faire attention dans les grandes villes sinon aucun danger. Variété de paysages, en profiter pour bouger et en voir plusieurs (trajets en avion possible pour ceux qui ont moins de temps).
9 / 10 35 ans, en couple Les gens adorables, le tourisme de masse pas encore trop développé, les prix accessibles. La violence et l’insécurité qui repart.
Ne pas avoir peur de s’éloigner des sentiers battus (comme partout), mais attention a la sécurité quand même.
9 / 10 27 ans, en couple Des paysages variés, une population très accueillante, on peut y rester des mois sans problème. Rien de plus ou de moins qu’ailleurs en Amérique latine, certains coins plus sûrs que d’autres. Il faut toujours être vigilant.
C’est un pays où il y a tellement de choses à faire. Les hotspots tels que Cartagena ou Salento sont bien entendus à voir, mais il ne faut pas négliger d’autres endroits tout aussi voire plus sympathiques, car encore relativement épargnés par le tourisme de masse.
9 / 10 21 ans, entre amis Le pays a des paysages très divers. C’est une expérience complète: gastronomie, histoire, paysages, culture. Les Colombiens sont toujours très accueillants et sympathiques. La sécurité dans certaines zones du pays, il vaut parfois mieux prendre l’avion que le bus.
La Colombie est un pays immense avec de nombreux lieux à visiter. Il n’est pas possible de tout voir en un seul voyage. Il faut sélectionner les endroits que l’on souhaite visiter et surtout prendre le temps d’apprécier le pays, il ne sert à rien de courir à travers le pays pour voir le maximum de choses en très peu de temps.
9 / 10 27 ans, en solo Les gens sont très accueillants. Il faut se méfier, des fois il peut y avoir des arnaques.
Ne pas trop s’aventurer, mais ne pas avoir peur pour autant, ne pas se mêler des affaires locales. Ne pas hésiter à payer un guide pour la facilité et tranquillité. Le Wwoofing est excellent pour apprendre la culture locale.
9 / 10 33 ans, en solo Accueil de la population, beauté des paysages, culture forte et revendiquée (musique, nourriture). Certaines zones encore un peu dangereuses, peu d’information touristique en dehors des zones ultras connues.
Écouter les conseils des locaux, c’est eux qui sauront vous indiquer les bons plans et endroits où aller non indiqués dans les guides de voyages et vous dire où/quand faire attention, et surtout ils rendront votre voyage inoubliable!
9 / 10 23 ans, en solo Les gens sont incroyablement sympathiques et accueillants. Les endroits très/trop touristiques. Mais malgré tout, même dans les endroits touristiques, il est possible de trouver une alternative moins “mainstream”.
De prendre le temps. Ce pays mérite d’y passer du temps, de profiter des gens et de la culture et non de rusher en passant d’un endroit à un autre.
9 / 10 29 ans, entre amis Sécurité (oui), prix très bon marché, accueil et gentillesse des Colombiens. La nourriture, franchement ça ne vaut pas l’Argentine ou le Chili.
La Colombie est un pays formidable au potentiel incroyable, profitez vite, car bientôt il y aura du monde. Comme partout, restez à votre place, n’allez pas là ou il ne faut pas aller, écoutez et respectez les gens et tout se passera formidablement bien.
9 / 10 40 ans, en famille Bouffe top, gens sympas, paysages et activités variées. Pas encore super sécure partout. Assez cher. Prenez votre temps et évitez Medellín.
9 / 10 39 ans, en famille Variété des activités, des paysages. Distances très grandes. De prendre le temps.
9 / 10 20 ans, en couple Les Colombiens sont accueillants et gentils. La police mafieuse. Être aimable et compréhensif.
9 / 10 59 ans, en couple La diversité des paysages et coutumes et le respect des habitants et leur gentillesse. L’arrivée massive des touristes avec les navires.
Respecter les lieux et les personnes et arrêter d’associer le passé avec aujourd’hui le désert et les wahus et autres ethnies ne sont pas là pour être dérangés par nous voyageurs.
9 / 10 29 ans, en couple L’accueil, le coût de la vie, la diversité des paysages. Les routes / bus.
