Voir tous les dossiers

Avis, conseils et bons plans des voyageurs en Australie

Quelle opinion les voyageurs ont-ils de leur expérience de voyage en Australie ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce pays selon eux ?

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 14 au 16 mai 2020, auprès de 435 voyageurs ayant visité l’Australie. Nous leur avons posé de nombreuses questions sur leur ressenti de leur voyage dans ce pays. En savoir plus sur notre méthodologie

Note Globale 8,6* /10

Paysages

Sécurité

Tranquillité

Propreté

Accueil

Communication

Villes

Transports

Logements

Culture

Affluence touristique

Gastronomie

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Beauté et diversité des paysages
  • Australiens sympas et accueillants
  • Animaux (kangourous, koalas…)
  • Grands espaces
  • Sentiment de liberté
  • Plages magnifiques
  • Sécurité
  • Climats variés et agréables

Inconvénients

  • Distances très longues
  • Coût de la vie et des activités
  • Nourriture sans grand intérêt
  • Place des aborigènes dans la société
  • Mouches
  • Manque de culture
  • Beaucoup de backpackers Français
  • Mauvaise réputation des Français

Avis des voyageurs

Note donnée à l’expérience de voyage en Australie Type de voyageur Avantages Inconvénients Conseils
10 / 10 39 ans, en couple Les gens, ils sont ouverts, positifs et accueillants Beaucoup de routes accessibles uniquement en 4×4, il faut être bien équipé Avoir du temps, on sous-estime facilement le temps de trajet, le pays est immense
10 / 10 22 ans, en couple Convivialité. Peu de touriste. Grands espaces avec paysages à couper le souffle Budget. Temps de vol Profiter à fond des grands espaces et des paysages à couper le souffle, les amateurs de photo seront aux anges. Ne pas trop s’attarder dans les grandes villes.
10 / 10 29 ans, en couple Nature – Convivialité C’est très très loin Acheter la crème solaire là bas (plus au point) Vivre au rythme australien : se lever tôt pour profiter de la fraîcheur
10 / 10 23 ans, entre amis Les grands espaces et les paysages, l’aventure, le camping sauvage, les métiers manuels, les rencontres, l’atmosphère détendue Certains Australiens qui exploitent les backpackers au travail, la possibilité de faire qu’un seul WHV si l’on n’a pas fini les 88 jours en ferme Éloignez-vous des villes si vous souhaitez vivre une expérience authentique, allez plutôt sur la côte ouest qui est plus sauvage et belle (plages sable blanc à perte de vue sans personne, forêts magnifiques, etc.)
10 / 10 ans, en couple L’architecture des grosses villes comme Sydney, Melbourne et Brisbane. Nous avons croisé beaucoup d’animaux sauvages! (kangourous, wombats, oposums, émeus, etc.) Les paysages sont magnifiques Cher comparativement au dollar canadien. Longues distances, nous les avions sous-estimées dans la planification du voyage. Canberra n’est pas vraiment une ville touristique. Si vous voulez éviter le tourisme de masse, il est préférable d’y aller en mai ou en juin. La température est encore clémente, et ce, aussi bien au Sud de l’île qu’au Nord. Par contre, le soleil se couche vraiment plus tôt. Il faut faire attention lorsqu’on roule à la tombée de la nuit de risque d’écraser des kangourous ou autres animaux. Il ne faut pas sous-estimer les distances ! Nous avons fait cette erreur et nous avons dû modifier nos plans en cours de route, ce qui a eu un impact sur le budget. (Initialement, nous voulions faire le roadtrip de la Great Ocean Road à Brisbane, mais avec le soleil qui se couche plus tôt en hiver et les longues distances, nous avons dû arrêter à Sydney, prendre un avion jusque Brisbane et appeler la compagnie de location du campervan pour changer le lieu de dépôt du véhicule (avec frais bien sûr!). À Sydney, je vous conseille de participer au festival Vivid (festival de son et lumière).
10 / 10 28 ans, en couple Paysages époustouflants (dont coucher de soleil !), sécurité, état d’esprit Auncun Ne pas hésiter à parler avec les Australiens qui sont très sympas (pour la plupart, après il y a des cons partout). Vous découvrirez plein d’endroits non indiqués dans les guides de voyage (ainsi que les endroits qui ne valent pas le coup), ils vous parleront aussi des us et coutumes en Australie ce qui t’évitera de passer pour un con des fois. Ils ont donc plein de bons conseils (autre exemple : très bons en mécanique pour les voitures et ils ont toujours du matériel pour te dépanner si besoin). Si tu as de la chance, certains seront prêts à t’accueillir pendant plusieurs semaines sans te demander de loyer ! Si vous partez longtemps, achetez un véhicule, ne louez pas car très cher. De plus, la vie est chère de manière générale, alors prévoyez de travailler pour amortir les coûts !
10 / 10 25 ans, en solo Sympa, facile Cher, distances longues Prendre du temps
10 / 10 24 ans, en couple Road trip Cher, très chaud Roadtrip dans le Western Australia et Nothern Territory
10 / 10 27 ans, en famille Sympathie des gens , peu peuplé, paysages Coût de la vie Les trajets d’un endroit à un autre peuvent être très longs, prévoir assez d’essence il n’y en a pas partout
10 / 10 45 ans, en famille Infrastructures pour les voyageurs itinérants (cartes, routes, campings payants et gratuits). Espaces incroyables. Coût de la vie un peu élevé, mais moins qu’en France. Prendre le temps. Le pays est immense et c’est dommage de courir.
10 / 10 31 ans, en solo La qualité de vie, la sympathie des Australiens, un pays multiculturel (car les seuls Australiens natifs sont aborigènes), la diversité d’animaux et de paysages incroyables, le climat plutôt agréable, la possibilité de gagner de l’argent, la facilité de trouver un travail, la confiance et la sécurité d’une manière générale ! Coût de vie qui peut être élevé (et donc le coût du voyage / hébergement / activité), amendes et sanctions lourdes en cas d’infractions (un excès de vitesse peu coûter très très très cher) et les mouches (le seul véritable enfer dans le voyage dans le bush australien !) De prendre leur temps, car l’Australie c’est un pays continent et que les distances sont importantes et qu’il y a énormément de choses à faire et à voir en chemin. Ne surtout pas manquer selon moi , TOUT le Western Australia, le Northern Territory et la Tasmanie ! Ne surtout pas faire uniquement la East Coast. Ils ne prendront pas de “claque” hormis aux alentours de Cairns 😉
10 / 10 29 ans, en couple La liberté en van. Les plages magnifiques. La diversité de la faune. La gentillesse des Australiens et le mode de vie détendu. Le soleil ! Il faut du temps pour pouvoir tout faire, sinon il faut faire des choix. Location de van assez coûteuse. Pas mal de petites bêtes pas très sympas Prévoir un bon budget, car c’est quand même un pays qui coûte cher. Prévoir du temps ou de faire des choix pour éviter la frustration de ne pas pouvoir tout voir. Prévoir la période à laquelle on y va pour éviter la pluie, mais aussi bien réserver en cas de haute saison comme Noël ou le jour de l’an.
10 / 10 25 ans, en solo Le côté sauvage, les paysages et la vie agréable. Relations humaines L’immigration, très compliquée de pouvoir y vivre Allez-y, c’est juste magique, mais restez plusieurs mois, car le pays est immense et il y a plein de choses à voir.
10 / 10 25 ans, entre amis Ouverture d’esprit, les paysages, l’énergie, le style de vie Administration. Loin de tout Campervan
10 / 10 29 ans, en couple La beauté des paysages hors des villes. Le Western Australia c’est une merveille ! Un bonheur de s’y déplacer en van L’irrespect des Australiens envers les aborigènes c’est quelque chose qui m’a beaucoup étonné et choqué je ne m’y attendais pas D’aller sur la côte ouest à tout prix ! Et ne pas se contenter de rester sur la côte est, qui à mon sens n’a aucun intérêt pour un voyage en Australie car à part la grande barrière de corail dans le Queensland, tout le reste s’apparente énormément à ce qu’on peut trouver en Europe.
10 / 10 28 ans, en couple Les grands espaces. Le sentiment de liberté avec le road trip L’insécurité (ou sentiment) à Alice Springs qui est énorme ! Prenez uniquement un van et roulez droit devant, vous ne serez jamais déçu !
10 / 10 24 ans, entre amis Météo, mentalité des habitants, beauté et diversité des paysages, diversité de la population (toutes les nationalités) La grandeur et les distances du pays. La nourriture ! Foncez !
10 / 10 28 ans, en solo Facilité de se déplacer malgré les distances importantes, la bienveillance des Australiens, la propreté, les facilités près des plages/parcs (barbecue, machine de sport…), le niveau de vie, le sentiment de sécurité La nourriture, le racisme envers les aborigènes Ne pas prendre peur face à l’accent incompréhensible des Australiens de prime abord
