Voir tous les dossiers
Avis des grands voyageurs sur le Chili

Avis des voyageurs sur le Chili

Quelle opinion les voyageurs ont-ils de leur expérience de voyage au Chili ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce pays selon eux ?

Notre enquête

Nous avons réalisé une grande enquête du 18 au 21 février 2020, auprès de 645 voyageurs ayant visité le Chili. Nous leur avons posé de nombreuses questions sur leur ressenti de leur voyage dans ce pays. En savoir plus sur notre méthodologie

Note Globale 8,2* /10

Paysages

Tranquillité

Accueil

Sécurité

Culture

Communication

Transports

Propreté

Logements

Affluence touristique

Villes

Gastronomie

Avantages et inconvénients

Avantages

  • Diversité des paysages
  • Beauté des paysages
  • Accueil des Chiliens
  • Facilité de transport (grand réseau de bus)
  • Nature préservée
  • Qualité des infrastructures
  • Sentiment de sécurité en dehors des villes
  • Culture andine
  • Ambiance chaleureuse

Inconvénients

  • Prix élevés
  • Grandes distances
  • Gastronomie peu variée
  • Insécurité dans les grandes villes (vols fréquents)
  • Peu de transports publics sur la Carretera austral
  • Culture américanisée
  • Accent chilien parfois difficile à comprendre
  • Différences de climat (Nord/Sud)
  • Inégalités

