Voir tous les dossiers

Avis, conseils et bons plans des voyageurs en Argentine

Quelle opinion les voyageurs ont-ils de leur expérience de voyage en Argentine ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce pays selon eux ?

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 3 au 10 septembre 2020, auprès de 467 voyageurs ayant visité l’Argentine. Nous leur avons posé de nombreuses questions sur leur ressenti de leur voyage dans ce pays. En savoir plus sur notre méthodologie

Note Globale 8,7* /10

Paysages

Accueil

Culture

Communication

Tranquillité

Transports

Sécurité

Gastronomie

Logements

Villes

Propreté

Épargné par le tourisme de masse

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Diversité et beauté des paysages
  • Accueil et hospitalité des Argentins
  • Identité culturelle forte (tango, football, asados, maté…)
  • Nature préservée et grands espaces
  • Réseau de bus développé et confortable
  • Richesse de la faune
  • Nombreux treks accessibles sans guide
  • Coût de la vie bas dans le Nord-ouest
  • Facilité pour faire du stop

Inconvénients

  • Grandes distances : temps de trajet longs
  • Retrait d’argent : commissions élevées et plafonds bas
  • Inflation : difficulté à prévoir un budget
  • Nourriture peu variée
  • Prix élevés en Patagonie
  • Insécurité dans certains quartiers de Buenos Aires
  • Culture type européenne peu dépaysante
  • Coût des transports
  • Rudesse du climat en Patagonie