10 / 10 26 ans, en solo L’esprit très “no worries” des Australiens. Le nombre et la taille des espaces inhabités et donc de la nature. La variété des paysages. Le climat (on peut être en été toute l’année si on veut). La facilité des infrastructures et des démarches lorsqu’on y vit, C’est très kids-friendly (dans les cafés, restaurants, etc.). La faune et la flore. La taille du pays, tout est IMMENSE et on peut vite se faire avoir par les distances. C’est assez cher si on n’y va qu’en vacances. Beaucoup d’Australiens sont assez superficiels et certains sont racistes. L’écologie n’est clairement pas leur préoccupation. Les transports en commun et ferroviaires ne sont pas toujours bien développés (il est parfois beaucoup plus rapide de prendre un bus qu’un train d’une ville à l’autre) De même, le réseau téléphonique a 10 ou 20 ans de retard sur nous et il y a beaucoup d’endroits qui ne captent pas, il faut être vigilant. Les requins et les méduses. Tout ça ne va pas m’empêcher d’y retourner dès que possible ! 😉 Si vous partez en “vacances”, prévoyez au moins 3 semaines/1 mois et ne soyez pas gourmand sur votre itinéraire, les distances sont immenses ! La vie est chère, il vaut mieux avoir un bon budget. Si vous partez en PVT, profitez ! Il y a tellement à voir… Et svp, soyez respectueux et ne contribuez pas à empirer la mauvaise réputation des Français… 🙂
10 / 10 28 ans, en couple Merveilleux pays avec des paysages très contrastés, de magnifiques parcs nationaux, les Australiens respectent leur pays (propreté) et sont des gens très gentils La vie est chère ! Allez-y ! Et vous ne voudrez jamais revenir ☺️
10 / 10 22 ans, en solo La diversité des paysages est incroyable, les animaux sont impressionnants et très différents de ce qu’on peut voir ailleurs. Les gens sont très ouverts et ont l’habitude de rencontrer des backpackers. Il y a des gens du monde entier et c’est très enrichissant. On se sent libre et il est très facile de voyager même en solo. Le coût d’un voyage en Australie demeure important et parfois il est difficile de joindre les deux bouts financièrement. Je conseille de ne pas trop prévoir les endroits où ils veulent aller, car c’est souvent en faisant des rencontres qu’on décide de partir. Je conseille de faire attention aux insectes s’ils font du camping, car même les moustiques peuvent faire des plaies douloureuses là-bas. Je conseille de bien prévoir son budget. Surtout je conseille de ne pas passer tout son temps avec des gens qui parlent la même langue (en l’occurrence le français), car être avec des étrangers favorise l’ouverture d’esprit et nous force à parler anglais.
10 / 10 30 ans, en couple Les espaces, les gens, la faune, le surf, le surf, le surf Aucun Profitez
10 / 10 20 ans, en couple La facilité pour trouver des bus / mini van / backpackers Le coût de la vie D’y passer 2 mois au moins
10 / 10 29 ans, en couple Les gens sont accueillants. Les grands espaces/.La nature. Les animaux Le coût de la vie Le faire en van !
10 / 10 25 ans, en couple Liberté, possibilité de voyager en van, rencontres avec la faune, diversité de paysages. Gentillesse des Australiens, beau temps quasiment tout le temps Le coût de la vie, les trop longues heures de vol pour s’y rendre ^^ Louer un van pour avoir plus de liberté, ne pas avoir un itinéraire trop pré-défini, et SURTOUT ne pas négliger les grandes distances pour ne pas passer son temps à faire de la route. Mieux vaut se concentrer sur une petite partie du pays (quitte à y revenir), plutôt que de tout vouloir faire d’un coup.
10 / 10 22 ans, en solo La diversité et surtout la beauté des paysages. La mentalité, l’hospitalité des gens. Le sentiment d’être en sécurité Le prix D’arriver dans une ville assez importante pour commencer. Je conseille sans hésiter Melbourne qui est incroyable, il y a énormément de choses à y faire, de paysages à y découvrir tout autour (je suis même allée au ski)
10 / 10 28 ans, en solo Pour moi les grands points positifs ont été la facilité et les aménagements pour camper à travers le pays, allant du camping 5 étoiles à la petite parcelle de terre au milieu de nulle part ! (merci les applis pour campeur ?) J’y étais en WHV, j’ai donc travaillé en Australie et j’ai rapidement trouvé un poste dans ma branche (pâtissière), aussi, trouver un logement dans Melbourne n’a pas été trop compliqué ! Je n’ai eu aucun mal également à trouver un job dans une ferme ce qui est assez important quand on veut prendre son temps pour visiter le pays ! Le seul point négatif est que la vie y est aussi chère qu’en France, mais en n’oubliant pas qu’on peut trouver du travail relativement facilement, mais peut-être faut-il avoir des bases en anglais au départ, ça aide ! Car l’accent que l’on entend dans le bush est bien différent de celui de la ville ! Ne pas hésiter à y aller en saison basse : passer l’hiver à Melbourne et les grosses chaleurs dans le centre rouge, on évite les vagues de touristes, la nature y est alors bien plus mystique. En restant prudent et bien équipé, aller dans le sens inverse des circuits touristiques c’est que du bonheur ! Prendre son temps est primordial, tout comme éviter de trop prévoir à l’avance, car si une chose est sûre en Australie, c’est que les choses se passent rarement comme prévu, c’est même encore mieux !
10 / 10 29 ans, en couple La faune sauvage, la grande barrière de corail Le soleil brûlant Faites la côte Est australienne en stop
10 / 10 26 ans, en solo Les animaux, le désert Les distances Prendre son temps et visiter l’ensemble des points d’intérêts, ils valent tous le coup ! Être bien équipé s’ils se rendent dans le désert, partir à plusieurs voitures si possible
10 / 10 28 ans, en couple Les Australiens sont très accueillants, respectueux et très ouverts d’esprit. Ça change de notre manière de penser ici en France ou nous sommes de gros “râleurs”… Les paysages sont sublimes, la faune et la flore sont très diversifiées, je ne suis restée que 3 semaines, mais c’est le voyage qui m’a le plus marqué. On se sent libre là-bas. Aucun Allez-y sans hésiter !
10 / 10 39 ans, en famille La nature, les grands espaces, les ciels infinis, l’ambiance détendue, les plages Les distances, mais c’est aussi ce qui fait le voyage! Le coût de la vie dans les grandes villes De prendre son temps. Ne pas chercher à avaler les kilomètres, car on ne peut pas tout voir. Mieux vaut en faire moins mais mieux
10 / 10 20 ans, entre amis La qualité de vie des Australiens. Le fait que ce soit très chill sans stress et surtout les paysages et la nature Les distances sont énormes et la vie coûte très cher Rester le plus longtemps possible dans ce merveilleux pays
10 / 10 27 ans, en couple La diversité des paysages, l’accueil des Australiens, la facilité de circulation/d’achat d’un véhicule Les distances, il faut prendre le temps de voyager, mais ça en vaut le coup De prendre le temps. Si la période est courte, il faut choisir des endroits et ne pas chercher à tout voir. Il ne faut pas oublier que l’Australie fait la taille de l’Europe !
10 / 10 39 ans, en famille La nature, la faune, la flore, les paysages, le climat, les gens, la nourriture Les distances, impossible de tout voir en quelques semaines. Prenez votre temps ! Entêté, malgré les lectures et divers conseils, j’ai persisté à vouloir en faire le plus possible en 3 semaines. J’ai réussi, mais la première semaine a été une énorme source de stress. Là où j’ai le plus apprécié le voyage, c’est quand je passais 3 jours au même endroit. Les distances sont très longues, il faut calculer son temps de trajet à 70km/h et max 4h de conduite par jour, avec un jour de repos tous les 2 jours, si on veut vraiment en profiter. À chaque fois que je n’ai pas suivi cette règle, je l’ai regretté.
10 / 10 39 ans, en couple La bienveillance, l’ouverture d’esprit, accueil chaleureux Aucun Faire un road trip
10 / 10 28 ans, en couple Les aménagements en général : wc publics, barbecues publics et campings pour van + diversité des paysages : plages, montagne, cascade, etc. + les fruits et légumes très bons et pas chers Les grandes distances entre chaque point Ne pas planifier beaucoup de choses, car vous ajouterez / modifierez votre programme en fonction des rencontres !
10 / 10 38 ans, en famille Facilité de voyager Les mouches C’est immense il faut au minimum un mois sur place pour faire une petite partie
10 / 10 27 ans, en solo Liberté de voyager partout, de faire des milliers de km avec la même langue, mais en voyant différentes cultures et paysages particuliers. Manque de culture et d’ouverture sur les autres pays. Énorme influence asiatique sur les grandes villes comme Melbourne. Commencer par le travail en ferme si la volonté est d’avoir une deuxième année. Planifier en gros son voyage selon les saisons ! Éviter le nord de novembre à mars, car trop chaud et le sud de mai à septembre, car gris et pluvieux. Il neige dans les Alpes entre Melbourne et Sydney ! Achat d’un véhicule si beaucoup de road trip prévu, mais problèmes à prévoir, sinon, location pour plus d’assurance. Prix à estimer. Seulement planifier les grandes lignes, mais selon les rencontres et les infos qu’on reçoit, les humeurs, les envies et les opportunités, tout change. Voir le positif même quand il y a des problèmes au milieu de nulle part et relativiser sur l’expérience extraordinaire.
