Voir tous les dossiers
Illustration sur la sécurité et les arnaques Vietnam

La sécurité au Vietnam : accidents, vols, agressions et arnaques

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 19 au 22 novembre 2019, auprès de 831 voyageurs ayant visité le Vietnam en 2019 ou 2018. Nous leur avons demandé s’ils avaient été victimes d’accidents, de vols, d’agressions de la route et/ou d’arnaques pendant leur voyage. En savoir plus sur notre méthodologie

Parmi les répondants :

  • 8 % ont eu un accident de la route
  • 8 % ont été victime d’un vol
  • 2 % ont été agressés

Accidents

Accidents de moto/scooter

Selon notre enquête, 62 % des accidents de voyageurs au Vietnam surviennent en moto ou en scooter. Dans ce pays, les deux-roues motorisés sont les principaux moyens de transport. De nombreux voyageurs en louent ou en achètent pour se déplacer librement dans les villes et à la campagne. Beaucoup n’ont pas l’habitude d’en faire en Europe, chutent et se blessent, parfois grièvement.

Nos conseils

  • Entraînez-vous à conduire un deux-roues chez vous, avant de partir en voyage.
  • Si vous n’êtes pas habitué des deux-roues, préférez un modèle automatique, plus facile à maîtriser qu’un modèle manuel.
  • Vérifiez l’état de votre moto/scooter, testez notamment ses freins.
  • Évitez de rouler sur des routes mouillées ou sableuses. Si vous le faites néanmoins, roulez doucement.
  • Ne roulez pas en short et en tongs, mettez un vrai pantalon, des chaussures fermées et un casque, même s’il fait chaud.
  • Si votre casque n’a pas de visière, portez des lunettes de soleil pour protéger vos yeux de la poussière et des insectes.
  • Même si vous êtes au Vietnam, respectez le code de la route comme si vous étiez en Europe
  • Tournez la tête pour surveiller vos angles morts, de chaque côté, et surveillez vos rétroviseurs.
  • Au Vietnam, le klaxon fait office de clignotant ou d’avertisseur de dépassement. Les gens n’ont pas forcément de rétroviseur et, quand ils en ont, ils ne le regardent pas toujours. Soyez-y donc attentif et donnez vous aussi un petit coup de klaxon quand vous dépassez.
  • Ne roulez pas après avoir bu excessivement.
  • En cas de problème, ne surréagissez pas, tournez ou freinez doucement.
  • La règle implicite est que le plus gros véhicule a toujours la priorité.

Accidents de bus/taxi

La seconde cause d’accident est le bus/taxi. Il s’agit la plupart du temps d’accidents de faible gravité. Les chauffeurs de ces véhicules sont parfois contraints de faire de gros horaires pour gagner leur vie et conduisent parfois en étant fatigués, voire même alcoolisés.

  • Si le chauffeur vous paraît ivre ou très fatigué, attendez le bus suivant ou prenez un autre moyen de transport.
  • Beaucoup d’accidents de bus ont lieu par temps pluvieux sur de mauvaises routes. Si les conditions météo sont vraiment mauvaises, envisagez de décaler votre trajet.
  • Attachez votre ceinture s’il y en a une.
  • À part ça, il n’y a pas grand-chose à faire, vous serez forcément amené à voyager dans des bus qui conduisent trop vite et doublent n’importe comment, il va falloir vous y faire. Ah si, évitez de trop regarder la route ?

Vols

Les voyageurs se déplacent souvent avec du matériel (appareil photo, smartphone, ordinateur…) qui représente de nombreux mois de salaire vietnamien. Cela peut attirer la convoitise des locaux, mais aussi celle des autres voyageurs. Selon notre enquête, les types de vols les plus courants au Vietnam sont :

  • 47 % des vols : vol à l’arraché de sac, de téléphone ou de collier par une personne en scooter
  • 32 % des vols : vol de portefeuille, d’appareil photo ou de téléphone dans un bus de nuit pendant votre sommeil
  • 26 % des vols : vol d’argent dans une chambre d’hôtel