Avis des voyageurs

Note donnée à l’expérience de voyage au Chili Type de voyageur Avantages Inconvénients Avis et conseils
10 / 10 30 ans, en couple Diversité et beauté des paysages, respect de la nature, facilité de transport interne La vie est plus chère qu’ailleurs en Amérique du Sud. Très grand pays, impossible de tout voir en une fois. Faire absolument Atacama et Torres del Paine. Tout est magnifique au Chili, c’est un pays propre et qui n’est pas encore envahi par les touristes. En revanche la vie est chère, pays pas forcément adapté aux petits budgets type tourdumondistes.
10 / 10 29 ans, en famille Nature, randonnées, glaciers, lacs et volcans, carretera austral, manchots, culture et identité chilienne, gens très accueillants Les distances peuvent être longues Prévoir suffisamment de cash quand on va en patagonie, certaines villes n’ont pas d’atm. Ne pas hésiter à quitter les chemins touristiques. La carretera austral est magnifique.
10 / 10 29 ans, en couple Facilité de déplacement, sécurité, pays développé par rapport à ses voisins Le côté trop organisé justement. Prenez votre temps et amusez vous ce pays en vaut la peine !
10 / 10 60 ans, en solo Pays formidable Aucun Partez tranquille.
10 / 10 25 ans, en couple Diversité et beauté des paysages et des climats, gentillesse et accueil des Chiliens Aucun Foncez !
10 / 10 51 ans, en couple Population accueillante, pays bien desservi par les bus. Un peu plus cher que ses voisins Respecter le pays en terme de propreté, et faire l’effort de parler espagnol.
10 / 10 25 ans, en solo Ses personnes, vraiment accueillantes et positives. Ses paysages, magnifiques (comme partout dans le monde) mais le Chili a été un coup de cœur si bien que je n’ai aucune envie de partir ! Ses prix, si on a un petit budget il faut dire au revoir à son confort et être prêt à faire des concessions. Faire du couchsurfing ! Ça permet de connaître réellement un pays et ses habitants. La meilleure expérience jamais faite !
10 / 10 25 ans, en couple Paysages sauvages propres, gentillesse des Chiliens Trop Européanisé dans les grandes villes Faire absolument Valparaiso et San Pedro de Atacama. À ne pas louper.
10 / 10 23 ans, en couple Accueil formidable et personnes hyper accessibles. Facilité de communiquer et d’obtenir des informations. Environnement préservé et mode de vie sain. Variété de paysages et culture incroyable. Bon vin, bonne nourriture. Aucun, l’un des rares 3 pays que je connais (sur près de 40 visités ou vécu) où je pourrai facilement construire ma vie. S’il fallait vraiment un bémol, les disparités et problème d’eau dans le pays. Se préparer à un espagnol pas simple à comprendre au premier abord. Se renseigner un peu sur les temps de trajet si choix du bus et privilégier l’avion (meme si ce n’est pas hyper écolo) si le temps est compté. Surtout ne pas manquer l’île de Pâques si possible, c’est magnifique et loin d’être bondé. Ne pas hésiter à demander localement quoi faire, comment faire, et/ou randonner. Il y a des pépites insoupçonnées et les locaux seront ravis de vous les montrer. Ne pas avoir peur des chiens errants, ils sont tous très gentils. Et surtout, si vous aimez le vin rouge, goûtez et dégustez (avec modération), ce n’est pas pour rien que le vin chilien est mondialement connu.
10 / 10 25 ans, en couple La diversité des paysages (volcans, glaciers, désert …). La sympathie des habitants. Très facile de voyager en sac à dos/tente. Personne ne parle anglais (aéroport, gares routières …) Dormir en tente (plus économique et très facile), partir au moins un mois.
10 / 10 26 ans, entre amis Les Chiliens, les paysages incroyables, la gastronomie locale, facilité de transport Un peu cher S’acheter une tente pour économiser, les campings sont bien équipés. Ne pas aller dans les restos bas de gamme gras et pas très bon, plutôt cuisiner soi même ou aller dans les restos un peu plus chers mais cuisine très recherchée. Boire du vin local. Discuter avec les Chiliens. Faire du stop. Faire des choix si peu de temps car le pays est très grand.
10 / 10 30 ans, en couple Tous les paysages possibles et imaginables se trouvent au Chili! Les gens sont très accueillants et ouverts. Honnêtement je n’en vois pas, peut-être le budget un peu élevé comparé au reste de l’Amérique du Sud (mais aucune comparaison avec l’Argentine!!). Prendre le temps de le visiter et pas seulement 10 jours en avion …
10 / 10 29 ans, en solo C’est un pays avec une biodiversité et une géographie extrêmement différente. Tous les paysages que j’ai vus sont magnifiques. Pas vraiment de points négatifs à part le côté trop touristique de certaines régions comme Atacama. Y aller sans a priori sur les Chiliens et de ne pas écouter ce qu’on peut dire sur eux! Ils sont adorables, juste un peu plus discrets que leurs voisins.
10 / 10 35 ans, en couple Diversité des paysages, l’accueil de la population Prix élevés dans les parcs nationaux Être organisé avec les transports et on peut faire le W treck en réservant 24h à l’avance.
10 / 10 22 ans, en solo La gentillesse des gens, des paysages incroyables et très variés, une histoire riche L’espagnol y est très différent, il est parfois dur de comprendre/parler, même si on est bon en espagnol. Les prix sont parfois un peu élevé pour ce que c’est. Comme souvent, s’éloigner des lieux touristiques pour se mêler à la population, vous y mangerez pas cher et beaucoup mieux ! Apprendre quelques mots de ‘chilien’ de la vie courante (ex : on ne dit pas bus mais ‘Micro’, on en dit pas coche mais ‘Auto’, on ne dit pas Aguacate mais ‘palta’, on ne dit pas banane mais ‘platano’…) Ne pas être effrayé par les longs trajets en bus, les bus semi-cama ou cama sont très confortables. Éviter les villes qui ne sont pas magnifiques. Faire attention quand vous parler de la dictature, il reste encore pas mal de Pinochetista. Rencontrer les Mapuche (via wwoofing…) qui ont beaucoup de choses à nous apprendre niveau respect de la terre/environnement… Manger des empanadas de pino. Boire des Terremottos a la Piojera à Santiago. Visiter le marché local de La Vega à Santiago…
10 / 10 24 ans, entre frère et sœur Les habitants : curieux, ouverts. Le pays a des paysages sublimes. Les transports parfois très rudes Avoir du temps… le pays est immense et les distances très longues.
10 / 10 28 ans, en couple Tout, les Chiliens, la culture, la nourriture, les paysages, … Le pays est relativement cher. ALLEZ-Y, c’est un pays formidable!! Mais attention, on fait vite beaucoup de kilomètres.