10 / 10 25 ans, en couple Surf, beau temps, plein de jeunes Pas de liberté de parking en van, les Australiens un peu trop à cheval sur les règles. Rester un peu travailler sur place pour se faire au pays et ensuite voyager
10 / 10 26 ans, entre amis Super pays, plein de paysages différents, montagne, mer, désert. Pouvoir louer un van pour faire le tour du pays est super Pas de points négatifs Prendre le temps de profiter des gens sur place
10 / 10 61 ans, en couple Paysages, accueil, grands espaces sauvages, diversité, facilité Pas vraiment de point négatif, plutôt l’obligation d’être prévoyant et prudent Rester le plus longtemps possible ! Bien vérifier le climat (on est parti de Darwin début juin chaud, puis centre à Alice Springs il faisait froid la nuit, mais journées chaudes, temps idéal en juillet et août dans le Queensland, de nouveau froid au nord de Sydney à l’intérieur). Northern Territory plus sauvage et plus dépaysant que l’ouest où il y a plus de monde, mais il est vrai qu’entre le bord de mer et la chaîne de montagnes juste à l’interieur, il y a de quoi faire dans le Queensland. Ne pas chercher à couvrir trop de distance sur un temps court sinon on s’épuise, car les routes ne sont quand même des autoroutes (et tant de mieux d’ailleurs) on n’avance pas si vite. Attention dans les parkings avec le camper ou le camping-car c’est souvent étroit pour manoeuvrer. Douche solaire inutile si on loue un camper mais table et chaises indispensables. Arriver tôt dans les campings ou campgrounds, les gens s’arrêtent bien avant la nuit qui tombe vite et parfois il n’y a plus de place, ce qui peut poser problème dans les secteurs comme le centre où il y a très peu d’endroits pour s’arrêter.
10 / 10 23 ans, entre amis Climat, paysages, faune, flore, sécurité, propreté, équipements urbains (BBQ publics…), grands espaces Prix Éviter les grosses plages touristiques sans intérêt type Golden Sands et préférer la cote ouest pour la plongée (Ningalo reef) et donc éviter Cairns et les grosses croisières sur la grande barrière de corail. Tout le reste est exceptionnel
10 / 10 21 ans, entre amis Cadre de vie, style de vie, richesse du pays, richesse des paysages Prix élevés pour tout Foncez !
10 / 10 65 ans, en solo Les milieux naturels. Population très agréable. Sécurité Relativement cher Faire les Blue Mointains en randonnée et de même en Tasmanie
10 / 10 20 ans, en solo Il est facile de rencontrer des gens, beaucoup de personnes venant du monde entier, il fait beau, l’atmosphère est agréable, les gens sont très gentils. Sans y vivre, on peut trouver la vie chère, les distances peuvent être très longues. Mais je ne trouve même pas cela très gênant Enjoy et prendre le temps ! Je recommande la Tasmanie pour la beauté et Fraser Island pour l’expérience
10 / 10 67 ans, en couple Accueil, espaces, grandiose Serpents, incendies Consacrer du temps, notamment à l’ouest moins fréquenté. Se méfier des distances, de la chaleur. Apprécier les populations
10 / 10 55 ans, en couple Beaucoup de découvertes différentes entre le centre rouge la barrière de corail et Fraser (par ex.) Tellement grand que les temps de trajet sont longs ou en avion coûteux et depuis la France trop long et trop d’impact en émissions de CO2 Prendre du temps !
10 / 10 30 ans, en solo Mentalité de liberté. On fait ce qu’on veut, c’est un autre monde Tout le monde n’est que de passages… personne n’y reste, triste à chaque fois Amuse-toi. Ne cherche pas à avoir toutes les réponses ça spoile
10 / 10 25 ans, en solo Parfait pour le road trip. Facilite de trouver un travail. Salaire. La mentalité des Australiens Très grand pays Enjoy et prévoir de l’argent mate
10 / 10 25 ans, en solo Les gens, le pays est sublime, les plages splendides, le désert magnifique Très très cher Attention, le pays est très grand et très cher : prévoyez suffisamment de temps et de budget pour ne pas passer à côté de votre voyage !
10 / 10 21 ans, entre amis Pays avec des habitants accueillants, paysages variés et magnifiques. Expérience en van incroyable, facile de se déplacer Trop d’insectes 🙂 non et sinon très loin de la France donc difficile d’envisager une vie loin de la famille. Se laisser porter, essayer de ne pas aller uniquement dans les lieux connus, s’arrêter dans des petites villes, nous on a eu la chance de voir un festival de rodéo dans une petite ville entre Brisbane et Sydney. Et surtout respecter la nature et les lois, là-bas, ils ne rigolent pas.
10 / 10 55 ans, en couple L’égalité des droits Aucun si ce n’est la conduite à droite : pas habitué ! Avoir du fric
10 / 10 22 ans, en solo Mode de vie chill/zen. Les gens sont gentils, bienveillants, ouverts d’esprit. Trop de distances à parcourir pour aller d’un endroit à l’autre, le coût de la vie Partez avec un minimum d’argent pour ne pas galérer sur place. Sauf si vous allez en Australie pour les farmwork ou autre.
10 / 10 45 ans, en couple Nature Un peu triste Lisez attentivement les informations avant de partir
10 / 10 20 ans, entre amis Soleil. Proximité des grandes villes avec l’océan Vie assez chère Prenez-en plein les yeux
10 / 10 40 ans, en couple La beauté, les grands espaces, les animaux et l’accueil des Australiens Aucun sincèrement De prendre un minimum de 4 jours sur chaque ville en moyenne
10 / 10 21 ans, entre amis Facilité de déplacement, facilité de rencontrer des gens, diversité des paysages et lieux à visiter Vie chère, beaucoup de touristes Préparer son voyage et son itinéraire en amont. Prendre en compte les distances qui sont bien grandes. Avoir des économies, car vie chère. Et profitez de chaque moment !
9 / 10 27 ans, en couple La nature, la façon de vivre, les infrastructures, leur indépendance, les gens À part les distances entre les villes, je n’en ai pas trouvé Prendre pas mal de vacances pour pouvoir profiter
9 / 10 30 ans, en solo Voyager sans risque tout le temps Activités et coût de la vie élevé Enjoy & keep cool 🙂
9 / 10 40 ans, en solo Facilité pour voyager, les gens sont très friendly toujours prêts à vous aider, les espaces, diversités des paysages, climats Attention au soleil, et aux petites et grosses bêtes ! Un peu moins cool Ne pas prévoir à l’avance se laisser porter par les rencontres !
9 / 10 35 ans, entre amis Ambiance positive. Dépaysement dans un pays developpé. Envie de vivre à Sydney. Auncune mention négative Hydratez-vous bien a Uluru pour éviter de vous évanouir.
9 / 10 32 ans, en solo Grand pays donc pas mal d’endroits tranquilles. Pas mal de wildlife aussi. De superbes plages Beaucoup de distance sans rien voir parfois. Pas beaucoup de variation de paysages pendant plusieurs jours (même si c’est très beau). Ne pas sous-estimer le budget, prendre un 4×4, car beaucoup de gravel road, aller dans le Western Australia
9 / 10 39 ans, en famille La nature Le côté “très aménagé” partout. Pour les familles c’est appréciable ! Le climat C’est cher. L’accent australien est vraiment difficile à comprendre. Prévoyez du temps, mais évitez d’être tout le temps sur la route et concentrez vos visites sur une région en particulier. Pour avoir fait les deux, on a préféré la vadrouille en camping-car dans le Sud-Ouest que la découverte de Sydney pendant 10 jours, moins dépaysante.
9 / 10 28 ans, en couple Le soleil, l’amabilité des Australiens, la facilité de voyager, de se déplacer, les barbecues à disposition partout, les toilettes gratuites et propres à disposition partout, la mode de vie, les animaux sauvages faciles à observer, les superbes plages C’est un pays assez cher (activités, nourritures, hébergements, vols). En fonction de la durée du séjour, ne pas hésiter à se déplacer en avion, car tout ne vaut pas la peine d’être vu et les distances sont impressionnantes entre les différents points d’intérêts.
9 / 10 29 ans, entre amis No worries mate. Accueil, météo, grands espaces, paysage, faune, flore Cher Prendre le temps ! En un an je n’ai pas pu tout faire, alors imaginez
9 / 10 42 ans, en famille Facile. Les gens sont avenants, aidants Cher Faire une sortie en bateau pour approcher les baleines à Hervey Bay : extraordinaire ! Ne pas manquer le Centre rouge
9 / 10 30 ans, en couple Paysages fabuleux. Ouverture d’esprit de la population Coût de la vie. Très peu de conscience écologique Son budget serré, devoir faire des choix
9 / 10 22 ans, en solo Diversité (activités, gens, lieux…), paysages, nature préservée, climat, qualité des infrastructures (transports…), il y fait bon vivre ! Coût de la vie, distances à parcourir (entre deux villes par exemple) Rester plusieurs jours dans chaque endroit, ne pas se déplacer tout le temps pour profiter davantage de chaque lieu, utiliser les trajets de nuit pour faire de longs parcours pour économiser les nuits d’hôtel, dormir en auberge de jeunesse et se méfier des offres d’emploi qui sont parfois d’ordre sexuel sans le mentionner clairement