Avis des voyageurs

Note donnée à l’expérience de voyage au Cambodge Type de voyageur Avantages Inconvénients Conseils
10 / 10 41 ans, en couple Le camping sauvage, la faune et la flore, les paysages. La nourriture… Venez au minimum 1 mois et plus. Utilisez toujours Western Union, vous gagnez énormément sur les frais. Évitez les tours opérateurs, allez voir les locaux, 100% de l’argent ira pour eux.
10 / 10 35 ans, en solo La sécurité, les moyens de transport. Les prix et le changement de leur monnaie , leur système bancaire et les frais de retrait au distributeur. Amener des dollars. Regarder les prix sur Internet et une fois sur place, vérifier les tarifs. Retirer une seule fois, beaucoup d’attente dans les distributeurs. Regarder les prix des avions, les compagnies low cost son vraiment pas chères.
10 / 10 27 ans, entre amis Diversité des paysages, nourriture bon marché (empanadas, viande, alcool), ambiance On peut être « déçu » si c’est son premier pays en Amérique Latine, surtout à Buenos Aires : pas de grand dépaysement par rapport à l’Europe. Le coût de la vie est assez cher par rapport aux autres pays d’Amérique Latine. Attention aux distances.
10 / 10 47 ans, en famille L’accueil des Argentins. La beauté, l’étendue et la diversité des paysages Les distances Attention aux distances qui prennent beaucoup de temps, nous avons pris l’option de prendre par 2 fois des billets d’avion, car nous n’avions qu’1 mois sur place et nous souhaitions voir un maximum de choses.
10 / 10 51 ans, en couple Deuxième voyage en Argentine 1998 et 2019 : il reste mon pays numéro 1 parmi tous mes voyages. Paysages extraordinaires, démesurés, d’une beauté à couper le souffle ! Peuple agréable et chaleureux et je m’y sens en sécurité. Triste de constater lors de mes deux voyages que le pays traverse une grave crise économique qui rend difficile le quotidien des gens : magasins peu fournis, difficultés pour retirer de l’argent au DAB, la population vit au ralenti… Je perçois une certaine mélancolie…. (c’est mon ressenti que je ne considère pas comme un point négatif). Au cours de ce 2ème voyage, j’ai découvert la région de Mendoza et surtout Salta : souvenir merveilleux qui m’a donné l’envie d’y retourner et y rester plus longtemps que quelques jours…
10 / 10 27 ans, en couple Beaucoup de grands espaces, de possibilités de randonnées et de treks le long de la cordillère des Andes. Les parcs nationaux sont incroyables. Les distances à parcourir sont longues, visiter le pays nécessite du temps si l’on souhaite visiter la Patagonie. Avoir des euros ou des dollars américains à changer en pesos dans les bureaux de change plutôt que de devoir retirer au DAB ; cela peut être une mauvaise surprise. Avoir le matériel de randonnée adéquat pour ceux qui aiment la montagne, car le terrain de jeu est immense ! Prendre le temps pour ce voyage, éventuellement choisir de ne visiter qu’une région (le Nord ou la Patagonie) pour en profiter pleinement.
10 / 10 32 ans, en couple L’accueil, les paysages, la nourriture, la culture, l’histoire, l’architecture Trop grand pour tout faire en une seule fois !!!! Bien vérifier la météo ! Bien se tenir informé de la situation politico-économique du pays.
10 / 10 24 ans, entre amis La diversité et la richesse des régions. Les paysages désertiques. La nourriture peu variée. Selon le temps passé sur place, se consacrer à une seule ou plusieurs petites régions proches. Si plus de temps, parcourir plusieurs régions pour se rendre compte de l’immensité du pays et de ses différences très intéressantes. Concernant le budget, chercher d’autres personnes présentes sur place pour louer une voiture pour partager les frais et faire de belles rencontres par la même occasion. Le stop est relativement facile et le gain de temps est considérable sur de petites distances. Se préparer un peu physiquement pour visiter les parcs notamment à El Chaltén et Ushuaïa. Il y a de nombreuses randonnées qui valent vraiment la peine, mais les montées sont difficiles (je pense notamment à celle du Fitz Roy). Ne pas prendre de risque sur la sécurité notamment dans les grandes villes où le vol à l’arraché est réél (sur conseil de locaux, avoir un “faux” téléphone à donner en cas de vol). Mais cela n’empêche pas de visiter le pays sereinement.
10 / 10 32 ans, en couple Magnifique paysage, gens accueillants, pays et peuple très vivant. Très grand pays, il faut soit du temps (2/3 mois), soit découper son voyage. Choisir quelle région vous voulez visiter, ne pas trop en faire . Ne pas rater Ushuaia.
10 / 10 29 ans, en couple Nature, culture Le change d’argent compliqué Aller dans les parcs naturels et faire des randonnées.
10 / 10 50 ans, en couple La nature est magnifique, les grands espaces, la viande, les gens. La viande tous les jours c’est lassant. Pas suffisamment de choix d’aliments sains. De connaître quelqu’un de confiance sur place ou de choisir un guide fiable. C’est dangereux selon où on se rend seul et certains guides arnaquent (genre l’ascension de l’Aconcagua qui, d’après un guide, pouvait être fait par ma grand-mère lol).
10 / 10 48 ans, entre amis Nous avons remonté la route 40 en Opel Corsa, paysage magnifique, inoubliable ! Nous avons dormi dans des chambres d hôtes, habitants adorables. Buenos Aires, retour au tourisme traditionnel, notament le spectacle de tango. Longer les Andes sur la route 40 avec un 4×4 ou un vélo, se laisser pousser par le vent…
10 / 10 35 ans, en solo Ses habitant(e)s Aucun Se régaler de bons asados, boire de la Quilmes, partager des matés, goûter leurs vins rouges, s’émerveiller des paysages : du bitume des routes au bleu du ciel,…
10 / 10 31 ans, en couple Diversité de paysages, excellente nourriture, identité culturelle, vignobles, population accueillante Instabilité monétaire, coûts élevés pour l’Amérique du Sud Visiter absolument les deux régions suivantes : le Nord-Ouest et la Patagonie. Faire la ruta 40. Ne pas forcément aller dans les fermes de gauchos (très touristiques pour le coup notamment vers San Antonio de Areco).
10 / 10 30 ans, en famille Hyper facile de se déplacer, en 2014 sans enfant et 2019 avec enfants. Hyper adapté au sac à dos. La gentillesse. Difficile de trouver des fruits en Patagonie ! Deux fois, deux expériences différentes, et il y en aura une troisième, difficile de trouver de plus beaux paysages.
10 / 10 41 ans, en famille Les paysages sublimes. Le peuple argentin, latin, souriant, accueillant. La vie assez bon marché. L’insécurité, mais c’est peut-être une idée reçue car à aucun moment nous nous sommes sentis en insécurité. Grosses difficultés pour retirer de l’argent cash (il faut passer par des transferts type Western Union). Les retraits aux DAB sont énormément taxés et limités à des sommes ridicules de retrait. Essayer de prendre son temps. C’est un pays immense et je pense qu’il faut faire des choix afin de ne pas bouger tous les 2 jours et profiter au maximum d’un endroit plutôt que d’en bâcler plusieurs. Privilégier les transports en bus, c’est long mais les paysages sont à couper le souffle et l’ambiance est sympa. Prévoir des dollars américains pour pouvoir changer facilement des pesos.
10 / 10 32 ans, en couple Les argentins, la nourriture, les paysages Le budget Faire attention aux saisons (inversées par rapport à chez nous) pour l’ouverture des parcs nationaux.
10 / 10 22 ans, en solo C’est un pays tellement grand que l’on peut avoir l’impression de faire le tour du monde sans en sortir ! Deserts de cactus, glaciers, on retrouve tout ! Les gens sont super accueillants ! C’est un pays très machiste, étant une jeune femme qui voyage seule, je n’étais pas toujours rassurée et à l’aise avec certaines “coutumes” locales. Il faut respecter les lieux et essayer de comprendre la culture locale. Si vous en avez l’occasion, participez aux évènements locaux et visitez les petits villages.
10 / 10 27 ans, en couple L’accueil des gens, la nourriture, le camping très facile L’instabilité monétaire, la difficulté à retirer de l’argent Maîtriser l’espagnol pour pouvoir communiquer avec les gens, les argentins sont très sociables et font facilement la conversation ! Également avoir son matériel de camping / trekking pour économiser en couts de logements (les campings sont peu chers et bien équipés) et profiter des nombreuses randonnées.