10 / 10 27 ans, en solo Une immense variété de paysages (montagnes, lacs et forêts anciennes au Sud, désert au Nord, climat polynésien sur l’île de Pâques), le tout ponctué de volcans et de sources chaudes naturelles partout dans le pays Des habitants souvent très accueillants et généreux, une facilité pour faire de l’auto-stop (même en étant une voyageuse solo, je n’ai jamais eu de problème pour me déplacer et me suis toujours sentie en sécurité) De nombreux autobus pour se déplacer de ville en ville. D’immenses inégalités sociales, l’eau privatisée ayant pour conséquence l’assèchement des rivières. Prenez le temps, rencontrez des locaux, n’hésitez jamais si on vous propose de faire une randonnée.
10 / 10 24 ans, en solo Super safe, super beau et authentique, gens adorables, grande diversité de paysages Un peu cher, pays très étendu en longueur donc nécessite de prendre l’avion pour tout visiter en un seul trip. Allez dans la nature !
10 / 10 21 ans, échange universitaire Sa géographie riche tout en relief, ses cerros, sa faune, sa nourriture riche mais savoureuse, sa jeunesse engagée et impliquée et surtout surtout sa langue ! Car l’espagnol au chili est très particulier mais si attachant… Sa politique répressive et ses inégalités énormes Allez-y sans a priori et laissez-vous charmer par la vie chilienne.
10 / 10 30 ans, en couple La diversité des paysages, la gentillesse des Chiliens, les différentes infrastructures, la nourriture, le climat, l’immensité de certains lieux ! Le prix des auberges de jeunesse. Peut-être l’insécurité à Santiago ou Valpo. Allez-y c’est magique !!!!!
9 / 10 29 ans, en solo Facile d’y voyager. Les locaux sont hyper sympas ! Cher par rapport aux autres pays (sauf Argentine) Y aller ! Ne pas hésiter à faire du stop en Patagonie.
9 / 10 52 ans, en famille Nature préservée, espaces naturels Le prix d’entrée des parcs nationaux Visiter l’île de Pâques et la Patagonie, la Terre de Feu.
9 / 10 20 ans, en couple Les différences de paysages Pays cher pour l’Amérique du Sud Tout faire en stop, surtout en Patagonie ça fonctionne extrêmement bien et les gens sont adorables. Si vous êtes plus de 3, louer des chalets (cuisine, salon etc) ça revient vraiment moins cher surtout que la vie est chère globalement donc ça fait économiser. Louer une voiture à Atacama à plusieurs, plus de liberté et moins cher. Faire attention à partir de Santiago jusqu’au nord, surtout dans les bus, on a rencontré des personnes qui se sont fait voler durant le trajet, bien cacher ce qu’on a.
9 / 10 44 ans, en famille Les lacs au pied des volcans enneigés, les thermes, les parcs nationaux, logement en cabañas et bus cama, l’île de Pâques et l’île de Chiloé Santiago n’est pas une belle ville. Valparaiso certains quartiers bien dégradés. On ressent encore la tristesse de son histoire récente et gros problèmes d’inégalités. Temps très variable région des lacs et Patagonie, ne pas hésiter à adapter son itinéraire et ses activités en fonction de la météo.
9 / 10 27 ans, en couple Volcans, formations rocheuses, désert Situation difficile lors de notre venue (manifestations) donc certaines grandes villes dangereuses. Plus cher que les autres pays d’Amérique du Sud. Sortir des villes ! Paysages, paysages et paysages.
9 / 10 52 ans, en couple Nature magnifique Peu de sentiers balisés Réserver le traversier à l’avance (route du sud).
9 / 10 41 ans, en couple La beauté et la diversité des paysages La pollution sur Santiago Profitez au maximum de la beauté de ce pays.
9 / 10 24 ans, en solo Sécuritaire, bonne infrastructure de transport, diversité des activités, climats Plus difficile d’établir des contacts avec les Chiliens que dans d’autres pays latinos. Prévoir du temps (au moins 3-4 semaines) pour explorer. Le Chili est vaste et possède plusieurs visages différents.
9 / 10 65 ans, en couple La région d’Atacama, la Patagonie et la région des grands lacs autour de Puerto Montt Les distances Prendre leur temps et ne pas hésiter à y consacrer 6 semaines.
9 / 10 19 et 31 ans, entre amis Paysages Trop grand Prendre le temps.
9 / 10 33 ans, en solo La diversité des paysages et environnements naturels Les trajets Pays trop vaste. Sélectionner des endroits bien précis, passer la frontière Argentine pour jumeler les différents points d’intérêts et ainsi minimiser les trajets. Ne pas vouloir “tout voir” en quelques jours.
9 / 10 31 ans, en couple Les paysages tellement différents du nord au sud Le coût de la vie Pays magnifique à visiter. Tellement grand qu’il faut plusieurs semaines pour vraiment en profiter. L’île de Pâques est un moment inoubliable dans une vie.
9 / 10 27 ans, en couple Paysages, randos Budget élevé en Patagonie Passez du temps en Patagonie et pensez au matos de trek ! Osez sortir des sentiers battus, ce pays est une mine d’or.
9 / 10 31 ans, en couple Santiago et San Pedro de Atacama sont très développées (offre internationale de nourriture). La vie est très chère comparé aux pays voisins. Ne prévoyez pas plus de 3 jours à San Pedro de Atacama sinon c’est la ruine! Ne réservez rien en avance comme pour la plupart des pays d’ Amérique du Sud, on ne sait jamais quand un mouvement social éclatera et il y a toujours de la place dans un hostal ou un autre.
9 / 10 29 ans, en couple Magnifique, encore peu de touristes à l’époque ou nous sommes allés. Payer 3 fois plus qu’un chilien dans les parcs nationaux. Ne pas y aller en pleine saison, la Patagonie en van c’est une superbe experience.
9 / 10 47 ans, en famille Paysages des Andes incroyables, âme de l’île de Pâques Les distances, mais ça fait partie du charme. Ne pas louper l’île de Pâques et les Andes.
9 / 10 34 ans, en couple Diversité des paysages. Sentiment de sécurité. Ponctualité des transports / bus (par rapport à l’argentine). Bel accueil général des habitants. Le vin est cher (par rapport à l’argentine). Malgré les événements sociaux récents, ne pas annuler son voyage, cependant éviter certains lieux de manifestation connus. Prévoir du temps, beaucoup. Pays propice au voyage en van. Essayer de visiter l’intégralité du pays. Faire son max pour limiter ses déchets.
9 / 10 46 ans, en couple La nature, les Chiliens Prix Louer une voiture
9 / 10 26 ans, en couple La nature diverse et somptueuse : région des lacs, île de Chiloe, carretera austral… Les habitants sont très ouverts et abordables. De manière générale, les commodités quotidiennes sont très simples (accès aux transports, internet, renseignements dovers etc). Excellents poissons à Chiloé ! La gastronomie locale ne nous a pas laissé un souvenir mémorable. Les locations de voitures d’un point A à un point B sont quasi impossibles au sud de Puerto Montt. Mais cela fait aussi partie du charme de la region ! Louer ou traverser à velo pour profiter des paysages. Prendre son temps sur la carretera austral. Faire des randonnées.