Ne pas avoir de préjugé sur la sécurité, car il ne nous est rien arrivé ! Bien se renseigner pour les distance et surtout temps en bus ( souvent ajouter 2h en plus)
9 / 10 23 ans, entre amis Paysages, contact avec la population, ambiance. Certaines zones à éviter. Allez-y.
9 / 10 26 ans, entre amis Les gens sont incroyablement gentils (peut-être les plus accueillants et gentils des pays d’Amérique latine que j’ai rencontré). Les paysages sont incroyables, il y a absolument de tout : villes moches (Bogota); villes pleines de caractère et de couleurs (Medellín), villes de musique (Cali), de la foret amazonienne, des déserts, de la montagne, la vallée de Cocora qui est à couper le souffle, etc. Le coût de la vie : peut-être un des pays les moins chers à visiter en tant qu’Européen avec la Bolivie et le Pérou. On se sent de manière générale en sécurité même si, comme partout en fin de compte, il faut faire parfois attention. Et c’est un pays avec une histoire forte depuis son époque précolombienne jusqu’à aujourd’hui avec la “Renaissance” de Medellín qui est passée d’un statut d’une des villes les plus dangereuses au monde, à la ville la plus développée du pays, avec de l’eau courante et un métro. La nourriture. Les repas résument un peu un des côtés de la cuisine colombienne. Ce n’est pas que ce n’est pas bon, mais c’est rarement incroyable si tu ne mets pas le prix. Aussi, certaines villes ou parties de ville peuvent être dangereuses (Bogota et Cali, surtout la nuit, mais certains quartiers en journée aussi. Medellín certain quartiers la nuit aussi, même si dans l’ensemble c’est plutôt sécurisé).
Évitez Bogota, un jour dans la ville est suffisant si vous atterrissez là-bas. Il est impossible de tout voir tellement il y a de chose : choisissez ce que vous préférez expérimenter : la jungle, le désert, la vallée du café, la côte Pacifique, la côte caribéenne, les villes, les montagnes, etc. Il y a de tout, mais il ne faut pas essayer de tout faire en une fois, sinon ce sera juste frustrant d’aller trop vite sans profiter de l’endroit où vous êtes.
9 / 10 25 ans, en famille Variété des paysages, prix bas, les gens, le climat. L’insécurité. No dar papaya.
9 / 10 28 ans, en couple Ambiance festive, multiples paysages et très bon accueil des locaux . Nourriture frit très souvent. Pas de certitude sur les transports bus.
3 mois ne sont pas suffisants pour visiter le pays 😉
9 / 10 35 ans, en solo Les locaux ! Très ouverts et avenants. Certaines régions comme Carthagena sont trop touristiques (tourisme de luxe américain). Les agences ont pris le dessus sur les treks jusqu’à la Ciudad Perdida (prix fixe décidé entre les agences, avec rétribution modérée pour les tribus locales qui accueillent les touristes sur leurs terres…).
Allez à la rencontre des locaux, ils sont particulièrement accueillants, surtout à Medellín.
9 / 10 37 ans, en famille La diversité des paysages, peu de touristes, la langue et les gens. Quelques coins dangereux. Les distances, bouffe ordinaire.
De ne pas négliger les distances donc pas trop d’ambition sur l’itinéraire.
9 / 10 28 ans, en couple Beaucoup de diversité, les gens sont avenants, la nourriture est correcte, pas trop de problèmes avec l’eau, une mentalité particulière (les Colombiens sont toujours joyeux même s’il leur arrive des malheurs, pour caricaturer). Les vols dans les grandes villes (Bogota). Beaucoup trop de touristes à Carthagène. Prendre son temps.
9 / 10 26 ans, entre amis Beauté et diversité des paysages Gentillesse des habitants. Accessible et pas cher, facile. Attention à la sécurité à certains endroits.
Visiter Tayrona c’est magnifique et Carthagène.
9 / 10 28 ans, en solo Des gens très ouverts, gentils et curieux. La nourriture y est bonne. Le pays grand et magnifique et qui a beaucoup à offrir. Paysages tous différents avec un pays qui a tout (plages, dunes, océans, déserts, montagnes, forêts, Amazonie, etc.) La mauvaise image que l’on a de la Colombie. Certains endroits peuvent être dangereux.