Nos conseils

  • Évitez de trop afficher vos signes extérieurs de richesse : appareil photo, bijoux, téléphone, portefeuille bien garni…
  • De manière générale, voyager léger permet de moins attirer l’attention des voleurs
  • Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance dans les lieux publics (gares, aéroports, marchés…)
  • Gardez votre portefeuille dans votre poche avant ou utilisez une ceinture ventrale.
  • Dans les bus, gardez vos objets de valeurs avec vous, dans votre petit sac, fermé, entre vos jambes et évitez de les sortir pendant le trajet.
  • Dans les bus, si vous descendez pendant une pause, prenez votre sac avec vous.
  • La journée, prenez le minimum avec vous et laissez vos objets de valeurs, vos cartes de paiement et votre passeport dans un casier fermé ou bien cachés dans votre chambre.
  • Fermez toujours la porte de votre chambre à clé et ne laissez rien traîner dans les hôtels/auberges.
  • Faites attention aux techniques qui ont pour but de détourner votre attention pendant qu’un complice vole votre sac : altercation, pièces ou objet tombés au sol, tache de sauce sur vos vêtements…
  • En terrasse, gardez votre sac en vue et bloquez une de ses lanières dans un pied de chaise.
  • Recomptez toujours la monnaie qu’on vous rend.
  • Si vous louez un scooter, ne laissez rien dans le coffre et gardez le casque avec vous.
  • Si vous avez votre propre véhicule, ne laissez rien d’apparent à l’intérieur et garez-le de préférence dans des lieux surveillés.
  • Gardez, sur Internet et en version papier, une copie de votre passeport, du numéro de votre assurance et des numéros à appeler pour faire opposition à vos cartes de paiement.

Que faire si vous avez été victime d’un vol ?

  • Faites opposition à vos cartes bancaires si elles ont été volées.
  • Faite le compte de ce qui vous a été volé.
  • Si la valeur des objets volés est significative, portez plainte auprès de la police.
  • Contactez votre assurance voyage pour vous faire rembourser et éventuellement demander une avance d’argent.
  • Si vos papiers d’identité ont été volés, contactez votre consulat.
  • Plus d’infos sur le site du Ministère des Affaires Étrangères

Agressions

Le Vietnam est un pays plutôt sûr, moins de 2 % des répondants à notre enquête ont été victimes d’une agression.

Votre voyage vous amènera à rencontrer beaucoup de nouvelles personnes. La grande majorité d’entre elles seront bienveillantes. Même si le risque de se faire agresser en voyage est une réalité, il ne faut pas que la peur vous paralyse.

Si vous êtes conscient que ce risque existe et que vous acceptez en partant le fait que vous vous ferez peut-être braquer pendant votre tour du monde, vous pourrez en profiter pleinement en prenant simplement les précautions nécessaires et sans tomber dans la paranoïa.

La perspective d’être menacé avec une arme, ou même sans, a de quoi inquiéter. Mais en réalité, même si une agression peut, dans certains cas, être une expérience assez traumatisante, elle engendre très rarement des blessures.

Les agresseurs agissent très rarement pour le plaisir de la violence physique. Ils ont le plus souvent recours à la menace et à l’intimidation pour voler quelque chose aux voyageurs.

Nos conseils

  • Renseignez-vous sur votre destination en lisant un guide de voyage et en demandant à votre hôtel ou à d’autres voyageurs.
  • Lorsque vous sortez seul, prévenez quelqu’un de confiance de vos déplacements.
  • Évitez de trop afficher de signes extérieurs de richesse : appareil photo, bijoux, téléphone, portefeuille bien garni…
  • Évitez de sortir à pied après la nuit tombée dans les grandes villes. Si vous devez le faire, évitez les parcs, les endroits peu éclairés et les abords des gares. Restez sur les grandes artères fréquentées.
  • Dans les quartiers réputés dangereux, prenez le taxi, même pour de courtes distances.
  • Prenez uniquement des taxis officiels.
  • Louez ou achetez un vélo ou un scooter, qui vous permettront d’être moins vulnérable qu’à pied.
  • N’arrivez pas de nuit dans une nouvelle ville sans avoir réservé un logement.
  • Ayez l’air sûr de vous et évitez d’avoir l’air perdu dans la rue.
  • Si vous sortez le soir, ne rentrez jamais seul(e), surtout si vous avez bu.
  • Évitez les comportements et les paroles qui pourraient être perçus comme insultants et pourraient provoquer un conflit qui serait un premier pas vers une véritable agression. Renseignez-vous sur la culture locale. Ce qui peut sembler normal dans notre culture ne l’est pas forcément dans une autre.
  • Si la peur de vous faire agresser est vraiment un frein pour vous, envisagez de prendre des cours de self-défence avant de partir. On vous y enseignera des techniques de combat, mais aussi la manière de gérer des situations tendues et d’éviter l’affrontement par le comportement et la parole. C’est aussi une bonne manière d’acquérir une plus grande confiance en vous que les autres ressentent et donc d’être moins perçu comme une victime potentielle.

Que faire si vous avez été agressé ?