9 / 10 24 ans, en couple L’accueil des gens, les paysages, le climat Un peu cher Foncezzzz !!! Faites du stop aussi. C’est vraiment extraordinaire de rencontrer du monde par ce biais.
9 / 10 30 ans, entre amis Variété de paysages, de climats, d’activités La nourriture ! Foncez ce pays est magnifique !!! Coup de cœur parmi tous les pays visités !
9 / 10 45 ans, en famille Cap Horn, croisière Rigueur de Santiago Faire le Nord.
9 / 10 59 ans, entre amis Pour des Andins, ils sont très accueillants et communicatifs ! Magnifiques paysages. Du plastique et des détritus partout sur l’altiplano (sauf à l’ile de Pâques). Faire attention à toutes ses affaires… On a volé mes baskets…
9 / 10 28 ans, en couple La diversité des paysages et l’accueil des gens La nourriture Évitez les agences à San Pedro de Atacama et parcourir les environs en autonomie avec une voiture. Beaucoup plus économique et plus appréciable car plus de temps sur les lieux et on peut éviter les autres bus des agences, donc être seuls ou presque à profiter des paysages.
9 / 10 24 ans, en solo Gentillesse des gens, variété d’activités, variété de paysages, randonnées infinies Coût de la vie, distance à parcourir Éviter de rester sur Santiago trop longtemps car à part la plaza de armas et quelques musées, ce n’est pas terrible. Être prêt à faire de longues distances en bus et toujours prévoir à manger au cas où car même si indiqué comme fourni, c’est souvent des mini snacks alors que les trajets peuvent durer entre 15-20:00.
9 / 10 35 ans, en solo Un pays encore préservé, surtout le long de la route australe. Les distances et la difficulté pour accéder à certains sites si on n’est pas véhiculé. Éviter d’aller en Patagonie de mi-décembre à fin février même si c’est la meilleure saison, il y a beaucoup de monde.
9 / 10 34 ans, en solo Diversité géographique! Montagne, désert, plages .. Un peu cher comparé au Pérou et à la Bolivie En temps de manifestation bien se renseigner sur la localisation de l’auberge. Car je me suis faite avoir, j’avais réservé une auberge qui avait une bonne note mais au final elle était bien au cœur des manifestations je pouvais pas rentrer dans l’auberge après 16h à cause de la police autour et de lacrymogène. Ce qui a réduit mon exploration à Santiago.
9 / 10 29 ans, en solo La nature qui domine tout, elle est époustouflante. C’est un pays comme l’est de l’Europe, les gens sont un peu froid ! De visiter la Patagonie et de prendre leur temps !
9 / 10 28 ans, entre amis La nature !!!! Des paysages différents dans chaque région, la facilité pour traverser le pays en bus, le climat, la population sympathique, le côté pas hyper touristique. la gastronomie, assez lourde et redondante De prendre le plus de temps possible, en un mois on a râté tout l’extrême nord, et on n’a pas fait l’extrême sud. Prévoir facilement deux mois, et hors saison le climat est top, agréable, pas trop chaud dans le désert d’Atacama.
9 / 10 18 et 24 ans, entre amis Une population à l’écoute et heureuse de rencontrer des européens. La nourriture et particulièrement leur dévotion pour l’avocat. La musique typique, présente dans chaque lieu de chaque ville visitée. Sans objet De ne pas réfléchir et de foncer découvrir ce pays merveilleux. Tous les types de paysages y sont disponibles, un pays à couper le souffle.
9 / 10 29 ans, en couple Des paysages à couper le souffle et très différents en fonction de la région. Facile de se déplacer en bus. Accueil chaleureux. Coût élevé de la vie et notamment en Patagonie. De ne pas prévoir un timing trop serré car en Patagonie la météo peut être capricieuse et il faut parfois attendre quelques jours pour pouvoir faire les activités prévues. Avoir du matériel de camping peut permettre de faire de belles économies sur le logement. Nous avons utilisé le nôtre aussi bien à San Pedro de Atacama qu’à Villa Cerro Castillo, Puerto Varas, Puyahuapi, Puerto Rio Tranquilo.
9 / 10 38 ans, en famille Parmi les paysages les plus extraordinaires au monde. Atacama / Patagonia. Distances Descendre jusqu’en Patagonie.
9 / 10 34 ans, en couple Paysages variés et époustouflants, colorés, les Chiliens très chaleureux, les chiens aimés de tous, la nourriture Cher En prendre plein les yeux et profiter.
9 / 10 49 ans, en solo La population est accueillante, je me suis sentie en sécurité et surtout les paysages sont grandioses. Ils ne chauffent pas trop !! Aller à la rencontre des locaux et partager avec eux un excellent vin blanc chilien !!!!
9 / 10 26 ans, entre amis Beaux paysages, paysages très divers, gens sympas Pays cher, état des routes (pour des cyclistes), quasiment tous les accès à des parcs sont payants. Apprendre les bases d’espagnol. Ne pas penser que c’est un pays bon marché. Prendre le temps et garder de la marge de sécurité car la météo est parfois capricieuse et les activités peuvent être très impactées.
9 / 10 58 ans, en couple La nature vierge Le manque d’empathie des Chiliens du sud pour les touristes Aller dans le sud en passant par l’Argentine.
9 / 10 25 ans, entre amis La nourriture, les paysages variés Les prix Aller à Torres del Paine et Atacama. Aller sur l’île de Paques seulement si vous avez le temps et les moyens. Si vous allez sur l’île de Paques faites vos courses sur le continent.
9 / 10 54 ans, en couple Facile d’y voyager, pas très cher, population chaleureuse Atacama, Santiago Aller en Patagonie, Valparaiso et à Chiloe, éviter Santiago et Atacama.
9 / 10 29 ans, en couple La population, les parcs nationaux, les paysages qui permettent de passer de la mer à la montagne rapidement. Les transports – mais égaux à ceux des autres pays d’Amérique du Sud À voir absolument. Aller à la rencontre des habitants, ils sont très ouverts et toujours prêt à aider. Les paysages sont incroyables. Recommandé d’aller faire le W à Torres del Paine (autonomie).
9 / 10 32 ans, en couple Eau potable à plusieurs endroits, diversité des paysages entre le Nord et le Sud, transports très confortables (bus notamment), gentillesse des locaux, vin Tarifs un peu elevés (en comparaison des autres pays d’Amérique du Sud ; surtout en venant d’Argentine), les locaux parlent très vite. Faire attention dans le métro à Santiago (vols). Visiter l’extrême nord (arica / putre) qui est très souvent délaissé et pourtant région splendide et sans touriste. Prendre le train depuis Arica vers Tacna (Pérou), évite l’attente à la frontière et très sympa. Faire un trek sur glacier même si c’est cher. Anticiper la réservation des hôtels pour visiter le parc Torres del Paine.
