Voir tous les dossiers
Les transports en Australie. Guide de voyage en Australien train en Australie. Guide de voyage en Australie

Transports en australie

Lors d’un voyage en Australie, les déplacements constituent un sujet important. En effet, avec une superficie égale à 14 fois la France, les distances à parcourir pour traverser le pays sont énormes. Rejoindre sa prochaine destination peut prendre du temps et alourdir le budget. Cependant, grâce à un réseau de transports bien développé, cela ne représente pas un problème tant que vous êtes bien préparé. Road trip, bus, train… Afin de vous aider, on détaille dans ce guide les différents types de transports disponibles.

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 14 au 16 mai 2020, auprès de 435 grands voyageurs qui ont visité l’Australie. Nous leur avons demandé quels transports ils ont utilisés pour se déplacer à l’intérieur du pays. Les chiffres publiés dans cet article proviennent de cette enquête. En savoir plus sur notre méthodologie

Moyens de transport utilisés par les voyageurs en Australie

Graphique Type De Tansports utilisés par les voyageurs en Australie

Le road trip

89 % des voyageurs ont loué ou acheté à un moment de leur voyage un van, un camping-car, un 4×4 ou une voiture.

L’Australie compte de nombreuses routes considérées comme les plus belles du monde. C’est le pays idéal pour un road trip. Avec votre propre véhicule, vous pourrez facilement sortir des sentiers battus, être plus libres sur les itinéraires, les arrêts et le rythme, mais il faut être prêt à enchaîner les kilomètres. Ce moyen de locomotion prend vraiment tout son sens dans les États les moins peuplés, par exemple sur la côte ouest, où les transports en commun se font rares.

Pour vous aider à préparer votre virée, nous avons écrit des dossiers complets sur l’achat et la location de véhicules en Australie :

Van Road Trip Australie - Éloïse et Benjamin

Le van, c’est vraiment la liberté !

Photo : Éloïse et Benjamin

L'avion

Émissions de CO2 : 293 grammes de CO2 par passager par kilomètre (Source : Base carbone de l’ADEME)

D’après notre enquête, plus de la moitié des voyageurs a pris au moins un vol intérieur pour se déplacer en Australie.

Il s’agit de la façon la plus efficace de traverser le pays rapidement. Par exemple, rejoindre Uluru depuis Sydney prend entre deux et trois jours par voie terrestre contre moins de 4 heures en avion. Si vous avez peu de temps et que vous souhaitez explorer plusieurs régions, l’avion devient alors incontournable. Évidemment, le gain de temps se fera au dépens de votre empreinte carbone. Gardons en tête que l’avion reste un mode de transport très polluant.

Avec des aéroports modernes et des compagnies sûres, vous trouverez facilement un vol entre deux grandes villes. Le prix des billets reste assez élevé, car la concurrence entre les différentes compagnies est faible. Cependant, réserver en avance, éviter les hautes saisons et les week-ends permet de limiter le coût des billets.

Qantas est la compagnie nationale. C’est la plus importante, elle dessert tout le pays. Elle reste la plus chère, mais elle gère aussi Jetstar, sa propre filiale low cost avec des prix plus attractifs.

Virgin Australia arrive en deuxième position. Présente aussi partout en Australie, elle propose des tarifs intéressants, mais moins de trajets que Qantas.

Regional express circule bien dans l’est de l’Australie, mais plutôt pour des trajets régionaux courts.

Lignes Aeriennes Australie Compagnie Qantas

Qantas dessert toute l’Asutralie

Photo : Qantas

Le bus

Bus Greyhound en Australie

Pratique, peu coûteux, mais long…

Photo : Greyhound

Émissions de CO2 : 50 grammes de CO2 par passager par kilomètre (Source : Base carbone de l’ADEME)

D’après notre enquête, seulement 30 % des voyageurs ont emprunté un bus pour se déplacer en Australie.