9 / 10 28 ans, en couple On y poserait bien ses valises ! La culture, les animaux en liberté, les plages Distances, relative agressivité des aborigènes Passez le PADI à Cairns ! Plutôt être sous l’eau lors des fortes pluies !
9 / 10 28 ans, en solo Pays très safe, facile à explorer pour un premier voyage (si on a les sous). Paysages et climats très variés. Il est possible d’y gagner de l’argent rapidement (mais pas si facile que ça à trouver). Beaucoup d’autres backpackers/pvtistes (des très jeunes aux dernières limites du PVT). En backpacking on rencontre assez peu les Australiens. Tout est très cher. Peu de culture, pour ceux qui aiment surtout les vieilles pierres. Culture occidentale peu dépaysante. Avoir du temps et de l’argent
9 / 10 25 ans, en couple Liberté, grandeur, accueil des Australiens, diversité de paysages sur ce pays-continent, peu de monde dans l’Ouest Français irrespectueux, nourriture, traitement des aborigènes, Have fun Mate !
9 / 10 26 ans, en solo Grande liberté de voyage, possibilités de campement illimitées, facilité, sécurité, accueil des Australiens Gastronomie Aller camper, sortir des sentiers battus et se perdre dans le bush
9 / 10 28 ans, en couple Les nombreux camping et possibilité de randonnées / la plongée +++ Il faut beaucoup de temps, car les distances sont grandes Respecter l’environnement, les mers, les plages… Être poli, car les Français ont mauvaise réputation. Il faut qu’on la rattrape et ne pas leur donner raison.
9 / 10 27 ans, en couple Diversité des paysages Immensité du pays et les déplacements Prenez votre temps !
9 / 10 54 ans, en couple Climat, propreté, qualité de vie, mode de vie, paysages, image de Sydney en tant que destination idéale (c’était un rêve de jeunesse), douceur de vivre à Melbourne Je n’en ai pas relevé, peut-être l’éloignement (durée du voyage, prix) et la grande superficie et diversité du pays, nécessitant de faire des choix de destinations. Lonely Planet et Guide du Routard, c’est très bien documenté.
9 / 10 51 ans, en solo Les paysages, la diversité, les rencontres avec de vrais aborigènes l’écologie pas toujours respectée Passer à Sydney. Éviter les pièges à touristes comme les “dîners avec aborigènes”. Ce n’est pas là que vous rencontrerez leur culture.
9 / 10 22 ans, en solo La mentalité des gens, accueillants, les grands espaces naturels, trouver un travail rapidement, la diversité des paysages, la diversité de la faune et de la flore, sentiment de liberté La bonne nourriture est assez chère, le loyer est très cher surtout en ville, les mouches dans le bush sont vraiment insupportables, les véhicules vendus dans un mauvais état Prenez le temps de visiter là où vous allez, quitte à ne pas faire le tour de l’Australie, donc prévoyez la région qui vous plaît le plus (J’aurais aimé faire le Nord plutôt que le Sud finalement par exemple), car ce pays est immense.
9 / 10 35 ans, en famille La sécurité, le respect, la richesse des animaux, la chaleur La chaleur dans le désert, les incendies Une bonne crème solaire surtout pour les enfants !
9 / 10 27 ans, en solo La diversité de paysages, la mentalité des Australiens La considération du peuple aborigène Rencontrer le plus de personnes possible, échanger !
9 / 10 41 ans, en solo Les campings gratuits La nourriture 🙂 Visiter la Tasmanie, mon coup de coeur
9 / 10 30 ans, en couple Les grands espaces, la facilité de déplacement en camper (camping sauvage), la diversité des paysages et activités possibles Le coût de la vie Prendre le temps, car les distances sont énormes ! Ne pas trop planifier à l’avance, laisser place aux surprises
9 / 10 26 ans, entre amis La diversité des paysages, la météo, les plages, les parcs nationaux. Le coût de la vie assez élevé et la façon dont sont traités les aborigènes. Foncez, ça en vaut vraiment la peine ! Magnifique pays ! Partez minimum 2 semaines !
9 / 10 38 ans, en solo Camping pas cher Le coût de la vie, les bestioles Voyager en campervan est de loin la meilleure alternative. Attention aux serpents
9 / 10 37 ans, en famille Un pays ouvert sur l’extérieur. Australiens très sympas. Paysages de dingue Le covid en fin de séjour, mais pas lié à l’Australie, qui nous a empêché de découvrir Sydney Allez sur la côte ouest, sauvage, peu de monde et des paysages à tomber
9 / 10 32 ans, en solo Accueil extrêmement chaleureux des locaux. Très grande variété de climats, paysages, faune et flore. Très facile de voyager, seul ou en groupe, de se repérer, trouver un logement, à manger, faire l’essence. Très bien équipé en infrastructures, douches, wc et bbq gratuits. On mange bien. État d’esprit très chill Le pays est immense, en 3 mois j’ai vu beaucoup, mais j’ai dû être sur la route tout le temps, donc peu de pauses, fatiguant. Le coût de la vie est élevé par rapport à d’autres continents, mais sans regret ? Regarder les différents climats pour savoir par où commencer en fonction de la saison. Faire la côte ouest, plus sauvage et authentique. Se mélanger avec les locaux. Ne pas toujours se tenir au plan initial, c’est comme ça qu’arrivent les plus belles rencontres ☺
9 / 10 23 ans, en couple Paysages grandioses, tranquillité (grands espaces), sympathie de la population (entraide), animaux endémiques (kangourous, koalas, oiseaux), Le prix de certaines activités Ne pas hésiter à demander de l’aide (Australien=serviable), emmener un bon appareil photo, acheter /louer un van pour l’expérience road trip
9 / 10 19 ans, entre amis La liberté de voyager et camper, d’avoir de magnifiques paysages sans débourser d’argent outre les frais d’essence, les Australiens sont super gentils, aidants et c’est un pays où on se sent en sécurité Les aborigènes m’ont beaucoup marqué, j’ai eu quelques frayeurs N’oubliez pas des jerrycans d’essence très utiles, tomber en panne dans Karijini c’est très difficile
9 / 10 32 ans, en couple L’accueil des locaux, les paysages, la faune, la facilité de se déplacer et de vivre en van. Les araignées et tous les animaux dangereux ! Foncez ! Pays incroyable, des locaux extrêmement accueillants et bienveillants. Une faune, de dingue. Des paysages à couper le souffle. Par contre, restez à tout prix respectueux. Les Français ont une très mauvaise réputation et on en a fait les frais, malheureusement.
9 / 10 20 ans, en solo Le climat, la facilité pour faire des road trips, le freecamp, la confiance entre Australiens Les clichés des Français : “les Français sont des voleurs” Foncez !
9 / 10 48 ans, en famille Les paysages, pays kids friendly, la vie outdoor, les routes… Les distances. Peu de relations avec les Australiens. La Culture aborigène inexistante Allez-y !
9 / 10 53 ans, entre amis Accueil, propreté en ville et extérieur les Australiens et les natifs. Le respect des gens et des biens a disposition. Le taux de change. Les distances du Nord au Sud et le désert. Sortez des sentiers battus si votre véhicule le permet et restez prudent, car la nature est dangereuse.
9 / 10 23 ans, en solo La faune et la flore, le dépaysement, l’apaisement (la vie est belle), la sensation de grandeur/liberté Les Français, sensation de passer son temps à chercher du boulot, certains tafs mal payés (particulièrement à l’est) Fuyez les Français, sortez des sentiers battus et des lieux trop fréquentés
9 / 10 29 ans, en solo Ambiance cool, l’océan, la chaleur, les paysages faune et flore incroyable… Les insectes et les serpents, le prix assez élevé, les backpackers sont assez jeunes (moyenne 19 ans) Méfiez-vous du soleil, des bestioles et profitez à fond de l’ambiance jeune débridée et très ouverte des auberges de jeunesse. Même à 29 ans je me suis fait des amis du monde entier de 10 ans de moins.
9 / 10 29 ans, en couple La population est très sympathique, chaleureuse. Beaucoup de soleil. Dépaysant Les mouches. Les maisons sont en carton et ne sont pas isolées. Beaucoup trop de pollution et aucun système de tri des déchets On est tellement déçus d’être rentrés, profitez bien !
9 / 10 30 ans, en couple Peu de monde, grands espaces, la beauté des paysages, des fonds marins, beaucoup d’animaux, le bivouac autorisé presque n’importe où Les mouches ! C’est grand, les distances sont longues en voiture. Profiter du camping sauvage et du combo tente (pour la tente si possible aérée et autoportante, car le sol est dur et chaud !) + voiture pour diminuer le coût du voyage. Ne pas oublier la côte ouest qui est sublime et bien diversifiée en termes de paysages (même si c’est pas très objectif, car on n’a fait que ça !). Nager avec les baleines a été une expérience inoubliable, si vous aimez le snorkeling prenez vos palmes, masque et tuba. Attention aux frais d’abandon du véhicule si pas de circuit en boucle (pour nous 1000 € de frais d’abandon contre 500 € de location de voiture).
9 / 10 41 ans, en couple Paysages, accueil Les mouches à Uluru Apprenez à parler anglais !