De ne pas hésiter à aller visiter ce pays et prendre le temps de le visiter. Tout le monde finit par tomber en amour avec ce pays. Prendre des précautions pour voyager dans le pays (cacher ses bijoux et objets de valeur).
9 / 10 15 ans, en famille Nourriture/les gens/la culture/ la musique / le climat / le goût des aliments / l’artisanat. Peut-être qu’il faut parfois faire attention, la pollution des voitures et bus.
Ne pas porter de bijoux qui attirent l’attention, être très ouvert, se renseigner sur les endroits à éviter, manger des fruits frais et éviter les zones trop touristiques qui deviennent parfois attrape-touriste.
9 / 10 25 ans, en solo Le sourire, la joie de vivre des locaux. Elle paye son passé et a une mauvaise réputation étiquetée.
Oublier les préjugés et profiter à fond de cet incroyable pays.
9 / 10 46 ans, en famille Peu de tourisme de masse. Accueil très chaleureux des locaux. Sentiment de sécurité (contrairement aux préjugés). Transports routiers compliqués et longs (mais bus super bien équipés !).
D’y aller avant que le tourisme de masse n’arrive !
9 / 10 25 ans, en couple L’accueil et la chaleur des Colombiens, la diversité du pays et l’histoire. L’insécurité (l’idée qu’on en a de par son histoire), la grandeur du pays si on ne veut pas prendre l’avion.
Qu’ils ont fait un superbe choix ! D’aller danser la salsa, de profiter de la mer et des plages non bondées et de mettre de la crème solaire, car le soleil peut être très fort ??.
9 / 10 26 ans, entre amis Gentillesse de la population, diversité des paysages et des expériences possibles, côté festif. Passage de la douane la route et la conduite. Allez-y, et dormez chez l’habitant.
9 / 10 27 ans, en couple Différent paysage, les habitants super gentils. Il y a encore de la corruption de la part de la police à Medellín.
Attention aux affaires et aux policiers corruptibles.
9 / 10 33 ans, en famille Des gens chaleureux, pas de sentiment d’insécurité et des paysages divers et variés. Aucun.
Foncez ! Pays encore qui échappe au tourisme de masse. Des paysages à couper le souffle. Un pays chargé d’histoires ! Viva Columbia !
9 / 10 28 ans, en couple Pays incroyablement divers multiples paysages. Population très gentille. Pays pas cher. Quasi jamais d’eau chaude et bus / trajet très très long.
Prenez votre temps !! ( et l’avion pour les longues distances) Parlez espagnol :).
9 / 10 26 ans, en couple Les gens sont extra, les paysages magnifiques, tout était super. Certains endroits trop chers ( parc Tayrona , Ciudad Perdida, San Andres….). Ne parle pas du tout anglais.
Juste, allez y c’est vraiment un magnifique pays.
9 / 10 29 ans, en couple Coloré, colombiens adorables, varié, Amazonie. Bruyant, certaines routes ne sont pas praticables.
Allez en Amazonie, mais sans passer trop de temps à Leticia. Eviter Tayrona qui pour moi ne mérite pas sa célébrité. Allez à Cali si vous aimez danser.
8 / 10 29 ans, en couple L’accueil chaleureux des Colombiens. Le charme des villages dont le style a très bien été conservé depuis plusieurs siècles. La beauté et la diversité des paysages naturels. Les énormes temps de trajets entre les endroits. Manque de sentiers balisés pour randonner en autonomie.
Aller vers les Colombiens qui sont adorables et aiment partager. Vérifier auprès d’une deuxième personne les infos obtenues par des passants (sur l’horaire ou la destination d’un bus par exemple, des horaires d’ouverture…).
8 / 10 33 ans, en solo Environnements naturels, paysages, accueil des Colombiens. Accès difficiles à certains endroits. Sentiments d’insécurité à certains endroits (Santa Marta, Cartagene).
De ne pas trop planifier son voyage à l’avance. Se laisser un peu de latitude pour faire des choses imprévues. Ne pas hésiter à aller au contact des Colombiens pour échanger, car très agréables et accueillants.
