Voir tous les dossiers
Louer un van, une voiture ou un camping car en Australie

Louer un Van, un Camping-car, une Voiture ou un 4×4 en Australie

L‘Australie est un pays continent où la densité de population est très faible. Il y a peu de transports en commun et d’hôtels en dehors des grandes villes. La nature y est magnifique et il y a des campings partout. C’est pourquoi la plupart des voyageurs louent un véhicule pour se déplacer et souvent même pour y dormir. Dans ce dossier, on vous donne toutes les informations dont vous avez besoin pour louer votre véhicule et préparer votre road-trip.

Notre enquête

On a réalisé une grande enquête du 27 au 31 mars 2019, auprès de 404 tourdumondistes qui ont loué un véhicule en Australie. On leur a demandé quel type de véhicule ils ont loué, par quelle société de location ils sont passés, combien ils ont payé… On y fera régulièrement référence dans ce dossier. En savoir plus sur notre méthodologie

Louer ou acheter ?

Le choix de louer votre véhicule ou d’en acheter un d’occasion en arrivant dépend principalement du temps que vous comptez passer en Australie. On vous conseille la location si vous restez moins de deux mois. Si vous restez plus longtemps, l’achat devient plus intéressant.

Avantages de la location

  • Pas de démarches administratives
  • Véhicules généralement plus récents et en meilleur état
  • Possibilité de réserver avant d’arriver
  • Moins de temps de recherche

Inconvénients de la location

  • Plus cher que l’achat si vous restez longtemps
  • Flexibilité limitée, car il faut rendre le véhicule à une date et dans une ville précises

Avantages de l’achat

  • Liberté d’improviser votre itinéraire au fur et à mesure
  • Moins cher sur une longue période, car vous revendez le véhicule avant de partir
  • Possibilité d’aménager votre véhicule comme vous le voulez

Inconvénients de l’achat

  • Démarches administratives
  • Risque de panne potentiellement coûteuse
  • Temps de recherche : facilement deux semaines pour l’achat et la revente
  • Risque de devoir brader votre véhicule si vous êtes pris par le temps

Types de véhicules

Critères de choix

Nombre de passagers

C’est le premier critère qui guidera votre choix. Selon le type de véhicule, entre deux et six personnes peuvent dormir. Si vous êtes peu nombreux, trouver d’autres voyageurs qui veulent faire le même trajet que vous peut vous permettre de louer un plus gros véhicule et de partager les frais.

Confort / équipement

Certains équipements comme une douche, des toilettes ou une cuisine ne sont disponibles que sur les plus gros véhicules.

Budget

Plus votre budget est élevé, plus vous pourrez louer un véhicule spacieux et bien équipé.

Voiture, 4×4, monospace, van ou camping-car ?

Selon notre enquête auprès des tourdumondistes qui ont loué un véhicule en Australie :

  • 24 % ont loué une voiture

  • 11 % ont loué un 4×4

  • 5 % ont loué un monospace

  • 44 % ont loué un van

  • 14 % ont loué un camping-car

Dans notre enquête, nous avons demandé aux tourdumondistes combien ils avaient dépensé au total pour la location de leur véhicule, pour l’éventuelle assurance optionnelle et pour le carburant. Nous leur avons aussi demandé la durée de leur road-trip. Nous avons donc pu calculer, pour chaque type de véhicule, le coût moyen par jour de la location assurance incluse et du carburant.

Voiture

Coût moyen :

  • Location : 61 AU$ (34 €) par jour (assurance comprise)

  • Carburant : 18 AU$ (11 €) par jour

L’option la plus économique si vous voyagez à deux est de louer une petite voiture de type Toyota Yaris et d’acheter une tente. Si vous ne voulez pas vous embêter à monter votre tente tous les jours, vous pouvez aussi opter pour un break (un peu plus cher). En rabattant les sièges arrière, vous pourrez dormir à deux dans le coffre. Une voiture « normale » consomme beaucoup moins de carburant qu’un 4×4 ou un van.

Voiture désert Australie

Sylvain et notre Toyota Auris dans le désert des Pinacles en Australie Occidentale

4×4

Coût moyen :

  • Location : 118 AU$ (74 €) par jour (assurance comprise)

  • Carburant : 32 AU$ (20 €) par jour

Si vous voyagez sur la côte est et dans le sud de l’Australie, une voiture ou un van suffit largement. Pour parcourir le centre, l’ouest et le nord, en revanche louer un 4×4 (four wheel drive ou 4WD en anglais) peut s’avérer utile. Il vous permettra de quitter les routes balisées et de rouler dans le désert, sur les plages et de traverser de petites rivières. Certains parcs nationaux ne sont accessibles qu’en 4×4. Cependant, un 4×4 coûte beaucoup plus cher à louer qu’une voiture « normale » et consomme beaucoup plus de carburant. Les modèles de 4×4 de location les plus courants en Australie sont le Nissan X-trail, le Nissan Pathfinder, le Mitsubishi Pajero et le Toyota Landcruiser. Certains 4×4 sont équipés d’une tente pliable sur le toit.

4x4 Australie

Un 4×4 Toyota avec une tente sur le toit

Monospace

Coût moyen :

  • Location : 86 AU$ (54 €) par jour (assurance comprise)

  • Carburant : 32 AU$ (20 €) par jour

Quelques sociétés de location proposent des monospaces (minivans en anglais) aménagés avec un lit pliable à l’arrière. Ils sont généralement équipés d’une kitchenette. Ils coûtent un peu plus cher qu’une voiture, mais sont plus confortables. Il est possible d’y voyager à deux ou jusqu’à quatre, avec deux personnes qui dorment à l’arrière du véhicule et deux autres sous une tente. Le modèle de monospace de location le plus courant en Australie est le Toyota Estima.

Monospace Sydney

Un Toyota Estima à Sydney

Van

Coût moyen :

  • Location : 89 AU$ (56 €) par jour (assurance comprise)

  • Carburant : 35 AU$ (22 €) par jour

Appelés campervans en anglais, ils sont plus grands que les monospaces. Ils disposent d’au moins deux couchages, voire quatre lorsqu’ils ont un toit surélevé (vous pouvez alors y tenir debout). Certains sont équipés d’une douche, de toilettes, d’une kitchenette et des prises électriques. Le modèle de van le plus courant en Australie est le Toyota Hiace.