8 / 10 60 ans, en couple Trois pays en un nord centre et le sud, gens gentils Coût de la vie élevé Voir absolument le désert d’Atacama et les flamands rose. Dans le sud Torres del Plaine et le phare san Isidro (détroit de magellan).
8 / 10 28 ans, entre amis Facilité des transports, nourriture diversifiée, paysages magnifiques Logement un peu cher, coût de la vie de manière générale un peu élevé Suivre les règles de sécurité de base, faire attention à soi et à ses affaires notamment par rapport aux vols. Disfrutar de cada momento. Buen viaje.
8 / 10 29 ans, en couple Diversité des paysages, les gens sont plutôt amicaux et sympathiques, possibilité de trouver du bon pain dans le Sud, bon vin, pas de sensation d’être dans une usine à touristes Cher, difficile de comprendre l’accent chilien par moment, petit bus pas toujours très pratique pour mettre ses gros sacs à dos ou ses valises (pas de garniture sur le toit) Si vous voulez visiter la Patagonie, prendre une tente sinon les prix sont très élevés. Retirez de l’argent à Scotiabank pour ne pas avoir de frais ou emportez du cash. Visitez un observatoire dans le nord : les visites sont gratuites il faut juste s’inscrire à l’avance sur internet. En février j’ai oublié de le dire avant mais il y a le Nomade Festival à Manquemapu, c’était un des meilleurs trucs qu’on a fait (180€ pour 6 jours, y aller avec sa tente).
8 / 10 38 ans, en couple Les gens sont très gentils et il est facile de s’y déplacer. Parfois sale Si vous avez peur des chiens errants, éviter l’Amérique Latine. Sinon, le respect et le sourire ouvre de nombreuses portes.
8 / 10 35 ans, en couple Pour la Patagonie, l’accès à une nature impressionnante et préservée, à des paysages magiques. La gentillesse des gens, l’accueil (surtout pour la Patagonie). Le coût de la vie, des hébergements, des transports et de la nourriture (en comparaison du Pérou Bolivie et Équateur que nous avons visités avant). La relative ressemblance avec l’Amérique du Nord dans l’ambiance, l’organisation des villes, la voiture, les quartiers (avis là aussi renforcé par la comparaison avec les pays d’Amérique du Sud visités avant). Pour le sud, la fréquence et le prix des transports rendent un peu plus difficile les déplacements. Les retraits sont limités à 200000 pesos (230€) ce qui oblige à retirer assez souvent à 2. Se préparer à un coût de la vie proche de la France.
8 / 10 31 ans, en couple Population très accueillante, paysages à couper le souffle Coût de la vie élevée, coût d’entrée de certain parcs nationaux Se faire à manger pour ne pas exploser son budget et privilégier les sorties nature dans les parcs!
8 / 10 31 ans, en couple La qualité de vie, la diversité des paysages, la sécurité La distance entre les points d’intérêt, le prix des activités et des parcs San pedro est un attrape touriste. C’est cher et blindé de monde… Évitez de prendre l’avion pour la planète donc prenez le temps de voyager en train, bus au lieu de vouloir faire tout le pays en 15 jours en prenant 4 fois l’avion… On est arrivé par la Bolivie et reparti par l’Argentine… Par voie terrestre. Ça se fait très bien et c’est moins cher en plus !
8 / 10 30 ans, en couple/famille Beauté des paysages Coût de la vie Réserver à l’avance car beaucoup de touristes au Chili .
8 / 10 29 ans, en couple Nature, transport Coût de la vie Profitez de tous les supers aspects du Chili et surtout n’oubliez pas de visiter la Patagonie.
8 / 10 24 ans, en couple Confort des bus, se sentir en sécurité Les tarifs… Profiter de toute la diversité de paysages qu’offre le Chili.
8 / 10 29 ans, en solo Facile d’aller partout, les bus sont facilement accessibles. Comme partout prix touristiques Profiter.
8 / 10 28 ans, en couple Sentiment de sécurité, amabilité des Chiliens, paysages magnifiques Le prix de la nourriture, le ras-le-bol des locaux en Patagonie, les distances Prévoyez un bon budget, surtout dans les zones touristiques et en haute saison. L’auto-stop est commun. N’hésitez pas à faire la carretera australe, et oubliez les grandes villes.
8 / 10 34 ans, en couple Transport et hébergement, beauté et variétés des paysages Cher Prévoyez beaucoup de temps, ce pays est tellement varié et magnifique, mais tellement grand !
8 / 10 28 ans, en couple Infrastructures de transport, diversité de sites paysages, facilité de contact avec les locaux Prix, météo Prévoir un budget suffisant. Prendre le temps de s’arrêter entre les principaux lieux touristiques (Elqui, Curacautin…). Voyager en bus de nuit.
8 / 10 31 ans, en solo Beauté et diversité des paysages, Histoire Nourriture Prévoir du temps puisque le pays est vraiment grand et 3 jours minimum à Atacama pour profiter le plus possible, flâner dans les collines de Valparaiso et ne pas sous-estimer Santiago (notamment les quartiers moins touristiques comme le Barrio Brasil)!
8 / 10 32 ans, en famille Vols intérieurs à bas prix, sécurité, pisco Prix assez chers en général Préparer à l’avance !
8 / 10 41 ans, en famille La culture de l’Amérique latine avec les arts de rue et les artisans… Les paysages, la gentillesse des habitants. Le confort et la fiabilité des transports (bus par exemple). Le point négatif pour moi est la présence très marquée des SDF dans les rues et les parcs des grandes villes… Reflet malheureux de la pauvreté de certaines catégories de la population. Prendre son temps pour visiter les villes (Santiago, Valparaíso Punta Arenas) et faire confiance au «autochtones» pour les conseils des hébergements.
8 / 10 30 ans, en solo Variété de paysages, facilité de déplacement en transports en commun, accueil des gens Coût de la vie élevé, grandes distances Prendre le temps, car les distances sont grandes !
8 / 10 25 ans, en couple Accueil, sauvage, variété Longues distances Prendre le temps sur l’île de Pâques.
8 / 10 66 ans, en couple La grande facilité d’hébergement. La magnificence des paysages. La solidarité des Chiliens. La tarification spéciale pour les étrangés (musée, parcs nationaux), la vie chère Prendre le temps de découvrir et rencontrer la population.
8 / 10 29 ans en couple Diversité des paysages, réseau de bus abordable, sûr, dans tout le pays. Pays assez cher en backpacker, rapport qualité prix des restaurants ou hostels plutôt médiocre. Prix des parcs nationaux plutôt onéreux, camping cher également. Pour être le plus économique : faire sa cuisine, éviter les tours opérateurs et prendre le temps de visiter les parcs nationaux du Nord jusqu à Osorno, où il n’y a pas de tourisme de masse.