8 / 10 33 ans, en solo La variété des paysages, la nature, la gentillesse des gens. Les difficultés pour comprendre le système des bus (un guichet par compagnie) et les retards importants dans les horaires.
Ne pas hésiter à découvrir des secteurs moins connus et moins touristiques, aller à la rencontre des locaux et des autres voyageurs.
8 / 10 26 ans, en couple Diversité des paysages et des cultures. Accueil et bienveillance des Colombiens. Sens de la fête, ouverture d’esprit Nourriture grasse et répétitive. Insécurité dans les grandes villes qui oblige à la prudence. Éviter les gros spots touristiques.
8 / 10 49 ans, entre amis l’aspect financier pas onéreux et la gentillesse de la population. Rien trouvé a dire. Soyez correct.
8 / 10 22 ans, entre amis Jolis paysages très diversifiés. Magnifique musée de l’or à Bogota. En 1982, l’insécurité, mais il parait que depuis il en est tout autrement. Je ne connais assez pas la situation actuelle.
8 / 10 35 ans, en famille Les paysages et l’accueil de la population. Il faut savoir où aller et où ne pas aller.
Être prudent, savoir où aller, et profiter de l’accueil chaleureux et la bienveillance des hôtes.
8 / 10 28 ans, en couple Les Colombiens sont super accueillants, avenants et joyeux. Il y a une vraie ambiance de vacances. Diversité des paysages. Les routes sont dangereuses !
Prenez le temps, c’est immense et il y a beaucoup à voir. Osez sortir des sentiers battus, il y a des endroits encore préservés. Ne vous rendez pas sur l’île de San Andres si ça tombe pendant les vacances des Colombiens, c’est vraiment surchargé. Si vous êtes une fille seule, les Colombiens peuvent se montrer un peu lourds.
8 / 10 41 ans, en famille Sur la côte Pacifique, une nature très préservée “grâce” à la présence des Farc. Une population très agréable, qui est heureuse de voir des voyageurs et des touristes étrangers, après les décennies de désertion du fait des conflits armés avec les Farc et du trafic de drogue. Une omniprésence de l’armée, surtout sur la côte Pacifique.
Voyager en famille est une sécurité pour la bienveillance de la population envers les enfants. Ne pas hésiter à sortir des chemins battus, et découvrir les endroits reculés et donc préserver de la côte Pacifique.
8 / 10 21 ans, en solo Colombiens accueillants, chaleureux, la vie n’est pas chère, la culture est riche, les paysages diversifiés. Certains coins craignent beaucoup (vols, etc.). La nourriture n’est pas très diversifiée, ils ne mangent pratiquement pas de légumes.
Visiter plusieurs régions, car elles sont toutes très différentes. Ne pas hésiter à demander de l’aide aux locaux qui sont vraiment serviables même si vous ne vous comprenez pas forcément. C’est un pays qui malgré ce qu’on peut en dire est assez safe, je ne me suis pas sentie en danger à aucun moment de mon séjour même en étant une fille de 21 ans qui a voyagé seule.
8 / 10 27 ans, en couple Une diversité impressionnante de paysages, un tourisme encore récent (j’espère que cela pourra rester un tourisme contenu pour préserver ce beau pays), une population accueillante et sympathique. L’anglais n’est pas beaucoup parlé là-bas. Cela ne m’a pas du tout dérangé personnellement, mais il vaut mieux parler espagnol et cela pourrait être un point négatif pour certaines personnes.
Apprenez assez d’espagnol (avant, ou même en arrivant, sur place) pour pouvoir voyager sereinement et avoir des conversations basiques, les Colombiens sont ouverts et aiment discuter, ça fera la différence de pouvoir échanger avec eux. Restez prudents, mais comme partout lorsque vous voyagez, pas plus en Colombie qu’ailleurs. Prenez le temps! Si vous en avez la possibilité, restez-y plusieurs mois. C’était mon pays coup de cœur, parmi les 5 que j’ai faits en Amérique du Sud, et pourtant le continent à beaucoup à offrir ! Et les voyageurs que j’ai rencontrés partageaient en grande majorité mon avis.
8 / 10 62 ans, en famille La faune, la flore, l’accueil, la facilité d’utilisation des moyens de transport. Les longues distances.
