Voir tous les dossiers
Guide de voyage au Chili : louer un véhicule

Location de voiture au Chili

Avoir son propre moyen de transport permet de visiter un pays en toute liberté. La location se présente comme un option idéale pour rayonner autour d’une ville ou visiter une région particulière du Chili. D’après notre enquête, plus d’un voyageur sur trois a loué un véhicule durant son séjour. Dans cet article, nous faisons le point sur toutes les informations dont vous avez besoin pour vous lancer.

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 18 au 21 février 2020 auprès de 645 voyageurs qui ont visité le Chili. Nous leur avons demandé s’ils ont loué un véhicule lors de leur séjour et, si oui, par quelle agence ou par quel site.

Louer ou acheter ?

Le choix de louer votre véhicule ou d’en acheter un d’occasion en arrivant dépend principalement du temps que vous comptez passer au Chili. On vous conseille la location si vous restez moins de deux mois. Si vous restez plus longtemps, l’achat devient plus intéressant.

Avantages de la location

  • Pas de démarches administratives
  • Véhicules généralement plus récents et en meilleur état
  • Possibilité de réserver avant d’arriver
  • Moins de temps de recherche

Inconvénients de la location

  • Plus cher que l’achat si vous restez longtemps
  • Flexibilité limitée, car il faut rendre le véhicule à une date et dans une ville précises

Avantages de l’achat

  • Liberté d’improviser votre itinéraire au fur et à mesure
  • Moins cher sur une longue période, car vous revendez le véhicule avant de partir
  • Possibilité d’aménager votre véhicule comme vous le voulez

Inconvénients de l’achat

  • Démarches administratives
  • Risque de panne potentiellement coûteuse
  • Temps de recherche : facilement deux semaines pour l’achat et la revente
  • Risque de devoir brader votre véhicule si vous êtes pris par le temps

Type de véhicule

D’après notre enquête, 33 % des voyageurs ont loué une voiture au cours de leur voyage au Chili. 3 % des répondants ont loué un van.

Citadine ou 4×4 ?

La réponse à cette question dépend évidemment de votre budget. Lorsqu’il s’agit d’enchaîner les kilomètres, ne négligez pas le confort ni la sécurité.

Globalement, dans les endroits touristiques du Chili (San Pedro de Atacama et la Carretera austral), vous pouvez emprunter les routes et les pistes (de sable ou de gravier) avec une voiture classique. Cependant, il vous faudra beaucoup plus de patience et d’attention à certains endroits qu’avec un 4×4. Selon la saison, renseignez-vous sur l’état des routes pour ne pas vous retrouver bloqué par les pluies ou la neige en hiver.

Selon notre enquête, les trois quarts des voyageurs qui ont loué une voiture ont opté pour une citadine (Nissan Micra, Toyota Aygo, Citroën C5…) et un quart a opté pour un 4×4 (Nissan Qashqai, Hyundai ix35, Toyota RAV4…).

Voiture de Location dans le désert d'Atacama

Pas besoin d’être champion de rallye, mais mieux vaut être prudent 🙂

Crédit : Wikimedia

Réservations

Sociétés de location

Les grandes villes et aéroports chiliens proposent de nombreuses options de location. Vous retrouvez la plupart des compagnies internationales et des agences locales.

Agences de location les plus utilisées par les voyageurs

Societes Location Voiture Chili

Conditions à remplir

Pour louer un véhicule au Chili, vous devez avoir :

  • 25 ans minimum. Les conducteurs de 21 à 24 ans peuvent parfois louer une voiture, mais des frais supplémentaires sont généralement appliqués.
  • un passeport valide
  • un permis de conduire français depuis au moins 2 ans. Le permis de conduire international n’est pas obligatoire, mais recommandé.
  • une carte bancaire pour la caution

Comment réserver votre voiture ?