8 / 10 30 ans, en famille Paysages magnifiques Pays en longueur, donc de longues heures de route pour aller d’un lieu à un autre Passez une bonne semaine à San Pedro de Atacama d’où l’on peut faire de magnifiques excursions. Avec les plus beaux paysages du monde ! (nous y avons passé 10 jours).
8 / 10 34 ans, en couple Paysages incroyables, diversité de la nature Les Chiliens hautains (et les voleurs qui nous ont piqué notre sac à dos) Parler espagnol (ou l’apprendre) car c’est essentiel pour bien profiter. Réserver beaucoup par téléphone ou whatsapp. Faire la Carretera australe. Faire attention aux affaires (vols fréquents).
8 / 10 26 ans, en solo Les marchés, les Chiliens (j’ai rencontré des gens incroyables), le désert d’Atacama <3 Le fossé entre riches et pauvres, la nourriture, la pollution (surtout à Santiago) Ne pas se prendre la tête en réservant trop à l’avance. Mieux vaut découvrir sur place et choisir, parfois même marchander. Ne pas avoir peur des Chiliens, ils sont si gentils ! Et se comporter en voyageur respectueux et pas en touriste roi du monde !!
8 / 10 25 ans, en couple Ambiance festive, diversité des paysages Coût de la vie Ne pas s’attarder à Santiago.
8 / 10 43 ans, en solo La diversité des paysages et leur beauté, la solitude, le ciel, les rencontres avec les Chiliens, avec d’autres voyageurs Le cirque touristique à San Pedro de Atacama Ne pas manquer la Patagonie. Prendre son temps.
8 / 10 28 ans, en couple La différence des paysages, la gentillesse des Chiliens Difficile de comprendre les Chiliens, ils parlent vite avec leurs mots en argot. Ne pas hésiter à aller discuter avec les locaux qui sont d’une gentillesse.
8 / 10 27 ans, en couple 1- Sans conteste les Chiliens ! Très accueillants et ouverts d’esprit. 2- Les paysages magnifiques. 3- La nourriture de rue. Le coût de la vie très élevé N’hésitez pas à rencontrer les chiliens via le CouchSurfing, autostop ou autre. Ils sont très accueillants !
8 / 10 31 ans, en couple Les grands espaces, les parcs nationaux, les bus facile d’accès qui desservent le pays, la gentillesse des personnes Le pays est très cher. Louer une voiture pour être plus libre de ses mouvements et aller visiter tous les parcs !
8 / 10 24 ans, en couple La beauté et la variété des paysages Moins dépaysant que la Bolivie car c’est très “européanisé”. Les trajets en bus sont extrêmement longs, prenez-le en compte lors du séjour !
8 / 10 33 ans, en solo Chiliens très accueillants, superbes paysages Difficulté de comprendre les chiliens même quand on parle espagnol, plus cher que les pays à proximité. Le Carmenère c’est le meilleur cépage chilien, il faut voir le carnaval d’Arica, le parc Lauca est sublime.
8 / 10 38 ans, en couple Les paysages grandioses Santiago n’est vraiment pas secure. La prudence
8 / 10 35 ans, en coule Les paysages magnifiques ! Les infrastructures, facile de voyager. Très cher, difficultés de transport sur la carretera austral Foncez si vous aimez la randonnée ! Incroyable entre villa o Higgins et Puerto Montt sans oublier Torres del Paine, mais très touristique.
8 / 10 19 ans, en solo L’ambiance, la musique, la culture latine, paysages diverses et variés, la gastronomie La sécurité dans certains quartiers de la capital (notamment les quartiers sud) Foncez !!!
8 / 10 30 ans, en couple Paysages, gens sympas Relativement cher comparé aux pays voisins Faites confiance aux locaux, ils sont honnêtes.
8 / 10 24 ans, entre amis La facilité du stop Le prix des parcs naturels, que l’on n’avait pas pris en compte et qui limite bien le budget. Évitez les tours, qui emmènent tous au même endroit à la même heure, en laissant 10 min sur place. Profitez des parcs moins connus, certains sont sublimes. Campez!
8 / 10 48 ans, en famille Accueil des Chiliens Risques de vol (Calama) Être vigilant dans transports en bus de San Pedro de Atacama vers Calama. Éviter la ville de Calama.
8 / 10 27 ans, en solo Paysages très variés, Chiliens adorables, bonnes bières, culture riche. Belle découverte!!!! Coût de la vie, long pays donc longs voyages il faut du temps. Éclatez-vous et profitez du nord au sud!!!!
8 / 10 26 ans, en solo Les gens sont très agréables. Le pays est très beau et paysages très diversifiés. Le soleil et le surf au Nord ! J’y étais pendant les émeutes en octobre/novembre 2019. Mon avis est sûrement biaisé par cette situation… Mais du coup, je dirais que le point négatif est la politique chez eux. Les politiciens sont encore corrompus et écrasent la société. Ils disent que c’est un pays démocratique, mais ça n’en a malheureusement pas vraiment l’air. Prendre des dollars ou euros à échanger dans le pays pour ne pas à avoir à payer des frais, profiter de ce magnifique pays !
8 / 10 26 ans, en solo/famille/couple Grands espaces, facilité de communication si l’on parle espagnol, facilité de contact avec les locaux, la musique (cumbia), la cuisine, les grands lignes de bus, la démocratisation des vols domestiques avec l’arrivée des low cost Insécurité dans les villes un peu plus importante qu’en Europe mais si on ne joue pas au touriste idiot (appareil photo en bandouillère et smartphone sur la table du resto), ça se passe bien. Se méfier la nuit. Tremblement de terre, terrifiant pour un français. Compagnie aérienne parfaite depuis Lyon : Iberia. Être bien briffé sur la sécurité (pick pocket). Écouter les locaux, ils diront où aller. Éviter Pucon (trop touristique). Attention sur les hauteurs de Valparaiso (être très prudent). Aller manger dans les petits resto locaux, sur les marchés j’ai plein de conseil mais trop long à écrire ^^. J’y suis allée 3 fois et j’y retourne en fin d’année.
8 / 10 67 ans, en couple Tranquille Le Chili est un peu cher, plus que l’Argentine Comme partout en Amérique du sud, surveiller ses bagages, sinon tranquille.
8 / 10 29 ans, en couple Paysages incroyables Prix élevés Bien comprendre l’espagnol. La région de San Pedro de Atacama, où il fait plutôt bon avec le soleil, est très sympa. En octobre, beaucoup de sites vers la Patagonie sont encore fermés ou bien assez enneigés (même si les routes sont très praticables), prévoir des vêtements bien chauds et des chaussures étanches.
8 / 10 26 ans, entre amis Paysages, gens, Valparaiso Prix, nourriture, tourisme intensif à Atacama Bien choisir son agence pour Atacama, prendre son temps à Valparaiso même si ça peut être un peu dangereux le soir, aller à la Valle de Elqui pour voir les astres mais l’intérêt est moindre pendant la pleine lune.