Je n’ai rencontré aucun problème avec la sécurité. Mais comme dans le reste du monde, les chauffeurs de taxi peuvent être versatiles.
8 / 10 28 ans, entre amis Les paysages, l’histoire, les Colombiens. L’insécurité, la nourriture.
Faire quand même un peu attention, j’ai entendu en direct quelques histoires de touristes qui font peur. Eviter Taganga pour la plongée, pas géniale. Prendre le temps pour Tayrona, c’est vraiment un lieu magique qui donne envie d’y rester plusieurs jours. Passer quelques jours à Playa blanca à dormir sur des hamacs sur la place, c’était vraiment quelques jours hors du temps !
8 / 10 35 ans, entre amis Les gens sont tous accueillants. Ça devient cher.
Peur de rien, et surtout mélangez-vous à la population.
8 / 10 24 ans, en couple Prix, les colombiens sont souriants, diversité des paysages, le nombre de bus public. Les vols à Bogota et le nombre de vendeurs de rue. Les transports trop longs en bus. Pas besoin de prévoir. Négocier.
8 / 10 20 ans, en solo Peu de touristes, grand pays avec beaucoup de diversité, pas très cher, les gens très ouverts et accueillants. Difficile de communiquer si on ne parle pas espagnol, difficile également de trouver de quoi manger en tant que végétarien/vegan
Prenez votre temps dans chaque lieu visiter et surtout apprenez quelques notions d’espagnol.
8 / 10 27 ans, en couple Pays où les gens sont accueillants. Paysage magnifique. Pays très accessible vis-à-vis du taux de change. Artistes de rue incroyable, murale de partout ! La Covid a mis beaucoup de pauvreté aux yeux de tous dans la rue. La nourriture est peu variée.
De ne pas “donner la papaya”. Se faire discret, et de pas donner la chance aux voleurs de tomber dessus ! Parce qu’ici on tue pour une paire de chaussures… Et ce n’est pas de l’ironie malheureusement, ça franchement c’est super important de le préciser. Car la première chose qu’on m’a dite en Colombie, d’un étrange homme dans la rue : “attention, parce qu’ici le colombien est intelligent pour faire de mauvaises choses”.
8 / 10 29 ans, en couple Gentillesse des Colombiens, ambiance, accueil. Pas de grande chose à voir par rapport à d’autres pays. Trajet en bus très long.
Avoir du temps, car c’est immense et les trajets en bus sont très longs.
8 / 10 50 ans, en couple Gentillesse des habitants. Le bon vivre, authenticité du pays. La réputation. Calme et tranquille, accueillant.
8 / 10 36 ans, en couple Une flore préservée et sauvage. L’accueil des Colombiens fier de leur pays. La diversité des paysages et des activités. Les vols internes sont abordables. Il faut se concentrer sur une région, car les distances et les transports routiers sont variables. L’adage tu sais quand tu pars, mais pas quand tu arrives est plus vrai que jamais. La nourriture est correcte avec quelques plats typiques, mais sur le long terme c’est assez pauvre.
Prendre le temps de bosser un peu son espagnol avant de venir pour faciliter la communication. En dehors des grandes villes, l’anglais n’est pas toujours un acquis sur lequel se reposer.
8 / 10 31 ans, en solo Les fruits. Gentillesse des gens. Lenteur des bus à cause des travaux. Parler espagnol.
8 / 10 31 ans, en couple Nous avons trouvé les locaux très accueillants, une grande variété de paysage entre la verdure, les Caraïbes et les îles il y a tout ce dont on a besoin. Prix assez démocratique pour les logements et les transports en commun. La gastronomie n’est vraiment pas terrible. Mieux vaut rester vigilant dans les grandes villes et respecter les règles de bons sens. L’anglais n’est vraiment pas très répandu mieux vaut savoir parler l’espagnol pour pouvoir partager des moments avec les locaux.
Apprendre quelques mots d’espagnol pour profiter davantage.
8 / 10 28 ans, en couple La population aimable, accueillante, souriante, chaleureuse, la diversité des paysages, cultures. Le reggeaton, l’état de certaines routes qui entraîne une longueur des trajets.