Van Australie

Un Van Toyota Hiace dans la Daintree Forest

Crédit : Envie du Monde

Camping-car

Coût moyen :

  • Location : 260 AU$ (163 €) par jour (assurance comprise)

  • Carburant : 38 AU$ (24 €) par jour

Appelés motorhome en anglais, ils sont construits sur un châssis de véhicule utilitaire. Ils peuvent être conduits avec un permis voiture. Ils disposent généralement de quatre à six couchages. Ils sont donc particulièrement adaptés aux familles. On peut y tenir debout confortablement. Ils sont très bien équipés avec souvent une petite salle de bain. Les plus petits camping-car sont souvent des “profilés” très aérodynamiques. Les modèle plus grands ont généralement une “capucine”. Il s’agit d’un espace supplémentaire au-dessus de la cabine de conduite qui sert de zone de couchage. Les modèles “intégral”, qui sont faits d’une seule pièce, sont rares en Australie.

Camping-car Uluru

Un camping-car capucine devant Uluru

Carburant

En Australie, la plupart des véhicule de location sont à essence. Il y a peu de véhicules diesel.

Les carburants sont beaucoup moins chers qu’en France. En mai 2019, le prix du gazole était de 1,5 AU$ (0,94 €) par litre en moyenne. L’essence coûtait 1,47 AU$ (0,92 €) par litre.

Cependant, il ne s’agit que de moyennes. Le prix des carburants varie beaucoup plus qu’en France d’une station à l’autre. On vous conseille donc d’utiliser l’application Fuel Map pour trouver les stations les moins chères.

Attention, les distances sont parfois longues entre deux stations essence, notamment dans l’outback. Pensez à faire le plein avant d’aborder un long tronçon sans station.

La consommation dépend du type de véhicule :

  • Voiture : 5 à 8 L/100km
  • Monospace : 8 à 12 L/100km
  • 4×4 : 8 à 12 L/100km
  • Van : 8 à 14 L/100km
  • Camping-car : 12 à 30 L/100km
  • La plupart des sites de location indiquent la consommation des véhicules. Si vous connaissez votre itinéraire, vous pourrez donc calculer votre budget carburant en fonction de la consommation du véhicule que vous louez et de la distance que vous allez parcourir.

Boîte de vitesse

Boite automatique

En Australie, la plupart des véhicules sont automatiques.

En Australie, la majorité des véhicules de location sont automatiques. C’est plutôt une bonne chose, car dans ce pays, on conduit à gauche. Le volant est donc à droite et il n’est pas facile de changer les vitesses de la main gauche.

Si vous n’avez jamais utilisé de boîte automatique, ne vous inquiétez pas, c’est assez facile. Il n’y a que deux pédales : l’accélérateur et le frein. Il n’y a pas de pédale d’embrayage. Vous devez appuyer sur la pédale de frein pour démarrer le moteur. Vous pouvez ensuite positionner le levier sur D (Drive).

Quand vous levez doucement le pied de la pédale de frein, votre véhicule se met à avancer. Vous pouvez ensuite appuyer sur l’accélérateur. Le personnel de votre société de location pourra vous expliquer comment ça fonctionne.

Si vous êtes vraiment réticent à conduire un van ou un camping-car automatique, vous pourrez trouver des modèles manuels. Il faudra juste être un peu moins exigeant sur le choix.

Pour les voitures, c’est plus compliqué, car en location, il n’y a presque que des automatiques.

Réservation

Sociétés de location

Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez les principales sociétés de location australiennes. Nous les avons classées en fonction du nombre de répondants à notre enquête qui ont loué leur véhicule chez elles. Nous y indiquons les types de véhicules disponibles aussi que les notes moyennes dans notre enquête et sur les principaux sites de notation en Australie (Google, Rankers et Motorhome Republic).

Part des répondants à notre enquête qui ont loué auprès de cette agence Voiture 4×4 Monospace aménagé Van aménagé Camping-car Agences Moyenne des notes de notre enquête, Google, Motorhome Republic et Airport Rentals
Apollo Motorhomes 10 % Adelaide, Alice Springs, Ayers Rock, Brisbane, Broome, Cairns, Coolangatta, Darwin, Gold Coast, Hobart, Melbourne, Perth, Sydney 6,5
Hertz 10 % Plus de 100 agences 7,6
Wicked Campers 10 % Adelaide, Airlie Beach, Alice Springs, Brisbane, Broome, Byron Bay, Cairns, Darwin, Exmouth, Hobart, Melbourne, Monkey Mia, Perth, Sydney 6,8
Avis 9 % Plus de 100 agences 7,3
Britz Campervan Rentals 7 % Adelaide, Alice Springs, Brisbane, Broome, Cairns, Darwin, Hobart, Melbourne, Perth, Sydney 7,5
Jucy 7 % Adelaide, Brisbane, Cairns, Gold Coast, Melbourne, Sydney 7,8
Europcar 7 % Plus de 100 agences 7,4
Hippie Camper 6 % Brisbane, Cairns, Melbourne, Perth, Sydney 6,4
Cheapa Campa 3 % Adelaide, Alice Springs, Ayers Rock, Brisbane, Broome, Cairns, Coolangatta, Darwin, Melbourne, Perth, Gold Coast, Sydney 6,0
Travellers Autobarn 3 % Brisbane, Cairns, Darwin, Melbourne, Perth, Sydney 7,6
Mighty Campers 3 % Adelaide, Alice Springs, Brisbane, Cairns, Darwin, Hobart, Melbourne, Perth, Sydney 7,9
Spaceships 3 % Brisbane, Cairns, Melbourne, Sydney 7,1
Maui Motorhomes 3 % Adelaide, Alice Springs, Brisbane, Broome, Cairns, Darwin, Hobart, Melbourne, Perth, Sydney 7,4
Budget 3 % Plus de 100 agences 8,2
Awesome Campers 3 % Adelaide, Airlie Beach, Brisbane, Cairns, Melbourne, Perth, Sydney, Townsville 5,8
Lucky Rentals 1 % Brisbane, Cairns, Melbourne, Perth, Sydney 6,1
Let’s Go Motorhomes 1 % Adelaide, Brisbane, Cairns, Coffs Harbour, Darwin, Dubbo, Melbourne, Perth, Sydney 8,1
Thrifty 1 % Plus de 100 agences 8,1
Apex Car Rentals 1 % Adelaide, Brisbane, Cairns, Gold Coast, Hobart, Launceston, Melbourne, Perth, Sunshine Coast, Sydney 8,9
Autosleepers 1 % 9,5
Camperman 1 % Adelaide, Airlie Beach, Brisbane, Cairns, Gold Coast, Melbourne, Sydney, Townsville 6,6
Cruisin Motorhomes 1 % Brisbane, Cairns, Hobart, Melbourne, Sydney 8,6
Go Cheap Motorhomes 1 % Brisbane, Cairns, Hobart, Melbourne, Sydney 8,2
Travel Car Centre 1 % Adelaide, Brisbane, Cairns, Darwin, Melbourne, Perth, Sydney 8,5

Comparateurs

Il existe des dizaines de sociétés de location de véhicules en Australie. Pour éviter de devoir consulter tous leurs sites un par un, la plupart des voyageurs passent par un comparateur de location. Le plus utilisé par les répondants à notre enquête est, de loin, Motorhome Republic. Il regroupe presque toutes les sociétés de location de monospaces, vans et camping-cars en Australie et a un service client francophone. Vous pouvez y rechercher votre véhicule via le module ci-dessous.