  • Ne résistez pas. La valeur de ce que vous prendront vos agresseurs n’est rien par rapport à celle de votre vie.
  • Si vous êtes blessé, appelez les secours, demandez à quelqu’un de le faire ou rendez-vous chez un médecin ou dans un hôpital
  • Cherchez du réconfort auprès de personnes en qui vous avez confiance sur place et appelez votre famille.
  • Faite opposition à vos cartes bancaires et changez vos mots de passe si vous vous êtes fait voler votre téléphone.
  • Vous pouvez porter plainte auprès de la police (indispensable si vous voulez vous faire rembourser par votre assurance).
  • Si vous avez besoin de soutien, contactez le consulat de votre pays.
  • Contactez votre assurance voyage pour vous faire rembourser ce qui vous a été volé.
  • Dites-vous bien que ce n’est pas de votre faute et ne refaites pas de scénario pas dans votre tête du type “et si j’avais fait si au lieu de faire cela ?”.
  • Plus d’infos sur le site du Ministère des Affaires Étrangères

Arnaques

Taxis

Arnaques

  • Le chauffeur vous emmène à un hôtel qui n’est pas le vôtre pour toucher une commission.
  • Le chauffeur vous dit que l’endroit où vous voulez aller est fermé et vous emmène dans un endroit qui lui verse une commission.
  • Le chauffeur fait des détours pour augmenter le prix de la course.
  • Le compteur du taxi est trafiqué et affiche un tarif beaucoup plus élevé que le tarif normal.
  • Le chauffeur fait semblant que son compteur ne marche plus et vous fait payer plus cher que le tarif normal.
  • Vous vous mettez d’accord sur un prix avec le chauffeur avant de monter, mais il annonce un prix supérieur à l’arrivée.
  • Un taxi se fait passer pour un Uber ou un Grab à la sortie d’un aéroport, d’une gare ou d’un bus.
  • Le chauffeur annonce un prix de course supérieur à celui affiché sur le compteur en prétextant qu’il y a trop de trafic.
  • Le chauffeur se fait arrêter par la police pour excès de vitesse. Il fait mine de ne pas avoir d’argent et vous demande de la payer.
  • À la sortie d’un bus, un chauffeur de taxi met vos sacs dans son coffre sans vous demander votre avis avant que vous vous soyez mis d’accord sur le prix de la course.
  • Vous payez avec un gros billet et le chauffeur refuse de vous rendre toute votre monnaie.
  • Le chauffeur vous demande une somme quand vous lui donnez l’argent, il fait disparaître un billet et vous demande plus d’argent.
  • Le chauffeur vous propose de payer en euros à l’aéroport et vous applique un très mauvais taux de change.
  • Le chauffeur ne remet pas le compteur à zéro au début de votre course.

Nos conseils

  • Utilisez l’appli Grab, l’équivalent d’Uber en Asie du Sud-Est
  • Ayez votre destination écrite sur vous, ou au moins, soyez certain d’arriver à bien la prononcer.
  • S’il y a un compteur, vérifiez qu’il est à zéro au départ et qu’il tourne une fois que vous avez démarré.
  • S’il n’y a pas compteur, convenez toujours du prix pour l’ensemble des passagers avant de monter.
  • Ne payez jamais à l’avance.
  • Prévoyez d’avoir de petits billets de banque avant de monter pour ne pas devoir payer avec une grosse coupure.
  • Pour les trajets depuis ou vers l’aéroport, préférez, quand cela est possible, les transports en commun.
  • Si le chauffeur essaye de vous la faire à l’envers, soyez ferme et gardez votre calme.
  • Si vous n’arrivez pas à lui faire entendre raison et que vous êtes arrivé à votre hôtel, impliquez le personnel qui pourra vous aider, sinon descendez du véhicule.

Bus

Arnaques

  • Les prix des bus, surtout les bus locaux, sont souvent à la tête du client. N’hésitez pas à négocier.
  • Le bus s’arrête plusieurs kilomètres avant le centre-ville. Vous être obligé de prendre un des taxis qui attendent et vous font payer la course très cher.
  • Vous achetez un billet pour un bus direct, mais on vous impose plusieurs changements de bus en cours de route.
  • Vous achetez des billets de bus combinés, mais le deuxième billet n’est pas valable. Vous devez le repayer.
  • Quelqu’un met votre sac pour vous dans la soute du bus puis vous demande de l’argent.
  • Vous essayez d’acheter un billet de bus sur un faux site Internet. Votre carte ne passe pas et un message vous demande d’apporter l’argent quelque part où on vous donne un faux billet de bus.
  • Le chauffeur d’un bus touristique vous soutient qu’aucun bus public ne passe là où vous allez alors que c’est le cas.

