Voir tous les dossiers
Visas pour le Chili, guide en ligne du Chili

Les Visas pour le Chili

Pour entrer au Chili, un passeport français valide sur toute la durée du séjour suffit. À la frontière, vous pouvez être amené à devoir préciser les raisons et la durée de votre visite ainsi que l’adresse de votre hébergement. Vous devez avoir un billet de continuation (Voir notre dossier Voyager sans billet de retour).

Types de Visas

Les différents types de visas pour le Chili

Type de visa/autorisation Durée maximum d’un séjour Durée de validité Prix Prolongation possible
Exemption de visa 90 jours Gratuit Oui
Visa Vacances-Travail 1 an 90 jours 135 $ US Non

Exemption de visa

Les Français peuvent rester 90 jours au Chili sans visa, à compter de leur date d’entrée dans le pays. Cependant, les autorités se réservent le droit de réduire cette durée dans des cas exceptionnels. Notez que sur l’île de Pâques, votre séjour ne peut pas excéder 30 jours.

Pour entrer au Chili, un passeport français valide sur toute la durée du séjour suffit. À la frontière, vous pouvez être amené à devoir préciser les raisons et la durée de votre visite ainsi que l’adresse de votre hébergement.

Au moment d’entrer au Chili, vous remplissez une carte de tourisme (Tarjeta de Turismo) fournie par la Police chilienne à la frontière (Policia De Investigaciones). Au guichet, une fois votre entrée dans le pays validée, le policier glissera dans votre passeport une carte d’immigration. Elle est personnelle et non transférable. Pendant toute la durée de votre séjour, vous devez la conserver précieusement et la présenter au moment de quitter le pays.

Prolongation d’exemption

Le moyen le plus simple pour renouveler votre exemption de Visa reste de traverser une frontière. Faites simplement un aller-retour en Argentine et vous aurez une nouvelle autorisation de 90 jours au Chili.

Il existe deux cas de figures :

  • Si à votre arrivée, l’agent à la frontière vous a accordé moins de 90 jours (ce qui est très rare), vous pouvez demander un élargissement de l’autorisation et ainsi obtenir vos 90 jours. Cette procédure, appelée “ampliacion de turismo”, est gratuite.
  • Si à votre arrivée, l’agent à la frontière vous a accordé 90 jours, vous pouvez demander un extension de l’autorisation. Cette procédure, appelée “proroga de turismo” vous permet de rester sur le territoire 90 jours supplémentaires. Vous devrez régler l’équivalent de 100 $US en pesos chiliens.

Dans les deux cas, vous devez effectuer la démarche dans les 30 derniers jours de votre exemption de Visa.

Voyager avec un mineur

Famille Lebon

Ça serait dommage de devoir laisser les enfants à la frontière 😉

Photo : Famille Lebon

Pour chaque document, vous devez fournir l’original et trois photocopies :

  • Si le mineur voyage accompagné de ses deux parents, il doit présenter un passeport ou une carte d’identité nationale et un acte de naissance original ou livret de famille.
  • Si le mineur voyage accompagné d’un seul de ses parents, il doit présenter, en plus, une autorisation authentifiée du parent absent donnant son accord pour le départ du mineur, ou une autorisation du juge aux affaires familiales.
  • Si l’un des parents est décédé, vous devrez présenter un certificat de décès.

Billet de continuation

Lors d’un voyage à l’étranger, si vous n’avez pas de billet aller-retour, vous devez parfois prouver que vous quitterez bien le pays. (Voir notre dossier Voyager sans billet de retour)

Pour le Chili, une preuve de sortie du pays avec un billet de transport vers la France ou vers un pays tiers est obligatoire. Dans ce dernier cas, vous devez également prouver que vous avez l’autorisation d’entrer dans le pays tiers (passeport, visa ou permis d’entrée).

Lors de notre enquête auprès de 645 Tourdumondistes, nous leur avons demandé s’ils avaient dû montrer un billet de continuation et si oui, à quel moment.