10 / 10 27 ans, en solo Un pays sûr, une vie peu chère, parc naturel très bien entretenus et gratuits, accueil des Argentins et des paysages magnifiques. Taux de change fluctuant, les distances entre les villes Ne pas hésiter à aller voir les provinces du Nord très belles et (un peu) moins touristique que le Sud.
10 / 10 25 ans, en solo C’est un pays accueillant, on peut y rester longtemps et ne jamais se lasser du voyage tant il y a de choses à voir. Les Argentins sont très sympas et on se sent super bien partout. Les difficultés pour trouver facilement de la nourriture végétarienne dans certaines provinces Ne pas se contenter de Buenos Aires, El Calafate et El Bolson. Aller un peu dans les villes et les villages, se laisser aller par le voyage.
10 / 10 25 ans, en couple Les gens Rien Parlez avec les locaux, ils ont des super plans.
10 / 10 25 ans, en couple Paysages, coût de la vie. Administration pour faire papiers et recevoir colis Partir avec une quantité argent liquide suffisante et aller faire change à Banco Nacion ou Euro Blue. Apprendre les bases de la langue.
10 / 10 30 ans, en solo Population très accueillante. Paysages très diversifiés (beaucoup de choses magnifiques à voir). Beaucoup de touristes par endroits… Pour voyager économiquement et découvrir la vie “locale” : privilégier les bus, réseau hyper développé. Le stop fonctionne pas trop mal également. Et le couchsurfing marche très bien!
10 / 10 26 ans, en couple Le réseau routier qui permet de rejoindre une multitude de villes. Le coût de la vie qui n’est pas élevé pour nous. La diversité des paysages. Le coût et le temps des transports. Prendre beaucoup son temps, voyager en stop quand c’est possible, retirer uniquement via western union.
10 / 10 21 ans, en couple Il n’y a pas encore trop de tourisme, les gens sont accueillants et s’intéressent à nous. Voyager ne coûte pas trop cher. Il y a tous les paysages réunis sur un même pays (mer, montagnes, glacier, désert, chutes, etc)… Je dirais peut être que le pays est grand donc les voyages en bus sont longs. Prendre le temps car le pays est grand et faire un maximum de choses ! Discuter avec les locaux.
10 / 10 37 ans, entre amis Les paysages, l’architecture, la population, la nourriture Le coût de la vie, la grandeur du pays, souvent pour le parcourir soit l’avion, le bus Prendre note par exemple en janvier, les gens sont en vacances d’été, alors les locaux soupent vers 22h30 et il fait clair tard.
10 / 10 33 ans, en solo Voyage en bus facile confortable et safe. Infos faciles à trouver. Le stop fonctionne très bien en Patagonie hors saison. On mange bien. Sur un voyage court il faut faire des choix, car le pays est grand Prendre son temps et se renseigner sur place pour les excursions. Les Argentins sont adorables, essayez de parler quelques mots d’espagnol et ils vous aiderons facilement.
10 / 10 30 ans, en solo Facilité de faire du stop. Beauté des paysages. Gens adorables. Insécurité dans les grandes villes. Les argentins conduisent comme des malades. Prenez du cash ! Et n’essayez pas de tout voir.
10 / 10 34 ans, en solo Accueil chaleureux, intégration facile, paysages / sites variés et magnifiques (nature). Longues distances, coût de la vie (selon la valeur de la devise qui fluctue, les prix peuvent paraître très élevés). Prenez le temps d’explorer et d’aller en dehors des sentiers battus. Le pays est vaste et magnifique.
10 / 10 30 ans, en solo Les Argentins très accueillants, accessibles…. La diversité des paysages, la facilité à voyager, les transports. Les longues distances, l’instabilité du pesos, le taux de change, les frais de retrait Prenez le temps de sortir des circuits et ne pas oublier le Nord argentin.
10 / 10 30 ans, en solo Diversité des paysages, nature / glaciers, trekking, gentillesse des Argentins, abordable financièrement (taux de change pesos/euros). Pas de retrait d’argent en distributeur sans frais (toutes les banques chargent une commission malgré des cartes bancaires françaises qui n’appliquent pas de frais). Prévoir beaucoup de temps si on veut faire plusieurs régions ! Varier les modes de transports : le stop fonctionne très bien et est très sécure (cela permet d’économiser beaucoup en transport). J’ai aussi fait pas mal de couchsurfing (car la Patagonie est plutôt cher comparé aux autres pays sud-américains). Ne pas hésiter à passer la frontière avec le Chili plusieurs fois pour voir les paysages grandioses des deux pays. Préférez partir en début d’année pour profiter de l’été dans l’hémisphère sud (et prévoir des vêtements chauds quoi qu’il arrive – en Patagonie on peut réellement avoir les 4 saisons en 1 journée !).
10 / 10 34 ans, en couple Richesse des paysages très diversifiés, culture. La Patagonie, la région d’El Calafate et du Perito Moreno trop touristique et beaucoup plus chère que le reste du pays. Prévoir beaucoup de temps, la région du Nord-ouest est magnifique et demande de s’y attarder, pareil pour le région du Fitz Roy si on veut randonner et sortir un peu des sentiers battus.
10 / 10 31 ans, en couple Paysages grandioses et divers, culture, accueil. Problèmes économiques, cher, distances Prévoir du temps pour les trajets, s’habiller “en couches”, car tout types de climats.
10 / 10 26 ans, en solo Les Argentins (accueillants), la nourriture (les barbecues et la viande) et la diversité des paysages ! Très occidental, moins dépaysant niveau culture Prévoir plusieurs semaines car beaucoup de kilomètres ! Ce n’est pas un pays a faire en quelques jours.
10 / 10 26 ans, en couple La gentillesse des gens, la facilité de voyage, le coût de la vie Le tourisme de masse Se perdre. Sortir du sentier classique Patagonie et iguazu… Privilégier la basse saison. Parler et partager avec les Argentins.
10 / 10 22 ans, en solo les gens, les asados, la curiosité intellectuelle des habitants Les prix fluctuants, le manque d’utilisation de la carte bancaire. Sortir du circuit touristique de base.
10 / 10 23 ans, en couple Grande diversité au niveau des paysages, les Argentins sont très accueillants et friendly, la gastronomie n’est vraiment pas degueu !! Pays très grand donc il est dur, même avec beaucoup de temps devant soi, de faire tout ce que l’on souhaite. La devise qui se casse la gueule donc il faut toujours retirer de l’argent au western union (ceux-ci sont très souvent vides ou ont des files d’attentes de 2h). Y aller l’été malgré le monde pour profiter pleinement de la Patagonie.
9 / 10 33 ans, en couple La facilité de transport en bus et la qualité des bus, l’accueil des argentins, la diversité des paysages Les difficultés de retrait d’argent et de paiement en carte bleue, la nourriture, surtout dans le Sud (de la viande et des patates). Se déplacer en bus et non en avion pour se rendre compte des distances, faire du stop, ne pas hésiter à louer une voiture, venir avec de l’argent liquide à changer sur place plutôt que de compter sur les distributeurs
9 / 10 29 ans, en solo La population très agréable, les Argentins voyagent seuls dans leur pays et on peut facilement échanger dans les auberges de jeunesse et visiter avec eux. Le stop est très facile et safe. La diversité des paysages est exceptionnelle. Les distances ! De très longs trajets. Les prix en Patagonie qui sont assez chers. Allez-y! C’est un magnifique pays peuplé de gens géniaux, vraiment safe. Profitez des randonnées, des magnifiques points de vue.
9 / 10 36 ans, en famille Les Argentins sont très accueillants. La diversité est incroyable géographiquement ainsi qu’en terme de climat. Instabilité économique Anticiper quelques notions d’espagnol si vous prévoyez de sortir des zones urbaines très peuplées et surtout prendre le temps de se laisser porter par la cordillère.
9 / 10 30 ans, en solo Les Andes ! Et le contraste pampa/montagnes/glaciers. Le niveau de vie, et culturellement trop proche de l’Europe. Apprenez l’espagnol ?. Perdez vous.
9 / 10 45 ans, en famille Les argentins sont adorables, les espaces sont immenses. La Patagonie est extraordinaire. Pas toujours possible de payer en carte bancaire, surtout dans les station services. Attention au cour du pesos qui varie énormément.