D’après notre enquête :

  • 39 % des voyageurs réservent sur le site internet de la compagnie
  • 29 % des voyageurs réservent directement en agence
  • 23 % des voyageurs utilisent le comparateur Rentalcars
  • 4 % des voyageurs utilisent le comparateur Kayak

Les coûts d’une location

Nous avons demandé aux voyageurs qui ont loué une voiture au Chili quel modèle de voiture ils ont loué et combien ils ont payé :

  • Citadine : 27 à 40 € par jour
  • SUV : entre 45 à 70 € par jour

Certaines autoroutes sont soumises à péage, notamment la panaméricaine (route 5). Cela nécessite un boîtier électronique (le TAG). Demandez à l’agence de location si la voiture en est équipée et les modalités de règlement des frais. En général, elle facture et prélève le montant dû bien plus tard, après avoir reçu le relevé des péages.

Passer la frontière argentine engendre un coût supplémentaire. Précisez-le à l’agence idéalement quinze jours avant la location, le temps de faire les démarches administratives pour obtenir le permis.

Quels critères influent sur le prix ?

Pour limiter les coûts de votre location :

  • Voyagez hors saison
  • Réservez votre véhicule longtemps à l’avance
  • Ne louez pas une voiture dans un aéroport (taxe de 9 % supplémentaires)
  • Rendez le véhicule au même endroit
  • Faites attention au kilométrage autorisé
  • Limitez le nombre de conducteurs
  • Louez à un particulier ou à votre guesthouse
  • Évitez de choisir un conducteur trop jeune si vous voyagez à plusieurs

Assurance

Assurance de base

Votre contrat comprend obligatoirement une assurance de base (LDW : Loss Damage Waiver) incluse dans le prix de la location. Elle couvre généralement :

  • Les dommages sur votre véhicule en cas de collision (CDW : Collision Damage Waiver)
  • Le vol de votre véhicule (TP : Theft protection)
  • Les dommages matériels ou corporels que le conducteur peut causer à ses passagers ou à des tiers (DAT = Third party Damage)

Cette assurance de base comporte une franchise élevée. Cela signifie que si vous endommagez votre véhicule ou celui de quelqu’un d’autre, vous ne serez pas redevable de la totalité des réparations. Vous devrez payer de votre poche jusqu’à hauteur de la franchise. Au-delà de ce montant, c’est l’assurance qui prendra les frais en charge.

Niveaux de couverture

Les sociétés de location proposent généralement plusieurs options de couverture :

  • La couverture assistance routière (AR) vous permet de bénéficier d’une assistance d’urgence et d’un remorquage. Elle se limite souvent aux routes officielles et/ou à des zones géographiques.
  • La couverture d’équipement particulier (SACA) couvre des éléments comme le pare-brise, la roue de secours, les rétroviseurs extérieurs, les enjoliveurs de roue, les serrures, l’antenne, le kit de sécurité, les essuie-glaces…
  • La couverture individuelle accident (PAI) couvre les frais d’hospitalisation des occupants en cas d’accident. Elle inclut une assurance vie en cas de décès.
  • Le niveau de couverture de la responsabilité civile (SLI) augmente le montant limite de couverture en cas de dommages matériels ou corporels causés à ses passagers ou à des tiers$
  • L’option de niveau de franchise réduit le montant ou exempte totalement du paiement de la franchise.
  • La couverture complète regroupe en général toutes les options (de 13 à 30 € par jour).

Le montant des options (2 à 13 € par jour) et de la franchise (de 380 à 2400 €) dépend du type de véhicule et de l’agence. Le montant de la franchise diminue en fonction des options auxquelles vous souscrivez.

Exclusions

Il y a souvent des éléments qui ne sont pas pris en charge par l’assurance du loueur. Voici les exclusions les plus courantes, à vérifier dans votre contrat :

  • Frais de remorquage
  • Dommages au pare-brise
  • Dommages aux pneus
  • Dommages au toit
  • Dommages au châssis
  • Dommages aux rétroviseurs
  • Dommages à l’intérieur du véhicule (brûlures de cigarettes, tâches…)
  • Dommages ou perte d’effets personnels
  • Oubli de fermer le véhicule à clé
  • Conducteur dont le nom ne figure pas sur le contrat
  • Conduite en état d’ivresse ou sous l’emprise de médicaments/drogues
  • Conduite sur des routes en mauvais état ou non-adaptées à la circulation automobile
  • Non-respect du code de la route
  • Surcharge du véhicule
  • Utilisation du mauvais carburant
  • Panne d’essence
  • Manquement aux procédures en cas d’accident
Off Road

Non non vous n’êtes pas assuré pour le “Off-Road”

Crédit : Wikimedia

Caution

Une caution vous sera généralement prélevée au moment de la prise en charge de votre véhicule. Chaque société de location a ses propres règles. Certaines prélèvent le montant de la franchise, d’autres le gèlent sur votre compte bancaire et d’autres encore se contentent de prendre une empreinte de carte bancaire.