  • 90 % des répondants n’ont jamais eu à fournir de preuve de sortie du pays

Attention ! Si vous voyagez à l’île de Pâques, la vérification est automatique. Vous devez fournir une preuve de sortie dans les 30 jours.

Parmi les 10 % des voyageurs qui ont dû présenter un billet de continuation :

  • 69 % ont dû le présenter à la compagnie aérienne avant l’embarquement vers le Chili
  • 12 % ont dû le présenter à un agent des douanes à une frontière terrestre
  • 19 % ont dû le présenter à la douane de l’aéroport à l’arrivée

Les agents aux frontières terrestres ne semblent pas à cheval sur ce point mais cela reste en théorie obligatoire.

Dans tous les cas, n’importe quel billet pour un trajet à réaliser avant la date d’expiration de votre visa suffit. Vous pouvez montrer un billet d’avion ou un billet de bus, qu’il soit au départ du Chili ou qu’il concerne deux autres destinations. Un seul des répondants a utilisé un billet d’avion annulable.

Programme Vacances-Travail

Depuis novembre 2015, un accord permet aux jeunes Français de séjourner pendant un an au Chili à des fins touristiques et culturelles et de travailler en même temps pour financer leur séjour. Le quota de visas Vacances-Travail accordés chaque année aux Français est fixé à 400. Vous devez remplir les conditions suivantes pour pouvoir prétendre au PVT :

  • Être français et détenir un passeport français valide sur toute la durée du séjour
  • Avoir entre 18 et 30 ans révolus
  • Être célibataire, ni pacsé, ni marié (si vous partez en couple, faites votre demande séparément)
  • Voyager sans personne à charge
  • Ne pas avoir déjà bénéficié du PVT au Chili
  • Avoir un casier judiciaire vierge en France et à l’étranger
  • Avoir au moins 2 500 € d’économies
  • Souscrire à une assurance PVT couvrant au minimum les soins médicaux, les hospitalisations et le rapatriement pendant la durée du Visa

Vous pouvez effectuer votre demande en ligne. D’après le Consulat du Chili, il faut compter six semaines entre la demande du visa et son obtention.

Une fois votre demande acceptée, présentez-vous le matin au consulat du Chili à Paris. Après avoir payé les frais s’élevant à 115 €, vous laissez votre passeport et en début d’après-midi, vous le récupérez avec votre Visa Vacances-Travail apposé.

À partir de ce moment, vous avez trois mois pour débuter votre PVT au Chili. Passé ces 90 jours, vous perdez votre visa et vous ne pouvez plus faire de nouvelle demande. Une fois au Chili, vous pouvez entrer et sortir du pays autant de fois que vous le souhaitez pendant 12 mois.

Le jour de votre arrivée, faites enregistrer votre visa auprès de la PDI (Police chilienne à la frontière) et demandez votre RUT (numéro d’identité). Sans cela, vous perdrez tous les avantages du PVT.

Douanes

Au delà des règles douanières classiques à suivre, vous devez remplir ce formulaire. Il vous sera fourni à votre arrivée au Chili.

Attention, la plupart des produits d’origine végétale et animal sont interdits.

Certains de ces produits peuvent cependant entrer dans le pays, à condition qu’ils soient industrialisés et dans leur emballage d’origine, étiquetés et hermétiquement fermés. Un agent procédera à une vérification. Pour la liste complète des produits tolérés, vous pouvez consulter le site du SAG.

Si vous entrez au Chili avec des produits d’origine végétale et animal non autorisés, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 16 000 €.

Voyager avec un véhicule

Des accords existent entre le Chili et l’Argentine pour faciliter le passage des véhicules à la frontière. Pour les autres frontières, cela peut s’avérer plus délicat.

Conservez précieusement tous les documents tamponnés par les douanes, car vous devrez les présenter à votre retour. À ce moment, vous pouvez être soumis à un contrôle sanitaire du véhicule.

Au Chili, vous conduisez à droite. Tous les véhicules doivent être assurés. Les touristes étrangers doivent présenter un permis de conduire international délivré par le pays d’origine.