Loading search form…

Si vous voulez louer un voiture, vous pouvez utiliser le comparateur Airport Rentals.

Agence francophone

Il existe aussi une agence francophone Detrour OZ qui propose des locations de vans. Ils fonctionnent à l’ancienne. Il faut soumettre une demande de devis sur leur site et ils vous envoient une proposition. Si vous passez par eux, ils vous fourniront un véhicule d’une des grandes sociétés de location (Britz Apollo, Jucy…). En cas de problème, vous risquez donc de vous retrouver en face de deux interlocuteurs qui se renvoient la balle. On ne voit donc pas trop l’intérêt de passer par cette agence.

Limiter le coût de location

Louer une voiture et acheter une tente

Comme nous l’avons vu plus haut, le coût moyen de la location assurance comprise et du carburant dépend de la taille du véhicule :

  • Voiture : 61 AU$ (34 €) de location + 18 AU$ (11 €) de carburant par jour
  • 4×4 : 118 AU$ (74 €) de location + 32 AU$ (20 €) de carburant par jour
  • Monospace : 86 AU$ (54 €) de location + 32 AU$ (20 €) de carburant par jour
  • Van : 89 AU$ (56 €) de location + 35 AU$ (22 €) de carburant par jour
  • Camping-car : 260 AU$ (163 €) de location + 38 AU$ (24 €) de carburant par jour

Le plus économique

La solution la plus économique est de louer une petite voiture et d’acheter une tente. Ça revient beaucoup moins cher que de louer un plus gros véhicule (et ça pollue moins).

D’autre part, la location des voitures est couverte par l’assurance des cartes bancaires premium (Visa Premier, Gold Mastercard….), mais pas celle des vans et des camping-cars (voir le chapitre Assurances).

Plusieurs répondants à notre enquête qui ont loué un van nous ont dit que si c’était à refaire, ils prendraient juste une voiture et une tente. C’est ce que nous avons fait nous-même en Nouvelle Zélande et en Australie et nous avons trouvé cette solution parfaite, même si une Yaris, ça fait moins “cool” qu’un van sur Instagram 😉

Tente Australie

François devant notre tente, achetée 50 AU$ à Perth

Venir hors saison

L’Australie est dans l’hémisphère sud. La haute saison touristique s’y étend donc d’octobre à mars. Pendant cette période, la location d’un van coûte en moyenne 106 AU$ (66 €) par jour assurance comprise. Les mois de janvier et de février sont les plus chargés. Pendant la basse saison, d’avril à septembre, les prix sont beaucoup plus bas 72 AU$ (45 €) par jour en moyenne.

Louer longtemps à l’avance

Plus vous louerez votre véhicule longtemps à l’avance, plus vous aurez de chances d’obtenir un bon prix. Selon notre enquête, les trois quarts des voyageurs louent leur véhicule par internet avant d’arriver en Australie. Si vous venez hors saison, vous pouvez vous y prendre environ deux mois à l’avance. En haute saison, il vaut mieux réserver au moins six mois à l’avance.

Choisir les itinéraires les moins chers

L’Australie est un pays immense. C’est pourquoi les trois quarts des tourdumondistes louent leur véhicule dans une ville et le rendent dans une autre.

La plupart des sociétés de location vous feront payer un supplément si vous ne rendez pas votre véhicule dans la même ville, généralement entre 100 AU$ (62 €) et 300 AU$ (187 €).

Cependant, certains itinéraires sont plus populaires dans un sens que dans l’autre. Les loueurs proposent alors de meilleurs tarifs dans le sens le moins populaire pour éviter de devoir déplacer leurs véhicules eux-même. Si vous voulez faire un road trip d’une ville A à une ville B, recherchez les prix des locations dans les deux sens avant d’acheter vos billets d’avion.

Faire attention au kilométrage autorisé

Avant de valider votre réservation, vérifiez bien le nombre de kilomètres auxquels vous avez droit. L’Australie est un grand pays, vous ferez sans doute doute beaucoup de kilomètres.

Si vous dépassez le kilométrage autorisé, vous risquez de devoir payer un gros supplément.

Compteur Van

Les vieux vans peuvent avoir un paquet de kilomètres au compteur.

Crédit : Florence Rondeau

Limiter le nombre de conducteurs

Il faut généralement payer un supplément pour chaque conducteur supplémentaire (sinon ils ne sont pas assurés). Limiter le nombre de conducteurs permet donc de faire des économies. Cependant, si vous conduisez sur de longues distances, il est bon de pouvoir se relayer au volant.

Louer de particulier à particulier

Plusieurs sites vous permettent de louer un véhicule directement à un particulier : Share a Camper, Camplify et Caravan and Camping Hire. Ils fonctionnent de la même façon qu’AirBnB. Le paiement se fait sur les sites et inclut une assurance.

Cependant, cette solution est peu adaptée aux voyageurs, car il faut toujours rendre le véhicule à l’endroit ou vous le louez. Aucun répondant à notre enquête n’a loué son véhicule à un particulier.

Louer un véhicule plus vieux

Les véhicules plus vieux sont moins chers, mais il vaut mieux être bricoleur et pas trop pressé, car les problèmes mécaniques y sont plus fréquents. Les véhicules des loueurs roulent beaucoup et les plus anciens ont beaucoup de kilomètres au compteur.

Éviter de choisir un conducteur trop jeune

En Australie, il faut généralement avoir 21 ans pour louer un véhicule, même si les sociétés ciblant les backpackers (Wicked Campers, Jucy, Hippie Camper, Cheapa Campa…) louent dès 18 ans. Il y a parfois un supplément pour les conducteurs de moins de 25 ans.

Si vous vous voyagez à plusieurs et que vous êtes jeunes, il vaut donc mieux choisir le plus vieux d’entre vous comme conducteur.