Le bus est le moyen de transport le plus économique. À travers tout le pays, les “coaches” permettent chaque jour de relier les destinations les plus importantes. Cependant, dans l’ouest de l’Australie, les possibilités restent limitées.

Les bus sont des bus “classiques”, plutôt bien équipés, mais loin d’être aussi confortables que les bus asiatiques ou sud-américains, surtout lorsqu’il s’agit de voyager de nuit. Les longs trajets peuvent de ce fait être fatigants et il faut bien sûr s’armer de patience.

Greyhound est une compagnie nationale privée. Selon votre itinéraire, elle propose des Pass intéressants, mais ça n’est pas la seule option.

Voir notre dossier complet sur les bus en Australie

Le bateau

D’après notre enquête, 21 % des voyageurs ont emprunté le bateau pour se déplacer en Australie.

Pour rejoindre certaines destinations insulaires, vous devrez emprunter la voie maritime.

Le long des côtes australiennes, des services de ferry privés relient le continent aux îles. Ils vous seront utiles pour rejoindre les îles de la Grande barrière de Corail, Kangaroo Island près d’Adélaïde ou encore Rottnest Island au large de Perth. Vous pouvez transporter votre véhicule lorsque la circulation est autorisée sur l’île de destination.

Si vous prévoyez de visiter la Tasmanie, un ferry de nuit traverse quotidiennement la mer de Tasman, entre Melbourne et Devonport. La compagnie Spirit of Tasmania gère ce service.

Vous devrez parfois emprunter des bacs pour traverser une rivière. C’est le cas par exemple au nord du Queensland pour rejoindre Cape Tribulation depuis le parc Daintree.

Ferry Tasmanie Australie

Traverser la mer de Tasman

Photo : Spirit of Tasmania

Le train

Émissions de CO2 : 80 grammes de CO2 par passager par kilomètre pour un train diesel (Source : Base carbone de l’ADEME)

D’après notre enquête, 17 % des voyageurs ont utilisé le train pour se déplacer en Australie.

Lignes Ferroviaires Principales Australie

Principales lignes ferroviaires pour les voyageurs

Photo : Wikimedia

Plus de 40 000 kilomètres de voies ferrées traversent l’Australie. Pour certains itinéraires, notamment le long de la côte est, le train peut être une bonne option, mais il n’est pas vraiment moins cher que l’avion ni plus rapide que les bus (pas de TGV en Australie !). Peu de voyageurs choisissent donc ce moyen de transport.

De plus, seuls 11 % des voies ferrées australiennes sont électrifiées. La plupart des locomotives fonctionnent avec des moteurs diesels. Prendre le train en Australie ne fera donc généralement pas diminuer votre bilan carbone par rapport au bus.

Cependant, se déplacer en train apporte une dimension différente au voyage. Contrairement aux routes bitumées empruntées par les bus, les voies ferrées traversent souvent des paysages plus sauvages dont vous pourrez profiter à un rythme plus lent et détendu. Les trains sont également plus confortables et spacieux.

Plusieurs compagnies, publiques ou privées, se partagent les lignes ferroviaires globalement par État. Les principales sont Journey Beyond, NSW TrainLink (New South Wales), Queensland Rail (Queensland) et V/Line (Victoria).

Si pour vos déplacements vous combinez bus et train d’une compagnie publique, les Pass qu’elles proposent peuvent devenir intéressants. Pensez à vous munir d’une carte rechargeable.

Les trains touristiques

Si vous avez le budget, des circuits haut de gamme promettent une expérience mémorable. Attention, les prix sont vraiment exorbitants. Si vous grimpez à bord d’un de ces trains, vous aurez le temps de profiter d’une vue panoramique sur les superbes paysages. Parmi les plus célèbres (et touristiques), on peut citer :

  • Le Ghan de Darwin à Adélaïde sur 4 jours : avec un stop à Alice Springs, c’est le trajet idéal si vous souhaitez découvrir le Red Center et Uluru.
  • L’Indian Pacific de Sydney à Perth sur 4 jours : vous découvrez une multitude de paysages lors de cette traversée d’est en ouest.