Route désert Chili

Tracer la route sereinement

Photo : Les 2 sacs à dos

Vers l’Argentine avec un véhicule chilien

Si vous êtes le propriétaire du véhicule, vous devez remplir un “Formulaire de sortie du véhicule”. Vous devez avoir votre numéro d’identification fiscal chilien (RUT) et le certificat d’immatriculation du véhicule (PADRON). Si le certificat n’est pas à votre nom, vous devez avoir une autorisation authentifiée du propriétaire. Procurez-vous un certificat notarié dans lequel vous vous engagez à restituer le véhicule au pays dans le délai autorisé. L’autorisation est valable au maximum pour 180 jours. Vous pouvez faire la demande en ligne.

Si vous avez loué une voiture, vous devez avoir une autorisation de l’agence de location. Elles appliquent souvent des frais supplémentaires. L’autorisation est dans ce cas valable 90 jours et ne peut en aucun cas être étendue.

Selon la frontière et/ou le douanier, le passage s’avère plus ou moins facile. Si cela ne fonctionne pas à l’une, essayez à une autre, ne vous laissez pas abattre.

Vers la Bolivie et le Pérou avec un véhicule chilien

Pour la Bolivie, les démarches sont normalement les mêmes, mais l’obtention de l’autorisation et le passage à la frontière peut s’avérer plus délicat. La frontière entre le Chili et le Pérou (entre Arica et Tacna) n’est vraiment pas idéale. Les douaniers sont réticents, certainement car Arica fait partie d’une zone franche (sans taxe). Dans tous les cas, le séjour ne peut pas excéder 7 jours et vous devez en plus déclarer les passagers.

Les agences de location refusent en général de louer un véhicule si vous souhaitez passer la frontière péruvienne et/ou bolivienne.

Entrer au Chili avec un véhicule étranger

Vous pouvez entrer au Chili avec un véhicule argentin en remplissant la déclaration du véhicule et un “Formulaire d’entrée du véhicule“. L’autorisation est valable 180 jours.

Pour tout autre véhicule immatriculé à l’étranger la durée autorisée est de 90 jours maximum et la déclaration du véhicule sera à faire directement au poste frontière.

Contacts utiles

Ambassade du Chili à Paris

Site Web

Adresse : 2, avenue de La Motte-Picquet – 75007 Paris

Tél. : 01 44 18 59 60

Mail : [email protected]

Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 15h à 16h

Ambassade de France à Santiago

Site Web

Adresse : Condell 65 – Providencia – Santiago

Tél. : +56 224 70 80 00

Mail : [email protected]

Heures d’ouvertures : du lundi au vendredi (sauf le mercredi) de 9h à 12h seulement sur RDV

Consulat du Chili à Paris

Pour les demandes de visas

Site Web

Adresse : 64, boulevard de La Tour-Maubourg – 75007 Paris

Tél. Infos générales : 01.44.18.59.96 / 01.44.18.59.90
Tél. Visas : 01 44 18 59 95

Mail Infos générales : [email protected]
Mail Visas : [email protected]

Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 14h30 seulement sur RDV

Ministère de l’Intérieur au Chili

Service et renseignements pour les étrangers

Site Web

Adresse : Matucana 1223 – Santiago

Tél. : +56 600 486 3000 (du lundi au samedi de 8H30 à 17H00)

Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 08H30 à 14H00 seulement sur RDV

Police d’investigations – PDI

En cas de perte ou de vol des documents de voyage, demande de duplicata de la “Tarjeta de Turismo” (papier d’entrée au Chili)

Site Web

Adresse : San Francisco 253 – Santiago Centro

Tél. : +56 227 081 043 / +56 227 081 044

Mail : [email protected]@investigaciones.cl

Préfecture de Police Internationale

Adresse : Aéroport de Santiago Arturo Benítez (siège national des étrangers et de la police internationale)

Tél. : +56 227 082 659 (renseignements 24/7)

Mail : [email protected]

Douanes

Site Web

Service de l’agriculture et de l’élevage

Site Web

Tu as aimé cette page ?
Partage là !