9 / 10 26 ans, en couple Parillas, diversité des paysages, les gens, le stop La monnaie, l’accent argentin, les distances Attention avec les banques ainsi que les vols à “l’arrachée” à Buenos Aires. Profitez “hors saison”.
9 / 10 47 ans, en couple Paysages grandioses, impression de bout du monde, grands espaces, lumières. Les distances entre les différents sites qui necessitent du temps (2 semaines trop court). Météo parfois hostile. Avoir du temps. Bonne condition physique pour profiter des randonnées. Éviter les taxis à Buenos Aires très dangereux. Chauffeurs très âgés.
9 / 10 26 ans, entre amis Des personnes très accueillantes et bienveillantes. Des paysages magnifiques, une nature omniprésente. La longueur des trajets en bus, souvent 20h, voir plus. Bien préparer son itinéraire si le temps de séjour est court et se renseigner avant de partir sur le temps de bus entre chaque destination.
9 / 10 39 ans, en famille Confort des bus, beauté des paysages Distances longues, pays immense. C’est immense, il faut soit avoir beaucoup de temps, soit choisir les régions visitées !
9 / 10 30 ans, en couple Facilité de transport, accueil, diversité des paysages Distances Choisir une région si séjour court sinon le recours à l’avion est trop fréquent.
9 / 10 36 ans, en solo Paysages époustouflants encore préservés du tourisme de masse. Franchement … Je n’en vois pas. D’y aller au plus vite !!!
9 / 10 32 ans, en solo La variété et surtout l’immensité des paysages : même dans les endroits touristiques (typiquement les chutes d’Iguazu), on oublie vraiment tout le monde face à la puissance de la nature. Sinon, les rencontres. Les gens sont très accueillants et très patients (je n’avais pas un super niveau d’espagnol en arrivant, mais ça ne décourageait pas les gens de me faire la conversation et de partager leur maté pendant les longs trajets en bus). Comme dans beaucoup de pays d’Amérique latine, les gens discutent/invitent facilement. Je voyageais seule et je me suis jamais sentie en danger, je n’ai jamais été embêtée (je prends mes précautions aussi), au contraire les rencontres ont toujours été hyper simples et agréables, j’ai tissé des amitiés qui durent encore aujourd’hui. Je trouve qu’en tant que Français/Européen, on n’a pas vraiment de choc culturel en arrivant. C’est un pays facile pour commencer un périple en l’Amérique latine en douceur. Et comme c’est le plus cher, mieux vaut y aller en début de voyage quand on a du budget. Ça a été le pays le plus cher de mon tour d’Amérique du Sud, pour le transport (en car) et le logement (auberges de jeunesse). En Patagonie, ma carte Visa a été démagnétisée par les machines des banques, les limites de retrait étaient extrêmement basses par rapport aux prix des parcs nationaux, il fallait retirer sans arrêt, avec des frais de banques exorbitants. Le pays est immense, si on voyage en car il vaut mieux être souple sur son planning, cibler quelques endroits précis pour en profiter plutôt que de passer son voyage dans les transports. De prendre le temps, d’être flexibles et de ne pas vouloir tout voir parce que le pays est immense. J’avais une idée des incontournables que je voulais voir, mais mon voyage s’est surtout construit au fil des rencontres et des conseils des locaux.
9 / 10 28 ans, en couple Routes accessibles, paysages merveilleux, gens abordables et bienveillants, les guides touristiques super marrants, super nourriture. Durant cette période (avril/mai), la météo était parfaite. Trop grand lol De prendre une voiture tout autour de la région de Salta, ne pas hésiter à se déplacer de ville en ville, faire le tour des glaciers et faire un passage à Iguazu pour voir les plus grandes chutes du monde.
9 / 10 29 ans, en couple Diversité des paysages Attention aux vols notamment à Buenos Aires, les grandes distances nécessitent d’avoir beaucoup de temps pour apprécier vraiment le pays. De privilégier le Nord ou le Sud si on a que 2 semaines de congés pour ne pas courir partout. Si on a plus de temps, rester plusieurs semaines en Patagonie qui regorge de pépites et moins exposée au tourisme de masse.
9 / 10 30 ans, en couple L’accueil des locaux, leur facilité de dialogue. La magie de la Cordillère des Andes. Les possibilités de treks incroyables. Le cours du Peso… qui peut être à s’arracher les cheveux. Les énormes distances en bus. La difficulté de randonner dans le nord sans être encadrés… jusqu’à ce qu’on comprenne qu’il faut se créer ses itinéraires et y aller ! (merci Wikiloc !) De s’enfuir vite des villes, et de prendre des chaussures de randonnées et mieux… le matériel pour camper. Ne pas hésiter à aborder les locaux, ils sont très chaleureux et beaucoup moins réservés que nous. Mais si on reste dans notre coin, ils n’insisteront pas. Ne pas hésiter à sortir des sentiers battus, car la Patagonie est saturée de touristes et aussi de touristes français. Prévoir des vêtements chauds pour la Patagonie (le vent n’est pas un mythe !). Prévoir des euros ou des dollars avant d’arriver pour ne pas se faire avoir à retirer en banque (qui souvent n’ont plus rien après 14h, et font payer 10€ de frais pour un retrait max à 60€ environ). Ne pas hésiter à utiliser Western Union. Oser créer ses propres itinéraires de randonnées dans la partie Nord. Il y a plein de partages de trace GPS sur internet, à télécharger. En Patagonie tout est très très bien indiqué. Goûter le maté !
9 / 10 41 ans, en couple Diversité des paysages Frais de retrait ATM Être autonome en terme de transports et prendre le temps de visiter les parcs moins connus.
9 / 10 26 ans, en couple Personnes généreuses, ouvertes aux touristes. Grands espaces, sensation de liberté. Viandes incroyablement bonnes. Beaucoup de distance avant de changer de type de paysage. Trop de vent ! Eviter de courir : ne pas avoir un programme trop chargé. Prévoir de l’argent pour éviter les frais bancaires (plus importants que les autres pays).
9 / 10 25 ans, en couple La diversité culturelle, l’accent argentin, la richesse des paysages et des activités, l’accueil, la taille du pays, le climat, la facilité de déplacement… Seuls les petits retraits d’argent étaient autorisés (en tout cas en 2014), ce qui était contraignant : de longues queues dans les banques et des taxes sur chaque retrait, même avec une banque en ligne (Boursorama). Il faut prendre le temps. On aurait pu y passer des mois et des mois tellement les expériences, les cultures et les paysages sont différents par zone !
9 / 10 20 ans, entre amis Diversité des paysages, gentillesse des locaux Les distances : nécessaire de prendre l’avion pour aller d’un bout à l’autre du pays. L’Argentine est un pays immense, il faut choisir les régions que l’on souhaite visiter en fonction du nombre de semaines dans le pays. Et cela est particulièrement vrai pour la Patagonie, une région magnifique mais assez cher, qu’il convient de visiter en plusieurs jours et ne pas faire simplement un arrêt à Ushuaia. Il faut aussi prendre en compte le changement d’hémisphère et donc de saisons, car cela a un impact sur les régions à visiter selon la saison. Un dernier conseil pour la Patagonie en particulier, ne pas hésiter à réserver à l’avance les hôtels ou certaines excursions. Durant la saison haute (décembre-janvier- février), les hébergements et excursions pourraient être complets.
9 / 10 34 ans, en solo Paysages magnifiques et très diversifiés Grandes distances Les trajets en bus de nuit sont longs mais les bus très confortables, à préférer à l’avion pour voir du paysage, ca vaut le coup !
9 / 10 28 ans, en couple Diversité des paysages, des climats, de la faune ! Sympathie envers les français. Les vins. État des routes, pas de réseau ferroviaire, banques (retrait ATM, crise), gastronomie Louer/acheter une voiture pour découvrir par ses propres moyens, tellement d’endroits isolés dans une dimension tellement vaste !
9 / 10 25 ans, en couple Paysages, sympathie de la population, accessibilité Ponctualité, politique qui s’aggrave. Ne pas avoir peur des distances, elles se font facilement dans des bus de nuits bien équipés.