9 / 10 64 ans, en couple Grands espaces nature Les mouches et moustiques Un chapeau avec une moustiquaire pour les mouches. Privilégier la Tasmanie. La faire en campervan.
9 / 10 26 ans, en couple La nature variée et magnifique, les aménagements pour pouvoir faire un road trip, la sécurité, la propreté, le respect et la gentillesse des gens rencontrés Les prix Gooooooo !
9 / 10 29 ans, en solo Les paysages tellement variés d’une région à l’autre. La faune et la flore totalement exotique. La façon de vivre et l’accueil des gens Les prix. Le fait d’avoir une image de backpacker qui colle à la peau. L’exploitation de certains étrangers Avoir des bases solides en anglais est un atout majeur et être ouvert d’esprit
9 / 10 32 ans, en couple Grande liberté de déplacement, campervan en location pas trop cher, espaces vraiment sauvages, facilité pour trouver des emplacements gratuits ou dormir, population très accueillante, beau temps Les températures peuvent être élevées, les distances et temps de trajets peuvent paraître longs, les campings sont assez chers et certaines villes sont absolument contre les freecamps malheureusement. D’aller sur la cote ouest s’ils aiment la nature. De se préparer aux mouches :p
9 / 10 30 ans, entre amis Nature incroyable et variée, parcs nationaux très bien aménagés et faciles d’accès, faune abondante, paysages uniques Manque de culture et gastronomie, un peu cher. Visiter les parcs nationaux hors des sentiers battus et ne pas manquer le centre et la Tasmanie.
9 / 10 22 ans, en solo Ouverture d’esprit des gens, paysages très variés Niveau de vie assez élevé (budget conséquent pour un voyage), pays très grand Foncez faire un pvt !
9 / 10 39 ans, en famille Pays facile, les gens sont adorables. La diversité de la faune, unique. Pays occidental, pas de choc des cultures Accepter de ne faire qu’une toute petite partie de l’Australie pour limiter les distances et prendre son temps. 4 jours à Sydney, 18 semaines en Tasmanie, 4 jours à Melbourne et 6 jours sur la Great Ocean Road, c’était parfait et 2h de conduite par jour au maximum !
9 / 10 26 ans, en solo Faune et flore super riches, accueil chaleureux des locaux, variété des paysages, liberté Pays très étendu donc beaucoup de kilomètres à parcourir entre chaque destination, assez cher Avoir son propre véhicule, car cela donne plus de liberté
9 / 10 21 ans, entre amis Paysages. Population Pays très vaste et étendu Prévoir du temps et prendre son temps, car c’est un pays immense et il vaut la peine qu’on s’y attarde
9 / 10 25 ans, entre amis Camping-car, soleil, gentillesse, animaux Prix Aller aux Witesundays
9 / 10 27 ans, en couple Paysages, locaux accueillants, coût de la vie. Racisme socialement accepté. Backpackers souvent exploités Le Western Australia est à privilégier si vous voulez de grands espaces, des paysages magnifiques et moins de touristes.
9 / 10 41 ans, en famille Super en famille, la faune, la flore, ambiance cool avec les Ozzies, le soleil, le surf Un peu déçu en camping-car de devoir aller dormir dans des campings dans les endroits surf (Gold Coast, Byron Bay, Noosa), free camp uniquement en nature et à environ 45 minutes / 1h de route de la cote. Prévoir un max de temps, car c’est … grand 😉
8 / 10 25 ans, entre amis Une faune et une flore incroyables. Des paysages très différents splendides. Des grandes villes dignes d’intérêt. Un état d’esprit plus libre et parfois hippie. Des gens “zen” et accueillants. Les très longues distances et la difficulté de se déplacer sans achat de véhicule. Le coût de la vie. Le tas de bestioles mortelles. Les mouches. Si vous le pouvez, restez plusieurs mois en Australie, car le pays est tellement immense qu’il faut prendre le temps de le découvrir et surtout de s’imprégner du style de vie.
8 / 10 27 ans, en couple Paysages très variés (forêts, mers, déserts, etc.) et incroyables. Beaucoup d’animaux sauvages très différents de ce que nous connaissons. Beaucoup de rencontres avec d’autres backpackers Très longues distances, peu d’effort de certains Australiens pour se faire comprendre, place laissée aux aborigènes Bien s’organiser pour l’itinéraire et les distances : on passe vite 10h entre deux destinations si on ne s’est pas bien organisé. Faire attention en période touristique dans les coins réputés, les campings sont rapidement hors de prix (jusqu’à 70$ la nuit pour poser un van, sans électricité). Se préparer, dès qu’on s’éloigne des villes, à des invasions de mouches et à une chaleur extrême. Prendre son temps pour voir les animaux dans leur état naturel, c’est tellement plus chouette !
8 / 10 30 ans, en couple Installations publiques (wc, douches, BBQ…), facilité de voyager en van, belles plages Prix des grandes villes. Distances Dans le cas d’un road trip, bien faire attention aux escales dans les grandes villes qui font rapidement monter le budget. Planifier l’itinéraire un peu en avance à cause des distances.
8 / 10 27 ans, en solo Diversité des paysages, sympathie des gens, freecamp, climats divers donc possibilité d’y aller toute l’année Beaucoup de route, longues distances (Western Australia) Prenez votre temps et n’essayez pas de tout voir. Les endroits moins connus sont moins chers 😉 1 mois de road trip sur la côte Ouest m’a coûté 900 € (inclus nager avec baleines)
8 / 10 31 ans, en solo La diversité des landscapes, la différence entre les personnes aux quatre coins du pays… Certains comportements des Australians. De ne pas avoir de plan ! Où juste les grandes lignes pour pouvoir avoir du temps d’être un peu détourné par des coins sympas ! Ne pas avoir peur de sortir des sentiers battus ! Sortir des a priori concernant les animaux et autres (j’en ai beaucoup aussi…) et surtout penser aux mouches qui sont partout !
8 / 10 25 ans, entre amis National Parks, culture aborigène Cher Sortez des sentiers touristiques
8 / 10 28 ans, en solo Démarches faciles (visa, ouverture de compte bancaire, achat/vente de véhicule, jobs), diversité des paysages, météo ! Coût de la vie élevé, les distances à parcourir entre chaque ville / point d’intérêt, trop de Français ! Ouvrez les yeux, profitez, prenez le temps de sortir des sentiers battus, ne restez pas dans les grandes villes, enfoncez-vous dans le pays, il y a tellement de lieux magnifiques. L’Australie ce n’est pas juste Sydney ! Road trip : préparez vos itinéraires, téléchargez les applis de voyages (campermates, etc.). Mettez de l’argent de côté, les dépenses vont vite et les imprévus coûtent souvent très cher !
8 / 10 39 ans, en famille Villes, nature, animaux, plages, gentillesse Distances Avoir du temps
8 / 10 30 ans, en couple Superbes paysages, dépaysant, faune sauvage, villes (Sydney et Melbourne) Distances. Coût Louer un campervan
8 / 10 18 ans, en solo Dépaysement Grands consommateurs Allez-y en fermant les yeux
8 / 10 23 ans, en solo Le working holiday visa, la possibilité de camper un peu n’importe où, la générosité de la population, la beauté des grands espaces naturels Je n’en garde que de bons souvenirs Louez un van pour voyager dans toute l’Australie !
8 / 10 33 ans, en solo L’accueil, la beauté des paysages, pays habitué aux backpackers Je n’en vois pas beaucoup Ne pas hésiter, il faut absolument y aller, même quelques semaines seulement
8 / 10 52 ans, en couple Les grands espaces et la beauté des paysages L’absence des aborigènes dans la vie de la société et de les voir désoeuvrés avec chips et coca au bord des rues à l’arrivée à Alice Springs Rester plus longtemps pour pouvoir découvrir plus de ce grand territoire
8 / 10 35 ans, en famille L’été pendant l’hiver européen. Les parcs, les aires de pique-nique avec plaques de barbecue en accès libres. Les bas tarifs des locations de voiture, des paysages / plages merveilleux, la diversité des paysages, les animaux (kangourous, koalas, wallabies…) la qualité de vie, la sécurité, la langue anglaise, la bienveillance de la population, la propreté, les pistes cyclables… La conduite (volant à droite) ? Prévoir minimum 3 semaines sur place
8 / 10 34 ans, en solo L’état d’esprit des Australiens La nourriture Les Européens sont assez privilégiés pour les visas donc ne pas se fier aux exigences, du moment que tu paies tu as un visa ! Pour la langue, les Australiens ont l’habitude des non-anglophones ! Pays très facile !
8 / 10 29 ans, en solo Relax. Les Australiens sont toujours prêts à t’aider. La nourriture n’est pas terrible. Les distances Prévoir un bon budget
8 / 10 29 ans, en solo Les grands espaces, le red centre mythique, la faune : koalas, kangourous La taille du pays : il faut énormément de temps pour se déplacer d’un endroit à un autre. Un peu cher Prévoir du temps, car le pays est immense
8 / 10 23 ans, en couple Il y a tous les paysages Le coût de la vie est élevé Louer une voiture, faire toute la côte et prendre son temps
8 / 10 36 ans, en couple L’espace, la grandeur du pays, l’ouverture d’esprit des Australiens et la grande variété des paysages Le coût de la vie et des activités Avoir un bon budget, car sinon pas mal de frustration en perspective