Écouter les conseils des locaux, la plupart sont bienveillants. L’insécurité se ressent à Bogotá, et dans certains quartiers à éviter dans les grandes villes. Suivre son instinct. Y aller au moins plusieurs semaines, c’est vraiment un grand pays.
8 / 10 27 ans, en couple La population très sympa et chaleureuse. Terres très exploitées, les paysages (hors parc nationaux) ne sont pas top.
Rencontrer les locaux ils sont adorables. Faire de la salsa à Cali. Aller dans les parcs nationaux, car la nature non préservée est exploitée.
8 / 10 33 ans, entre amis Les Colombiens, la facilité de voyage, les paysages. Les routes.
Parler avec les locaux, inutile d’avoir recours à une agence pour les excursions et randonnées, veiller sur ses affaires.
8 / 10 34 ans, en couple Variété paysages. Longs trajets.
Pas de problème de sécurité particulier sauf en villes dans certains quartiers.
8 / 10 39 ans, en solo Accueil. Sécurité. Parler espagnol.
8 / 10 35 ans, en couple Variété des paysages et climats, ses couleurs, la culture du café, la musique. Accessibilité souvent compliquée : parcs avec guides obligatoires, routes en mauvais état. Pays très porté sur le tourisme et les prix peuvent s’envoler sur des prestations qui ne sont pas forcément à la hauteur.
Prévoir du temps, car les distances sont longues.
8 / 10 24 ans, en couple Les nombreux paysages et climats. La sécurité. Ne pas prendre de bus de nuit.
8 / 10 38 ans, en solo Très beaux paysages. Surtout le sud en allant vers San Agustin. Grandes distances en bus entre les villes.
Circuler en bus en faisant des étapes, car longues distances.
7 / 10 38 ans, en solo La gentillesse et l’accueil des Colombiens. La diversité des paysages. L’insécurité dans certains endroits. La pollution (détritus) dans des lieux pouvant hélas être beaux (exemple Cabo de la Vela, Puntas Gallenas).
Écouter les conseils des locaux. Si un endroit n’est pas recommandé, ne pas y aller.
7 / 10 35 ans, en solo Accueil des habitants, coût de la vie bas et diversité des paysages. Temps de transport/trajet. Réseau routier sous-développé.
Effectuer un road trip partant de Bogota en allant au sud pour remonter par Medellín puis jusqu’à la côté plutôt que l’inverse. Long trajet en bus de nuit.
7 / 10 36 ans, en couple Les paysages, les cascades, les plages, l’amabilité des Colombiens, la cuisine. Le climat très agréable (même si un peu trop chaud des fois) Les zones inaccessibles à cause des paramilitaires. Insécurité maximale à certains endroits. L’attitude machiste des hommes envers les femmes seules. Le risque de se faire arnaquer.
Éviter la période des pluies les plus fortes (janvier à mars-avril), car impossibilité totale de mettre un pied dehors à cause de l’abondance des précipitations (expérience vécue!). Découvrir la culture colombienne très riche et différente selon les régions ! Faire les tours et visites avec des agences écoresponsables. Se renseigner sur les prix et négocier (c’est la règle en Amérique du Sud). Vérifier les périodes d’ouvertures des sites naturels. Goûter à la cuisine délicieuse ! Visiter un temple Arekrishna pour l’expérience (et la cuisine végan). Emporter des vêtements du plus chaud au plus légers. Parler avec les colombien.es très accueillants et aimables. Se renseigner sur les zones à éviter (il y en a). Perso je déconseillerai un voyage femme solo en mode routard. Je l’ai fait au Pérou, mais en Colombie j’étais avec un ami colombien.
7 / 10 20 ans, en solo Diversité des paysages. Les gens, chaleureux, accueillants, gentils. La route/transport. Il faut bien connaître / être guidé dans les villes surtout (dangereux sinon – comme dans beaucoup de pays).
Bien se renseigner avant, apprendre l’espagnol, réfléchir à son trajet et ses préférences, car il y a énormément de choses très variées à voir. Mais se laisser aussi porter par les rencontres ! Prendre le temps (plusieurs semaines si tu souhaites faire un petit tour, c’est grand et les trajets sont très longs).
7 / 10 45 ans, entre amis Diversité d’environnement accueil. Transport terrestre compliqué.