8 / 10 45 ans, en solo La diversité Un peu cher Avril c’est le top.
8 / 10 29 ans, en couple Sûr, gens sympas, beaux paysages Grandes distances, très cher Avoir un bon compte en banque. Être prêt à faire beaucoup de transport.
8 / 10 30 ans, en solo Bon réseau de bus, confortables et sûr. Beaucoup de paysages différents dans le Sud en faisant relativement peu de distance. Infos sur internet (horaires de bus et parcs) relativement fiables comparé aux pays voisins. Bon vin, important quand on a le mal du pays. Le centolla, une tuerie. Le pisco! Pays cher voire très cher en haute saison et dans le Sud notamment. Côté “usine” touristique déplaisant dans les gros spots, impression d’être une vache à lait (le pire étant le parc des Torres). Pas du tout le même ressenti en Argentine par exemple. Avoir en tête l’échelle du pays, qui est vraiment immense pour prévoir les déplacements et le programme. Sur la carretera austral, prendre en compte que les bus sont lents (4h pour 200 km par exemple) mais le paysage est beau ! Camper pour faire des économies sur le logement.
8 / 10 28 ans, en couple Des villes jolies et de magnifiques parcs naturels ainsi qu’un bon niveau d’infrastructures. Passage des frontières compliquées, coût de la vie chère du fait de la situation économique. Nous n’avons pas ressenti d’insecurité mais nous avons voyagé pendant la période estivale donc prudence lors de manifestations. Attention lors des manifestations. Rechercher ses logements en avance (air bnb a privilégier) pour éviter de payer trop cher. Prévoir pas mal de temps car distance importante entre chaque lieu et paysage magnifique sur la route.
8 / 10 38 ans, en famille Tout est facile en termes d’organisation. Prix assez élevés. Santiago n’est pas une capitale très jolie. Attention aux parents solo : un document de l’autre parent peut être exigé. Attention au petit papier blanc qu’on nous remet à l’arrivée. Il faut le montrer à la sortie (et donc ne pas le perdre!).
8 / 10 37 ans, en couple Les parcs naturels dans le Sud, la diversité Les distances Attention aux distances et au choix des régions en fonction de la période de l’année (climat). Pas d’impasse sur l’île de Pâques !
8 / 10 37 ans, entre amis Pays développé, paysages magnifiques, gens chaleureux, treks sublimes Les prix , accès à Torres del Paine compliqué à organiser avec 3 opérateurs différents et déjà des grèves en 2016 Attention au budget surtout en Patagonie.
8 / 10 26 ans, entre amis Variété des paysages, facilité de transport, nombreuses agences touristiques Le prix (cher pour l’Amérique latine) Allez-y sans hésiter mais attention aux différences de température et aux altitudes élevées !
8 / 10 33 ans, en solo Paysages, gens sympas Tout se paye, très capitaliste. Allez y !
8 / 10 26 ans, en couple Sa diversité Tourisme cher À Atacama: louer une voiture et tout faire par soi même. Voiture: il est obligatoire de rouler avec les feux allumés (même en plein jour). Pourboires : inclus dans la note (10%). Retrait au supermarché : possibilité de retirer du liquide en faisant ses courses au supermarché avec des CB debito (type N26) sur le même principe que le cashback aux USA. Ici cela s’appelle le VUELTO, à demander au moment de payer.
7 / 10 33 ans, en couple Paysages et grands espaces, rapport qualité prix bon, parfait pour trekking Gastronomie fade et monotone, la météo Un peu de préparation physique avant le voyage pour tous les treks qui valent le coup mais pas toujours faciles, notamment Torres del Paine. Bien choisir la période car le sud Chili peut être très froid même en saison estivale. Ne pas s’encombrer de vêtements chauds pour le sud. Tout acheter sur place.
7 / 10 32 ans, en couple Beaux paysages En août c’est la basse saison touristique car c’est l’hiver et il est compliqué de trouver de quoi se loger ou de se déplacer. Si hors saison, bien préparer avant car ça peut devenir galère… Mais très beau pays et qui dit hors saison dit moins de touristes et c’est aussi très agréable.
7 / 10 44 ans, en famille Les paysages (désert d’Atacama) Aucun Si arrêt à San Pedro de Atacama, passer par le spaceobs. Au top pour observer le ciel, avec l’astronome français Alain Maury.
7 / 10 42 ans, en famille Paysages Population plus froide et plus méfiante que dans les autres pays sud-américains, tout est payant et cher. S’attendre à devoir payer pour tout et partout.
7 / 10 27 ans, en solo La diversité des paysages, la gentillesse des gens sur la Carretera Austral, la Carretera Austral et de manière générale la Patagonie Tout est privatisé (beaucoup par des étrangers), donc tout est payant. Et de manière générale la vie est chère. Le climat de tension aux alentours de Santiago. Le peu d’accueil au Nord du pays (Calama, San Pedro de Atacama). Retirer des dollars avant.
7 / 10 28 ans, en solo Paysages, nature Tout est payant, parfois la population est moyennement accueillante. Privilégier le Sud à partir de la région de Pucón !
7 / 10 33 ans, en couple Supers endroits à visiter (region de San Pedro.. ), nourriture, pisco sour 🙂 Relativement cher par rapport au reste de l’Amérique du Sud, longues distances entre points d’intérêt Prévoir un vol interne pour gagner du temps, visiter le Nord (San Pedro…) puis le Sud et finir par Santiago/Valparaiso, tester la gastronomie/vins locaux !
7 / 10 25 ans, en couple La diversité de paysages Le manque de transports, nous avons été coincé 5 jours à Coyhaique car pas de bus ni de ferry pour aller vers le nord. Prévoir un peu l’itinéraire avant d’arriver au Chili.
7 / 10 26 ans, en couple Paysages, Street art Coût de la vie, obligé de réserver les bus et hôtels en avance car ça se remplit vite. Prévoir un budget suffisant sinon on ne peut rien faire.
7 / 10 29 ans, en couple La diversité et la beauté des paysages, la population accueillante, les moyens de transport pratiques Le coût de la vie, la conversion de la monnaie locale Prévoir un budget conséquent et prendre son temps pour découvrir les différents paysages de ce beau pays (avec une préférence pour la Patagonie).
7 / 10 27 ans, en couple Les transports Le coût de la vie Prévoir un budget et du temps.
7 / 10 60 ans, en groupe Propreté, très bon reseau routier, très bonnes infrastructures, bonne hotellerie, aéroports modernes Une population réservée, une police et des gardes frontières stricts, pas arrangeants, pas sympas, une impression de toujours sentir le vieux géneral Pinochet quelque part, comme si le pays réel n’était toujours pas libéré du joug de la dictature. Parler un peu l’espagnol.