8 / 10 42 ans, en famille Nature, grands espaces, propreté Le coût de la vie très élevé. Prendre son temps, prévoir plusieurs semaines sinon plusieurs mois. Sortir des villes et aller dans le bush c’est de cette façon qu’on “vit” l’Australie.
8 / 10 36 ans, en couple Les paysages, l’accueil chaleureux des Australiens, leurs installations pour les campings Le coût du voyage et de la vie sur place Soyez curieux, tellement de choses à voir. Partagez un maximum de temps avec la population locale.
8 / 10 23 ans, entre amis La nature Le manque d’histoire du pays, la culture et l’intégration des aborigènes Rencontrer les locaux
8 / 10 60 ans, en solo En pleine période des feux, j’ai aimé la solidarité des Australiens, la nature et la Tasmanie qui était épargnée Le pays souffre de la sécheresse et on continue à couper les forêts L’accueil est formidable et les paysages sont grandioses. J’ai beaucoup aimé ce pays dont je n’ai vu que 30 %.
8 / 10 29 ans, en couple Trouver un emploi sans diplôme. L’accueil australien. Les paysages Le racisme des Australiens Ne pas stresser il y a toujours une solution
8 / 10 33 ans, en solo Le contraste ville/nature, pays très civilisé, immense, la nature toujours présente en ville Le racisme des Australiens un peu trop portés sur l’alcool dans les auberges de jeunesse Y aller en solo, c’est très facile. Le bus, c’est bien surtout sur la côte est mais on est limités aux spots très touristiques
8 / 10 24 ans, en couple Diversité des paysages. Aisance à se garer gratuitement dans le désert et trouver des endroits peu fréquentés. Le traitement des aborigènes. Parler un minimum l’anglais, les Australiens en ont marre de tomber sur des Français qui ne comprennent rien (on a un peu subit ça, l’accueil n’était pas très chaleureux) et on en est désolés !
8 / 10 38 ans, en famille Tout y est facile. Les activités touristiques sont très chères ! Louer un van ! Et s’éloigner des sentiers battus. Dans l’Ouest prendre un 4×4
8 / 10 24 ans, en solo Les paysages, les grands espaces et les aménagements au milieu de nulle part (rest areas, bbq partout). Les parcs nationaux sont très bien aménagés aussi, surtout comparés aux parcs français. Les Australiens en général. Beaucoup de peine à bien m’entendre avec eux globalement. La chasse aux backpackers en van (mentions spéciales à Coral Bay et Darwin). Impossible de se poser pour passer la nuit sans se faire appréhender par la police ou les Rangers. Amendes quasi systématiques sur Darwin alors qu’on est là pour faire les tafs saisonniers que les Aussies ne veulent pas faire… La côte Ouest et la Tasmanie sont à faire en priorités (bon c’est pas à côté, c’est con).
8 / 10 24 ans, en solo Life style et globalement la météo (excepté Melbourne et le Sud). Les road trips (et voitures pas chères). Les rencontres. Les plages et couchers de soleil. La faune et la flore. La possibilité de gagner pas mal d’argent et un meilleur pouvoir d’achat qu’en France (par contre, l’argent part très rapidement si pas de job). Pour moi, il est indispensable de venir avec assez d’argent pour tenir minimum du minimum 1 mois et une bonne assurance voyage. Et pour finir, Bali est tout proche et pas cher depuis l’Australie. ? Les Australiens* ?, mais pas autant que les mouches ? et la perte de cheveux et la poussée de boutons à cause des pesticides ! Également, attention au soleil qui cogne très fort à cause du trou dans la couche d’ozone. (*Pour les Australiens, c’est une demi-blague : ils sont très gentils, mais si l’on visite le pays pour la culture australienne (non indigène), on risque d’être déçu : bière, barbecue et footy). Ils sont également très racistes, du coup il vaut mieux être préparé, notamment pour les personnes typées. Heureusement ils ne sont pas tous comme cela, il y a tout de même de belles rencontres. ? Indispensable : venez avec bon budget et une bonne assurance (pour ma part Chapka), puis laissez-vous guider par la magie des paysages australiens ?
8 / 10 30 ans, en couple La nature et tout ce qui est mis en place pour en profiter Les camions, trop dangereux sur les routes Louer un van pour se déplacer comme on veut et c’est une économie au final, faire sa bouffe. Et surtout y’a tellement d’endroits où l’on peut camper avec des vues magiques. Tout est fait pour le campeur ou le pêcheur.
8 / 10 43 ans, en famille C’est diversifié, les gens sont très gentils et la faune est hallucinante ! Les campings restent relativement chers. Enjoy !
8 / 10 29 ans, en couple Facile de voyager. Des gens accueillants. Du boulot partout. Les distances interminables. Les points de tourismes sans intérêts Visiter la côte est en voiture / stop / bus et aller sur la côte ouest en avion puis relouer une voiture là-bas. Passer d’une côte à l’autre est trop contraignant, coûteux et long, ennuyeux
8 / 10 68 ans, en couple Uluru et Kakadu, la Gold Coast, la Tasmanie, les campings sont bien équipés, les gens sont cool. Les distances routières, difficultés de trouver des campings libres, les campings pour camping-car ferment tôt, presque impossible sans réservation à la dernière minute, Parler chinois et prendre l’avion d’un point à un autre, route très longue et souvent monotone
8 / 10 25 ans, en solo Des paysages grandioses très variés, beaucoup d’espèces endémiques incroyables Les distances, le manque de choses culturelles Sortez des sentiers battus, respectez la nature
8 / 10 22 ans, en couple C’est très grand avec des ambiances vraiment différentes selon les endroits donc il y en a pour tous les goûts Les feux, les animaux (parfois) Prenez du temps, prévoyez du temps, c’est vraiment très très grand. Et si vous hésitez à louer un van, faites-le ! C’est la meilleure idée qu’on ait jamais eue !
8 / 10 60 ans, en couple Cool, vaste, c’est possible, optimiste Les incendies, la surexploitation du charbon, un certain double-jeu avec la population aborigène Du temps beaucoup de temps, du fric, décomplexé (ce qui est impossible en France peut être possible là-bas). Faire preuve de curiosité
8 / 10 23 ans, en couple Nature et paysages de tous types à travers ce pays continent Les longues distances Aller en Western Australie pour découvrir l’Ouest australien et le vrai bush… Pas que la Gold Coast
8 / 10 30 ans, en couple L’amabilité des gens et la propreté des plages ainsi que des campings Locations de camping-car beaucoup trop élevées Éviter la haute saison. Départ en mars/avril pour un road trip en toute tranquillité et sans devoir réserver les campings à l’avance.
8 / 10 23 ans, en solo Les aménagements publics : barbecues, tables pique-nique abritées, douches et WC publics, nombreux campsites. Paysages. Nourriture cosmopolite Mentalité “américaine” Osez sortir des grosses villes et lieux d’affluences, la côte Ouest pour la tranquillité et les paysages, la côte Est est bondée et très touristique ! La Tasmanie est le plus bel endroit que j’ai visité en Australie.
8 / 10 28 ans, en solo Des personnes très sympathiques qui nous font confiance rapidement et qui sont prêtes à nous aider dans toutes les situations (changement de pneu crevé en pleine nuit grâce à un inconnu, etc.) Obésité des gens, malbouffe fréquente, même dans la nourriture “healthy”. (Légumes et viandes chers, manger healthy est cher.). Il y a beaucoup de beaufs, déchets dans la nature… Il y a énormément de backpackers français dont beaucoup parlent très mal anglais et ont une mauvaise réputation, nous mettant tous dans la même case de “frenchies voleurs non bilingue”. Prévoyez assez d’argent pour ne pas stresser et bien pouvoir profiter, être large niveau budget. Pareil pour l’assurance. Éviter de trop traîner avec des Français si vous voulez pratiquer votre anglais. Rejoindre le groupe “Les Branleurs en Australie” sur Facebook pour plein de belles histoires et conseils 😉
8 / 10 28 ans, en solo La nature, les couchers de soleil, les Australiens, la van life Pas d’identité culinaire, activités chères Le pays est grand, choisir une ou deux régions et les faire à fond quitte à revenir une autre fois. Faire absolument le centre rouge
8 / 10 28 ans, en couple Énormément de choses sont faites pour les touristes Pays un peu cher Si vous avez peu de temps, contentez-vous d’une région, les distances sont énormes
8 / 10 62 ans, en solo Faune et flore. Beaux paysages. Gens plutôt sympas. Bons vins à prix intéressants. Bonnes routes. Mer (côte ouest) riche en poissons tropicaux. Nombreux supermarchés. Prix élevés du carburant, des campings et de l’alimentation. Se “faire” l’oreille bien avant le départ au terrible accent en regardant des films australiens.
8 / 10 23 ans, en couple Grandeur du pays, facile d’acheter un camper et voyager, facile de trouver un boulot bien payé, pays d’immigrés donc moins de racisme Surconsommation, peu de reliefs montagneux Tout dépend du type de voyage, pour un working holliday et des jeunes c’est super et c’est facile de financer son voyage sur place et d’apprendre l’anglais. Pour des voyages courts et en famille, cela demande bien plus de préparation et de ressources financières, enfin ce n’est que mon avis.