Ne pas y aller avec des à priori. Transport terrestre long, routes parfois dégradées
7 / 10 77 ans, entre amis La gentillesse des Colombiens , facile de voyager quand on parle espagnol, mais il faut s’adapter dans certains coins. LA NOURRITURE, on ne meurt pas de faim, à condition de ne pas être difficile.
de parler un minimum espagnol, d’aller vers les gens, ils sont adorables, de prendre le temps.
7 / 10 26 ans, en couple Les gens, la nourriture, les paysages. Nous avons fait trop de destinations pour le nombre de temps que nous avions. La taille du pays. On a beaucoup « couru ».
Le pays est grand, si on a un temps de ne pas tenter de tout faire. C’est un pays magnifique, mais les distances sont longues et il faut planifier en conséquence.
7 / 10 27 ans, en solo Les gens, la nature, la gastronomie, le climat varié, les pays à côté et les côtes. Pas grand-chose.
Vas-y et pas trop tard, tout va bien là-bas comme un intérieur de ton cœur.
7 / 10 36 ans, en couple La végétation, la population, diversité. Ville, la nuit. Parler la langue, allez loin des villes, nature.
7 / 10 44 ans, en solo Paysages variés. Richesse écosystème. Touriste vu comme un portefeuille sur pieds.
Éviter absolument l’hébergement “la casa de colibris ” à Minca. Propriétaire agressif, malhonnête. Chambres humides et sales.
7 / 10 27 ans, en solo Le rapport qualité de vie / prix. L’aide constante des habitants pour nous aiguiller sur les meilleures choses (plus dans les endroits reculés que dans les grosses villes). La nourriture est excellente. Les transports sont nombreux et peu chers. Manque de facilité pour booker des bus et autres transports.
Faire les grosses villes vite fait (Bogota, Medellín, Santa Marta… Mais rechercher au maximum les villages tranquilles (Suesca, Salento …) on s’y sent plus en sécurité et la vie est tellement plus belle, sans compter toutes les randos possibles.
7 / 10 62 ans, en famille Diversité des sites. Déplacements faciles. Hébergements faciles. Présence policière militaire, vigile et insécurité le soir. Du temps.
7 / 10 34 ans, en solo Population accueillante. Transport facile. Paysage et climat variés. Coût de la vie. Insécurité dans certaines zones.
Rester au moins 3 semaines et discuter avec les Colombiens.
7 / 10 23 ans, en couple Très diversifié entre les villes et les petits villages. Générosité de la population. Ça reste un pays cher d’Amérique latine.
Ne pas se fier à l’image que l’on a en Europe de la Colombie. Ne pas montrer de signer de richesse (comme partout). Ne surtout pas rater la vallée de Cocora !
3 / 10 37 ans, en famille Les villes colorées. L’insécurité omniprésente et la pauvreté.
Faire attention dans la région de la Guajira. Nous avons été victimes d’un braquage à main armée. 4 hommes ont braqué notre voiture et attaqué notre chauffeur puis ils nous ont pris notre sac à dos. Nous étions mon mari, mon fils de 6 ans et moi-même à l’arrière du véhicule.

Bons plans des voyageurs

À voir

  • Le Parque Explora de Medellín
  • La Finca de café Don Elias à Salento

À faire

  • Faire de la tyrolienne dans la réserve de Tanimboca (Leticia, amazonie)
  • Descendre la vallée de la Carbonera, proche de Salento, en VTT
  • Acheter un hamac
  • Danser la salsa
  • Boire une tasse de tinto (café)
  • Passer son brevet de plongée
  • Jouer au tejo à la Cancha de tejo Los Amigos de Salento

Logement

  • Faire du couchsurfing
  • Négocier le prix de la chambre directement à l’hôtel

Budget

  • Conserver de la monnaie sur vous
  • Dans la Zona Cafetera, visiter une exploitation de café sans prendre une agence

Transports

  • Si possible, utiliser Uber pour éviter les arnaques avec les chauffeurs de taxis
  • Faire du stop
  • Pour se rendre au Pérou depuis Leticia, acheter votre billet de bateau à Tabatinga pour obtenir un meilleur tarif

Volontariat