La somme prélevée est rendue à la fin, mais faites attention aux éventuels frais bancaires (voir notre comparatif des frais bancaires à l’étranger). Ils ne vous seront pas rendus.

On entend parfois dire qu’il faut une carte de crédit (à débit différé) pour louer un véhicule et que les cartes de débit (à débit immédiat) ne permettent pas de prendre une caution. Aucun des répondants à notre enquête ayant utilisé une carte de débit n’a eu de problème. Tant que votre compte est approvisionné et que votre plafond de paiement est suffisant, vous pouvez utiliser une carte de débit. En revanche, il est parfois impossible de payer avec une carte à autorisation systématique (type N26, Revolut, Max…).

Responsabilité civile

L’assurance responsabilité civile couvre généralement les dommages causés à la propriété d’un tiers lors d’un accident impliquant la voiture de location. Si vous n’avez pas de contrat de responsabilité civile à l’étranger, vérifiez le montant limite sur le contrat de location qui est parfois un peu léger.

Assurance voyage

Si vous avez une assurance voyage de type Chapka, ACS, AVI…, elle couvre vos frais médicaux en cas d’accident, mais pas les dommages causés à votre véhicule, ni ceux que vous pourriez causer à un tiers.

Assurance de votre carte bancaire

L’assurance des cartes bancaires premium, comme la Visa Premier ou la Gold Mastercard, couvrent votre véhicule de location pendant :

  • les 180 premiers jours de votre voyage pour les Visa
  • les 90 premiers jours de voyage pour les Mastercard

Cette couverture est limitée aux 31 premiers jours de location, même si la location est constituée de plusieurs contrats successifs.

Carte Visa Premier

La franchise est couverte pour une voiture, mais ni pour un van ni pour un camping-car.

Les véhicules de plus de 3,5 tonnes de poids total autorisé à vide ou de plus de 8m3 de volume de charge ainsi que les 4×4 et les camping-cars ne sont pas couverts. Les vans aménagés sont malheureusement considérés comme des camping-cars (ça nous a été confirmé par Visa et Mastercard) et ne sont donc pas couverts, même s’ils font moins de 3,5 tonnes.

Si vous louez une voiture, l’assurance de votre carte vous remboursera votre franchise en cas de dommages, de vol de votre voiture ou de dommages matériels que vous pourriez causer à un tiers.

Vous n’avez donc pas besoin de prendre l’assurance complémentaire proposée par votre loueur. Si le montant des réparations dépasse la franchise, c’est l’assurance de base de votre contrat de location qui les prendra en charge.

Vous devrez tout de même laisser une grosse caution au loueur qui sera débitée sur votre compte et vous sera remboursée à la fin de votre location. En cas d’accident, la société de location utilisera votre caution pour réparer la voiture et en parallèle vous ferez une réclamation auprès de votre banque pour être remboursé.

Les cartes bancaires de base, comme la Visa Classic ou la Standard Mastercard ne couvrent jamais les locations de véhicules. La carte Revolut Premium ne les couvre pas non plus et la carte N26 Black ne couvre que jusqu’à 750 € de franchise.

Voir notre comparatif des assurances des cartes bancaires

Rental Cover

Il existe une alternative aux assurances proposées par les loueurs. Rental Cover vous permet de ne pas avoir de franchise à payer en cas de sinistre. Elle offre généralement un bien meilleur rapport couverture-prix que les assurances optionnelles des sociétés de location et a moins d’exclusions.

Il faut prendre cette assurance avant de commencer à rouler avec votre voiture de location. Vous pouvez choisir le montant de la franchise que vous voulez assurer. Calez-vous sur la franchise de l’assurance de base de la société de location que vous avez choisie.