9 / 10 35 ans, en solo La variété des paysages, la mixité culturelle, les chevaux partout Les distances lol ! Parfois l’insécurité. Ne pas montrer de signe extérieur de richesse. Parler espagnol !
9 / 10 30 ans, en couple Variété de paysages, gens très sympathiques, pas cher Difficile de retirer de l’argent, les taux de change appliqués sont désavantageux. Ne pas rater la Patagonie.
9 / 10 22 ans, en solo La culture internationale et la viande ! Et le vin et les empanadas. Et les grands paysages de montagnes. C’était la crise donc très instable. Grandes distance pour traverser la Pampa. Ne prenez pas l’avion, pensez à notre chère planète.
9 / 10 33 ans, en couple Les Argentins, la ressemblance avec la culture européenne par opposition au Chili et sa culture plus américaine. La Patagonie : très touristique mais moins gênant qu’au Chili. Patagonie magnifique, mais touristique. Faites le Nord autour de Salta, bien mieux que la région de San Pedro au Chili. Parler aux Argentins et si possible faites-vous inviter dans une famille argentine pour un Asado, c’est exceptionnel.
9 / 10 28 ans, entre amis Niveau de vie globalement élevé par rapport à d’autres pays d’Amérique du Sud. Diversité de paysages, de climats. Densité de population très faible. Les distances… mais on est prévenus avant d’y aller ! Patience… Ou prendre l’avion !
9 / 10 29 ans, entre amis La nature, l’espace (on peut s’isoler de la masse), facilité pour le tourisme (anglais parlé/compris, les Argentins, les bus). La monnaie trop changeante, un peu de manque de diversité dans les plats. Prendre le bus avec couchette pour les grands déplacements, mais attention ça prend du temps (1/2 journee pour Igazu à Buenos aires). Observer la faune et la flore (tout le temps même pendant le transport) beaucoup à voir. Se balader beaucoup.
9 / 10 25 ans, en couple Nourriture, population, diversité des paysages. Les distances Prendre le temps
9 / 10 32 ans, en solo Facilité de déplacement malgré les grandes distances (bus, avion, bateau). Pays assez cher malgré tout Prendre le temps si possible et surtout choisir un endroit quitte à revenir plusieurs fois. Car si on veut faire Buenos Aires, et El calafate, et peninsule valdes, et Ushuaia, et Bariloche, il faut de nombreuses semaines comme j’ai fait sinon c’est le rush.
9 / 10 43 ans, en famille Grands espaces, bienveillance des gens, routes correctes, nourriture Distances un peu longue, en hiver pas facile de trouver des campings. Prendre son temps, le pays est grand.
9 / 10 30 ans, entre amis Les parcs nationaux, tous gratuits et bien entretenus. Les Argentins. L’inflation Prendre son temps. Les distances sont énormes et l’improvisation/l’adaptation est de mise.
9 / 10 46 ans, en famille Les paysages, la nature, la population, la gastronomie Les problèmes de monnaie locale Prendre son temps. Nous avons passé 45 jours en faisant une toute petite partie du pays.
9 / 10 27 ans, en solo Les paysages à couper le souffle, l’espace immense du territoire. La sympathie et l’ouverture des gens. La nourriture. L’économie Prenez votre temps, l’Argentine est immense. Mieux vaut se concentrer sur une zone géographique qu’essayer de tout voir en peu de temps. Prenez le temps de parler avec les locaux, ils sont très ouverts et vous inviterons surement à boire un maté ou manger un asado.
9 / 10 30 ans, en couple Les grands espaces magnifiques et la gentillesse des habitants. Les trajets sont longs, car le pays est immense. Il faut faire des choix dans l’itinéraire et cela peut être frustrant. Préparer son itinéraire en avance et bien avoir en tête que les trajets sont longs.
9 / 10 27 ans, en couple Diversité et beauté des paysages, hospitalité des Argentins, faune, culture gastronomique. Corruption, distance Prévoir un long moment pour visiter ce pays (deux mois n’étaient pas assez pour nous) ou ne choisir qu’une ou deux régions.
9 / 10 47 ans, en famille Paysages variés et magnifiques La vie y est assez cher. C’est un pays très vaste où il faut soit faire des choix sur les sites qu’on veut visiter ou alors y rester très longtemps avec un budget assez conséquent pour en profiter !
9 / 10 26 ans, en solo La beauté des paysages et leur diversité, la Patagonie, l’accueil des locaux, le bout du monde, les grands espaces, les treks, les asados Au moment où j’y étais, le coût de la vie était exorbitant. Rajouter 10€ à son budget prévisionnel quotidien.
9 / 10 25 ans, entre amis Culture, générosité des Argentins, diversité des paysages Tellement grand, beaucoup d’heures passées en transport ! Randonnez et faites du stop ça marche bien.
9 / 10 29 ans, en couple Il est assez facile de discuter avec les gens locaux, le “gap” culturel n’est pas aussi fort qu’au Pérou ou en Bolivie par exemple. Les Argentins sont très accueillants et on y mange assez bien pour l’Amérique du Sud (même si c’est beaucoup de viande…). La randonnée et le trek me semble assez développés (possibilité de faire des randonnées “par soi même” assez facilement, il est plus facile de trouver des cartes ou des itinéraires qu’au Pérou par exemple où tout le monde fait un peu le même trek et où il est difficile de sortir des santiers battus). Le sud est très très cher et le pays est immense, il faut du temps pour y voyager. Retirer de l’argent avec Western Union (entre le taux plus avantageux et les réductions fréquentes lorsqu’on paye cash, certaines choses coutent 30 à 40% moins cher que si on paye directement par carte bancaire). Pour aller en Patagonie, à moins d’être riche, prendre une tente et camper (sinon hors de prix). Y aller pour minimum 1 mois, mais il est possible d’y reste bien plus longtemps. Savoir parler espagnol.
9 / 10 39 ans, en famille Paysages, mentalité des Argentins, nourriture Trop de choses à voir Retirez l’argent avant votre départ
9 / 10 33 ans, en couple Les paysages Les distances Selon le temps du voyage, ne pas chercher à tout faire c’est un pays immense qui de plus est tout en longueur.
9 / 10 29 ans, en couple La diversité et la beauté des paysages, les multiples activités, l’histoire et la culture sans oublier le football et la viande. La superficie du pays peut-être l’ennemie du voyageur qui est contraint par le temps. Visiter le côté argentin et brésilien à iguazu et ne pas hésiter à rester jusqu’à la fin de journée car il n’y a plus de visiteurs ce qui rend le lieu plus agréable.
9 / 10 34 ans, en solo Tout : diversité des paysages qui sont tous incroyables, sympathie, chaleur et partage des Argentins, climat varié, faune et flore, la nourriture, facilité de déplacement. Les longues distances et les temps de trajet, la route est parfois périlleuse !! Western Union pour éviter les frais bancaires, prendre le temps car le pays est immense ou cibler une partie du pays. Apprécier les Argentins et leur générosité car tout est sincère.
8 / 10 44 ans, en famille Gastronomie, paysages, maté Retrait d’argent difficile Prenez votre temps ! Les bus de nuit sont très pratiques.
8 / 10 26 ans, entre amis Paysages vraiment magnifiques et très différents d’un bout à l’autre du pays. La nourriture est peut-être la meilleure d’Amérique Latine. Et même si les Argentins ne sont pas forcément appréciés des autres sud-américains, bien que beaucoup soient plus « européens » et moins « latins » dans leur façon de vivre, ils sont tout de même extrêmement gentils et généreux ! Point négatif : trop de points positifs ! Le pays est très grand et il y a énormément de choses à voir, donc hormis un voyage de plusieurs mois, des impasses devront être faites… Allez-y en hiver (juin-août pour nous) oui il peut faire un peu froid dans le Sud, mais il n’y aura pas de touriste ! Ça en vaut largement la peine.
8 / 10 54 ans, en couple Facilité de déplacement en bus. La gentillesse des gens. La nourriture. Le système bancaire, surtout les limitations pour retirer de l’argent au guichet. Apporter vous des US$ et changer sur la rue.
8 / 10 21 ans, en couple Facilité de la langue, facile de voyager sans avion. Être vigilant sur les vols à l’arrachée. Apprendre l’espagnol
8 / 10 31 ans, en solo Facilité de communication, paysages variés et impressionnants, culture de l’hospitalité, musique Coût des transports, gastronomie peu variée (très carnée), instabilité du peso. Apprendre l’espagnol, préférer changer des devises plutôt que de retirer aux distributeurs, faire du stop.