Faire de la relocation

Le concept de la relocation est simple. Les sociétés de location ont besoin de déplacer des véhicules d’une agence à l’autre. Il leur coûte moins cher de les faire déplacer par des voyageurs que de payer quelqu’un pour le faire. Elles offrent donc des jours de location pour certains trajets.

Les sites Transfercar et Imoova agrègent les offres de relocation des différentes sociétés de location.

Vous pouvez aussi trouver des offres de relocation directement sur les sites des loueurs suivants : Jucy, Spaceships, Apollo, Cheapa Campa, Hippie Camper, Wicked Campers, Travellers Autobarn, Britz, Mighty Campers, Awesome Campers, Camperman, Cruisin Motorhomes, Let’s Go Motorhomes et Travel Car Centre.

Bien sûr, les sociétés de location ne vont pas offrir des véhicules de location sans qu’il y ait des restrictions. Celles-ci sont différentes selon les loueurs. Lisez donc bien les conditions de location.

Parmi les répondants à notre enquête, presque personne n’a mentionné la relocation. En effet, la durée de location totale est limitée et elle est beaucoup plus courte que le temps que prévoient les voyageurs pour leur road trip.

Route Australie

La relocation laisse peu de temps pour visiter l’Australie.

Les principales restrictions auxquelles il faut faire attention

  • Durée gratuite limitée : La durée de location gratuite (ou à prix réduit) est généralement comprise entre un et six jours. Vous pouvez prendre le véhicule pour une plus longue durée, mais vous devrez alors payer pour les jours supplémentaires.
  • Durée totale limitée : La durée totale (incluant les jours gratuits et les jours supplémentaires à votre charge) est également limitée. Elle dépasse rarement une dizaine de jours, ce qui laisse très peu de temps pour visiter le pays.
  • Kilométrage limité : Il y a parfois une limite au nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir. Vous devrez alors payer un supplément pour les kilomètres supplémentaires.
  • Coût du carburant : La société de location paie parfois un plein d’essence, mais vous devez payer pour les pleins supplémentaires si vous parcourez des longues distances. Chez certains loueurs, le carburant n’est pas inclus du tout.
  • Assurance : L’assurance de base est toujours incluse, mais vous devrez généralement payer en plus si vous voulez une assurance avec une franchise moins élevée.

Assurance

Vocabulaire

Les assurances sont déjà compliquées en français, mais en anglais elles peuvent devenir vraiment galère à comprendre. Du coup, on va commencer par vous donner un peu de vocabulaire de base pour que vous puissiez comprendre ce que vous propose votre société de location :

  • Excess : franchise, c’est ce qui reste à votre charge en cas de dommage.
  • Bound ou deposit : caution, c’est la somme que le loueur débite sur votre compte au moment de la location et vous rend au retour du véhicule si tout s’est bien passé.
  • Third party insurance : assurance des tiers, c’est la garantie qui couvre les dommages que vous pourriez causer aux biens d’autres personnes avec votre véhicule.
  • Liability : c’est ce dont vous êtes responsable.
  • Loss of use : c’est la perte de revenus pour le loueur à cause de l’immobilisation de votre véhicule pour réparation.

Assurance de base

Votre contrat de location comprend obligatoirement une assurance de base qui couvre généralement :

  • Les dommages sur votre véhicule et les frais de remorquage
  • Les dommages sur la propriété ou le véhicule d’une autre personne
  • Le vol ou le vandalisme sur votre véhicule
  • La perte de revenus pour le loueur à cause de l’immobilisation du véhicule pour réparation

L’assurance de base comporte une franchise élevée. Cela signifie que si vous endommagez votre véhicule ou celui de quelqu’un d’autre, vous devrez payer de votre poche jusqu’à hauteur de la franchise. Au-delà de ce montant, c’est l’assurance qui prendra les frais en charge.

En Australie, seule l’assurance pour les blessures causées à des tiers est obligatoire. Il n’est pas obligatoire d’être assuré pour les dommages matériels causés par son véhicule. Même si vous n’êtes pas en tort, vous pouvez donc perdre votre franchise si votre loueur n’arrive pas à récupérer l’argent auprès de la personne non assurée avec qui vous avez eu un accident. Cependant, ce n’est arrivé à aucun des répondants à notre enquête. La probabilité que ça arrive est sans doute très faible.

Niveaux de couverture

Les sociétés de location proposent généralement trois niveaux de couverture. Ces niveaux ont des noms différents dans chaque société de location, mais le principe reste à peu près le même :

  • Basique : sans frais supplémentaires, franchise entre 2 500 et 5 000 AU$ (entre 1 500 et 3 000 €)
  • Intermédiaire : 15 à 25 AU$ (9 à 15 €) par jour pour un van, franchise moins de 1 500 AU$ (900 €)
  • Complète : 25 à 35 AU$ (15 à 22 €) par jour pour un van, pas de franchise

Les niveaux Intermédiaire et Complet comportent généralement moins d’exclusions que le niveau Basique.

Une assurance complète peut donc représenter un surcoût de plus de 800 AU$ (500 €) pour la location d’un van sur un road-trip d’un mois !

Exclusions

Il y a souvent des éléments qui ne sont pas pris en charge par l’assurance du loueur. Voici les exclusions les plus courantes, à vérifier dans votre contrat :

  • Frais de remorquage
  • Dommages au pare-brise
  • Dommages aux pneus
  • Dommages au toit
  • Dommages au châssis
  • Dommages aux rétroviseurs
  • Basculement du véhicule
  • Routes non bitumées
  • Conduite en état d’ivresse
  • Non respect du code de la route
  • Conducteur dont le nom ne figure pas sur le contrat
  • Oubli de fermer le véhicule à clé
  • Panne d’essence

Avec l’assurance de base, vous ne serez sans doute pas assuré sur les routes non bitumées.

Crédit : Envie du Monde

Caution

Si vous vous contentez de l’assurance de base de votre contrat de location, une caution vous sera généralement prélevée au moment de la prise en charge de votre véhicule. Si vous prenez l’assurance optionnelle pour réduire la franchise, il n’y a pas de caution.

Chaque société de location a ses propres règles. Certaines prélèvent le montant de la franchise, d’autres le gèlent sur votre compte bancaire et d’autres encore se contentent de prendre une empreinte de carte bancaire.

La somme prélevée est rendue à la fin, mais faites attention aux éventuels frais bancaires (voir notre comparatif des frais bancaires à l’étranger). Ils ne vous seront pas rendus.