8 / 10 32 ans, entre amis Faune, paysage Transports peu pratiques. Isolement de certains lieux. Racisme envers les aborigènes Faire des choix car pays trop grand. Aller à la rencontre des Australiens
8 / 10 20 ans, en solo La population chaleureuse et cool, le climat, les plages paradisiaques, les animaux Trop de backpackers, les distances Prévoyez beaucoup de temps, ce pays immense est magnifique
7 / 10 29 ans, en couple Contrastes de couleurs, cadre de vie, animaux endémiques Beaucoup de voyageurs très jeunes (pas le même esprit que les tourdumondistes), baignade dangereuse sans combinaison, coût de la vie Aller dans l’Ouest où il y a moins de monde
7 / 10 25 ans, en couple Les grands espaces, les espaces aménagés, la diversité des régions, le travail… Franchement, on avait trouvé un sponsorship pour y rester 5 ans de plus. Certaines mentalités australiennes extrémistes Prendre leur temps de visiter ce grand pays, sortir des sentiers, aller croiser des aborigènes et partager des moments avec leur communauté. Acheter un 4×4 pour explorer en plus en détail les coins très très reculés.
7 / 10 44 ans, en solo Paysage, possibilité de road-trip Conduite à gauche Chercher d’abord des relocations gratuites sur transfercar.com
7 / 10 29 ans, en solo Nombreux climats différents, la population très accueillante et agréable Coût de la vie qui est assez élevé Prévoir un gros budget
7 / 10 22 ans, en couple Grands espaces, climat différent à chaque endroit. Différentes “registrations” pour la vente de voiture, les differentes politiques entre les états, les prix plus élevés Prévoir des pulls pour l’hiver et un peu plus de budget on ne sait jamais ce qui peut arriver.
7 / 10 26 ans, entre amis Beaucoup de paysages différents, beaucoup de possibilités d’activités Grandes distances. Prix parfois très élevés Prévoir un bon budget pour ne pas avoir à se priver d’activités sur place. Faire attention aux activités attrape touristes. Se donner du temps et avoir un programme souple. Voyager avec son propre véhicule pour pouvoir découvrir des endroits moins touristiques
7 / 10 29 ans, en famille La mentalité, l’ouverture d’esprit, les paysages, les animaux. Grandes distances entre chaque ville. Budget élevé. Bien calculer son itinéraire avant de décider de partir quelque part. Privilégier la cuisine maison au lieu du diner-out pour les petites bourses.
7 / 10 35 ans, entre amis Australie dans le cadre d’un tour du monde : donc pays occidentalisé. Ça fait du bien. Pays très cool. Facile de se déplacer et d’être au milieu de nulle part Hébergements backpackers pas propres, surtout dans les grandes villes Tenter la Tasmanie ! Pas fait, mais cela a l’air d’être vraiment cool et sauvage
7 / 10 45 ans, en famille Grande facilité de circulation, d’organisation, qualité des logements, possibilité d’échanger facilement sa maison, voir des animaux sauvages partout sans aller dans des parcs ou faire des safaris Horaires très restreints, distances à parcourir, coût des activités très élevé Prendre le temps, ne pas vouloir trop en faire, car les distances sont énormes, s’attendre à une ambiance californienne très décontractée
7 / 10 24 ans, entre amis La grandeur du pays La sécheresse et la chaleur excessive. Bien préparer son itinéraire afin de ne rien rater surtout dans un si grand pays
7 / 10 34 ans, en solo Les paysages, la variété des territoires, backpack facile, couchsurfing efficace Le coût de la vie, l’association faite entre backpacker et pvtistes alors qu’on n’a pas la même mentalité. La mentalité raciste et conservatrice des Australiens parfois Préparer à l’avance des couchsurfings, éviter de faire uniquement la Gold Coast, car l’Australie a de merveilleux paysages partout, se mettre à plusieurs pour baisser les coûts
7 / 10 66 ans, entre amis L’immensité du pays Le manque d’empathie des natifs envers les aborigènes, pour ne pas dire racisme Ne pas prendre le train Cairns Brisbane cher bruyant et ennuyeux
7 / 10 30 ans, en couple Grands espaces de liberté avec très peu de monde, la faune sauvage à couper le souffle, gros coup de coeur pour le snorkeling sur la Ningaloo Coast Les distances importantes à parcourir en voiture entre chaque spot, la chaleur tout juste supportable dans le nord notamment (j’y étais d’octobre à décembre) De ne pas négliger les distances, de partir avec une paire de jumelles pour observer plus facilement les oiseaux notamment
7 / 10 49 ans, en couple Les grands espaces, le peu de population, sensation de liberté, le côté aventure Les propriétaires des grandes fermes, qui acceptent mal le campement, alors qu’ils ont énormément d’espace Bien prendre en considération le nombre de km que l’on va parcourir, vu les distances
7 / 10 20 ans, en solo Des paysages très différents, une bonne ambiance avec beaucoup de backpackers Tout est trèèèèès loin, surtout quand on voyage dans le centre Prendre le temps, beaucoup de temps
6 / 10 32 ans, en solo Les multiples expériences possibles : bateau, 4×4, surf. Les animaux : kangourous, koalas et autres. Les paysages (Whitehaven Beach, Mckenzie Lake…) Les touristes sur la côte est pas toujours des backpackers (pas sur la même longueur d’onde). Les prix élevés. Devoir tout organiser en amont et via des tours opérateurs Avoir un bon budget. Visiter la côte Est pour les plages et les îles, mais pas pour la tranquillité. Planifier en amont ses activités pour éviter de ne plus avoir de place et de ne pas payer plus cher.
6 / 10 29 ans, en couple C’est très sauvage, la possibilité de camper facilement dans la nature surtout dans l’ouest Le manque de considération pour l’écologie, la destruction de nombreux sites magnifiques pour des mines, beaucoup de ‘scenic roads’ ou de belvédères qui n’ont rien de magnifique, la difficulté de trouver des campings sur la côte est Visiter la côte ouest
6 / 10 26 ans, en solo Communication facile en anglais. Trajets faciles à organiser (une route autour du pays et une au centre). Facile de se faire des compagnons de voyage. Paysages et environnements variés. Beaucoup d’options végétariennes dans les restaurants. Culture aborigène intéressante. Beaucoup d’options pour faire la fête. Pays confortable pour faire une pause dans son voyage. Facile de gagner de l’argent. Peu de culture : peu d’histoire (ou peu d’informations sur l’histoire aborigène qui est plus ancienne). Pas de plats typiques locaux. Pas de langue à découvrir (à part les langues aborigènes, mais pas évident de pratiquer). Cher. Il faut faire beaucoup de distance pour atteindre de nouveaux endroits. Peu de moyens de transport écolos entre les villes. Les voitures sont reines et partout ! Des Français partout. Très touristique. Pour découvrir la “vraie” Australie et pas l’Australie britannique, je conseille de passer du temps à Alice Springs et rencontrer les locaux et les communautés. Pour les belles plages, soirées et grandes villes, ça se passe sur les côtes.
5 / 10 29 ans, en couple La gentillesse des habitants, le beau temps, la nature, la voûte céleste Distances très grandes, le travail difficile à trouver (arnaques / exploitation des travailleurs), la sécheresse, le prix de l’alcool, le coût de la vie Si vous êtes en pvt : trouvez-vous un HelpX le temps de trouver un boulot, ça évite de payer des auberges et de poireauter !
5 / 10 23 ans, entre amis Des paysages magnifiques et variés. Une faune exceptionnelle. Le coût de la vie qui est très élevé si on n’a aucune ressource sur place. La nourriture : de la même façon, manger “à la française” me coûtait très cher Partir avec de bonnes économies pour ne pas (trop) se priver sur place !
5 / 10 26 ans, en solo Paysages, couleurs, la faune et la flore, villes Population, ambiance, climat Ne pas trop écouter le pessimiste des Australiens et continuer sa route. Le climat peut être imprévisible causé par les ouragans et autres tempêtes qui viennent de l’Est. Des grosses bêbettes, mais le pays gère très bien, donc pas d’inquiétude.
2 / 10 21 ans, en solo La sécurité, la culture de backpackers, les animaux Le manque de culture de la part des Australiens et le manque de points culturels, les pluies diluviennes, les longues distances, les prix élevés, les backpackers trop gros, trop usine Louer un van et éviter la côte est
0 / 10 24 ans, entre amis Je n’en vois pas. Cher, extrêmement cher, beaucoup de distance, pas d’histoire, trop de danger, trop d’interdictions, paysages monotones, grande barrière de corail en danger, le Working Holidays Visa c’est de l’exploitation… Passez votre route. Il y a tellement à voir rien qu’en France et en Espagne, vous retrouverez 95 % de ce que vous trouverez en Australie. Et pour les 5 % restants, vous vous épargnerez le coût, car c’est pas donné là-bas. Et c’est écolo de ne pas aller dans un pays qui brûle du charbon et qui s’étonne du réchauffement climatique.