8 / 10 31 ans, entre amis Paysages variés, animaux. Prix hébergement, temps de trajet longs Attention aux arnaques
8 / 10 55 ans, en couple Les grands espaces, le réseau de bus intervilles, la viande. Beaucoup de liaisons aériennes intérieures passent par Buenos Aires. Attention dans les grandes villes le soir ! Ne pas s’isoler.
8 / 10 31 ans, en famille Facilité de transport et de logement Prix hors saison touristique, horaires et jours de visites très restreints voire inexistant hors saison. Avoir du temps 5 semaines c’est trop juste.
8 / 10 32 ans, en couple Les paysages Aucun Bien prendre en considération les distances entre chaque ville.
8 / 10 29 ans, en couple Même en juillet-août (hiver là-bas), le temps a été plus clément que nos prévisions. La variété des paysages. Les gens, en dehors des grandes villes comme Buenos Aires par exemple. C’est un immense pays, avec des distances très importantes. “Cher” pour un pays d’Amérique du Sud. Ciblé les lieux et définir des priorités par lieux. Le pays étant tellement grand qu’à moins d’être en tour du monde, il faut cibler quitte à y retourner. Ce que l’on fera !
8 / 10 25 ans, en solo Pays où l’on se sent en sécurité (étant une femme) et où l’on mange bien et qui est abordable. Pays où tout le monde peut trouver son bonheur car il offre divers paysages et activités. À Iguazu dans le petit village des enfants mendient ça fait mal au cœur (ils sont “exploités”). Dans la capitale, le fait que vous veniez d’Europe vous êtes perçu comme riche et beaucoup essaient de vous soutirer de l’argent en essayant de vous indiquer des endroit ect donc restez prudent mais à part ça c’est un pays très accueillant. De bien déterminer l’itinéraire si peu de temps car les distances entre chaque ville sont énormes et il faut compter une journée de voyage en général. Pour le reste de se laisser porter par le vent.
8 / 10 65 ans, en couple Paysages diversifiés, change intéressant, facilité pour se déplacer en bus. Il faut du temps pour en faire le tour. Partir tranquille, je n’ai connu aucun problème.
8 / 10 25 ans, en solo Nourriture, différences de paysages. Longueur des trajets en bus. Prendre conscience du temps de trajet entre chaque lieux.
8 / 10 32 ans, en couple La population très avenante, aidante, sincèrement intéressée. Tous les paysages, la culture et les manières de vivre différentes dans un seul et même pays (et cela rien que dans le Nord !!!). Très bons hôpitaux et médecins (malheureusement mon mari y a été hospitalisé pendant plus de deux mois). Les longs trajets car le pays est grand, mais on en profite pour voir du paysage. Si l’on ne parle pas espagnol, pas tout le monde dans tous les bleds parle anglais. Donc prévoir d’apprendre l’espagnol pour partir. Prendre le temps de visiter 🙂 et se fixer une partie plutôt que de faire à la va vite.
8 / 10 38 ans, en solo Variété de paysages grandioses du nord au sud. Observation des animaux autour de Puerto Madryn. Trajets en bus assez chers et souvent très longs. Insécurité : sac volé à la gare de bus de Buenos Aires, les policiers m’ont tranquillement dit que j’étais le troisième de la journée. Beaucoup d’autres Français en galère à l’ambassade. Être prêt pour de longs transports (ou compter les lamas empalés sur le grillage en bord de la route pour passer le temps).
8 / 10 31 ans, en couple La gentillesse des Argentins, la diversité des paysages, la convivialité de l’asado, le dynamisme de Buenos Aires, la facilité de randonner par soi-même. Les désagréments liés à la monnaie (coût du change, des retraits au distributeur, etc.), difficulté à se déplacer en dehors des grandes villes en bus (la voiture est très présente, peu de liaisons vers petites villes, parcs etc.), nécessité de réserver à l’avance dans certains lieux. Faire attention aux dates, les prix augmentent d’un coup début novembre pour El chalten donc ça peut valoir le coup de réserver un peu à l’avance. Prévoir 2 mois pour voir beaucoup de choses sans courir.
8 / 10 47 ans, en famille Beauté des paysages, l’extrême Sud et l’extrême Nord-ouest : les deux à combiner avec le Chili. Il ne faut pas raisonner par pays et par région. La Patagonie et la région de Salta. Rien Faire le Sud en combinant avec le Chili ou le Nord-ouest avec le Chili et le sud Bolivien.
8 / 10 26 ans, entre amis Les espaces naturels, la nourritures, les Argentins… La crise économique, le budget en Patagonie Habits chauds !
8 / 10 49 ans, en couple Les Argentins sont des gens charmants en général. Le pays quant à lui offre une palette de paysages variés et superbes. Beaucoup d’animaux. L’hôtellerie était relativement cher rapport qualité/prix, cependant avec l’inflation galopante ça l’est un peu moins. Les Argentins sont un peu comme les Italiens : adorables mais un peu roublards parfois et selon les régions (Buenos Aires). Donc il faut toujours veiller au grain et éviter l’excès de confiance en voyageant. Mais ça vaut pour tous les pays.
8 / 10 27 ans, entre amis L’hospitalité des Argentins, très facile de se déplacer. La langue (ils ne parlent pas très bien anglais). Louer une voiture, découvrir par soi même.
8 / 10 48 ans, en famille La diversité de paysages, de climat et donc de nature (végétation, faune). El Calafate comme Fitz Roy et Iguazu sont grandioses. Vraiment énorme !!! Bonne nourriture (viande en particulier). Le retrait d’argent liquide est un gros point négatif (grosse commission et petit montant autorisé meme en ATM). Vol par effraction : insécurité dans les villes. Les distances : chaque point d’intérêt est très éloigné de l’autre. Notre seule mauvaise expérience fut de rester une nuit en ville avec notre véhicule qui a été fracturé donc : rester dans la nature. Les sites les plus grandioses sont éloignés donc : acheter un pass avion est une bonne solution. Après 2 voyages distants de 30 ans je trouve que la côte Atlantique a beaucoup perdue de ses attraits (faune, etc) donc pas indispensable, idem pour le sud (Ushuaia) qui m’avait déçu dès la première fois.
8 / 10 72 ans, entre amis Transports, accueil, sécurité, paysages, ambiance Banque ! Parler gallego !
8 / 10 37 ans, en couple Grands espaces, culture, paysages Sécurité Parler l’espagnol et avoir le temps, car les transports en bus ne sont pas évidents en hiver. Aller en Patagonie en hiver.
8 / 10 69 ans, en famille Grands espaces, faune litorale Argent, pas toujours facile de trouver un distributeur de billets sans commission exorbitante. Partir avec des dollars US.
8 / 10 28 ans, en couple Argentins très chaleureux, paysages magnifiques, prix relativement bas par rapport à son voisin chilien. Prix relativement élevé par rapport à d’autres pays d’Amérique du Sud . Très grandes distances à parcourir. Besoin de passer par Western Union pour avoir des bons taux de change. Réseau de bus/combis moins développé que dans d’autres pays d’Amérique du Sud et plus onéreux. Passer par Western Union pour le retrait de l’argent. Prévoir davantage les trajets en bus en amont pour ne pas se retrouver sans place. Attention aux distances. C’est immense !
8 / 10 60 ans, en couple Diversité et beauté des paysages, accueil. Police ripoux dans le Corrientes (en 2011), mieux en 2016. Manque de légumes verts. Inflation galopante. Porter son sac devant dans les villes pour éviter le vol. Ne pas montrer de signes de “richesse”. Choisir des sites isolés pour passer la nuit quand on est en véhicule.
8 / 10 31 ans, en couple Accueil des Argentins, bon état des routes, la nourriture Difficulté à avoir du cash, inflation. Prendre du temps et attention aux distances !
8 / 10 44 ans, en couple Les grands espaces, la nourriture, le climat L’insécurité à Buenos Aires Prendre le temps, voyager plus de 10 jours et se concentrer sur une région sans vouloir tout visiter…
8 / 10 33 ans, en famille Pas de visa, langue espagnole, culture musicale et festive. De grands espaces, bivouacs natures, le bout du monde. Baleines, pingouins… De très grandes distances, le coût de la vie élevé. Prendre le temps car très grand pays et donc ne pas sous-estimer les distances.
8 / 10 38 ans, en couple Paysages grandioses, population très sympathique Un peu cher au niveau logement Prendre un guide.