7 / 10 31 ans, en solo Accueil, les parcs naturels, bonne route, le vin Vols, tensions politiques, le prix, pollution Ne pas hésiter a faire le Nord !!!
7 / 10 26 ans, en couple Paysages grandioses, sécuritaire, très facile de faire du stop Coût de la vie cher, météo très changeante, Chiliens un peu fermés au premier abord, transports difficiles parfois si non véhiculé Louer un véhicule pour pouvoir un peu sortir des sentiers battus, ou alors prévoir beaucoup de temps. Acheter un bon imperméable et une tente qui résiste au vent.
7 / 10 32 ans, en couple La proximité entre les Andes et la côte, la diversité des payasages entre le Nord et le Sud Le coût de la vie ! Le rapport des Chiliens avec les touristes, je me suis davantage senti pour un porte-feuille ambulant que dans les autres pays voisins. La surexploitation commerciale des sites touristiques les plus populaires tels que Torres del Paine et San Pedro de Atacama. Éviter San Pedro de Atacama et faire plutôt parque 3 Cruces encore un peu épargné par le tourisme. Faire Vicuña et une expédition dans un observatoire. Faire les hauteurs de Valparaiso. Discuter avec les Chiliens du problème actuel avec les manifs. Ne pas aller dans une grande ville en mars 2020 à cause de la reprise des manifs qu’ils annoncent plus violentes que les précédentes.
7 / 10 38 ans, entre amis Diversité des paysages Américanisé Éviter les grandes villes et au contraire visiter les petits villages de la campagne plus typiques.
7 / 10 38 ans, en famille La beauté et la pureté des paysages du Sud, notamment les fjords, les lacs. Difficulté à trouver des bivouacs sauvages vers le centre et le Nord Éviter la côte en période de vacances estivales locales. Passer beaucoup plus de temps au Sud. Visiter des observatoires professionnels et personnels.
7 / 10 31 ans, en couple La diversité des paysages de la Patagonie à Atacama Les trajets sont longs du fait que le pays est tout en long. Les Chiliens ne sont pas les plus chaleureux de l’Amérique du Sud. Faire à tout prix l’île de Pâques. Éviter les grosses villes et se déplacer en avion au moins 1 fois pour économiser du temps et de la fatigue. L’avion n’est pas cher.
7 / 10 23 ans, en couple Paysage désertique, lagune, fruits Prix élevé pour l’Amerique du Sud, bus cher et la vie en générale, assez dangereux les soirs (début 2020) Crème solaire. Ne pas essayer de faire le Sud et le Nord dans un temps restreint. Être prêt à faire de longs trajets. Budget important pour un pays d’Amérique du Sud et encore plus si Patagonie.
7 / 10 27 ans, en couple La variété des paysages entre le Nord, le Sud et le centre L’insécurité dans certains endroits du Chili et le très grand nombre de chiens errants à l’île de Pâques. Choisissez la bonne période de l’année si vous souhaitez visiter la Patagonie.
7 / 10 27 ans, en couple Les paysages patagoniens sont magnifiques ! L’île de Chiloé, un vrai monde à part. Et le nord du pays avec Atacama est totalement différent !! Donc je dirais que ce que j’ai préféré c’est la diversité de paysages dans un seul pays. Très long pays, donc il faut du temps pour se déplacer. Une culture pas si différente de la nôtre, donc pas de gros dépaysement surtout dans les villes. Choisir une saison intermédiaire, car en plus hiver nous n’avons croisé aucun touriste, mais le temps n’est pas toujours idéal. Essayer d’être aux inter saison devrait être une bonne idée ! La plupart des choses peuvent se faire en autonomie, sans guide, le pays et sûr et beaucoup moins soumis à la corruption que son voisin argentin. Ne pas hésiter à faire un tour a Chiloé et Valdivia pour de jolies haltes reposantes. Prévoir un maximum de temps à Atacama et Torres del Paine et ne pas consacrer trop de temps a Santiago (1 jour et demie + 1 jour a Valparaiso).
7 / 10 29 ans, en couple Paysages variés, les gens Cher, transports difficiles sur la carretera austral Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de place sur les sites de campings du parc Torres del Paine qu’il n’y en a plus du tout ! Allez voir les agences à Puerto Natales !
7 / 10 32 ans, en couple Les gens, la nourriture La sécurité C’est plus cher que ce à quoi on s’attend ! Faites attention à vos affaires.
7 / 10 34 ans, en solo Un des pays les plus tranquilles côté sécurité. La vie est chère. Bien maitriser l’espagnol (à l’oral) avant d’y mettre les pieds. Prendre 1 mois pour apprendre sur place dans une école le cas échéant.
7 / 10 26 ans, en couple La beauté et la diversité des paysages, les salars Insécurité a Valparaiso Bien faire attention à ses affaires et ne pas se comporter de façon trop “touristique” appareil photo de sortie, bijoux…surtout en ville. Profiter des paysages grandioses près de San Pedro de Atacama et aller voir les étoiles dans une des régions les plus propice à leur observation (Elqui ou même près de San Pedro).
7 / 10 25 ans, en solo La diversité des paysages Le coût en comparaison des autres pays sud-américains. Bien estimer son budget et la période à laquelle vous y allez (et prévoir ses logements un peu à l’avance si c’est pendant les vacances locales).
7 / 10 40 ans, en famille Île de Pâques !!! La chaine volcanique sur la route du Sud, la carretera australe, le vin Beaucoup de paysages qui ressemblent à l’Europe Allez à l’île de Pâques!!! Sur le continent, il faut vraiment faire des choix car les distances sont longues et la partie centrale est monotone. Une ville à faire : Valparaiso. Autrement il faut y aller pour les grands espaces.
7 / 10 28 ans, entre amis Beauté et diversité des paysages Vie plus chère que prévue, Puerto Montt moche et pas sécuritaire Aller à Puerto Varas pas à Puerto Montt, prévoir un bon budget.
6 / 10 38 ans, entre amis Les transports en commun, la variété des paysages naturels du Nord au Sud Les prix extrêmement élevés, le manque de dépaysement, la modernité De prévoir un budget conséquent !
6 / 10 34 et 41 ans, en couple Les routes Les prix et le manque de relation avec les Chiliens Attention aux pervers sexuels dans les toilettes des stations service Copec, ma femme a eu une mauvaise expérience, elle a écrit une publication facebook (mon compte: vismaplanete).
4 / 10 29 ans, en couple Le climat, l’astronomie, les paysages entre Nord et Sud, mais parfois aussi très redondants (Nord), des villes sans grands intérêt. Très longues distances, beaucoup de bus ! Le Nord pas très intéressant, la gastronomie pas folle Préparez vous aux longues distances 🙂
4 / 10 30 ans, en couple Les volcans Logement cher Ne pas trainer à Santiago, visite Valparaiso et Pucon.
Tu as aimé cette page ?
Partage là !