Retrouver ici les tarifs et les horaires pour ces trains.

Plus abordable, le train Spirit of Queensland relie Brisbane et Cairns en 25 heures : un train luxueux et confortable pour rejoindre la Grande Barrière de Corail.

Train De Luxe Australie

Véritable hôtel sur roue à partir de…
4 785 $AU

Photo : Journey Beyond Rail

Les transports urbains

Carte Metro Train Sydney Australie

Les Sydney Trains comptent 8 lignes et 178 stations

Photo : Transport NSW

Toutes les villes australiennes offrent un système de bus publics économique (3 – 4 AUD / 2 – 2,70 €).

Les villes de Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et Adélaïde disposent également de métros et de tramways.

Des ferries permettent de rejoindre les banlieues autour de la baie de Sydney, sur la Swan River à Perth et la Brisbane River.

Le taxi

Vous trouverez des taxis partout dans les grandes villes. Les taxis officiels (autres que VTC) doivent avoir une licence et fonctionnent avec un compteur. Les tarifs sont fixés par État.

GoCatch est une application australienne de réservation de taxi. Elle permet d’afficher les chauffeurs privés et les taxis officiels avec compteur disponibles autour du vous avec un système de notation des chauffeurs. Le tarif (celui fixé par l’État) reste le même, quelle que soit la période (creuse ou de pointe).

L’application Uber est également disponible en Australie. Si vous réservez un UberX en dehors des heures de pointe, vous obtiendrez le tarif le plus avantageux.

Cabcharge vous permet de payer votre taxi autrement qu’en espèce, mais une surcharge de 10 % (5 % selon les États) est appliquée.

Taxi Silver Service Australie

Flotte de la compagnie Silver Service

Photo : Wikimedia

Le covoiturage

Panneau de petites annonces dans une auberge en Australie

Idéal pour trouver son prochain lift !

Photo : Jeff Axup

Très courant en Australie, le covoiturage, appelé “lift”, est une option vraiment économique pour se déplacer. Si vous avez votre propre véhicule, ça vous permet de partager les frais d’essence et pourquoi pas le volant. Si vous êtes passager, c’est l’idéal pour vivre un road trip sans contrainte. En plus, vous rencontrez d’autres voyageurs et partagez l’expérience.

Souvent, les auberges de jeunesse affichent les petites annonces de voyageurs qui recherchent des personnes avec qui partager la route. Vous pouvez aussi en trouver sur les sites gumtree et coseats ou encore sur les groupes Facebook comme Risdeshare in Australia.

Pour des trajets de plusieurs jours, il vaut mieux bien s’entendre. Prenez le temps d’un café ou d’une bière pour rencontrer vos futurs acolytes avant d’embarquer.

Faire du stop n’est pas illégal en Australie. Cependant, il est interdit de se tenir sur la chaussée dans certains États (Queensland et Victoria). Faites en sorte de ne pas entraver la circulation, restez bien sur les trottoirs.

Le vélo

De la balade paisible en bord de la plage aux circuits de plusieurs jours dans l’Outback, l’Australie offre des opportunités variées aux cyclistes.

Le dénivelé ne posera pas vraiment de problème. Par contre, dans certaines régions (Northern Territory et Western Australie), les températures intenses, la faune et la distance entre les sites représentent un vrai défi et demande une bonne préparation.

Un peu partout dans le pays, d’anciennes lignes ferroviaires ont été converties en pistes cyclables pour la plupart faciles à arpenter. Elles permettent de découvrir ces régions différemment et en autonomie. Elles sont répertoriées sur le site RailTrails Australia.

Cycling Trail Australie

Sur la piste ferroviaire de Yimbun à Harlin

Photo : RailTrails