8 / 10 31 ans, en couple Magnifiques paysages et gens super sympas. Problèmes pour retirer de l argent dans les bancomates. Prenez des dollars.
8 / 10 27 ans, en couple Diversité des paysages/climats, cosmopolite, la langue, l’accueil Trop occidental Prenez le temps… Beaucoup de choses à voir et vaste pays!
8 / 10 24 ans, entre amis Variété de choses à voir et à faire La longueur des déplacements due à la taille du pays. Prévoir beaucoup de temps, car les trajets sont longs et il y a beaucoup de choses à voir.
8 / 10 24 ans, en solo Les gens sont très sympas, ils ont l’habitude des touristes je pense et ils sont toujours prêts à aider. Il faut beaucoup de temps pour pouvoir visiter. Comme c’est un grand pays on ne peut pas voir beaucoup de choses si on reste peu de temps. Prévoir de longues vacances pour pouvoir faire plus de visites. La vie à Buenos Aires est vraiment géniale
8 / 10 37 ans, en famille Les paysages variés, les locaux, la langue, la nourriture La situation économique, les grèves. Les distances obligent à prendre l’avion. Prévoir du temps. Attention aux retraits d’argent.
8 / 10 29 ans, en couple Gens sympas, pays magnifique, peu cher Grand pays Prévoir du temps pour les distances.
8 / 10 34 ans, en couple Les paysages, les bus très confortables Trop cher Prévoir un budget assez important. L’Argentine n’est pas si bon marché.
8 / 10 34 ans, en solo La beauté des paysages Le prix des transports, la distance Rester plus d’un mois.
8 / 10 25 ans, entre amis Diversité de paysages exceptionnelle, locaux très chaleureux et serviables Les distances importantes pour visiter le pays Se laisser surprendre, garder des jours de rab pour rester si l’endroit nous plaît.
7 / 10 30 ans, en couple Grands espaces Police de la route Attention à la police dans la région de Rosario.
7 / 10 25 ans, en couple L’accueil des gens, le stop, le pouvoir d’achat, le maté La taille du pays, le prix des bus De rencontrer les Argentins qui sont de merveilleux hôtes, les meilleurs pour vous donner les bons conseils car eux-même, de grands voyageurs. Faire du stop.
7 / 10 20 ans, entre amis Le confort des bus, pas d’insécurité ressentie (hormis dans le quartier de La Boca à Buenos Aires, si on s’éloigne du Camino). Pas de souci pour trouver où se loger ou bien louer une voiture. L’avion est cher si on anticipe pas suffisamment à l’avance (au moins 2 mois à l’avance), car 30 heures de bus pour faire Buenos Aires – Patagonie par exemple, c’est un peu long. Le cours du peso qui est sans cesse dévalué. Ne pas avoir peur d’aller dans des endroits moins connus des touristes occidentaux, mais plus connus du tourisme local. Toujours avoir du liquide sur soi, car la carte bancaire n’est pas systématique là-bas. Ne pas hésiter à prendre ses vêtements d’hiver (si patagonie par exemple) ou techniques, car si vous penser acheter cela sur place cela coûte très très cher ! Il vaut mieux déjà avoir son propre matos en arrivant.
7 / 10 27 ans, entre amis Diversité des paysages Pays très grand, impossible de tout voir en un seul voyage. Ne pas vouloir tout faire, il faut cibler 1 ou 2 régions.
7 / 10 36 ans, en famille Des paysages à couper le souffle Des déplacements compliqués, particulièrement dans le Sud. Prendre le Temps.
7 / 10 37 ans, entre amis Culture européenne, diversité des paysages, hospitalité Secteur bancaire, grandeur du pays et transports surtout les bus très chers. Prévoir beaucoup d’espèces et si manque de temps se concentrer sur une zone Nord-Ouest ou Patagonie et pas nécessaire d’aller à Ushuaia.
7 / 10 30 ans, en solo L’hospitalité et la bonne humeur des Argentins, les asados, la beauté sauvage de la Patagonie Les longues distances dans la pampa, peu de présence de cultures indigènes ou précolombiennes. Privilégier les vols intérieurs pour les longues distance, car les trajets en bus peuvent devenir très longs avec souvent des retards dans les horaires.
7 / 10 21 ans, en solo La nourriture, les grandes étendues Les distances/durées importantes entre les points d’intérêts, la manque de dépaysement par rapport à l’Europe occidentale. S’il s’agit d’un séjour d’une durée de 2-3 semaines, se concentrer sur une région du pays.
7 / 10 27 ans, en couple Argentins super accueillants, nourriture bonne, vie culturelle et nocturne qui bouge beaucoup à Buenos Aires, parcs naturels très beaux en Patagonie. Les villes de Buenos Aires et Salta jolies, agréables et vivantes. Distances très longues entre les points d’intérêts et routes très peu intéressantes plates, monotones +++. Entre Buenos Aires et les Andes pas grand chose à faire et à voir. Super pour un voyage à plusieurs pays, on retrouve une nourriture et une culture plus européenne et cela peut faire du bien après un voyage dans les Andes boliviennes et péruviennes (terrasses pleines, gens accueillants, vie culturelle…). Difficile pour un voyage de courte durée au vue des distances et moins dépaysant que d’autre pays plus au nord.
7 / 10 22 ans, en solo Comme je n’ai été qu’à Buenos Aires, je dirais que la ville est vraiment belle, très dynamique. De plus on y mange très très bien. Beaucoup de quartiers différents chacun ayant leur propre atmosphère et lieux à visiter. Sur deux jours à Buenos Aires, je me suis fait, en quelque sorte, agressé. Étant moi-même à moitié Uruguayen et en y étant allé au moins 8 fois (en Uruguay) et 2 fois en argentine, l’insécurité certainement. Après, chaque personne a sa propre expérience. Sans parler de la crise qui sévie l’Argentine en ce moment et qui n’améliore pas la sécurité. Après, j’ai trouvé le pays assez cher. Donc point n°2 le coup, éventuellement. Verifier peut-être où vous allez en ville. J’ai été victime d’une très mauvaise blague dans le quartier de Retiro qui se trouve être dans le centre de Buenos Aires, mais qui a la particularité d’avoir un bidonville. La villa 31.
6 / 10 28 ans, en couple Les paysages sont magnifiques et très variés, la langue est facile à apprendre et facilite les échanges avec les locaux. Il est très facile de circuler dans le pays en bus. Les problèmes économiques : des distributeurs vides, une inflation record, des plafonds de retrait très bas (comme tout se paye en cash, ça fait grimper les frais bancaires qui sont déjà plus importants qu’ailleurs). La nourriture qui n’est pas à la hauteur de sa réputation : de la viande aux hormones et antibiotiques, puis très très cuite. La nourriture est peu variée (un peu plus dans le Nord-ouest). Le service médical : même si les urgences sont gratuites pour tous, même pour les étrangers, l’hygiène est vraiment douteuse. Prévoir des dollars pour la totalité du séjour. Si séjour long, prévoir une banque française sans frais. Les distances sont très grandes entre les villes, prévoir du temps pour les voyages en bus. Prévoir l’achat en amont pour les vols internes : les acheter en ligne en Argentine est bien plus cher. Pour les locations de voitures : il n’est pas possible de sortir du pays facilement : il faut prévoir une extension de l’assurance qui peut être très cher. La conduite dans les grandes villes est particulière et dangereuse (comme dans beaucoup de pays d’autres continents). En cas d’accident, il vaut mieux aller dans une clinique si on a une assurance. Ne pas envoyer de carte postale dans les petites villes.
6 / 10 31 ans, en solo Les paysages à couper le souffle et la diversité du pays. La situation économique vraiment pesante. De prendre des euros en liquide et de prendre le temps à Buenos Aires pour vivre la ville comme les locaux.
6 / 10 32 ans, en couple Les empanadas et la viande, la découverte de l’altitude dans les Andes, l’hospitalité Les chiens errants, l’insécurité, difficulté à retirer de l’argent et payer (files d’attente). Prenez du cash et ne comptez pas sur l’hospitalité des Andins. Louez une voiture pour visiter le Nord.
5 / 10 33 ans, en couple Bus de voyage confortables Assez cher pour les voyageurs au long cours, dépaysement moindre que dans les pays andins, grandes distances. Ne pas essayer à tout prix d’aller partout.
1 / 10 Résident Les paysages Terrible insecurité. Je vous recommande d’être très vigilant en tout moment ! Attendre quelques années pour le visiter.