On entend parfois dire qu’il faut une carte de crédit (à débit différé) pour louer un véhicule et que les cartes de débit (à débit immédiat) ne permettent pas de prendre une caution. Aucun des répondants à notre enquête ayant utilisé une carte de débit n’a eu de problème. Tant que votre compte est approvisionné et que votre plafond de paiement est suffisant, vous pouvez utiliser une carte de débit. En revanche, il est parfois impossible de payer avec une carte à autorisation systématique (type N26, Revolut, Max…).

Responsabilité civile

En Australie, les loueurs doivent obligatoirement avoir une assurance responsabilité civile pour les dommages corporels. Si vous causez des blessures à quelqu’un lors d’un accident, les frais seront donc couverts par l’assurance du loueur.

Assurance de votre carte bancaire

L’assurance des cartes bancaires premium, comme la Visa Premier ou la Gold Mastercard, couvrent votre véhicule de location pendant :

  • les 180 premiers jours de votre voyage pour les Visa
  • les 90 premiers jours de voyage pour les Mastercard

Cette couverture est limitée aux 31 premiers jours de location, même si la location est constituée de plusieurs contrats successifs.

Carte Visa Premier

La franchise est couverte pour une voiture, mais par pour un 4×4, un van ou un camping-car.

Les véhicules de plus de 3,5 tonnes de poids total autorisé à vide ou de plus de 8m3 de volume de charge ainsi que les 4×4 et les camping-car ne sont pas couverts. Les vans aménagés sont malheureusement considérés comme des camping-car (ça nous a été confirmé par Visa et Mastercard) et ne sont donc pas couverts, même s’ils font moins de 3,5 tonnes.

Si vous louez une voiture, l’assurance de votre carte vous remboursera votre franchise en cas de dommages, de vol de votre voiture ou de dommages matériels que vous pourriez causer à un tiers.

Vous n’avez donc pas besoin de prendre l’assurance complémentaire proposée par votre loueur. Si le montant des réparations dépasse la franchise, c’est l’assurance de base de votre contrat de location qui les prendra en charge.

Vous devrez tout de même laisser une grosse caution au loueur qui sera débitée sur votre compte et vous sera remboursée à la fin de votre location. En cas d’accident, la société de location utilisera votre caution pour réparer la voiture et en parallèle vous ferez une réclamation auprès de votre banque pour être remboursé.

Les cartes bancaires de base, comme la Visa Classic ou la Standard Mastercard ne couvrent jamais les locations de véhicules. La carte Revolut Premium ne les couvre pas non plus et la carte N26 Black ne couvre que jusqu’à 750 € de franchise.

Voir notre comparatif des assurances des cartes bancaires

Assurance voyage

Si vous avez une assurance voyage de type Chapka, ACS, AVI…, elle couvre vos frais médicaux en cas d’accident, mais pas les dommages causés à votre véhicule, ni ceux que vous pourriez causer à un tiers.

Rental Cover

Il existe une alternative aux assurances proposées par les loueurs. Rental Cover vous permet de ne pas avoir de franchise à payer en cas de sinistre. Elle offre généralement un bien meilleur rapport couverture / prix que les assurances optionnelles des sociétés de location et ont moins d’exclusions.

Il faut prendre cette assurance avant de commencer à rouler avec votre voiture de location. Vous pouvez choisir le montant de la franchise que vous voulez assurer. Calez-vous sur la franchise de l’assurance de base de la société de location que vous avez choisie.

Si vous optez pour cette assurance, le loueur vous débitera généralement une caution. En cas d’accident, les frais de réparations seront prélevés sur votre caution. Vous ferez ensuite une demande de remboursement de la partie de la caution qui vous aura été prélevée sur le site de votre assurance qui vous remboursera en quelques jours. Si le montant des réparations dépasse la franchise, c’est l’assurance de base de votre contrat de location qui les prendra en charge.

Les répondants à notre enquête qui sont passés par Rental Cover et ont eu un accident ont tous été satisfaits de leur remboursement.

Notre enquête

Voici les solutions qu’ont choisies les voyageurs qui ont répondu à notre enquête :

  • 17 % ont juste pris l’assurance de base du loueur sans être couverts par leur carte bancaire.
  • 31 % ont juste pris l’assurance de base du loueur et étaient couverts par leur carte bancaire (ou croyaient l’être, car parmi eux, beaucoup ont loué un 4×4, un van ou un camping-car qui ne sont pas couverts par les assurances des cartes bancaires).
  • 12 % ont juste pris l’assurance de base du loueur et ont pris une assurance spécialisée.
  • 40 % ont payé pour une assurance optionnelle du loueur.

Équipement

Équipement de base du véhicule

L’équipement dépend de la gamme du véhicule que vous louez. Les principaux équipements que vous pourrez avoir à bord sont :

  • Draps
  • Équipement de cuisine
  • Cartes et guides
  • Toilettes
  • Douche
  • Eau chaude
  • Évier
  • Climatisation
  • Chauffage électrique ou au gaz
  • Table de cuisson
  • Four
  • Micro-onde
  • Frigo / Glacière
VanCuisine

Les vans de location ont souvent tout l’équipement nécessaire pour cuisiner.

Crédit : Marc Castaing

Si vous louez un véhicule self-contained, il sera autonome pendant trois jours.

Il faudra vider les toilettes et le réservoir d’eaux usées dans une station de vidange (dump station) au maximum tous les trois jours. Il s’agit d’un trou dans le sol dans lequel s’écoulent les eaux usées qui sont ensuite stockées dans un grand réservoir. Vous les trouverez sur les applis Campermate et Wikicamp. Elles sont la plupart du temps gratuites.

Si votre véhicule dispose d’un branchement électrique, vous aurez besoin d’un emplacement avec électricité pour pouvoir utiliser les prises, le four micro-ondes et le chauffage si celui-ci est électrique. En revanche, il y a généralement une batterie secondaire pour les lampes et le frigo.

Si votre véhicule ne dispose pas d’un branchement électrique, vous pouvez acheter un adaptateur allume-cigare 12V vers 240V qui vous permettra de recharger vos appareils électroniques.

Certains véhicules sont équipés de bouteilles de gaz pour le chauffage et l’eau chaude. Elles durent généralement cinq à dix jours. Elles doivent être pleines quand vous rendez le véhicule.

Matériel supplémentaire

En plus de l’équipement de base du véhicule, les sociétés de location vous proposent du matériel à louer. Louer votre matériel vous fera gagner un peu de temps, mais ce service se paie au prix fort. Le prix de la location est souvent aussi élevé que le prix d’achat neuf.