Nos conseils

  • Achetez vos billets au bureau de la compagnie, en agence ou sur Internet, pas au chauffeur ou à quelqu’un dans la rue.
  • Acheter votre billet dans une agence de voyages ou dans votre hôtel vous évitera parfois un long déplacement à la gare routière. Dans ce cas, renseignez-vous sur le prix officiel pour éviter de payer une trop grosse commission.
  • Si vous devez acheter un billet directement dans le bus, regardez ce que payent les locaux et donnez la même somme au chauffeur.
  • Ayez votre destination écrite sur vous, ou au moins, soyez certain d’arriver à bien la prononcer.
  • N’écoutez pas ce que vous disent les gens dans les gares de bus, fiez-vous aux informations données aux comptoirs des compagnies ou sur les panneaux.
  • Dans le bus, ne sortez pas vos objets de valeur et gardez votre petit sac entre vos jambes.
  • Si un bus vous dépose trop loin du centre-ville pour vous y rendre à pied, utilisez Grab (à condition d’avoir du réseau) pour éviter de payer trop cher votre taxi.

Hôtels

Arnaques

  • On vous propose une chambre plus grande que celle que vous avez louée, car l’hôtel n’est pas plein. Au moment de partir, on vous demande plus que le prix prévu.
  • On prétend que votre chambre est occupée et qu’il n’y a plus que des chambres supérieures plus chères.
  • Un hôtelier vous propose de réserver un bus, un taxi ou une excursion et se prend une très grosse commission au passage.

Nos conseils

  • Si vous réservez, faites-le via Booking ou Agoda pour avoir une preuve du type de chambre choisi.
  • Si on essaye de la faire à l’envers, dites que vous laisserez un mauvais commentaire sur le site.
  • Si vous passez par l’hôtel pour réserver un bus, un taxi ou une excursion, renseignez-vous sur le prix pour éviter de payer une trop grosse commission.

Restaurants

Arnaques

  • Dans les stands de rue ou les restaurants sans prix sur la carte, on vous applique un tarif spécial touriste.
  • Votre addition est gonflée par rapport à ce que vous avez commandé.
  • On ajoute une taxe bidon sur votre addition.
  • Le serveur vous “offre” de petites choses en plus pendant le repas et vous les retrouvez sur votre addition à la fin.

Nos conseils

  • Quand le prix est affiché, vérifiez toujours que ce qu’on vous fait payer correspond.
  • Quand le prix n’est pas affiché, laissez des locaux acheter avant vous, regardez combien ils paient et donnez la même chose.
  • Vérifiez toujours votre addition.

Sites touristiques

Arnaques

  • Un “guide” vous fait visiter le site et vous demande une somme très élevée à la fin.
  • Quelqu’un prétend que l’entrée d’un site est payante alors qu’elle est gratuite.
  • Quelqu’un vous aide à accéder à un site et vous demande de venir voir son magasin de façon insistante.
  • Dans un salon de massage, on vous demande un pourboire “obligatoire” en plus du prix négocié au départ.

Nos conseils

  • Renseignez-vous à l’avance pour savoir s’il est nécessaire de payer sur les sites que vous visitez.
  • Si on vous demande de payer lorsque cela n’est pas nécessaire, déclinez poliment.
  • Si on vous dit qu’un site est fermé, ne croyez pas la personne sur parole, allez vérifier vous-même au guichet d’entrée.

Marchés et magasins

Arnaques

  • En tant qu’étranger, on vous propose des prix beaucoup plus élevés qu’aux Vietnamiens.
  • Le vendeur se “trompe” en vous rendant la monnaie.

Nos conseils

  • Quand le prix est affiché, vérifiez toujours que ce qu’on vous fait payer correspond.
  • Quand le prix n’est pas affiché, laissez des locaux acheter avant vous, regardez combien ils paient et donnez la même chose.
  • Quand vous négociez, faites-le avec le sourire, fixez-vous un objectif en acceptant parfois de payer un peu plus cher que les locaux et partez poliment si vous ne trouvez pas d’accord.
  • Recomptez toujours votre monnaie tout de suite, devant la personne qui vous la rend.

Dans la rue

Arnaques

  • Des femmes qui portent des paniers sur les épaules vous les mettent sur les épaules très rapidement et vous proposent de vous prendre en photo avec votre appareil pour ensuite vous réclamer de l’argent.
  • Un vendeur vous aborde, discute avec vous et finit par vous tendre quelque chose comme si c’était un cadeau et finit par vous réclamer de l’argent.
  • Un laveur de chaussures vous arrête, effleure vos chaussures avec son chiffon malgré votre refus et vous demande de l’argent.

Nos conseils

  • D’une manière générale, méfiez-vous des gens qui viennent spontanément vous proposer quelque chose dans la rue. Déclinez poliment leur offre.
  • Ne confiez pas votre appareil à quelqu’un qui vous propose de vous prendre en photo. Si vous voulez qu’on vous prenne en photo, prenez l’initiative de le demander à quelqu’un, de préférence à un autre touriste.