Bons plans des voyageurs

À voir

  • La réserve de biosphère Laguna Blanca : lieu vraiment magnifique avec lagune, flamands roses, vigognes et seul le bruit du vent.
  • L’île San Martin à Iguazu : panorama époustouflant sur les chutes.
  • La province de Catamarca : hors des sentiers battus, magnifique et très diversifiée.
  • Le parc national de los Alerces
  • Le parc national de los Alerces
  • La route des Andes (entre Mendoza et la frontière chilienne)
  • Le Nord de Mendoza (jusqu’à Ischigualasto)

À faire

  • Faire tamponner son passeport “Patagonie-Antarctique” à Ushuaia
  • Manger chez l’habitant dans le Nord-ouest : plusieurs petites maisons proposent des repas sur place. Cuisine locale et super accueil garantis !
  • Se faire inviter à un asado le dimanche
  • Goûter le maté
  • Acheter de la charcuterie dans une Fiambreria
  • Faire la fête des vendanges à Mendoza
  • Louer une voiture pour découvrir le Nord-ouest du pays
  • Visiter le musée James Turrell et déguster les vins de la bodega Colomé près de Molinos
  • Visiter la Bodega Carinae à Mendoza : elle est tenue par des français, c’est le troisième plus grand vin d’Argentine.
  • Visiter les exploitations de cerises à Los Antiguos
  • Prendre le train Buenos Aires-Cordoba : 19h de trajet, mais super confortable. Idéal à faire deux, car cabine avec 2 couchettes pour dormir. Seulement 2 par semaine, il faut réserver en avance.
  • Aller au Cafe Vinilo à Buenos Aires pour profiter d’une soirée de tango dans un lieu assez intimiste et pas du tout touristique.

Logement

  • Faire du couchsurfing
  • En couple, un AirBnb revient moins cher qu’une auberge.
  • Bivouaquer hors des sentiers battus grâce à l’application iOverlander

Budget / Change

  • Prévoir des dollars/euros et changer sur place pour éviter les frais des banques locales.
  • Utiliser Western Union : il y a de nombreux bureaux et le taux de change est très intéressant.
  • Avec Azimo, il n’y a pas de frais pour les deux premiers transferts d’argent.
  • Changer ses dollars au Blue Market. Vérifier le taux sur Internet et s’adresser aux personnes qui hurlent “Cambio ! Cambio !”.
  • Refaire le plein de dollars à Iguazu côté brésilien.

Transports

  • Faire du stop
  • Négocier le prix du billet de bus au guichet
  • Pour la croisière Australis, acheter sa place à Ushuaia quelques jours avant le départ, les prix sont beaucoup moins chers.
  • Publier une annonce sur les groupes Facebook pour partager les frais d’une location de voiture.

Volontariat

  • À San Rafael, la Finca La Rosendo (petit vignoble bio artisanal)
  • À Mendoza, Horseranch El Jarillal (ranch de chevaux)
  • À Cordoba, dans les auberges de jeunesse (une super vie nocturne, une vie tranquille et pleins d’activités à faire à proximité).