Si vous optez pour cette assurance, le loueur vous débitera généralement une caution. En cas d’accident, les frais de réparations seront prélevés sur votre caution. Vous ferez ensuite une demande de remboursement de la partie de la caution qui vous aura été prélevée sur le site de votre assurance qui vous remboursera en quelques jours. Si le montant des réparations dépasse la franchise, c’est l’assurance de base de votre contrat de location qui les prendra en charge.

Les répondants à notre enquête qui sont passés par Rental Cover et ont eu un accident ont tous été satisfaits de leur remboursement.

Conduire au Chili

  • Vous conduisez à droite.
  • Vous devez rouler avec les feux de croisement, même en journée, sauf en ville.
  • La vitesse est limitée à 50 km/h en ville, 100 km/h sur route, 120 km/h sur autoroute. Les amendes pour excès de vitesse coûtent 35 000 $CH (38 €).
  • Le Chili applique la tolérance zéro concernant l’alcool au volant.
  • Les feux tricolores aux grandes intersections sont situés après le croisement et non avant.
  • Parfois, le sens de circulation d’une rue peut changer dans la journée pour faciliter la circulation, suivez le mouvement.
  • Les Chiliens peuvent avoir une conduite “sportive”. Ils se montrent courtois avec les piétons, mais en ville ils peuvent avoir tendance à brûler les feux rouges et à oublier de mettre leur clignotant.
Pisco Vallee Elqui Vins

Goûter les vins chiliens ou conduire, il faut choisir !

Photo : Globetrottants

Sécurité

Quelques conseils :

  • Attention à l’altitude (votre véhicule consomme plus s’il a moins d’oxygène… comme vous 😉)
  • Faites le plein avant une expédition et emportez un bidon d’essence (les villes et villages des zones reculées ne sont pas forcément équipés de stations essence)
  • Vérifiez l’état des pneus et de la roue de secours
  • Ne vous fiez pas au temps de route indiqué par les planificateurs d’itinéraires
  • Prévoyez de l’eau et de la nourriture en quantité suffisante
Bidons Essence

S’assurer de ne pas manquer d’essence

Crédit : Wikimedia

Où louer une voiture ?

Nord du Chili et Atacama

Vous pouvez louer un véhicule pour visiter la région d’Atacama et ainsi éviter les “heures de pointe” dans les endroits touristiques. Des véhicules sont disponibles à San Pedro de Atacama, mais vous aurez plus de choix et un meilleur prix en louant depuis la ville de Calama.

Dans cette région, un véhicule personnel vous permet également d’atteindre plus facilement des lieux moins bien desservis par les bus, notamment à l’extrême Nord. Vous pourrez visiter toute la région de Putre et les parcs nationaux alentours : le parc national Lauca, la réserve nationale Las Vicunas et le parc national du Volcan Isluga.

À Puerto Montt

Les voyageurs louent un véhicule pour vivre l’expérience du fabuleux road trip le long de la Carretera austral. La faible fréquence des liaisons en bus et en ferry risque de vous faire perdre du temps et de vous obliger à suivre un planning précis pas toujours idéal. Avec une voiture, vous pourrez vous déplacer au grès de vos envies à travers des paysages exceptionnels.

La construction de cette route mythique date des années 1970 à la demande du Général Pinochet. Elle est empreinte d’une histoire très forte. La majorité du temps, vous conduisez sur une piste assez étroite non revêtue. Attendez-vous à un trajet cahoteux !

À Punta Arenas

Les voyageurs louent un véhicule pour visiter le parc national Torres del Paine. Si vous ne souhaitez pas réaliser un trek sur plusieurs jours, vous pouvez ainsi voir un maximum de choses sans être contraints par les horaires des bus et des navettes.

Sur l’île de Pâques

Il n’y a pas de transport en commun sur l’île de Pâques. Si vous souhaitez éviter les tours organisés, la location de voiture est une option que vous apprécierez surtout lorsqu’il fait chaud. Cependant, la petite taille de l’île permet de la visiter facilement à vélo.

Tu as aimé cette page ?
Partage là !