Bons plans des voyageurs

Véhicule

  • Relocation de camping-car ou campervan, très économique : site Imoova
  • Utiliser les sites de relocalisation de campeurs tels que Imoova. Ils permettent de se déplacer à faible coût.
  • Transfercar pour déplacer un véhicule et profiter du trajet à moindres frais
  • Voyage tente + voiture : le plus économique. On n’a rencontré personne d’autre qui voyageait comme ça. Les gens qu’on a rencontrés voyageaient soit 4X4 avec tente sur le toit, soit ils dormaient dans leur véhicule. Prendre une voiture avec high clearance et si possible 4X4 (beaucoup de pistes de sable)
  • Achat des campervans moins chers sur Darwin ou Perth et mieux équipés.
  • Acheter un van vide et l’équiper soi-même.

Transports

  • Le covoiturage pour effectuer les grandes portions de route (exemple : Sydney-Melbourne pour moins de 30 € par personne)
  • Utiliser Google Map en ville, car l’application montre en direct les lignes de transports dans le pays, les prix et les arrêts.

Logement

  • Couchsurfing fonctionne super bien et les locaux sont heureux de partager leurs connaissances sur leur région.
  • Certaines auberges de jeunesse vous logent gratuitement à condition d’y travailler quelques heures.

Activités

  • Plutôt que d’acheter séparément les billets pour les excursions (Fraser Island, Whitsundays Islands…), mieux vaut les acheter en pack pour économiser pas mal d’argent voire à négocier avec l’agence.
  • Le site Bookme.com.au est une mine d’or. Nous avons obtenu presque -50% sur le bateau pour les Whitsundays en réservant deux jours avant dessus.
  • KKDay.com pour économiser sur certaines activités
  • Pour réserver un bateau pour une croisière dans les Whitsundays, il vaut mieux se rendre sur place que réserver en ligne ou par téléphone, car il reste souvent des places pour un départ dans la journée ou le lendemain qui sont moins chères.

Camping

  • Acheter l’atlas des rest areas (je ne me souvient plus du nom) du pays pour avoir des spots pour camper gratuitement légalement.
  • Utiliser l’application Campermate pour poser son véhicule et dormir n’importe où gratuitement.
  • Des applications comme Wikicamps ou une appli sur le prix de l’essence (il en existe plusieurs) : indispensables.
  • Utiliser WikiCamps pour voyager est très utile
  • On s’est beaucoup appuyé sur les commentaires de Campermate.
  • Parfois en van, il faut demander aux rangers si on peut s’installer quelque part pour la nuit et très souvent ils nous indiquent où l’on peut rester sans se faire embêter ou prendre une amende.
  • Si vous êtes en van et que vous utilisez les applis pour les zones gratuites où dormir, faites attention, elles sont vite ultra saturées donc soit il faut y aller tôt (très tôt) soit il faut prévoir une solution de repli au cas où.
  • Utiliser l’application Wikicamp ou Campermate pour des free camps
  • Barbecues en libre service la plupart du temps
  • Les douches dans les piscines municipales pour 1 ou 2 dollars

Matériel

  • Avoir une canne à pêche, car c’est autorisé et gratuit partout dans le pays.
  • Acheter de la paw paw cream (l’équivalent du baume du tigre, mais pour l’Australie).
  • Prenez des moustiquaires pour le visage !
  • Profiter des réductions sur les produits dans les supermarchés et des promos sur les plans en fin de service dans les foodcourts.

Rencontrer des gens

  • Utiliser les groupes Facebook d’entraide, d’échange, de vente pour poser des questions et demander des coups de pouce. Les gens sont en général très généreux.
  • Intégrer des groupes Facebook des Français en Australie, dont le meilleur groupe mondial : Les Branleurs en Australie
  • Se mettre dans les groupes Facebook pour Melbourne : New to Melbourne qui propose des excursions pas chères du tout avec des gens trop cool. C’est bien pour se faire des amis.
  • Participer aux échanges pour apprendre les langues, à Melbourne il y a un groupe spécial qui se réunit toutes les semaines dans un bar (je ne me souviens plus du nom)
  • Se mettre sur l’application Meetup pour avoir des activités de groupe sympas pour rencontrer des gens
  • Utiliser Gumtree pour acheter et Facebook Market Place

Météo

  • Utiliser Winds pour la météo (très important en Australie)

Travail / bénévolat

  • Reef Encounter : un bateau/ hôtel sur la grande barrière qui cherche des volontaires pour aider en cuisine et faire le service. En échange, vous êtes logés, blanchis, logés + 2 ou 3 plongées sur la grande barrière gratuites par jour sur place. Expérience inoubliable !
  • Afin de ne presque rien dépenser, mieux vaut loger chez l’habitant par le biais de Helpx ou du Wwoofing.
  • Faire du HelpX ou du Woofing chez l’habitant en lui rendant un service en échange du repas/nuité.
  • Le Wwoofing est super en Australie
  • Les échanges sur le site Workaway
  • Pour ceux qui veulent trouver du boulot, éloignez-vous des villes.
  • Utiliser AirTasker pour trouver du boulot
  • Pour les amoureux d’animaux, j’ai fait 15 jours de Wwoofing dans le refuge Express Wildlife and rescue à Ellenbrook (Perth). C’est physique, les journées sont longues et on se salit les mains, mais être entouré de bébés kangourous, lapins, kookaburra, cochon d’Inde, etc. c’est une expérience incroyable et Andrea a besoin de backpackers.
  • Travailler en tant que zipline guide pour la compagnie Otway Fly dans le Victoria

À voir / à faire

  • À Sydney et Melbourne, il est possible de voir de beaux endroits nature en se déplaçant uniquement avec les transports en commun et à proximité de la ville (bien pour ceux qui ne veulent pas louer de véhicule ou qui travaillent en ville et n’ont que les week-ends pour visiter les alentours).
  • Faire le Rainbow Serpent Festival si on est fan de musique trance.
  • Aller voir le Handa Opera entre mars et avril (opéra sur l’eau en extérieur sur la baie de Sydney).
  • Snorkeling à Oysters Stacks près de Turquoise Bay : tortues, bancs de poissons tropicaux et raies à trois mètres du bord dans une eau limpide.
  • Bruny Island Cheese Company un vrai régal, une vraie rencontre avec des locaux hors des sentiers battus et de la bonne bière locale.
  • Faire du kayak dans les mangroves autour de Hawks Nest
  • Assister à la naissance des tortues au Turtle Rescue Centre de Bundaberg
  • Greek Festival
  • Le surf camp de Tiona Camp Elim, une semaine fantastique !
  • Le “silo art” (fresques peintes sur des silos à grains) qu’on trouve aux alentours de Albury
  • Longest shortcut of Australia pour arriver de la côte Est à Alice springs
  • Nager avec les lions de mer à Port Lincoln
  • Plongée à Coral Bay
  • Plonger sur l’épave du SS Yongala au large de Ayr : meilleure plongée en Australie
  • Un squat d’artistes à Katoomba, village dans les Blue Mountains. L’espace est toujours en cours d’aménagement et de développement. C’est un endroit intriguant où aller discuter et jouer un peu de musique si on est ouvert aux lieux un peu “grunge”.
  • À Sydney, je vous conseille de participer au festival Vivid (festival de son et lumières).