Annonce matériel camping Australie

Une annonce trouvée sur notre groupe Facebook

Si vous n’êtes pas trop pressé, on vous conseille donc plutôt de racheter votre matériel à d’autres backpackers qui quittent l’Australie. Vous trouverez plein d’annonces dans notre groupe Facebook d’annonces entre voyageurs ou les nombreux groupes Facebook de backpackers Français ou internationaux en Australie.

Vous pouvez aussi simplement chercher “camping equipment”, “camping gear” ou “camping set” sur Facebook Marketplace (qui regroupe les annonces de tous les groupes) dans la ville où vous arrivez.

Discutez-en également avec d’autres voyageurs en arrivant. Ils auront peut-être du matériel à vendre ou connaîtront quelqu’un qui en a.

Si vous ne trouvez pas tout ce dont vous avez besoin d’occasion, vous pouvez simplement compléter au supermarché du coin. En partant, vous pourrez, de la même façon, revendre votre matériel à d’autres voyageurs.

Voici la liste du matériel qu’il est possible d’emporter pour votre road-trip. Bien entendu, on ne vous conseille pas de prendre tout ça. On vous laisse choisir en fonction de vos besoins et de ce qui est déjà inclus avec votre véhicule.

Pour manger :

  • Table pliante
  • Chaises pliantes
  • Réchaud
  • Bouteilles de gaz
  • Briquet
  • Torchon
  • Bassine ou seau
  • Ouvre-boîtes
  • Couteau suisse
  • Passoire
  • Saladier
  • Glacière et pains de glace
  • Assiettes
  • Cuillères
  • Fourchettes
  • Couteaux
  • Verres en plastique
  • Économe
  • Planche à découper
  • Casserole
  • Poêle
  • Spatule en bois
  • Passoire
  • Bacs de rangement
  • Boîtes hermétiques
  • Pochettes zip
  • Bidon pour l’eau

Pour dormir :

  • Tente
  • Matelas gonflable
  • Sac de couchage
  • Tapis de sol
  • Oreiller
  • Draps
  • Couverture ou plaid
  • Bâche
  • Lampe

Pour la toilette :

  • Douche solaire
  • Serviette
  • Toilette portable
  • Produit chimique pour les toilettes
  • Papier toilette

Pour le véhicule :

  • Barres de toit
  • Coffre de toit
  • Chaînes pour la neige
  • GPS
  • Support téléphone
  • Connecteur WiFi
  • Chargeur USB pour allume cigare
  • Câble mini-jack
  • Kit de premier secours
  • Siège bébé
  • Pare-soleil
  • Guide de voyage
  • Carte routière

Camping

En Australie, les auberges de jeunesse et les hôtels coûtent cher. Beaucoup de voyageurs louent un véhicule pour économiser sur le budget logement. La nuit, vous devrez donc trouver un endroit où stationner votre véhicule pour dormir. Nous allons passer en revue les différents types d’emplacements de camping.

Camping sauvage

En Australie, les lois sur le camping sauvage diffèrent dans chaque état et même dans chaque ville. Contrairement à la Nouvelle Zélande, il n’y a pas règle vous autorisant à passer la nuit sur les terrains publics, même lorsque votre véhicule est équipé de toilettes et de bacs de récupérations des eaux usées (self-contained).

De manière générale, il est interdit de dormir dans un véhicule ou une tente dans les parcs naturels et dans les villes, sous peine d’une amende de 200 AU$ (125 €) ou plus.

Cependant, l’Australie est un pays immense. Si vous passez la nuit dans un endroit très isolé où vous ne dérangez personne, vous serez généralement toléré. Faites attention de ne pas faire trop de bruit, ne laissez aucune trace ou déchets et évitez de faire du feu, en Australie, ça peut être très dangereux. Vérifiez aussi qu’il n’y a pas de panneau « No camping or staying overnight ».

Si vous voulez tenter de passer la nuit dans votre véhicule dans une grande ville, évitez le centre-ville. Privilégiez les quartiers d’habitation où les voitures sont garées dans la rue, les petits parkings peu fréquentés ou les zones industrielles. Ne claquez pas les portières, évitez la musique et n’allumez pas de lampe, de smartphone ou de tablette la nuit.

Si vous devez aller aux toilettes dans la nature, faites un trou que vous reboucherez et ne laissez pas de papier sur place. En ville, la meilleure solution est d’aller dans un fast-food.

Pour les douches, il y a plusieurs solutions : les douches des plages, les piscines publiques, les centres sportifs, prendre une douche solaire…

Évitez le camping sauvage dans les petites villes / villages ou tout le monde se connait et dans les endroits touristiques, car les contrôles y sont fréquents.

Vue Van

Se réveiller en plein désert, le pied !

Crédit : Envie du Monde

Parcs nationaux

Il y a des centaines de parcs nationaux en Australie. Ils sont gérés par les États qui ont chacun une politique de prix différente. En plus de prix du camping, il faut aussi parfois payer l’entrée du parc national.

Selon les parcs, il faut soit réserver et payer en ligne avant d’arriver, soit payer sur place sur le principe du premier arrivé, premier servi.

Lorsqu’il faut payer sur place, pensez à toujours garder de la monnaie. Il y a une boite à l’entrée qui contient des permis de camping. Il faut en remplir un, le mettre dans l’enveloppe avec la somme due et glisser le tout dans la « honesty box ». Vous aurez aussi une copie à afficher sur votre tableau de bord.

Certains États proposent des pass donnant accès l’ensemble de leurs parcs nationaux pendant une période donnée. Cependant, ces pass n’incluent pas les campings, sauf en Southern Australia.

Coût d’entrée des parcs nationaux et des campings par État

Forêts d’État

Certaines forêts d’État (State forests) autorisent le camping n’importe où, d’autres ne l’autorisent que dans les emplacements dédiés. Ils sont gratuits et les équipements y sont réduits au minimum. Certains emplacements ont des toilettes sèches, mais la plupart sont juste de simples terrains sans arbre.

Les sites des forêts pour chaque État :

Campings municipaux et communautaires

C’est une catégorie assez large. Elle inclut les campings gérés par les collectivités et les associations locales (Community and council managed campgrounds)

Ils sont généralement peu chers, voire gratuits, pour encourager le tourisme dans une région. Beaucoup de ces campings ont une durée de séjour maximum.

Francois Kangourou

François se fait un pote en faisant sa toilette près d’un bush camp.

Bush camps

Les bush camps sont gratuits, souvent dans des endroits isolés pas loin de la route principale dans de petites villes. Gardez les yeux ouverts, car il est facile de passer à côté sans les remarquer.

Aires de repos

Sur les plus grosses aires de repos (roadside rest areas), principalement celles des autoroutes, il est autorisé de rester jusqu’à 24 heures et de camper. Sur la plupart des autres aires, vous avez le droit de passer la nuit dans votre véhicule, mais pas de planter une tente. Si vous avez un doute, demandez à d’autres personnes qui sont garées.

Camping chez l’habitant

Le site Youcamp vous permet de dormir dans votre véhicule ou votre tente chez l’habitant. C’est un bon moyen d’aller à la rencontre des Australiens

Applis indispensables

Presque tous les voyageurs véhiculés utilisent les applis Campermate et Wikicamp pour trouver les emplacements autorisés pour passer la nuit. Vous pourrez aussi y trouver des stations de vidange pour vider votre réservoir d’eaux usées et des stations service pour faire le plein.

Conduite en Australie

Permis international

En Australie, le permis de conduire international est obligatoire si vous venez d’un pays non anglophone. Attention, il ne remplace pas votre permis français. Il s’agit juste d’une traduction officielle dans une dizaine de langues. Vous devez donc aussi emporter votre permis français.

Le permis international est gratuit. Vous le recevrez normalement sous maximum cinq semaines, mais les délais sont parfois beaucoup plus longs. Pour éviter toute mauvaise surprise, faites votre demande au moins trois mois avant votre date de départ.

Depuis le 30 mai 2018, vous devez obligatoirement faire une pré-demande en ligne.

Pour cette pré-demande, vous aurez besoin des documents suivants, scannés ou photographiés :

  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
  • Permis de conduire

Quand vous aurez fini votre pré-demande en ligne, vous devrez envoyer les documents suivants par courrier à l’adresse qui vous sera indiquée en fin de procédure :

  • Attestation de dépôt de demande en ligne
  • Photo d’identité
  • Enveloppe pré-affranchie avec vos nom, prénom et adresse

Votre permis international est valable trois ans ou jusqu’à la fin de validité de votre permis de conduire si elle est inférieure à trois ans. Il est renouvelable en fournissant les mêmes documents que pour une première demande.

Plus d’infos sur Service-public.fr

Conduire à gauche

Comme au Royaume Uni ou en Nouvelle Zélande, on roule à gauche en Australie. Si vous n’avez jamais conduit à gauche, ne vous inquiétez pas. Ce n’est pas si difficile que ça en a l’air.

Drive Left Australia

Il n’y aura pas panneaux partout pour vous le rappeler.

  • Quand vous êtes dans un flux de circulation, il suffit de vous laisser porter.
  • Faites attention la première fois que vous roulez seul sur une route de campagne. Roulez doucement au début, le temps de prendre vos repères.
  • Si vous voyagez à plusieurs, demandez à votre passager de faire bien attention à votre conduite pour qu’il puisse vous prévenir en cas d’erreur.
  • Le levier de vitesse est à gauche du volant, mais l’ordre des vitesses est le même que sur les véhicules qui ont un volant à gauche. Il faut juste s’habituer à les passer avec la main gauche. Après quelques coups de main dans la portière de droite, ça viendra vite.
  • Les pédales sont placées de la même façon que sur les véhicules qui ont un volant à gauche.
  • Si vous louez un véhicule automatique, il n’y a que deux pédales : l’accélérateur et le frein. Vous n’aurez pas besoin de changer les vitesses et pourrez donc vous concentrer totalement sur le sens de circulation.

Conduire un van ou un camping-car

Si vous n’avez pas l’habitude de conduire un gros véhicule, voici quelques conseils pour conduire un van ou un camping-car :

  • Pensez toujours à la hauteur de votre véhicule, notamment quand vous vous garez sous des arbres ou des abris.
  • Faites attention aux poids lourds qui vous dépassent. On ressent beaucoup plus la “gifle” de l’air quand on conduit un gros véhicule.
  • Votre véhicule a plus de prise au vent qu’une voiture. Restez bien sur votre voie quand vous entrez sur un pont ou quand il y a beaucoup de vent.
  • Anticipez les actions des autres véhicules. Les distances de freinage et d’accélération en van ou en camping-car sont plus longues qu’en voiture. Allongez vos distances de sécurité.
  • Roulez de préférence de jour pour éviter les mauvaises surprises la nuit.
  • Faites attention en doublant sur les routes sinueuses et aux projections de graviers qui peuvent vite endommager votre pare-brise. Les assurances des loueurs prennent rarement en charge ce type de dommage.

Code de la route

En dehors de la conduite à gauche, le code de la route australien n’est pas très différent du code français.

Voici les principales règles à respecter :

  • La priorité à droite reste une priorité droite bien que vous rouliez à gauche.
  • La circulation dans les ronds-points se fait dans le sens des aiguilles d’une montre, soit l’inverse de chez nous.
  • Les dépassements se font par la droite.
  • La vitesse est limitée à 100 km/h hors des villes (110 km/h sur les autoroutes et jusqu’à 130 km/h dans le Northern Territory. Elle est limitée à 50 km/h en ville. Il y a généralement des panneaux qui indiquent les limitations.
  • Comme en France, il est interdit d’utiliser un téléphone sans kit mains-libres.
  • La limite d’alcool autorisée est de de 0,5 g/l de sang, comme en France. Si vous avez moins de 20 ans, elle est par contre de 0 g/l de sang.
  • Les enfants de moins de huit ans doivent être installés dans un siège adapté.
Road Train

Les road-trains sont un peu longs à dépasser…

Crédit : Marc Castaing

Si vous êtes vraiment motivés, vous pouvez consulter le code de la route australien complet.

Les radars sont nombreux et les amendes coûtent cher. De plus, les sociétés de location vous feront payer des frais de dossier pour traiter les amendes reçues pendant votre location.

Itinéraire

Combien de temps ?

Il n’y a pas de règle sur le temps à passer en Australie. Tout dépend de votre itinéraire. Certains backpackers mettent plus d’un an pour faire le tour de ce pays continent. Cependant, les tourdumondistes n’y passent que 29 jours en moyenne. En un mois, il est clairement impossible de visiter toute l’Australie. Il faut donc faire des choix.

Trajets les plus courants

Chaque trajet peut avoir été effectué dans les deux sens. Par exemple, le pourcentage de trajets Sydney – Cairns compte aussi les voyageurs qui ont fait Cairns – Sydney.

  • Perth – Perth : 12 %
  • Sydney – Cairns : 10 %
  • Melbourne – Melbourne : 8 %
  • Sydney – Adélaïde 8 %
  • Brisbane – Melbourne : 6 %
  • Cairns – Brisbane : 6 %
  • Cairns – Melbourne : 6 %
  • Melbourne – Sydney : 6 %
  • Perth – Sydney : 4 %
  • Sydney – Brisbane : 4 %
  • Sydney – Darwin : 4 %
  • Darwin – Melbourne : 4 %

Étapes incontournables

Dans notre enquête, nous avons demandé aux voyageurs par quelle étapes ils étaient passés en Australie. Voici les étapes les plus citées dans l’ordre.

  • Melbourne
  • Sydney
  • Brisbane
  • Cairns
  • Adélaïde
  • Perth
  • Great Ocean Road
  • Darwin
  • Karijini
  • Alice Springs / Uluru
  • Tasmanie
  • Brand barrière de corail
  • Exmouth
  • Canberra
12 Apôtres

Les douze apôtres sur la Great Ocean Road

Karinjini

Sylvain au fond des gorges du parc de Karijini

Uluru

Uluru, le rocher sacré des Aborigènes

Whitsunday

Les îles Whitsunday, entre le Queensland et la Grande Barrière de Corail

Climats et saisons

Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous visitez l’Australie, il y aura toujours une région où le climat sera favorable.

De juin à août, évitez le sud, car il fait un peu frais (même si ça reste largement supportable) et l’ouest, car il pleut beaucoup.

De novembre à avril, évitez le nord car il pleut beaucoup et il faut très chaud.

Climats Australie

Les différents climats en Australie

Climat à Sydney

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 26° / 19° 8 jours
février 26° / 19° 8 jours
mars 25° / 18° 9 jours
avril 23° / 15° 8 jours
mai 20° / 12° 8 jours
juin 17° / 9° 8 jours
juillet 17° / 8° 6 jours
août 18° / 9° 5 jours
septembre 20° / 11° 6 jours
octobre 22° / 14° 7 jours
novembre 23° / 16° 8 jours
décembre 25° / 18° 7 jours

Climat à Melbourne

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 26° / 16° 5 jours
février 26° / 16° 4 jours
mars 24° / 14° 5 jours
avril 21° / 12° 6 jours
mai 17° / 10° 8 jours
juin 15° / 8° 8 jours
juillet 14° / 7° 8 jours
août 15° / 8° 9 jours
septembre 17° / 9° 9 jours
octobre 20° / 11° 8 jours
novembre 22° / 12° 7 jours
décembre 24° / 14° 6 jours

Climat à Brisbane

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 30° / 22° 9 jours
février 29° / 21° 9 jours
mars 29° / 20° 9 jours
avril 27° / 18° 6 jours
mai 24° / 15° 7 jours
juin 21° / 12° 4 jours
juillet 21° / 10° 4 jours
août 22° / 12° 3 jours
septembre 24° / 14° 4 jours
octobre 26° / 16° 7 jours
novembre 28° / 19° 7 jours
décembre 29° / 21° 8 jours

Climat à Cairns

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 32° / 24° 14 jours
février 32° / 24° 14 jours
mars 31° / 23° 14 jours
avril 30° / 22° 13 jours
mai 28° / 20° 10 jours
juin 27° / 18° 6 jours
juillet 26° / 17° 5 jours
août 27° / 17° 4 jours
septembre 29° / 18° 3 jours
octobre 30° / 20° 5 jours
novembre 31° / 22° 8 jours
décembre 32° / 23° 10 jours

Climat à Adélaïde

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 28° / 17° 3 jours
février 28° / 18° 2 jours
mars 25° / 16° 4 jours
avril 22° / 14° 7 jours
mai 19° / 11° 9 jours
juin 16° / 8° 9 jours
juillet 16° / 9° 10 jours
août 16° / 9° 10 jours
septembre 18° / 10° 9 jours
octobre 21° / 12° 7 jours
novembre 23° / 13° 4 jours
décembre 26° / 16° 3 jours

Climat à Perth

Mois Max. / Min.(°C) Pluie
janvier 30° / 19° 1 jour
février 31° / 19° 1 jour
mars 29° / 18° 1 jour
avril 25° / 15° 5 jours
mai 22° / 12° 10 jours
juin 19° / 11° 14 jours
juillet 18° / 10° 14 jours
août 19° / 10° 12 jours
septembre 20° / 11° 10 jours
octobre 22° / 13° 6 jours
novembre 25° / 15° 3 jours
décembre 28° / 17° 1 jour

Visa

Si vous êtes Européen et que vous comptez rester moins de trois mois en Australie, vous devez demander une autorisation électronique de voyage appelée eVisitor (subclass 651). Elle est gratuite, valable un an et permet d’entrer autant de fois que vous le souhaitez en Australie pour trois mois maximum à chaque entrée.

Si vous êtes Canadien, vous n’avez malheureusement pas droit à l’eVisitor. Vous devez demander une Electronic Travel Authority (ETA) (subclass 600). Elle coûte 20 AU$ (19 CA$) pour les mêmes conditions d’entrée que l’eVisitor.

Si vous comptez rester en trois et douze mois en Australie, vous devez demander un Visitor Visa (subclass 600) qui coûte 140 AU$ (87 €).

Si vous voulez travailler en Australie et que vous avez moins de 30 ans, vous pouvez de mander un Working Holiday Visa (subclass 417) qui coute 450 AU$ (280 €).

Empreinte carbone

Si vous vous rendez en Australie en avion, ce trajet aérien aura beaucoup plus d’impact sur le réchauffement climatique que vos déplacements sur place. Cependant, on vous donne ici le niveau d’émissions de chaque type de véhicule pour que vous puissiez vous faire une idée.

Plus vous louez un petit véhicule et plus il y a de passagers à bord, plus les émissions de CO2 par personne sont faibles.

Empreinte carbone par moyen de transport
en grammes équivalent CO2 par passager et par kilomètre

1 passager 2 passagers 3 passagers 4 passagers
Voiture moyenne 253 g 127 g 84 g 63 g
Monospace ou 4×4 316 g 158 g 105 g 79 g
Van 412 g 206 g 137 g 103 g
Camping-car 506 g 253 g 169 g 126 g

Source : Base Carbone de l’ADEME

Ces chiffres incluent les émissions de CO2 des véhicules, mais aussi les émissions indirectes liées à leur fabrication, à l’extraction, au raffinage et au transport des carburants et les émissions fugitives de gaz frigorigènes fluorés associées à la climatisation.

Voir notre dossier Comment limiter son empreinte écologique en voyage ?

Tu as aimé cette page ?
Partage là !